Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Here We Go
Jeu 16 Mar - 9:36 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mar 14 Mar - 16:58 par Invité

» Pokemon Community
Sam 4 Mar - 10:25 par Invité

» Master Poké
Mar 28 Fév - 23:35 par Invité

» Tsuki's World
Mar 28 Fév - 12:27 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 25 Fév - 8:04 par Invité

» Rencontre improbable entre deux étoiles (PV Eric)
Dim 19 Fév - 21:10 par Eric Lencher

» Absences de l'illusionniste
Dim 12 Fév - 10:57 par Zoroark

» Réinvente la Destinée
Mar 7 Fév - 14:10 par Invité


Partagez | .

Visite nocturne très agréable~ (PV: Green)

Adriel Drim


avatar
Messages : 36
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 19
Localisation : °3°

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Jeu 18 Aoû - 13:58

-Poichigeon, évite de foutre le bordel s'teuplait... déjà que t'as brisé la machine à Poffin, je veux pas avoir à repayer un autre truc...

Ah ce Poichigeon je vous jure... Adriel l'aimait bien mais parfois elle était vraiment relou... Adriel la connaissait depuis quelques mois maintenant, ce Poichigeon femelle. Il l'avait rencontré il y longtemps, à la fin d'une mission où il avait mis fin à une dispute entre deux hordes de Tauros... en rentrant il avait rencontré le petit pokémon oiseau, se faire harceler par deux Dresseurs, et l'avait porté secours. Depuis ce jour, il s'était occupé de lui et l'avait traité comme un membre de sa famille... jusqu'à ce qu'il découvre un jour que tout cela était en fait un coup monté. Le Poichigeon possédait un émetteur espion. Pendant des mois, il avait espionné chaque faits et gestes, et récolté plusieurs informations sur lui... il l'avait pardonné, car il n'était qu'une victime dans cette histoire. Mais ce qu'il ne savait pas c'est que les répercussions allaient être fatales sur lui...

La soirée se passait bien, mis à part Poichigeon qui foutait du bordel comme d'habitude... il était assez Foufou, mais Adriel l'aimait bien. Après tout ce n'était encore qu'une enfant... et dieu sait que les enfants sont tout sauf calmes. Adriel lui était confortablement assis devant sa télé, en compagnie de tous ses pokémons, tous autour de lui, et Adriel était en train de manger avec eux... des Pokéblocks. Oui, parfois Adriel mangeait de la bouffe pour Pokémon quand il avait la flemme de cuisiner. C'est un de ces secrets les plus honteux, que personne n'est au courant, même pas sa mère. Juste ses Pokémons. Vous imaginez comment les médias le ridiculiseraient s'ils apprenaient ça ? Il en entendrait parler pendant des semaines et des semaines... et on lui donnerait sûrement un surnom ridicule, comme toutes les stars qui ont une anecdote sortant de l'ordinaire... pourtant pour lui il y a pas de problème à aimer la bouffe pour pokémon non ? C'est bon pour la santé... enfin, la santé des pokémons, pour les hommes il n'en savait rien mais de toutes façons il n'a jamais rien eu de problèmes à cause de cela don bon...

En tout cas la soirée se passait tranquillement, rien de spécial ne se passait... Poichigeon jouait dans la cuisine (très mauvaise idée...) et Adriel zappait les chaînes pour trouver un truc qui mettrait tout le monde d'accord...  finalement il trouva une émission montrant différentes vidéos montrant des scènes ridicules et marrantes. Vous savez, ce genre de truc un peu vieillot regroupant différentes vidéos du net et de la télé, regroupés tous ensemble en une sorte de "best-of", séparés en plusieurs thèmes... Adriel aimait bien ce genre d'émission. Plusieurs vidéos de gags et de fails apparaissaient, Adriel rigolant à chacune d'entre elles, mais l'apothéose fut lors de la dernière vidéo...

- Et maintenant c'est au tour de Clyde Fitzgerald de faire son entrée en scène et de nous montrer un spectacle digne de ce nom !

La chaîne en question retransmettait un concours pokémon, visiblement, qui s'était déroulé à Unionpolis. Le jeune homme, dans son numéro, parvint à... s'enflammer lui-même ! L'une de ses mèches roses était vraiment en train de cramer, et sa Feunard dut lui sauter dessus pour éteindre ça ! Adriel ne put s'empêcher de rire à ce numéro raté, même si il n'avait rien contre Clyde personnellement, c'était trop drôle. Et oui, je suis un gros batard de ressortir cet événement. Désolé Chika... en plus de ça,  je viens encore de trouver une méthode pour gagner des lignes ! Bon sang qu'est ce qui m'arrive en ce moment ? Suis-je vraiment à ce point en manque d'inspiration ? Nan, c'est juste que c'est drôle en fait. Et puis j'ai pas besoin de gagner des lignes, mes posts sont bien assez long pour ça. Pour ceux qui ont pas compris, demandez à Chika, Alice, ou Green. Bref, retournons un peu à notre RP... Adriel venait de se taper une barre devant le fail de Clyde, le dernier de l'émission, qui se conclua par les crédits... mince alors, il aurait aimé en voir plus, maintenant il allait devoir rechercher une chaîne intéressante... mais alors qu'il recommença à zapper une nouvelle fois entre les chaînes, il entendit un bruit venant de l'entrée. Sa porte avait claqué. Ses Pokémons avaient entendus eux aussi, et s'étaient retourné vers Adriel comme pour lui dire que quelque chose n'allait pas. Et en effet c'était le cas. Personne d'autre n'avait les clés de l'appartement d'Adriel, ce qui veut dire que si quelqu'un était entré c'était soit que sa porte n'était pas fermée (ce qu'il doute fortement) soit que quelqu'un avait forcé sa serrure. La deuxième option était la plus évidente. Il se leva discrètement, tout en disant à ses pokémons à voix basse :

-Restez derrière moi.

À petits pas, il se dirigea vers là où se trouvait l'entrée... ses pokémons le suivaient, près à attaquer à tout moment. Petit à petit il se rapprochait... la personne ne semblait pas avoir bougé, aucun bruit de pas ne s'entendait. Puis finalement il au coin dans l'angle du mur il tourna la tête...

Désolé Green mais ce n'est pas toi ! Non, il s'agissait d'une tout autre personne, personne qu'Adriel connaît très bien et qu'il ne s'attendait pas à voir...

-De-... MAMAN ?!? Tu fais quoi-... mais comment t'as réussi à entrer ?!?

Sa mère. Qu'est ce qu'elle foutait là ? Aussi tard le soir, et en plus... elle habite à Pavonnay ! Ça fait une trotte quand même ! Que fait-elle dans sa maison à l'improviste ?

-Oh mais... tu te souviens de moi ? Mais... alors, comment se fait-il que...

Maintenant il est temps de faire une petite description ! Tout d'abord ne pensez pas que la mère d'Adriel était une mère comme les autres, ou une mère classique de pokémon qui ne dit rien d'autre que "Tu devrais faire une sieste."... non, elle n'avait rien à voir. Déjà elle faisait jeune. Elle avait la quarantaine mais faisait dans les 30 ans, et en plus de ça elle n'était pas juste jeune physiquement... c'était une vraie ado. Déjà on le remarquait par son style vestimentaire : Veste en jean ouverte noire laissant voir son T-shirt serré blanc, ainsi qu'un jean noir. Ses cheveux étaient d'un naturel rose, et attachés en queue de cheval. Ses yeux quand à eux étaient identiques à celui d'Adriel. Les mêmes yeux bleus ciels, qui dégageaient la même luminosité. Mais en plus de ça elle avait une personnalité assez... enfin, vous allez bientôt voir... en tout cas elle avait prononcé ces mots à Adriel, avec une voix mielleuse, d'un air tout innocent... Adriel savait que c'était louche, et que ça cachait quelques chose. Elle s'avança vers lui tout doucement, sourire aux lèvres, puis finalement finit sa phrase qu'elle avait interrompu elle même :

-Tu ne donnes jamais de nouvelles !!!

*BAAAAAAM !*

Changeant de ton sans transition, elle avait crié en donnant un coup de poing sur le haut du crâne d'Adriel. Oh la vache... ce coup était brutal... Adriel se tenait sa tête dorénavant baissée, tout en prononçant un long "Aïïïïïïïïïïïïïïe" de douleur. Ça faisait super mal ! Adriel sentit presque un creux au-dessus, elle avait frappé avec son alliance au doigt. Malgré tout sa mère continua de parler en l'engueulant TRÈS sévèrement :

-Des semaines que tu ne m’appelles plus malotru... des semaines !! Pas un bonjour, rien !! Que dalle multiplié par zéro ! Nada !!
Tu mériterais que je te dévisse la tête et que j'te chie dans le tronc ! T'aurais peut-être un cœur de merde, mais ce serait toujours ça !


Voilà la mère d'Adriel. Pas besoin de se dire d'où repose sa bonne éducation n'est-ce pas ? Mais il ne faut pas croire qu'elle était toujours comme ça. Parce que c'est vrai que là son comportement était... comment dire... PAS MATERNEL DU TOUT, mais elle avait ses raisons. Après avoir fini son engueulade, elle croisa les bras et dit en détournant le regard :

-Tsss... j'te jure...

Adriel releva sa tête difficilement, observant son visage... elle avait vraiment l'air de lui en vouloir. En plus de ça elle avait un air... triste, pas rassuré. Adriel savait qu'il y avait quelque chose qu'il n'allait pas... et il avait compris ce que c'était. La dernière fois qu'il lui avait parlé c'était lors de "cette" mission... celle de la tentative de capture de Daisuke. Ce jour-là, pensant qu'il allait mourir, il avait appelé sa mère... où il avait plus au moins suggéré quel serait son sort, avant de partir sur un "Je t'aimes maman." assez brutal. Bien entendu quand il s'en est sorti, il avait tout de suite rappelé sa mère pour tout lui expliquer... mais il ne l'a plus jamais rappelé après. Alors que d'habitude il était très proche d'elle, et la contactait presque tous les jours (oui j'ai bien dit ça). Il faut dire que depuis l'événement avec Daisuke, Adriel avait reçu comme un choc. C'était la première fois qu'il était si proche de la mort, disons que ce n'était pas une sensation très agréable. Du coup il avait changé non seulement de personnalité, mais en plus certaines habitudes. Il n'avait pas fait attention au fait qu'il n'avait pas appelé sa mère depuis... c'est vrai que c'était pas malin. Elle a du s'inquiéter. Toujours une main sur sa tête, il détourna le regard également tout en disant d'une voix gênée :

-Pardon maman...

Il espérait qu'elle ne lui en voudrait pas trop... qu'elle pourrait lui pardonner. Il avait été stupide, mais disons que c'était justifié. Un silence d'environ 5 secondes s'en suivit, jusqu'à ce qu'Adriel décide finalement de relever ses yeux vers sa mère... nan, rien à faire, elle lui en voulait toujours. Adriel ne savait pas trop quoi dire d'autre... c'est vrai quoi, c'était une situation assez délicate. Il n'avait jamais eu ce genre de scène auparavant. Mais finalement c'est sa mère qui rompu ce silence, en lui disant toujours le regard ailleurs :

-Si je te dis de plus faire de missions aussi dangereuse tu m'écouteras pas hein ?

Adriel ne répondit pas. Malgré le fait que sa mère le supposait à vrai dire... il n'en savait rien. Il ne pensait pas être prêt pour ce genre de mission. Du moins pas maintenant, pas si tôt. Si l'Ordre lui proposerait... est-ce qu'il refuserait ? Il commençait à se dire qu'il n'aurait peut-être pas du devenir Commandant. Ce genre de rôle demandait un mental à toute épreuve et à vrai dire... il ne pensait pas l'avoir. La peur de la mort... il ne pensait pas que ce serait si dûr à surmonter. Adriel n'est pas ce genre de héros badass qui n'avait peur de rien, qui sacrifierait sa vie pour celles des autres sans hésiter, à un tel point qu'on dirait que ce serait presque de l'inconscience... non, il était humain. Il avait peur de la mort comme tout le monde, et également de bien d'autres choses. Du coup... il ne lui répondit pas. Il se contenta de la regarder d'un air un peu bête. Elle soupira alors, avant de reprendre :

-Écoutes, la prochaine fois que ça arrive, m'appelles pas. Je t'aimes, et je sais très bien que tu m'aimes, alors ça sert à rien que tu m'appelles pour dire ça. Je veux plus que tu me fasses flipper comme ça. Fais-le pour un truc vraiment important... Ok ?

-...Ok...

Que... bon bah d'accord... c'était une requête assez... anormale. Mais bon c'était sa mère il était habitué. Bon bah du coup il ne l'appellera plus quand il sera proche de la mort. Bon sinon à part ça... c'est pas tout mais ils allaient pas rester dans l'entrée pendant 100 000 ans. Du coup Adriel lui fit de la place avant de lui dire :

-Va s'y rentre, reste pas là...

Elle ne se fie pas priver, et entra dans la maison d'Adriel, se dirigeant dans son salon. Elle salua alors ses pokémons en faisant des calins, elle était bien contente de les revoir et eux aussi. Adriel regarda la scène en faisant un grand sourire, nostalgique... ça faisait combien de temps qu'ils n'étaient plus tous ensemble comme ça ? Ça devait bien faire... 3 ans ? Adriel et et les autres avaient tous été tellement occupés par leur travail qu'ils n'organisaient plus de sorties ensemble. Ça serait bien d'en faire une un de ces quatres... mais alors que ce bon moment de retrouvailles commençait à peine un bruit se fit entendre dans la cuisine, un énorme :

*PATATRAS !*

-Oooooooh, si toi t'as cassé un truc je te jure- !

Adriel arriva sur les lieux du crime. Poichigeon n'avait heureusement rien cassé, il avait juste renversé quelques  casseroles. Adriel finit par le jarter de la cuisine, celui-ci s'enfuyant à toutes pattes dans la chambre... Adriel revint alors dans le salon, où sa mère s'installait confortablement dans la canapé. Adriel commença à s'asseoir à côté d'elle, télécommande en main, quand elle lui demanda :

-Qui c'était ?


-Oh rien, juste une invitée-

Et elle en profita pour lui prendre la télécommande. Ooooh, quelle technique de fourbe madame Drim ! On se demande d'où vous tenez ça... cette technique de vol était très bien digne d'un Rocket. Tout dans la rapidité et la finesse. Le cerveau d'Adriel mit à peu près 1 seconde à réaliser ce qu'il vient de se passer, avant de lui dire :

-Ça va tranquille, tu te crois comme chez toi ? Pourquoi c'est à toi de choisir la chaîne ?

-J'tai mis au monde, c'est moi qui décide.

BAM ! Dans les dents ! Combien de fois on a déjà entendu ce genre de phrases de la bouche de nos mères... ces phrases qui tuent, auquel y a aucun argument contre. Adriel ne pouvait rien dire face à ça.
Il abandonna donc et la laissa choisir, l'air blasé, en croisant les bras et les jambes. Elle allait sûrement mettre un de ces animés ringards à la télé... probablement ce shonen avec la fille au chapeau de paille, avec son rêve débile de devenir la Reine des Voleuses... comment ça c'est débile et pas recherché ? Je fais de mon mieux là, ce post est déjà hyper long j'en peux plus. Pourquoi tous mes posts d'introduction deviennent long en ce moment ? Probablement parce que je rajoute des phrases inutiles, COMME CELLE LÀ PUTAIN. Mais bon, c'est bientôt fini. Pendant ce temps le Poichigeon se retrouvait dans sa "chambre d'amis", celle ou dormait tous ses pokémons Oiseaux. Cette pièce était très grande, la plus grande de toute la maison, et dans chaque coins on retrouvait masses de couvertures, et au dessus de chacune d'elles plusieurs oreillers mis un cercle, formant une sorte de "nid" pour chacun des pokémons. À part ça pas masses de déco, à part une armoire ou étaient rangés plusieurs jeux pour Poichigeon, pour ne pas qu'elle s'ennuie lorsqu'elle se retrouve toute seule à la maison. Un endroit bien confortable comportant une très grande terrasse, toujours ouverte pour que ses Pokémons Oiseaux puissent prendre leur envol. Poichigeon commença à s'installer dans son "nid" en train de s'amuser avec... une pelote de laine. Ouais, cet oiseau avait des goûts très particuliers. En tout vas tout le monde se distrayait, et la soirée était bien... en famille tranquillement... rien ne pouvait interrompre se magnifique moment...

N'EST-CE PAS ?

.:-------------------------:.
battle theme :
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Jeu 18 Aoû - 16:33

Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. Ce bruit était tellement stressant quand il n'y en avait aucun autre. Cela pouvait être un déclencheur de folie si on enfermait quelqu'un dans une pièce, avec juste ce bruit. Encore et toujours. Continuellement. Sans cesse. N'ayant que le doux espoir que la pendule s'arrête et tombe en panne. Sauf que non, ça n'arrivait jamais. Problématique, non ? Qu'importe, ça n'était pas le sujet. En parler c'est bien, pratiquer c'est mieux. Enfin, c'est ce que pensait notre châtain, aujourd'hui. Il allait enfin entrer dans une nouvelle dimension. Et il en était ravi. Alice aussi serait ravie. Il aurait tellement du l'amener avec lui, aujourd'hui. Ils se seraient amusés comme des petits fous avec l'homme que Green recherchait. Il y avait juste un léger problème.. C'était une mission pour la Team Rocket. Elle aurait pu l'aider, c'est vrai, ils se seraient bien marrés et refaits les abdos ! Sauf que lorsqu'il est avec sa blonde, rien n'était moins sûr que l'état de la victime désignée. Sur une pulsion, un coup de sang ou une envie, bye bye. C'était donc le choix de la raison, pour une fois. Ils s'amuseraient bien assez avec Héléna d'ici très peu de temps. Alors, patience, Aleen aussi allait changer de dimension bien assez tôt, entre Cramois'Île et le reste. Vous ne pouvez pas savoir comment il était impatient. Après avoir rencontré Sigfried qu'il avait ''pris sous son aile'' contre une coquette somme d'argent, il n'avait plus que l'autre moitié à sortir de sa poche pour la surprise qui lui était réservée. Enfin, c'était aussi car lui le voulait aussi, être loin de tout. Je parlais bien évidemment de l'Île 4, bientôt renommée, dont il était en train de négocier le prix. Vous allez me dire ''oui mais c'est hors de prix'', blablabla. Rien n'est trop beau pour eux. T'en penses quoi, Green, êtes-vous parfaits? Oh, ne réponds pas, on sait tous ce que tu vas dire.

Qu'importe, venons-en au pourquoi du comment. Green, à Méanville, là où réside un Général (car oui, théoriquement c'est Général) Plasma, était-ce le hasard ? Je ne pense pas ! Il était là dans un but bien précis. Comme monsieur Giovanni ne voulait pas lever ses fesses où envoyer Alexander ou Aaron, il envoya le châtain faire le travail. Ca ne lui déplaisait pas. Car bon, récupérer Kanto et Johto, c'est pas non plus très compliqué. Pour lui, bien sûr. Pour les autres, ça devait être insurmontable. Mais bon, entre lui et les autres, il y avait bien plus qu'un fossé. Maintenant, par contre, c'était du sérieux. Un Général Plasma, à ramener de force au QG sans trop l'abîmer histoire de faire deux-trois trucs avec. Mais Green ne s'était pas intéressé à la suite. Lui se contentait de sa part du contrat. Le ramener au QG. Ca ne semblait pas être très difficile, car selon les informations du Boss, il vivait tranquille pépère dans un appartement au huitème étage, sans aucune sécurité/protection extérieure. Sans doute que s'il retrouve la liberté, il songera à en mettre. Ou rien qu'une alarme. Mais nan, rien. Inutile de dire qu'il n'est pas immortel comme Shakira, cet ''Adriel Drim''. Drim, comme Dream, un rêve ? Peut-être. Si c'était ça – et parce que Green est très fort en anglais - , il allait se faire un plaisir de détruire son rêve. Quand il s'agissait de briser des vies, il était très fort. Comment ça c'est pas une qualité ? Boarf, vous ne comprenez rien à rien, décidément !

Il devait être dans les 21 heures et des broutilles. Green était installé au bar du pub local, accoudé à ce bar, n'étant pas très bavard. Et pour cause, il s'était préparé pour l'occasion. Il avait pris des heures – mais des vraies heures – à choisir sa tenue ! C'est vrai que c'était essentiel, tout de même ! Vous voulez une description ? Roooh, bon, allez c'est bien parce que c'est vous ! Déjà, tout d'abord, il a dû.. Faire la coupe Nekfeu ? Non. Après avoir humidifié ses cheveux il y a quelques heures de cela, il les avait applati et plaqué avec du gel pour qu'ils tiennent et décident pas de refaire un tour à la plage. Green avait réussi à se faire une grande mèche qui masquait presque l'une de ses pupilles péridots. J'ai bien dit ''presque''. Quant à ses vêtements, il était vêtu d'un col roulé noir, par dessus-lequel il avait enfilé une longue veste marron délavée – qui avait été vendu comme ça – , qui tombait dans le dos jusqu'en dessous de son séant (Alice serait frustrée) et qui faisait usagée volontairement car les créateurs avaient voulu donné ce côté ''poussiéreux'' à celle-ci. Le maître de Kanto et Johto était donc presque impossible à reconnaître, sauf lors d'une deuxième rencontre. Vous savez pourquoi ? Ses yeux. On ne les oubliait jamais. Ils étaient si.. Profonds, et d'un tel éclat de péridot ! C'était ça qui pourrait le trahir, si jamais il le recroisait, un jour. Qu'importe, on était très loin de ce fameux jour..

Le Bad Boy se tenait toujours au bar, et était sur son portable, pendant qu'il finissait sa bière. Et ouais, fallait bien ! Après tout, quelqu'un qui faisait trop d4rk (fufu, l'auto-dérision ♥) ne pouvait pas commander un jus d'orange, c'était pas crédible ! Après avoir payé – en laissant la différence (quelle âme charitable) – il sortit, subissant le regard de ceux qui le trouvaient plutôt étrange de se balader de la sorte. Et c'était énervant pour Green qui avait envie de tous les exploser, car s'ils savaient qu'il était, ils ne le regarderaient pas de travers. Méanville restait tout de même plutôt calme, à une telle heure. Ca changeait des villes bondées qu'il avait l'habitude de fréquenter. S'éloignant du lieu où il s'était arrêté pour rafraîchir son palet de Roi, il fit sortir Drattak. C'était mieux de se balader sur Drattak que sur Roucarnage, parce que le rapace était bien plus connu en tant que Pokémon de Vert. Il aurait aussi pu le faire sur Turfu, mais.. Turfu n'était pas encore là. Bref ! Montant sur le dos du Dragon, qui avait été mis au courant de l'activité nocturne qu'ils allaient partager (ça fait Poképhile dis comme ça), celui-ci s'envola. Green constata qu'il n'y avait que très peu d'immeubles de grande taille, et savait à peu près où se situait celui du Général mannequin ! Car oui, le jeune homme connaissait ses activités. Parce qu'il était du genre à lire les magasines à la con et à la mode, alors il l'avait déjà vu. Il pétera bien moins haut que son cul quand il sera là où on sait. Qu'il n'essaye pas de faire des bisous à Matori ou à lui montrer ses pectoraux énormes et secs, car il n'en ressortirait pas vivant.

Dans le ciel, il était très difficile de dicerner la silhouette du Pokémon de Green, du fait qu'il y avait très peu d'étoiles, ce soir. Dommage, s'il y avait une étoile filante, cet Adriel aurait pu faire un vœu.. Comme celui que Green ait pitié de lui, fufu. Sauf qu'il n'est pas nian-nian comme son rival. Alors allez, en avant ! Surtout qu'un sourire malicieux rayonna sur le visage de Green lorsqu'il aperçut une très grande terrasse. C'était la seule ! Aucun doute, c'était là. Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. Ca se rapprochait dangereusement, vous ne pensez pas ? Plus ou moins discrétement, d'ailleurs ! Le Drattak vola jusqu'à la fameuse terrasse et se posa sur celle-ci, avec délicatesse. Je sais que délicatesse et Drattak dans une même phrase sonne faux, mais que voulez-vous. Qu'importe, les battements du cœur de Green s'accéléraient. C'était l'excitation et l'adrénaline qui étaient en train de monter. Un Plasma.. Comme il les détestait. Ces morveux avaient battu les Rockets à Volucité, mais il était tant de leur montrer qu'ils étaient loin d'avoir dit leurs derniers mots. Et ça, c'était le mannequin qui allait le voir le premier. Enfilant des gants noirs, il prit une autre Poké Ball à sa ceinture, et sortit le Roi de la Bouffe : Avaltout. Les trois étaient sur la terrasse. Et il les voyait, à l'intérieur. ''Les'' ? Oui, le commandant qu'il reconnut directement, mais aussi l'autre personne.. Il y avait un PNJ. Un PNJ maman. Vous pensez que ça changeait quelque chose aux yeux de Vert ? Non. Il n'avait pas de parent, il ne savait pas qu'on pouvait ressentir. Enfin sauf quand la mère de Red venait se plaindre parce qu'il avait encore victimiser le niais à la casquette. Il le comprendra peut-être aujourd'hui, ce rapport mère-fils. Qu'importe, entrons en scène ! La baie vitrée était ouverte, mais ça n'était pas une raison pour ne pas faire une entrée.. Fracassante. À voix basse, et après être descendu de son destrier volant, il leur ordonna, sadiquement:


- Drattak, Déflagration ! Quant à toi, Avaltout, profite du chaos pour rentrer..Y'a peut-être un pot de Nutella à l'intérieur !

Vous êtes prêts pour l'instant Michael Bay ? Je l'espère, car ça allait péter dès le début ! Peut-être que le Commandant avait vu se poser le Drattak, ou qu'un Pokémon avait remarqué quelque chose, mais en tout cas, ça allait envoyer du pâté ! Tout en finesse (sarcasme), le Drattak pulvérisa littéralement la vitre avec sa puissante attaque Feu. Elle fut carbonisée sur place, dans une explosion violente. Etant resté derrière ses deux monstres, Green n'avait que senti le souffle de celle-ci, en empêchant le vent de lui retirer son couvre-chef. La guerre était déclarée. Et ce Plasma ne ressortira pas d'ici sans séquelle. Espérons qu'il est préparé les pansements, Vert était là. Et le carnage commençait, à partir de maintenant. Avaltout, fidèle à ses moustaches viriles, avait pénétré par l'ouverture de la fenêtre, et donc dans la maison, son regard étrange sur le visage. Mais il ne voyait pas grand-chose, dans cette fumée. Ca n'était que le premier post, et ça avait déjà pété ! Bref, espérons que le Général soit là. Et sa mère ? Il n'en avait rien à faire. C'était cruel et inhumain, mais c'était Green. Rien ne comptait plus que sa petite affaire du jour. Drattak s'avança dans la fumée, avec à sa gauche le jeune homme, qui se tenait au niveau de son cou.. Il était au niveau de la vitre brisée, la fumée se dissipait. Alors... Verdict ? Espérons que le petit chaperon mannequin n'est pas pris la poudre d'escampette, surtout si sa mère était encore en PLS après ce qui venait de se passer. Fufu.. Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. C'est l'heure ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Drim


avatar
Messages : 36
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 19
Localisation : °3°

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Dim 21 Aoû - 13:00

Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. Le temps passe lentement quand on s'ennuie. C'était le qu'à d'Adriel en ce moment. Sa mère venait de mettre son animé préféré, qu'il n'aimait pas du tout... sérieux, c'était tellement ringard. Et cliché. Il se faisait chier. Et quand une personne se fait chier, tout autour de l'environnement était plus intéressant. C'est un peu comme à l'école, les cours étaient tellement chiant que tout semblait plus intéressant : les oiseaux qui chantent dehors, jouer avec son stylo et collectionner les petites billes qu'on trouve dans cartouches d'encre de stylos à plume... comment ça, ça sent le vécu ? Pas du tout. Moi je découpait des bouts de gomme avec mes ciseaux et tirait des boules de papiers avec des effaceurs. Mais malgré tout, regarder cet animé était beaucoup moins chiant que d'être à l'école... RIEN n'est plus chiant que ça. Sauf que le problème quand on se faisait chier et qu'on essayait de faire attention à son environnement, c'est qu'on pouvait tomber également sur d'autres choses qui font chier, et ici c'était cette PUTAIN d'horloge accrochée au mur. Le problème est que du coup il n'y a pas d'autre stade en dessous. Du coup il ne pouvait plus échapper au son de l'horloge qui se répétait continuellement... Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. RAAAAAAAH, que quelqu'un mette fin à ce supplice... mais ne t'inquiètes pas, ça allait arriver Adriel... mais pas de la façon que tu crois...

Ainsi donc, il était beaucoup plus intéressé sur son environnement. Sky se faisait chier lui aussi à regarder l'animé, Fury et Héledelle l'appréciaient, tandis qu'il entendait Poichigeon s'amuser dans sa chambre. Une mouche était présente depuis 20 minutes à peu près, et il pouvait entendre le bébé des voisins en train de pleurer à chaudes larmes. Arf... la soirée allait VRAIMENT être longue. Il fallait vraiment qu'il pense à jarter cette horloge de chez lui. Elle sert à rien. Là, elle faisait un bruit insupportable. Et pourtant... il allait devoir écouter ce son pendant encore longtemps.

Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac.

Pendant ce temps là Poichigeon jouait toujours dans la chambre avec sa pelote de laine qu'elle s'amusait à piquer et se rouler dedans. Elle s'amusait comme une petite folle... jusqu'à ce qu'elle vit quelqu'un arriver sur le balcon. Surpris, elle se retourna et regarda le fameux personnage... elle fut effrayé, surtout en voyant le Drattak ÉNORME ET SEC qui l'accompagnait. Elle ne savait pas si c'était réellement un ennemi, après tout Adriel avait l'habitude d'inviter les pokémons oiseaux chez eux, elle pensa donc qu'ils étaient l'un d'entre eux... comme elle se trompait.
La fin de l'épisode était proche. Il le savait, ça faisait maintenant 20 minutes qu'il durait, et il savait qu'en général il se terminait au bout de 25... enfin ! Après ça, rien à foutre, mère ou pas il allait lui prendre la télécommande. Il n'était pas près à en endurer un deuxième... toujours étant que son attention était focalisée sur ce qu'il y avait autour de lui... et c'est presque inconsciemment qu'il remarqua la présence de quelqu'un d'autre dans la chambre à côté. Pensant d'abord qu'il s'agissait de Poichigeon, il tourna la tête pour le voir. Mais il était déjà trop tard.

Tic.

Tac.

Tic.


-Que-

Tac.

L'attaque Déflagration fut lancée.



Elle détruit à peu près tout sur son passage, la vitre et l'entrée de la chambre, le sol, et une bonne partie du mur dans une explosion fracassante. L'appartement commença à prendre feu de manière très rapide, une bonne partie des câbles de la maisons ont été cour-circuités, la laissant dans le noir. Le choc provoqua un tremblements qui renversa divers décorations de la maison, et la télé se renversa, laissant une image brouillée en continu. De la fumée commença à se dissiper un peu partout, s'épaissisant petit à petit à cause de l'incendie. Adriel, sa mère, et les 3 pokémons tombèrent face à cette violence, avec Adriel s'étant mis instinctivement sur sa mère en écartant les bras pour la protéger. Se remettant peu à peu du choc il prit dans sa mère, d'un air complètement paniqué en lui demandant :

-MAMAN ! EST-CE QUE TU VAS BIEN ?!? MAMAN !

Elle ouvrit les yeux, toute tremblotante, et commença à dire d'une voix lente et basse :

-Qu'est-ce qui s'est passé ?...


Elle était sous le choc, elle avait du mal à reprendre ses esprits. Jamais elle ne s'était attendue à ça ! Elle regardait son animé, bien tranquillement... qu'est ce qu'il s'était passé au juste ? Une fuite de gaz ? Elle ne savait pas, et avait du mal à réfléchir correctement. Adriel soupira de soulagement. Bon dieu, heureusement elle n'était pas blessée... il la posa délicatement contre le mur, et le temps qu'elle récupère un peu pour se relever. Pendant ce temps ses pokémons s'étaient tous relevés. Ils n'étaient pas blessés, ce choc n'était rien pour eux... ils commencèrent à se regrouper autour d'Adriel et sa mère, inquiets pour eux. Plus de peur que de mal comme on dit... mais était-ce vraiment le cas ? Adriel fut surpris d'une douleur au front, et y posa sa main. Du sang commençait à couler le long de son visage. Rien de grave, juste une éraflure... même si ça faisait mal. Mais Adriel s'en fichait. Tu te rends compte de ce que tu viens de faire Green ? Tu as touché sa maman... un de ses biens les plus précieux au monde... une des rares personnes qu'Adriel aimait. Il se releva. D'abord de dos, il se retourna ensuite vers Green... ou plutôt le jeune homme qu'il ne connaissait pas, dont la lumière de ses yeux verts accompagnait la lueur du clair de lune, et faisait contraste avec le reste de la pièce très sombre... cet homme n'allait pas s'en sortir comme ça. Adriel était énervé. C'est la première fois que ça arrivait réellement en RP, il n'avait jamais montré ce visage en personne... et je peux vous dire que personne n'aimerait le voir comme ça. Vous voulez vraiment savoir à quoi ressemble un Adriel énervé ? Voilà.



Ça va chier. Adriel commença à se diriger vers l'individu en marchant à grands pas. Cependant il fut vite confronté à un autre problème... l'Avaltout ! Celui-ci se perdant dans la fumée, s'était retrouvé dans le salon. Et puis il faut dire que ce n'était pas sa maison, il n'avait aucune idée d'où elle se trouvait la cuisine ! Et en regardant autour de lui, il remarqua Adriel, marchant en la direction de son Dresseur. Est-ce qu'il voulait essayer de l'arrêter ? Dans tous cas ça ne change rien à ce qu'allait faire Adriel. Vous pensez réellement qu'il allait s'arrêter à cause d'un Avaltout ? Ce serait mal le connaître. Il ne ralentit même pas. Comme si le pokémon qui était là, à priori ne représentait aucune gêne. De l'inconscience ? Non. Il savait très bien ce qu'il faisait, et il n'était pas seul.

-Dégages.

Alors qu'il marchait il y a quelques instants, il sprinta d'un coup en direction de l'Avaltout, ce qui eut pour effet de le surprendre, et... il lui mit le doigt dans l’œil. Adriel est pas con, il sait que des coups normaux feront rien à ce tas de graisse. L'Avaltout fut donc pris d'une vive douleur, tandis qu'Adriel continua son chemin, comme si de rien n'était. Quel choc ! Quelle humiliation ! Le grand Avaltout, ce faire avoir par une attaque de fourbe comme ça ! Il aurait sûrement voulu l'attaquer histoire de le faire payer pour cet affront, mais... au même moment, Sky, le Roucarnage, l'attaqua sans sommation d'une attaque Cru-Aile. Son but quand à lui était d'essayer de l'emmener dans une autre pièce, histoire de ne pas gêner Adriel et de protéger sa mère. Il allait peut-être l'emmener dans la cuisine qui sait ? Mais ne pensez pas qu'il allait le laisser manger. D'autant plus que, à la grande déception du grand Avaltout, celui-ci ne pourrait pas avoir de Nutella ! Adriel n'en avait pas, il ne s'en goinfre pas comme certaines personnes... il faut garder un physique correct pour son métier de top model après tout ! Et oui ça fait deux fois que je sors ça, mais que voulez-vous... j'aime me foutre de la gueule de Aleen. J'aime me foutre de la gueule de tout le monde d'ailleurs. Mais je crois que vous l'avez déjà remarqué. Adriel arriva donc à l'entrée de la fameuse chambre, (ou du moins ce qu'il en reste) et le Poichigeon remarquant ça se cacha derrière lui, de peur. Elle lors de l'attaque n'avait rien fait à part être prise de panique et agiter ses ailes en roucoulant de peur. Il faut dire, elle n'était pas fait pour le combat elle, et ce n'était qu'une enfant... d'ailleurs Green ne l'avait sûrement pas remarquée, après tout osef d'un Poichigeon... en tout cas osef pour lui, car je vous assure que s'il avait attaqué le Poichigeon dans le tas, alors là je vous dit même pas ce qu'Adriel aurait fait... déjà qu'il était bien énervé alors là...

Adriel observa alors le Pokémon que possédait son attaquant. Un Drattak... il connaissait ce pokémon, et savait que ce n'était pas n'importe qui qui pouvait l'avoir. Ce Dresseur allait être puissant. Les flammes continuaient de se répandre dans l'appartement... le combat ne devait pas durer trop longtemps, sinon ça pourrait être dangereux. C'est à ce moment là où dans les animés, on a un plan screenshot où la lumière des flammes se reflète dans les yeux d'Adriel, de profil, et de manière tout à fait symétrique ceux de Green, de profil, qui les reflète de la même façon... ce genre de plan est tellement classe.

-Dragon/Vol, fort en Attaque. Fais gaffe.

À qui Adriel parlait-il ? Pas à Green, pas au Drattak ni à l'Avaltout ce serait idiot. Il s'adressait à Fury. Il avait toujours l'habitude de dire à ses pokémons les types et leurs statistiques les plus fortes de ses opposants. Car lui fonctionnait d'une manière différente des Dresseurs, il avait un style de combat différent. Mais j'y reviendrais un peu plus tard...  ainsi donc, en entendant les paroles d'Adriel, l'oiseau fonça à toute vitesse sur le Dragon, ses serres abîmant le sol dans sa course en lançant une attaque Aéropique. Son déplacement provoqua un vent soufflant les cheveux d'Adriel... c'était un pokémon rapide, même sur pattes. En profitant, il poussa un cri, utilisant son talent Intimidation. Adriel se fichait qu'il y avait Green jusqu'à côté. Adriel s'en fichait de lui demander qui il était, ni ce qu'il venait faire là. Là maintenant... il n'avait qu'une envie...

Lui faire passer un mauvais moment.

.:-------------------------:.
battle theme :
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Lun 22 Aoû - 7:22

Détruire, pour mieux reconstruire ? Non. Juste détruire. Reconstruire ne servait à rien, et d'autant plus quand on était Green. Lui préférait détruire, anéantir, annihiler et tout plein de synonymes plus parlant les uns que les autres. Vert n'était pas là pour jouer les diplomates. Il était là pour une seule raison : Ramener ce Général Plasma au QG Rocket. La discussion s'arrêtait là. Enfin, la discussions.. Entre lui et lui-même. Il n'avait pas demandé la permission d'Adriel pour. Car il s'en fichait, comme il se fichait de l'Ordre Plasma, de leurx idéaux de niais juste bons à jeter à la poubelle. Les Plasmas étaient ceux que Green détestaient le plus. Car ils avaient battu les Rockets à Volucité, mais surtout pour leur vision pacifique du monde. Le monde n'était pas fait pour être un havre de paix, et il allait le prouver. La reconquête de celui-ci par la Team Rocket commençait ici. Oui, Giovanni voulait en faire une mafia, et il allait être le premier à faire fructifier celle-ci. Mais à côté de cela, il y avait aussi leurs ambitions. Leurs ? Oui, celles avec Alice. Alors il comptait bien se faire un nom. Enfin un nom encore plus grand que celui qu'il portait à ce jour. Désolé, mannequin, tu es tombé au mauvais moment de la vie du châtain encapuchonné, et il allait te montrer à quel point la Rocket allait redevenir ce qu'elle était, et que leur pauvre Ordre ridicule ne sera bientôt plus que poussière, parole de Green !

La fumée se dissipa, sous l'air satisfait et curieux du filleul de Giovanni. Que constata-t-il ? Ooooh, un carnage ! Bravo Drattak, Green te félicitera un peu plus tard ! Tu étais un très bon jouet de destruction massive, et ça, tu ne le devais qu'à toi-même, créature du monde des rêves ! Le Drattak, par contre, ne semblait pas rassasié de ce qu'il avait fait, c'est-à-dire avoir foutu le feu à tout. Non, il en voulait plus. Toujours plus ! Vert regarda le Plasma. Il semblait énervé et enragé. Il lisait toute la haine qu'il avait dans ses yeux bleus. C'est ça, qu'il vienne.. Qu'il vienne affronter de face le châtain. C'était la chose qu'il désirait le plus. Sous le coup de la colère, il devait très certainement avoir envie de le défoncer et de lui mettre une bonne droite ! Héhé, qu'il essaye. Les prunelles émeraudes et les lèvres du Maître semblaient se délecter du spectacle. Tout brûlait.. C'était si beau. Ruiner la vie des gens ! Mais Avaltout, il était où, dans tout ça ? Et bien.. Il se baladait un peu à l'improviste, toujours avec son air vide, lui, le grand gourou du clan ancestral ! Il cherchait la cuisine car il avait faim ! Mais allait tomber face à quelqu'un qui le prend de haut ! Il allait le regretter, ce mécréant ! Tout ça parce qu'il n'avait pas des moustaches aussi viriles que les siennes ! Qu'il se foute le doigt dans l'oeil.. MAIS NON PAS CELUI D'AVALTOUT. J'ai dit le sien!


- Dégages.

Et hop, un toucher oculaire ! Ca n'était pas agréable, mais ça l'était toujours plus qu'un toucher rectal fufu. Avaltout était tout décontenancé, il ne s'attendait pas à ça ! Sa bouche en 3 se transforma en W sous le choc ! Et ça n'était pas fini, tandis qu'il était tout chamboulé par cette attaque vicieuse, un Roucarnage surgit tel un screamer et l'agressa avec un Cru-Aile ! Sous les yeux – pas – ébahis du châtain. Mais ce glouton était plus fort que ça. Et il voulait se venger de ce petit pigeon de ses deux – moustaches - ! Il allait regretter, maintenant qu'il affrontait le détenteur d'Ultralaser ! Ca allait chier. Et puis, il pouvait traîter ce Roucarnage de pigeon ! Le seul vrai Roucarnage c'était celui de son dresseur ! Et pas ce piaf de Général Plasma ! Il avait combattu à moustaches nues des Ronflex par milliers, alors il allait le déplumer, cet oiseau ! Avaltout allait vraiment se venger, alors qu'il prépare sa mèche rebelle, ce pigeon ! Avaltout pas content, Avaltout avale tout.. Et Avaltout avale surtout ceux qu'ils n'aiment pas ! Alors prépare toi, sa bouche en 3 était prête à t'avaler goûlument, jeune piaf inconscient.

Concentrons-nous sur l'action principale. Le mannequin qui n'était pas en face d'un bon modèle – en terme d'actes – avait la rage. Oh oui, il voulait lui faire payer cet affront, d'avoir débarqué chez lui de cette manière ! Mais ça n'était pas de sa faute, il n'avait qu'à pas être avec sa mère, aussi. Que devait-il faire d'elle ? Il verrait bien. Ce qui était important, c'était cet Adriel Drim. Tant mieux s'il avait envie de se fritter, il courait tout seul à sa perte. Ca ne serait que plus simple pour le mystérieux encapuchonné au Drattak. Le châtain ne prit pas en compte ce qu'il avait pu dire. De toute façon, s'il pensait gagner grâce à la table des types, il risquait de tomber de très haut.. Un comble pour un expert en Pokémon vol ! Il ne vit que l'Etouraptor foncer sur son Drattak, à toute allure, en préparant une attaque.. Et en utilisant Intimidation ? Green soupira.. Il pensait vraiment intimider le dragon. Il allait lui apprendre ce qu'était vraiment le concept de l'intimidation:


- Moooh, qu'il est mignon, à vouloir faire le grand..

Le Drattak poussa un hurlement des plus terrifiants pour répondre à l'adorable cri du piaf qui, lui aussi, semblait avoir quelques problèmes de coiffure ! Mais c'est ça, qu'il lui fonce dessus. Qu'il fonce sur le monstre qu'était Drattak, prêt à espérer lui mettre une raclée ! Il allait vite redescendre sur terre. Chargeant son attaque Vol, l'ordre de Green fut bien plus clair, et aussi bien plus sournois, car il était presque au niveau du dragon:

- Déflagration.

Il faut combattre les flammes par les flammes ! Tout brûlait, alors fallait combattre le feu par le feu ! Drattak lança une nouvelle fois son attaque calcinante à bout portant, avant qu'il ne l'atteigne. Le choc de l'explosion balaya le Pokémon Vol et toucha aussi partiellement le Drattak, trop proche de l'attaque. Green, lui, n'avait que placé le bras devant son visage pour ne pas être frappé par une braise égarée ou même le vent qui pourrait lui ôter sa capuche. Après tout, il était mannequin, il devait donc connaître tous les hommes plus beaux que lui, dont Green. Je parle du point de vue du châtain évidemment, moi j'ai un avis neutre ! Alors c'était mieux qu'il ne se contente que de ses iris émeraudes. Il ne méritait pas plus, en tant que Plasma. En tant que niais prônait la paix et l'égalité entre les Pokémon et les humains. Alors qu'il n'y avait déjà même pas d'égalité entre les hommes, et que chez les Pokémon les plus forts dominaient.. Et vous voulez nous parler d'égalité ? Vert trouvait les Plasmas ridicules. Qu'ils essaient déjà d'avoir une ambition travaillée ! La Rocket l'écrasera, et il allait y participer. La revanche indirecte commençait aujourd'hui. Green était on ne peut plus calme, tout brûlait, mais ça n'était pas son problème, quand il l'aura attrapé, sur le dos de Méga-Roucarnage, ils seront au QG en moins d'une heure. Alors les autorités n'auront rien compris. Tant mieux ! Les affaires sont les affaires, et aujourd'hui, c'était une affaire très importante ! Il ne recevrait pas une petite somme d'argent contre ce service, oh non ! Vous vous doutez bien qu'il avait tout fait pour en tirer un maximum de profit. Qu'importe, Green comptait bien passer le temps avec ce Plasma.. Très bien passer le temps. Oh oui. Redressant légèrement la tête histoire de pouvoir le voir son visage transpirant la rage, il déclara, amusé :

- Un problème ? Ne fais pas cette tête.. Les Plasmas sont condamnés à tomber, Adriel. Tu es d'accord Avaltout, n'est-ce pas?

BOUM ! Sauf que ça n'était pas un coup de cravache ! Oui faut suivre l'Aleen pour comprendre cette référence ! Bref, voici la réponse d'Avaltout ! Derrière Adriel, une explosion retentit, c'était l'Avaltout, qui avait balancé un Ultralaser vers le Roucarnage, une attaque incroyable vu la dimension du rayon – merci la grande gueule d'Avaltout – et qui était digne d'un Pokémon de son niveau, aussi viril était-il ! Il n'avait pas vraiment vu ce qu'il pouvait se trouver derrière le Roucarnage ! Peut-être l'Hélédelle ? Ou sa mère ? Quel suspens insoutenable ! Mais laissons ce rapace essayait de résister à l'attaque surpuissante du gros tas de graisse, même si c'était plus que hautement improbable, lui qui avait emporté de la décoration has been avec lui dans sa riposte. Green n'en avait pas fini. Voyant la femme au fond, qui s'apparentait être sa mère, Green allait jouer là-dessus, et sortit alors Noadkoko, qui s'installa de l'autre côté du Maître Indigo, qui s'était avancé dans la demeure, toujours caché derrière sa capuche. D'une voix posé mais toujours malicieuse, il lui proposa:

- C'est ta mère, je suppose.. Green hocha négativement la tête, comme s'il ne voulait pas que quelque chose se produise. Ca serait dommage que j'ai à m'en prendre à elle, non?

Green avait ricané. De toute façon, derrière Drattak et Noadkoko, il était inaccessible et hors de portée, en plus d'avoir l'avantage qu'il ne puisse pas fuir à cause des flammes qui continuaient de grandir. Adriel n'avait aucune chance, espérons qu'il s'en rende compte suffisamment vite, sinon, des coups allaient se perdre ! Dommage qu'il ne soit pas encore allé sur LEUR île, car en y revenant, il aurait pris un grand plaisir à le laisser le supplier de le laisser en vie tout en s'amusant à le torturer de manières diverses et variées ! Il avait donc de la chance. Il attendait donc sa réponse. Oh oui, il pouvait se dresser avec courage face à ce mystérieux personnage dont il ne savait rien, à part qu'il avait une équipe puissante – et encore, il n'avait rien vu.. - et qu'il avait les yeux verts péridots qui luisaient sous la clarté de la lune. Il ne savait même pas qu'il était Rocket. S'il tentait de fuir, Avaltout lui réservait une petite surprise. Alors, Général Plasma, qu'attends-tu pour lui demander ce qu'il fait ici et ce qu'il te veut ? Les formalités sont importantes.. Drattak avait du feu autour de la gueule, prêt à réagir au moindre geste. Et Noadkoko ? Fufu, vous verrez bien. C'est le plus louche de ses Pokémon.. Mais bon, chuuuuut, faut pas spoiler.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Drim


avatar
Messages : 36
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 19
Localisation : °3°

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Sam 27 Aoû - 13:43

Il allait payer. Payer pour ce qu'il avait fait. Il se fichait que sa maison soit détruite... c'était sa maman. Il avait attaqué sa maman. Il n'allait pas s'en tirer indemne... qu'on soit bien clair, Adriel n'allait pas le tuer, ce serait un peu... extrême, mais il allait d'abord battre son pokémon, avant de s'avancer vers lui et de lui mettre deux, trois tartes dans sa figure... peut-être plus... du moins c'est ce qu'il pensait.

Déflagration.

Le Drattak lança une attaque à bout portant au pokémon oiseau, ce qui créa une explosion de flammes qui le fit reculer en arrière. L'attaque enflamma la chambre, et le souffle ardent fit fermer les yeux d'Adriel. Quand il les rouvrit il regarda Fury. Il était blessé... très blessé. TROP blessé. Qu'est ce que ?... qui était ce type ? Il ne s'imaginait pas qu'il était si puissant... comment pouvait-il le mettre dans un état comme ça après seulement une attaque ? Adriel était bien moins confiant d'un coup...

Un problème ? Ne fais pas cette tête.. Les Plasmas sont condamnés à tomber, Adriel. Tu es d'accord Avaltout, n'est-ce pas?

À peine l'inconnu finit sa phrase qu'une énorme explosion se fit entendre derrière Adriel, qui se retourna immédiatement. L'Avaltout venait de lancer une attaque Ultralaser sur Sky, qui se la prit de plein fouet... derrière lui se trouvait la mère d'Adriel et Héledelle, qui s'interposa justement pour ne pas qu'elle soit blessée par l'attaque. Elle se prit une petite partie des dégâts, mais allait toujours bien. On ne peut pas en dire autant pour Sky. L'oiseau tenait difficilement sur ses pattes après cette terrible attaque. Et merde... ET MERDE. Ça ne s'annonçait pas comme prévu. Et alors qu'il pensait que rien ne pouvait être pire, l'inconnu sortit alors un nouveau pokémon... encore ! La vache, combien en avait-il de comme ça ? Normalement les Dresseurs si puissants ont l'avantage d'avoir peu de pokémons... mais pas lui ! Ce n'était pas possible... ce mec était décidément à un tout autre niveau, Adriel l'avait réalisé. De plus il était désavantagé par le fait que ses pokémons ne pouvaient pas se battre librement dans un espace aussi clos. Ça faisait trop. Son Noadkoko sortit, celui-ci vint se placer de l'autre côté de son Dresseur, qui commença à dire à Adriel :

C'est ta mère, je suppose..

Adriel fit de grands yeux. Et merde encore une fois. En entendant ça il savait d'avance ce qu'il allait faire maintenant. Adriel commença à serrer les dents.

- Ca serait dommage que j'ai à m'en prendre à elle, non?

Et il commença à ricaner. Bordel... Adriel était totalement impuissant. Quelle frustration... comme avec Daisuke Fujiwara. Il ne pouvait rien faire. Il était tellement en colère, mais il ne pouvait pas agir. Il commença alors à serrer les poings. Quand à ses pokémons, eux aussi étaient inquiets, et cette fois ils attendaient ses instructions. Finalement... Adriel abandonna, il n'avait plus le choix.

-Ok, stop.

Ils s'arrêtèrent donc. Adriel regardait toujours son interlocuteur avec son regard énervé. Toi tu vas voir, tu ne va pas t'en sortir si facilement... mais d'abord il fallait qu'Adriel soit dans une situation plus favorable. Et il fallait faire vite. Car il ne pouvaient pas rester ici trop longtemps. Il finit donc pas demander à l'homme :

-Qu'est-ce que tu me veux bordel ?

-S'il vous plaît... ne faites pas de mal à mon fils...

-Laisse maman, je gère...

Il gère ? Non, pas du tout. Mais il fallait qu'il en donne l'impression, pour montrer qu'il ne se laisse pas intimider, et pour ne pas que sa mère s'inquiète. En vérité... il se sentait à la merci de cet homme, et ça allait être ses actes qui allaient décider de la suite. Et comme c'est Green, autant dire qu'il était dans la merde. Faudrait que je compte le nombre de fois où j'ai dit merde dans ce RP... Au même moment sa mère se releva, en tremblant à cause du choc ressenti par les deux attaques, et commença à tousser. La fumée se faisait de plus en plus épaisse, et les flammes s'agrandissait toujours, et allaient bientôt toucher les murs porteurs de l'appartement. Pendant ce temps, les voisins commençaient à appeler les autorités, suite aux deux grosses explosions qu'ils avaient entendu. Dehors, certaines personnes virent les fumées s'échapper du bâtiment, et commencèrent à appeler les pompiers. À voir si tout cela allait aller très vite ou non, qu'ils aient le temps de continuer leur discussion. Adriel était tout de même en train de réfléchir à une éventuelle stratégie pour s'en sortir... voyons, si on résume la situation :

Fury est très blessé. Sky encore plus. Héledelle a été un peu touchée mais ça allait encore. Quand à l'opposant, tous ses pokémons allaient à peu près bien, son Drattak ayant été légèrement touché par sa propre attaque, et l'Avaltout ayant reçu un doigt dans l'oeil et une attaque Cru-Aile... son adversaire s'en sortait mieux que lui décidément. Adriel se dit alors... que peut-être il devrait l'utiliser "lui". Le pokémon qu'il vient d'avoir. À vrai dire il n'aimerait pas... celui-ci avait un comportement violent depuis qu'il l'avait. C'est pour ça qu'il était dans sa pokéball. En plus de ça il était dans sa chambre, pour le moment inaccessible. Mais au train où vont les choses, il n'allait peut-être pas avoir le choix... il n'était pas évolué cependant, est-ce qu'il pouvait faire quelque chose ? Dans tous les cas il fallait à tout prix le sauver lui ici, il était dans son sac dans sa chambre qui commençait à prendre feu... et puis dans cette situation il ne pouvait pas se battre librement. Il fallait déjà qu'il donne une occasion à sa mère de s'en aller, c'était l'objectif premier. Toujours en colère, il prit une expression plus sérieuse et un regard plus dur, pour lui donner l'impression qu'il ne se sentait pas du tout en désavantage :

-Laisse la partir. Elle n'a rien à voir avec tout ça.

Après ça il fallait juste qu'ils trouvent un bon moyen d'aller dehors. Il y avait d'autres pièces de la maison par lesquelles ils pourraient s'échapper par les fenêtres. Qui sait, avec un bon sprint ils pourraient y aller rapidement... le problème étant toujours le Drattak, qui était prêt à cracher des flammes à tout moment. Mais une fois dehors tout allait changer, tu verras Green...

.:-------------------------:.
battle theme :
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Mer 31 Aoû - 0:26

- Ok, stop.

Green ne répondit rien, toujours sous sa capuche. Oh, il pouvait ordonner de s'arrêter à ses Pokémon, ou ce qu'il voulait, cela ne changeait rien. C'était un Plasma. Et le châtain savait très bien à quel point ils n'étaient pas dangereux puisqu'ils préféraient faire copain-copain pour être égaux avec leurs Pokémons. Bilan ? Etouraptor et Roucarnage avaient été balayés en un Déflagration et un Ultralaser provenant de Drattak et Avaltout. Ils n'étaient pas encore K.O, mais dans quel état ils étaient.. Ils ne ressemblaient plus à rien, les pauvres ! Green continuait de ricaner tout seul. Il semblait très énervé ! Oh, il l'était sans aucun doute. Ses yeux transpiraient la haine. Qu'il aimait ce regard qu'il voyait presque tous les jours!

- Qu'est-ce que tu me veux bordel ?

- S'il vous plait... ne faites pas de mal à mon fils...

- Laisse maman, je gère...

Green poussa un soupir. Tout ce qu'il était en train de gérer, c'était le temps qui passe avec cet échange mère-fils auquel Vert était totalement insensible car il n'avait pas de darons. Il trouvait ça niais. Alice serait de son avis. Pourquoi diable n'était-elle pas avec lui pour profiter de ce moment ? Raaaah, ça l'agaçait. Donc il voulait passer ses nerfs. Ca tombe bien, il avait quelqu'un pour ! Non, je plaisante, fallait le ramener en pas trop mauvais état. C'est ce qu'il avait compris, en tout cas. Green lui répondit, d'une voix plus sérieuse et autoritaire, comme s'il ne s'amusait plus de la situation:

- Oh, je veux bien ne rien lui faire, s'il décide de gentiment me suivre. Bon, après.. Un grand sourire carnassier se dessina sur son visage. .. Dans quel but, c'est une surprise ♥

Puis il éclata de rire ! Un rire cristallin aigu et sadique ! Sachez que si je le précise, ce n'est pas un hasard. Son rire est inoubliable, alors s'ils se recroisent.. Il le reconnaîtra ! Fufu. Rien que de l'imaginer en prison, isolé de tous, chez les Rocket, ça le faisait marrer. Il savait qui allait l'interroger, et ce dernier aura un petit mot de la part du châtain ! Mais je préfère ne pas encore dire qui cela sera ! Enfin bref, Green semblait plutôt s'amuser de la situation. Oh oui, il était louche ! Et pas comme Aiden a être dans une illusion et donc contre son gré, lui était naturel ! Son Drattak continuait d'être menaçant, l'Avaltout se trouvait non loin d'Adriel et Noadkoko était de l'autre côté de l'encapuchonné du jour. Sa mère avait supplié à cet intrus de ne pas faire de mal à son fils. Green avait dit ''ok'', s'il décidait de le suivre. Mais il savait que cet Adriel, avec sa volonté de Plasma, n'allait pas pouvoir faire grand chose !

Le Noadkoko, flippant, se lécher les babines de ses trois têtes en voyant le jeune homme devant lui. Ouais, il était carrément dérangeant ! Je vous ai dit qu'il n'était pas net ! Associez-le à la folie carnassière de Drattak, et vous avez le duo ultime ! Oh wait.. Ils sont tous les deux présents. Et imaginez qu'il y a un vétéran de guerre en plus.. Oh double wait.. Il y en avait un ! Fufu, quel trio ! Green était très confiant, ça allait être un franc succès, fallait juste s'assurer qu'il n'y ait pas trop de résistance. L'appartement était en feu, les autorités allaient pas tarder. Bon, après, il leur avait déjà échappées deux fois à Kalos, en tuant un flic la seconde fois ! Alors bon, il pourra comparer avec Unys ! Quel gosse, tout de même ! Il n'avait peur de rien. Il n'avait pas non plus peur de ses longues flammes qui continuaient de tout embraser ! Adriel, lui, avec un regard sérieux et dur qui contrastait totalement avec l'air malicieux de l'encapuchonné qui écouta sa demande:


- Laisse la partir. Elle n'a rien à voir avec tout ça.

- Harcèlement.

L'Avaltout était prêt car ils avaient revu cette stratégie avant leur entrée fracassante et bloqua les jambes du Général Plasma, sans lui avoir répondu, par cette terrible attaque insecte qui faisait jaillir des milliers de petites puces qui le cloîtraient au sol. Avec un sourire charmant, voire presque galant, il lança donc à la mère du Général:

- Allez-y, madame, vous pouvez y aller ! Je m'occupe de votre fils!

Le vouvoiement était volontaire. C'était un jeu dont il s'amusait. Allait-elle partir ? Allait-elle quitter son fils ? Rien n'était moins sûr. L'attaque d'Avaltout qui l'empêchait de bouger n'allait pas durer très longtemps , il le savait ! Mais sa mère pouvait s'en aller, il lui en laissait l'opportunité. Fufu, quel diablotin, quand il l'avait décidé, Greenou ! D'ailleurs, s'il eut assez de lucidité – ouais moi j'suis sympa j'donne des astuces aux adversaires de Green - , il pouvait se traîner au sol pour s'enfuir, et oui ! Quelle stratégie ! Bon, ça serait long, mais il pourrait se mouvoir ! Mais le châtain ne semblait pas être patient non plus, et lança donc, avec une voix légèrement plus agacée en entendant des bruits de sirène au loin mais toujours aussi malicieuse, après un second soupir:

- Aaaaaah.. Comprends-tu que c'est inutile d'essayer de résister ? Je ne serai pas brutal si tu n'es pas vilain.. Noadkoko, tu sais ce qu'il te reste à faire!

Adriel s'attendait à une attaque vu le regard de sadique chtarbé que le gros palmier à trois têtes lui lançait ! Mais ce qu'il fit, c'est qu'il s'avança légèrement vers lui et attrapa son regard avec le sien. Les paupières d'Adriel – sauf s'il se passait quelque chose entre deux, ce qui était on ne peut plus probable – devraient se sentir lourdes et alors il finirait par s'endormir ! Ce processus durait quelques dizaines de secondes, bien assez longues pour qu'il se passe quelque chose pendant ce temps ! Sauf que.. Avaltout lança un Baillement général sur les oiseaux – et sur la mère si elle était encore là - ! Est-ce que tout cela allait fonctionner, ou bien les flammes allaient empêcher le Noadkoko de conclure ? Les oiseaux pioncaient-ils ? Et ce fameux Pokémon dans sa chambre, comment ça se passait ? Et sa mère, était-elle toujours là ? Beaucoup de questions, pas beaucoup de réponses.. Adriel allait-il se débarrasser de tous ces pièges et retarder l'échéance? Tout ce qu'on entendit, à cet instant, se fut juste un hurlement de Drattak.. Qui résonna en cette fin de post et dans l'appartement totalement carbonisé par ses soins.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Drim


avatar
Messages : 36
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 19
Localisation : °3°

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Lun 5 Sep - 15:59

Sans qu'Adriel le sache, c'était déjà terminé. Son destin était déjà scellé, à l'instant où il a croisé le chemin de ce personnage. Il ne pouvait pas lutter... comment le pouvait-il ? Il n'était juste pas assez fort. Toujours ce problème. Malheureusement on trouve toujours plus fort que soit, et ça Adriel l'avait oublié il y a longtemps. C'est lorsqu'il fit sa rencontre avec Daisuke Fujiwara qu'il fut ramené à la Réalité. Qu'il remarqua que son chemin vers son Idéal était encore semé d'embûches. Il était très loin de l'arrivée, bien au contraire... cela ne faisait que commencer. Devenir Général n'était qu'une étape. Il fallait devenir bien plus que cela. Mais quoi ? Que pouvait-il atteindre désormais ? Il était arrivé au sommet... être Général était le rang maximal qu'il pouvait atteindre. Alors quoi ? Il devait juste continuer à s'entraîner ? Mais il le faisait déjà ! Et voilà où il en était maintenant. Était-ce sa limite ? Son expérience... sa volonté... elles se limitaient à ça ? Non. Il devait y avoir une solution. Une solution qui lui échappait.

Mais cette solution il ne l'aurait pas maintenant. L'individu avait donc une totale emprise sur lui. Il pouvait donc lui faire ce qu'il voulait. Et ce qu'il voulait... il allait le dire, puisqu'Adriel lui avait demandé :

- Oh, je veux bien ne rien lui faire, s'il décide de gentiment me suivre. Bon, après.. Dans quel but, c'est une surprise ♥

Puis il se mit à ricaner. Pas un simple ricanement comme quand on a entendu une blague non... un rire aigu. Fou. Et sadique. Ce mec était complètement taré... nan mais sérieusement. En tout cas maintenant Adriel savait en partie pourquoi il était là. Il le voulait lui. Et il le voulait vivant. C'était déjà un avantage en tout cas. Cela voulait dire qu'il était limité dans ses actions. Bon c'était un faible avantage, mais c'était toujours ça. M'enfin... cela n'allait rien changer à sa situation. Après avoir demandé à ce que sa mère soit écartée du conflit, l'homme dit immédiatement :

- Harcèlement.

Et Adriel surpris fut attaqué par les jambes, et tomba lourdement en avant. Ses jambes immobilisées, il ne pouvait plus se relever... en voyant ça, les pokémons oiseaux commencèrent à paniquer et s'apprêtèrent à attaquer de nouveau. Mais avant que cela n'arrive, Adriel répondit d'une voix haute et autoritaire :

-NON ! Restez là !

Ils se stopèrent alors. Frustrés, ils voulaient vraiment venir en aide à Adriel... mais ils savaient que s'il disait ça, c'est qu'il devait sûrement avoir une idée en tête pour se sortir de là, ils lui firent donc confiance. Malheureusement pour eux ce n'était pas le cas. Adriel n'avait aucun plan pour se sortir de là. Il ne voulait juste pas qu'ils soient blessés à nouveau. Finalement il avait abandonné. Il espérait que quelqu'un aide, peut-être que les autorités arrivent à temps... il se raccrochait au dernier espoir qui lui restait : les autres. Quelle ironie n'est ce pas ? Quand on voit qu'il ne leur fait jamais confiance, et qu'à certains il leur avait manqué de respect... méritait-il leur aide ? Il n'a jamais rien fait à ses équipiers. Il n'a jamais rien fait pour les Plasmas. Même quand il accomplissait des missions ce n'était jamais pour l'Ordre. Il le faisait de façon altruiste bien évidemment, mais il se rendait compte que ça n'a jamais été pour eux en particulier. Après tout... il a toujours vu l'Ordre comme une opportunité pour lui. Pour atteindre son Idéal. Même si les deux étaient similaires. Alors... allaient-ils vraiment l'aider ? Non... il devait se débrouiller tout seul ! Essayant de se libérer, il débattait ses jambes pour essayer de briser les liens... un acte inutile, vu que même les pokémons avaient du mal. Après cela, son ennemi s'adressa cette fois à sa mère :

- Allez-y, madame, vous pouvez y aller ! Je m'occupe de votre fils!

-Non... NON ! Qu'est ce que tu crois ! Que j'vais te laisser là sans rien faire ?!?

Mais à peine elle fini sa phrase qu'elle fut interrompu par... Héledelle. Elle prit la mère par le vêtement avec son bec et commença à la traîner à toute vitesse vers l'entrée. La mère ne pouvait pas lutter face à la force de l'oiseau, et se débattait tout en disant :

-H-Hé ! Arrête ! Stop ! Adriel ! Adrieeeeeel !

L'oiseau lui fut donc quitter la maison à toute vitesse. En courant dans les couloirs, l'Héledelle vit une fenêtre et s'envola avec elle.

___________________________________

Adriel regarda la scène d'un air rassuré. Au moins elle serait à l'abri. Maintenant c'était à lui d'agir. Mais... alors qu'il se débattait toujours, son adversaire décida que s'en était assez :

- Aaaaaah.. Comprends-tu que c'est inutile d'essayer de résister ? Je ne serai pas brutal si tu n'es pas vilain.. Noadkoko, tu sais ce qu'il te reste à faire!



Le Noadkoko se rapprocha dangereusement d'Adriel. Celui-ci immobile, ne pouvait pas échapper à son emprise. Les regards du Noadkoko plongea dans le sien, et Adriel commença à se sentir bizarre... qu'avait-il fait ? Il lui avait lancé une attaque ? Il commençait à se sentir faible et engourdi. C'était pas bon... il sentait qu'il perdait connaissance. S'il vous plaît que quelqu'un lui porte secours... intérieurement il appelait à l'aide en espérant que quelqu'un les sortirait tous de là...

...

Mais personne n'est venu.

Adriel tomba dans l'inconscience. Voyant que la situation ne se passait pas comme ils l'imaginaient, les oiseaux allaient agir... mais trop tard ! L'Avaltout leur lança une attaque Bâillement, qui toucha les deux oiseaux, en plus de Poichigeon. Évidemment ils savaient ce qu'ils allaient leur arriver... ils se sentaient déjà lourds et faibles. Poichigeon s'endormit le premier, suivit de Fury. Sky quand à lui s'accrochait plus longtemps... mais il savait qu'il allait tomber à son tour. En titubant il lança dans un dernier espoir une attaque Lame d'Air... qui manqua sa cible. Et il s'écroula. Plus rien n'empêchait l'individu d'emmener Adriel désormais.

___________________________________

Héledelle commença à atterrir en face de l'immeuble. Plusieurs personnes étaient autour, observant la fumée de l'appartement en flammes. Elle lâcha alors la mère, qui s'était arrêtée de débattre dans son envol. À peine elle fut posée à terre que l'oiseau vit une ombre s'envoler dans le ciel. C'était trop tard. Leur ennemi c'était envolé, en prenant Adriel avec lui. Héledelle était face à un dilemme. Elle pourrait le poursuivre, pour empêcher de le kidnapping mais... les autres étaient toujours à l'intérieur, et en plus de ça il y en avait toujours un piégé dans sa pokéball dans le bâtiment en flammes... que devait-elle faire ?

Elle n'avait pas le choix. De toutes façons même si elle poursuivait l'opposant, elle n'aurait aucune chance de le battre. Elle se résigna donc et s'en alla vers leur appartement. De là haut la situation semblait catastrophique... la lueur des flammes se faisaient plus que présente et la fumée noire s'envolait haut dans le ciel... en fonçant dans une fenêtre en lançant Aéropique, elle pénétra dans la chambre d'Adriel en flammes. Où était-il... où était-il... c'était avec difficulté qu'elle cherchait l'objet en question... le voilà ! Son sac ! C'est là dedans qu'il avait mis la Pokéball. Le maintenant de son bec, elle s'en alla défoncer la porte de la chambre pour aller dans le salon. Tout brûlait, les flammes ardentes embrasaient tout ce qu'il y avait autour et brûlaient ses plumes. Passant le couloir, elle arriva dans le salon et vit les trois oiseaux endormis. S'empressant elle leur cria dessus, et les picoraient sans s'arrêter pour essayer de les réveiller. Fury se releva. Reprenant lentement conscience, il regarda la situation autour de lui... catastrophique. Les flammes de l'enfer, toutes autour, consumaient leur foyer, maintenant méconnaissable. Toutes leurs affaires, tous leurs souvenirs s'envolaient en fumée... et ça allait être bientôt leur tour si ils restaient là. À deux maintenant ils réveillèrent les autres. Toute la fumée commençait à rendre l'endroit irrespirable, il fallait qu'ils s'en aillent, vite... ils se précipitèrent donc vers le balcon où leur ennemi était arrivé, et sortirent tous les uns après les autres. On pouvait voir qu'ils étaient presques en train de chuter vers le sol. Dans leur état, voler convenablement était impossible. Sky et Fury firent un atterrissage fracassant sur le sol, seuls Héledelle et Poichigeon s'en sortirent presque convenablement. Héledelle était brûlée à l'aile. Elle avait du mal à s'envoler. Elle ne put que regarder à l'horizon la silhouette de l'homme, s'envoler au loin avec Adriel. Elle poussa un cri de détresse.

___________________________________

-Non, non, non, non ! Adriel ! Adriel !


Sa mère poursuivait son assaillant. Elle s'était envolée à son tour, à dos de Colombeau, pour tenter de le rattraper. Je dis bien "tenter". Elle aussi ne pouvait rien faire. Le pokémon n'était pas assez rapide, et le Drattak ne faisait que le distancer petit à petit. En plus de ça... le Colombeau n'était pas assez endurant. Commençant à fatiguer, on le voyait ralentir et redescendre...

-NON ! Je t'interdis de faire ça ! Remonte ! Remonte !

Mais elle ne pouvait rien y faire. L'oiseau ne pouvait plus voler plus longtemps et redescendit à la terre ferme. La mère descendit et couru le plus possible vers Adriel. Sa respiration devenait forte et ses yeux commençaient à briller. Ils n'avaient pas le droit. Il ne pouvait pas prendre son fils. Pitié faites que ce soit un cauchemar. Pitié. C'est... c'est...

Elle ralentit peu à peu et tomba sur ses genoux.

Elle fondit en larmes.

.:-------------------------:.
battle theme :
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green) Lun 5 Sep - 17:41

- NON ! Restez là !

Green haussa un sourcil imperceptible, l'important vêtement qui couvrait presque l'intégralité de qui il était véritablement ne permettait pas de distinguer ce mouvement d'incompréhension. Les Pokémon comptaient se battre, pour opposer un minimum de résistance, mais lui les stoppa ? Hmmm.. C'était louche. Pas pour le châtain qui était tellement amusé par la situation qui ne se doutait pas qu'il pouvait cacher un plan X ou Y.. Ca tombe bien, il n'y en avait pas ! Il fallait dire que le déséquilibre de force désavantageait totalement Adriel. Avec un peu de subtilité, peut-être aurait-il pu s'en sortir, qui sait ? De toute façon, je pense que le Général Plasma voudra retrouver Greenou – ou du moins cet agresseur encapuchonné – un jour ou l'autre, et ne vous inquiétez pas, il y a toujours un retour à l'envoyeur ! Surtout quand l'on sait à quel point il apprécie les Plasmas.. Leurs chemins se recroiseront, mais bref, on est encore loin de tout ça ! Là, il avait réussi à l'immobiliser et le fit tomber au sol, tandis qu'il avait convié sa mère à s'en aller avec un brin d'ironie, en lui disant qu'il allait bien s'occuper de son fils. N'était-il pas adorable, Vert? Enfin, elle semblait comprendre le second degré.. Et ça, c'est bien !

- Non... NON ! Qu'est ce que tu crois ! Que j'vais te laisser là sans rien faire ?!?

Bah clairement, ouais. Elle comptait sûrement tenter d'arrêter Green, comme toute mère qui désire protéger son fils toute sa vie, en prenant tous les risques possibles afin que celui-ci soit le mieux, mais bon.. Hélédelle passa par là et son instinct maternel ne put clairement s'exprimer. Pas de coup de casserole pour le Maître, du coup. Elle se fit attraper par le bec de l'oiseau et celui-ci le traîna vers une des fenêtres par laquelle l'oiseau pourra la tirer de là.

- H-Hé ! Arrête ! Stop ! Adriel ! Adrieeeeeel !

- Si je n'ai même plus à gérer les éléments perturbateurs..

Green hocha la tête de droit à gauche, en haussant les épaules et les mains en mode ''nan mais attends c'est trop simple là'', et effectivement, ça avait été beaucoup trop simple. Il s'était fait happé par le regard pénétrant (fufu) du Noadkoko, qui le regardait de son air flippant et qui l'avait endormi  par une attaque Hypnose. Avaltout réussit, par un baillement digne de moi ce matin me levant après avoir dormi seulement 4 heures car fallait retourner en cours, à endormir les trois Pokémon oiseaux restants ! Ils n'étaient pas les cibles de Green. Et il comptait les laisser là, après tout, pourquoi s'encombrer davantage. Un Général sans Pokémon.. On verra bien si ce petit Ordre de pacotille préfère l'homme à ses Pokémon, et voir s'ils prônent tant que ça leur esprit de famille. Oh oui, le châtain avait hâte de voir ça. Malheureusement, tout ce qui pouvait s'avérer être des négociations qui n'incluaient pas de l'argent ne l'intéressait pas, et il avait donc délaissé la suite de la mission. Lui faisait sa part du job, c'est tout. En se frottant les mains pour enlever les particules poussiéreuses qui s'étaient collées à celle-ci, il déclara, avec un grand sourire aux lèvres:

- Héhé.. Ça, c'est fait.

Sans un mot, le châtain s'approcha d'Adriel, avec un peu de méfiance, ça pourrait très bien être une feinte. Il ne tarda pas trop non plus, le feu commençait à rendre l'atmosphère irrespirable, et Green se mettait à tousser fortement. Surtout qu'il crevait de chaud, dans cet accoutrement. Noadkoko, après avoir tâté de sa patte qu'il dormait bien, et n'entendant aucun cri ou gémissement de n'importe quel genre l'attrapa avec sa tête la plus dominatrice par le col et le posa aux pattes de Drattak, qui semblait satisfait du travail accompli. Comme il n'était pas encore indiscutable aux yeux du jeune homme, malgré ses performances à Illumis, là, il marquait encore son empreinte et témoignait toute la puissance qu'il pouvait apporter à son dresseur. Green, lui, était très satisfait de sa prise. Ca sentait le gros chèque, surtout. Plus les petites clauses en tout petit pour le délai avant de le ramener, ainsi que son état. Il y avait aussi la prime de risque. Enfin bref, tout ce qu'il gérait toujours avec Giovanni (ou plutôt Matori) avant de partir en mission. Il était dur en affaires, et grattait le moindre billet qu'il pouvait. Brrrr, il s'en réjouissait d'avance.

Montant sur le dos de son Drattak, il rappela le vétéran de guerre et le psychotique aux trois visages. Fallait qu'ils déguerpissent au plus vite, surtout avec ce putain de feu.. qui continuait de le faire recracher ses poumons et lui donnaient un affreux mal de gorge. Le Drattak s'envola donc, en deux-trois battements d'aile il était parti, en tenant l'hypnotisé entre ses pattes. Espérons qu'il ne se réveille pas en cours de trajet, car là, fiouh, il se ferait dessus ! Noadkoko avait mis la dose dans son attaque, donc ça va, il ne faudra pas changer son pantalon. Sortant son portable après s'être bien éloigné des flammes, il constata qu'il n'avait pas répondu à … 12 sms d'Alice. Aoutch ! Elle avait quelque chose à lui dire ou quoi ? Rah les femmes, j'vous jure ! Le jeune homme rit légèrement, très décontracté et pas du tout concerné par le bordel qu'il avait foutu à cet immeuble. Ce ne sont pas la vie de quelques PNJs qui étaient importantes aux yeux péridots du châtain. Tandis qu'il se délectait de ce qu'il voyait – je vous laisse imaginer - , il se tourna légèrement en entendant la .. Voix de la mère d'Adriel ? Décidément, elle était têtue![/i]

- Non, non, non, non ! Adriel ! Adriel !

- Tsss.. C'est pot-de-colle, une mère! Green leva légèrement sa main et lui fit signe de loin, en voyant le Colombeau perdre de l'altitude: Dommage.. Allez, ciao ♥

- NON ! Je t'interdis de faire ça ! Remonte ! Remonte !

Green ricana et se tourna à nouveau, en demandant à son Drattak d'accélérer. Bon.. À présent, j'ai pas vraiment envie de vous raconter les arbres, prairies, espaces maritimes et rocheux qu'il a pu survoler car ça servirait à rien, mais tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il est arrivé au QG à une heure pas possible.. 3-4h du matin, sans aucun doute. Il avait les yeux explosés et des cernes pas possibles. Raaaah, ça allait prendre 8 ans à partir ! En entrant dans le QG avec le Général que tenait Mackogneur entre ses 4 bras pour que s'il se réveille, il ne puisse rien faire, il se débarassa rapidement de ce poids pour aller le confier aux sbires qui veillaient cette nuit, et qui le prirent en charge. Je laisserai Adriel décider de sa cellule et tout ce genre de choses s'il décide d'en reparler. Le châtain jeta sa tunique sur le premier porte-manteau qui passe et se mit alors à vagabonder dans les couloirs à la recherche d'un lit, ayant une grosse flemme d'aller à l'hôtel. Sauf que pendant qu'il traversait les couloirs déserts, il passa devant le bureau d'Alexander.. Aucune réaction dans un premier temps. C'est après quelques secondes qu'il décida de rebrousser chemin pour revenir sur ses pas.

C'est vrai, il lui devait des ''excuses''. Raaaaah.. Ca le faisait chier, mais bon, un peu de bonne volonté une fois par mois ne faisait pas de mal. Il alla chercher les clefs dans le bureau de Matori – qui ne dormait pas, en même temps c'est un robot – pour pouvoir accéder au lieu de travail du Second. Pas pour faire un coup en traître, cette fois ! Non. Mature, Greenou, mature ! Le châtain, après avoir récupéré le césame, se rendit de nouveau face au bureau d'Alex, chercha la bonne clef parmi les 50 000 sur le trousseau et ouvrit donc la porte. En allumant la lumière qui lui ruina les pupilles, il constata que celui-ci était plutôt grand et qu'il y avait pas mal de tableaux d'artistes accrochés sur les murs. Hmm.. Ça collait avec lui. Green n'était pas là pour débattre cubisme et tout ce tralala à cette heure.. Il ne fit rien d'autre que poser un mot – sur un post-it vert, évidemment – sur son bureau, bien au centre, histoire qu'il ne voit que ça en arrivant. Green écrivait plutôt bien, sans que ça soit exceptionnel non plus:


''Alors comme ça, à 3h32 du matin on bosse pas ?
M'en veux pas, j'savais pas comment commencer ce mot. Donc, désolé pour l'autre fois dans le bureau de Gio du Boss ! Faut qu'on soit professionnel, tu vois ? Et c'est tout ce que j'avais à dire.
                                                                                                                   Green.
''

Ouais, il avait raturé le ''de Gio'' car il l'avait écrit naturellement mais bon, monsieur Strauss préférait ''Boss'' ou un truc du genre donc il avait adapté. Ça va, c'est l'intention qui compte ! Il ressortit donc du bureau, toujours en baillant, alla rendre les clefs à Matori et alla pioncer sur le premier lit qu'il trouva.. Vous voyez, comme quoi, il peut faire des efforts, parfois!

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite nocturne très agréable~ (PV: Green)

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite nocturne très agréable~ (PV: Green)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Méanville-