Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Que ton nom soit digne de ta tombe.

Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif


Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Que ton nom soit digne de ta tombe. Mer 17 Aoû - 13:40



Il était prêt. Tout était prêt. La machine était en marche et rien ne l’arrêterait. Il allait assouvir son projet ultime. Le moment était enfin venu. Il se leva doucement du lit sans brusquer Kiryu. Il n’y avait en effet plus eut de chambre avec deux lits distinct...Il s’habilla alors, entièrement en noir, et installa son épée de manière convenable tout en mettant la capuche de sa veste. Il avait en effet revêtue une nouvelle fois la tenue du chevalier blanc, qu’il avait remanié...Le noir cachait plus facilement les taches de sang. Minucieux, laissa également sa veste fétiche, dotée d’une capuche à fourrure, sur le lit. Comme pour assurer au blond qu’il reviendrait rapidement. Il s’en voulait de le laisser là, mais c’était une obligation. Il devait s’occuper de ça, il avait tout planifié depuis des annérs. Ce jour, il l’avait attendu depuis tellement longtemps...Même Kiryu et tout ce qu’il lui apportait ne pourrait changer ça. Daisuke était l’incarnation de la vengeance. L’émissaire même de cet acte puéril. Il irait au bout de cette idée. Il se mordait les lèvres, il ne voulait pas que Kiryu lui en veuille, et espérait également être rentré avant son réveil. Il commença à ouvrir la porte, puis se rétracta, baissant honteusement la tête. Il n’était pas sûr de ce qu’il allait trouver dans le laboratoire, il ne voulait rien regretter, il avait perdu trop de chose déjà...Il se posa donc au bord du lit, déplaca les cheveux de Kiryu derrière son oreille afin d’avoir la place pour déposer un baiser sur sa joue.

“Je t’ai promis que tu n’étais plus seul...Je tiendrais cette promesse. Alors, à demain Kiryu” Murmura-t-il avant de se lever. Avant de fermer la porte, il jeta un dernier coup d’oeil vers le visage de Kiryu.

Daisuke avait donc fait le choix de laisser Silent à l’auberge. Le blond devait probablement dormir paisiblement sans s’être rendu compte de l’absence du brun qui, il lui avait simplement laissé un mot disant qu’il reviendrait cette nuit ou alors ce matin. L’ancien Venom n’étant pas stupide, il allait probablement comprendre de quoi il en retournait. Ils n’avaient pas fait un détour à Kalos pour rien. Oh ça non. La vie de Daisuke était en jeu. Tout son passé allait se jouer dans les minutes qui suivraient. Et le résultat de cet acte pourra à jamais changer son avenir. L’ancien commandant Rocket allait réaliser son plus grand désir. Le moment d’anéantir Andreas Anderson était venu. Il en jubilait. En riait. On aurait dit un psychopathe. Mais n’était-ce pas ce qu’il était? Cette vengeance le mangeait de l’intérieur, lui avait déchiqueté une partie de son être, une partie qu’il ne retrouverait jamais. Mais cette fois tout allait se terminer. Il avait localisé Anderson, il avait réuni assez de puissance pour le vaincre. Il allait réussir. C’était le but de toute une vie qui allait être concrétiser. Un village entier qui allait être vengé. Ce jour était-il écrit dans les lignes du destin? Personne ne le savait, mais ça ne changeait rien pour le brun, si ce n’était pas écrit, alors aujourd’hui, il forcerait le destin, il forcerait les forces divines à changer ce qu’elles avaient prévues pour lui. Qu’importe le prix à payer, les âmes d’Hide-City réclamaient une vengeance. Daisuke réclamait une vengeance. Et même s’il devait mourir à la fin, il aurait au bout de cette idée. Il était si proche de cette euphorie, de cette joie. Il allait voir le cadavre du scientifique gisant dans son propre sang. Cette vision allait être jubilatoire, une véritable extase...Mais ce n’était pas encore arrivé. Il lui restait une ultime épreuve à passer.

Il traversa alors Mozheim, pour arriver dans un recoin de la ville où se trouvait une maison assez grande et moderne, mais exclue du reste de la ville. C’était le laboratoire d’Andreas. Sûrement rempli de ses robots vigiles, et autres pièges en tout genre. Il ne savait pas à quoi s’attendre. Peut être n’y aurait-il aucun obstacle? Mais ce serait étonnant...Enfin, devant lui se dressait deux portes impossible à ouvrir, quelle merde! Il était pourtant si proche, il ne pouvait pas abandonner, mais il devait éviter de se faire remarquer en faisant fondre une telle porte avec son Mega Braségali, la nuit, ça pourrait réveiller un maximum de personne, connard d”’Andreas de ses deux ! Il réfléchissait, quand il remarqua alors une caméra de surveillance se trouvait là aussi. Daisuke eut un rire sarcastique et n’hésita pas à placer un gros fuck, en espérant qu’Andreas le voit...Il prépara alors la Pokéball de Braségali...Jusqu’au moment où la porte s’ouvrit d’elle-même. Le brun ne comprenait pas, il fut surpris. Sa réaction n’aurait pas dû l’aider pourtant. Il y avait quelque chose qui clochait. Là, il riait moins. Le survivant allait enfin pouvoir entrer…

C’est alors qu’il remarqua les tremblements qui parcouraient son corps. Etait-ce un frisson d’impatience ? Ou alors de peur? Il ne saurait lui même le dire. Peut être bien les deux en fait. Il était impatient, puisqu’il attendait ce moment depuis si longtemps, cet instant où Andreas allait mourir de ses propres mains, où tout ses proches allaient enfin connaître la paix. Mais de l’autre, il avait peur, peur d’échouer au dernier moment alors qu’il s’était préparé à ce jour? Non. C’était une toute autre peur. Celle des regrets. Daisuke pouvait-il engendrer une nouvelle haine en tuant à son tour? Andreas, quelqu’un pourrait-il avoir envie de le venger à son tour de ce futur meurtre sanglant? Daisuke ricana. Ce n’était pas possible ! Cet homme n’était qu’un monstre ! Il n’avait pas de coeur ! Il n’était rien. Personne ne pouvait le regretter. Ce cycle de haine s’arrêterait ici et maintenant. Daisuke se remémora une dernière fois ce jour funeste, pour faire ressortir toute sa colère, toute sa rage et sa force. Il se tapota le visage de ses de mains, de manière à seulement récupérer l’avantage que procurait cette rage, pour ne pas perdre le contrôle de lui-même -Du moins pas dès le départ. Pour conclure, il respira un grand coup, comme pour extérioriser définitivement le surplus inutile d’émitions. Enfin, il prit l’initiative d’entrer dans la demeure de la personne la plus horrible qui n’ait jamais existée. Il était prêt à se venger. Toute cette haine, toute cette force accumulée au fil du temps. Il était grand temps de la faire ressortir. Aujourd’hui, d’un seul coup, en cet instant, plus rien ne pouvait l’arrêter, il se sentait invincible. Il prononça alors ces mots, d’une voix sarcastique teintée d’une seule émotion, la haine d’une vie gâchée.

“Andreas Anderson....Ce nom n’est digne d’aucune sépulture. Prépare toi à mourir !”



.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Jr. Anderson



Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/06/2015
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

MessageSujet: Re: Que ton nom soit digne de ta tombe. Mer 14 Sep - 8:32

Citation :
De elohim@pokemail.pk

Sujet : Hide City

Howdy ! (*^▽^) ノ

Ca n’a pas été facile de trouver comment te contacter, dit-donc ! ( ´△`)

J’ai appris que tu recherchais l’homme qui a détruit Hide City, Andreas Anderson. Je peux t’aider à le retrouver !

Comment je sais tout ça ? Et comment j’ai fait pour te contacter ? Disons… que je suis doué en informatique. TRES doué ಠ‿↼ Libre à toi de me croire ou non, mais après toutes ces années… qui ne tente rien n’a rien, comme on dit (^▽^)

Tu trouveras en pièce jointe une carte t’indiquant où il se cache.

Bonne chance  (・ω・)ノ゙

Le laboratoire du Docteur Anderson trônait légèrement à l'écart de la ville. Visiblement plus richement bâtie et plus grande que les autres bâtiments de la bourgade, elle faisait également tache sur le tableau campagnard des environs par ses accès verrouillés par de lourdes plaques de fer à l'aspect de portes et de fenêtres modernes. Même les fenêtres des étages supérieurs étaient verrouillées. Les habitants du coin savaient que cela signifiait que le nouveau propriétaire du laboratoire, une homme aux cheveux éternellement ébouriffés, n'était pas présent.

Mais un étranger s'était approché de l'habitation, camouflé par la nuit. La caméra de sécurité surveillant l'entrée s'était mise à bouger de manière inhabituelle, suivant le jeune homme comme un oeil le fixant. L'homme leva la main vers la caméra dans un geste insultant, avant de sortir une Pokéball. Non non non. On ne pouvait pas se permettre qu'un invité défonce la porte d'entrée, ce n'est pas très poli (・ω・) La porte s'ouvrit alors d'elle-même dans un bruit de pistons se décompressant et de glissement métallique. Le rire du jeune homme se coinça dans sa gorge. Comme c'est amusant, il a l'air surpris.

Après quelques minutes à s'auto-motiver, l'étranger pénétra dans la demeure. A peine avait-il passé le pas de la porte que cette dernière se referma derrière lui, le son caractéristique de pistons se remplissant faisant vibrer l'air quelques secondes avant de replonger la demeure dans le silence. Le détecteur de mouvements repéra l'intrus et la lumière s'alluma d'elle-même. S'il voulait fouiller le rez-de-chaussée, il aurait trouvé une habitation des plus classiques. Bien rangée, propre, bien trop spacieuse pour quelqu'un vivant seul. Plusieurs photographies étaient accrochées sur les murs de l'entrée. Elles représentaient tantôt une femme aux longs cheveux noirs et à l'expression sereine, tantôt un homme à l'air sûr de lui aux yeux marrons, tantôt les deux en même temps, parfois pourtant des vêtements normaux, et d'autres fois posant devant des machines en tenue scientifique. Sur certaines photos, les bras de l'homme ont visiblement été remplacés par des membres robotiques. Au bout du couloir d'entrée, l'intrus pouvait apercevoir un escalier en colimaçon montant et descendant.

Quelques minutes après l'arrivée de l'homme dirigé par "Elohim", deux enfants, un garçon et une fille, arrivèrent en courant dans le couloir, chacun ayant des cheveux blonds et portant un ensemble de vêtements noirs et blancs aux traces jaunes. Les deux enfants semblaient tout excités, et s'exprimèrent dans une synchronisation étonnante :


- Andreas ! Andreas ! Comment ça s'est passé à la l-...

Ils s'arrêtèrent de courir et de parler lorsqu'ils virent qu'il ne s'agissait pas d'Andreas. Le garçon se mit devant la fille, écartant les bras d'un geste protecteur en fixant l'étranger d'un air mécontent, tandis que la fille regardait l'homme d'un air inquiet.

- Qui êtes-vous ? demanda le garçon d'un ton agressif. Sortez de chez nous ou j'appelle la police !
Revenir en haut Aller en bas
 

Que ton nom soit digne de ta tombe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Mozheim-