Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

« Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Dim 28 Aoû - 8:20

Installés dans l'herbe, Jadïd était bien content que cela ne soit pas sa tenue habituel qu'il porte. Enfin, l'une de ses tenues habituelles, mais une tenue qu'avait apporté Emily. Bon, il pensait sans doute qu'ils allaient tout les trois se faire gronder comme des petits enfants… Mais bon. Après tout, cela n'était pas si étonnant qu'ils se fassent gronder comme des petits enfants. Je veux dire, bien qu'ils avaient quinze ans, bien qu'ils étaient des Plasmas, et bien… Ils avaient encore tendance à être bien souvent de jeunes enfants, dont il fallait s'occuper. C'est drôle, car pourtant ni Sarama ni Alphonse n'avaient été spécialement des papas poules… Mais quand même ! C'était dans leur caractère ! Après, ils n'avaient tout les deux que quinze ans, donc… Ils étaient encore jeune. Ils allaient beaucoup changer avec le temps… Peut-être allait-il devenir un couple adorable qui… Damn encore trop rapide !

Vipélia, elle, venait de monter à un arbre. Jadïd regarda cela avec amusement. Il n'avait tenté qu'une seule fois de grimer à un arbre, et c'était avec Arthur. Les deux étaient restés coincé, sur une branche très peu haute en plus, mais bon… Ils avaient fait ça tout petit. Donc, ça ne comptait pas. Vipélia et Arthur formait vraiment un duo cocasse, pensait le jeune garçon, s'en excluant totalement, il ne voulait pas briser la dynamique de ce groupe… Et puis, il ne savait pas encore quels missions on allait lui attribuer. Pauvre jeune homme. S'il savait quel mission, il allait avoir, il avalerait sa salive avec difficultés… Surtout vu les conséquences qui allait se dérouler, après cette mission, qui pourtant au premier abord, semblait paisible et pas trop difficile. Il allait avoir sans doute des grossses séquels, et cela, et bien, c'était guère fun… Bref, Arthur repris la parole, et déclara à son ami travesti :


"Au fait, tu ne m'as pas parlé de ces gens formidables que tu as rencontré à Kalos... j'imagine que t'as dû rencontrer des grands créateurs de mode..."

« Non, c'était des membres de la ligue... »


SACRILEGE ! OUTRAGE ! TRAHISON ! Sans doute que le fameux Arthur là, allait sortir une hache, et défoncé la tête du jeune travesti pour avoir osé déclaré de telle ignominie ! Quoi ? On est entrain de me souffler dans l'oreille qu'Arthur n'aurait pas de hache sous la main, et donc, qu'il serait impossible qu'il décapite Jadîd… Roh, bon, d'accord. Alors, il prit une épée et… Quoi ? Ah d'accord, on me dit que c'est impossible, et qu'Arthur n'est pas du genre… Mais oui, en effet, c'était sans doute surprenant pour Arthur. Je veux dire, Jadïd et Arthur avaient toujours été des garçons très sages, et obéissant aux désirs de leurs parents. Et vu la haine qu'avait ses fameux parents pour la Ligue Pokémon, que Jadïd dise comme cela que des membres de la ligue soit des gens formidable… Et bien, franchement, ce n'était pas du tout attendu ! Bref, le fameux Jadïd, conscient que cela était étonnant, déclara :

« Etonnant non ? J'ai fais une grosse bétise… J'avais peur que Papa ne m'aimait plus à cause que… Je suis allé plus loin dans le « travestissement ». J'avais peur que des gens comme toi aussi m'aime plus… Donc, j'ai voulu montrer ma masculinité, donc... »

Cela devenait peu à peu plus logique… Jadïd n'avait jamais dis les peurs qu'il avait, sur ses passions, car il avait peur que les autres ne le comprennent pas… Après tout, beaucoup pourraient tout simplement dire : « Si tu as si peur de cela, pourquoi n'arrêtes-tu pas, tout simplement ? » et en effet, cela serait la solution la plus simple… Mais Jadïd n'avait pas envie d'arrêter. Donc, il avait cherché à montrer… Qu'il était un homme… Autrement. Evidemment, cela n'avait pas bien marché, la preuve, il était là… Mais le jeune garçon avait conscience que ce qu'il avait fait, n'était pas bien. Logique, étant donné qu'il s'était fait véritablement engueuler, et qu'on lui avait bien fait comprendre que ce qu'il avait fait… Et bien, ce n'était pas bien. Et bien, le jeune garçon l'aavait retenu… Donc, il déclara, pour s'expliquer, pour confesser sa faute :

« Avec Troussy, on s'est dit tout deux que peut-être que faire une arène, ça montrerait notre virilité ? Je te rassure, c'était un accord entre nous deux ! Mais on a très vite vu qu'on était pas fait pour cela… Même si Troussy a été très impoli avec une Cupcanaille… Après, Troussy a mauvais tendance à se bagarrer… Tu te souviens, quand il avait sauté sur Emolga, car elle avait piqué son pain au chocolat ? »

Il laissa échapper un petit rire. Il avait conscience que ce qu'il avait tenté de faire, était totalement entrée en contradiction avec tout ce qu'il avait appris jeune… Et d'ailleurs, et il espérait bien s'être fait comprendre : aussi bien Jadîd que Troussy avait fini par comprendre qu'ils n'étaient pas fait pour cela… Déjà, c'était sans doute lié au fait que… Disons qu'ils… S'étaient fait exploser la face dans leur tout premier -et seul- combat… Mais surtout, car Jadîd était un garçon non violent, et cela, Arthur le savait bien… Mais comment allait réagir le fameux Arthur ? Allait-il désavoué son petit ami, euh, je veux dire son ami, devant ce qui s'était fait… ? Cela ne serait pas très gentil, et sans doute que le pauvre garçon travesti ne comprendrait pas, enfin, si comprendrait juste qu'Arthur faisait partie des gens qui ne le comprenaient donc pas… Mais bon, on avait affaire à Arthur, et surtout, Jadïd avait dit lui-même que cela avait été une grosse bêtise. Donc, en théorie, cela devrait bien se passer… En théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 2 Sep - 20:23

« Non, c'était des membres de la ligue... »

"Hein ?"

Que quoi ? Arthur cligna des yeux en fronçant les sourcils, pensant avoir mal compris un instant. Puis il émit un petit sourire incertain, songeant à une plaisanterie de la part du blondinet. Ce dernier semblait pourtant on ne peut plus sérieux, mais Arthur avait du mal à le croire. Des membres de Ligues formidables ? C'était incompatible, non ? C'était comme parler de Rockets gentils ou de Plasmas cruels, ça n'allait tout simplement pas ensemble. Alors les Champions n'étaient pas le mal absolu, certains d'entre eux étaient, comme les dresseurs, victimes de la propagande mondiale visant à pousser tout le monde à faire des combats pokemons. Mais bon, ils avaient quand même une grosse responsabilités, à encourager ces matchs, faisant partie des fameuses Ligues, l'institution poussant à ce monde de combat et donc de dressage. Donc, Arthur avait bien du mal à croire son ami à ce moment même, qui plus est ils avaient reçus la même éducation à peu de choses près, leurs parents avaient tout fait pour transmettre leur méfiance voire haine envers les Ligues Pokemon, et ça avait plutôt marché, en tout cas pour le brun. Sous ses airs de gentil garçon, il n'aimait pas du tout ces Ligues, et ne le cacherait pas s'il avait un de leurs membres en face de lui. Il tenterait de le convaincre d'abandonner cette institution au plus vite ! Et il pensait sincèrement que Jadid était sur la même longueur d'ondes, mais visiblement non...

« Etonnant non ? J'ai fais une grosse bétise… J'avais peur que Papa ne m'aimait plus à cause que… Je suis allé plus loin dans le « travestissement ». J'avais peur que des gens comme toi aussi m'aime plus… Donc, j'ai voulu montrer ma masculinité, donc... »

Ouais, étonnant, c'était le moins qu'on puisse dire ! Mais Arthur ne voulait pas trop reprocher quelque chose à son ami avant d'entendre toute l'histoire et le laissa donc déballer son sac, même s'il voulut lui dire que jamais il ne l'aimerait plus, évidemment. Pour qu'il n'apprécie plus Jadid, il faudrait vraiment vraiment que ce dernier le trahisse de façon impardonnable, et il était bien trop meugnon pour faire une chose pareille. D'ailleurs, le brun se fichait bien qu'il s'habille totalement en fille ou non, il s'en fichait comme de l'an quarante ! Mais ce n'était sans doute pas le cas de son paternel, le fameux Sarama (Surimi, pour les intimes !) qui n'avait jamais été très fan de la féminité de son fils, et on ne pouvait pas trop lui en vouloir, car c'était quand même assez inhabituel. Le blondinet continua alors :

« Avec Troussy, on s'est dit tout deux que peut-être que faire une arène, ça montrerait notre virilité ? Je te rassure, c'était un accord entre nous deux ! Mais on a très vite vu qu'on était pas fait pour cela… Même si Troussy a été très impoli avec une Cupcanaille… Après, Troussy a mauvais tendance à se bagarrer… Tu te souviens, quand il avait sauté sur Emolga, car elle avait piqué son pain au chocolat ? »

"Ouais... elle s'en souvient aussi, je pense."

Il avait dit cela avec un sourire un peu forcé, ne voulant pas que Jadid fasse dévier la conversation après cette révélation pour le moins déstabilisante pour le brun. Mais il était véridique qu'Emolga se souvenait de cet épisode fâcheux, tout ça car elle avait eu un petit creux - ce qui arrive environ 18 fois dans une journée - et qu'elle avait déjà fini son pain au chocolat alors que Troussy conservait précieusement le sien. Un petit Flash et hop, la chipie le lui avait piqué ! Pas pour longtemps néanmoins puisqu'il l'avait presque écrasé de son poids d'acier pour récupérer son goûter ! Elle lui avait fait la tête pendant un peu de temps après cette sombre affaire, pendant environ dix minutes... jusqu'à ce qu'elle joue de nouveau avec lui, heureusement qu'elle n'était pas rancunière. Et puis c'est vrai que si ça avait été dans le cas inverse et que le pokemon Acier/Fée lui aurait volé sa précieuse nourriture, elle n'aurait pas hésité à l'électrocuter de toutes ses forces pour récupérer son cher butin. Mais pour en revenir aux humains, ou aux "sans-types", Arthur devait maintenant réagir à ce que venait de lui révéler Jadid. Il ne souhaitait pas le blâmer de trop, même s'il était réellement étonné, et pas forcément dans le bon sens du terme, par la relation d'amitié qu'il semblait avoir eu avec ces membres de la Ligue. Mais d'abord, il tint à le rassurer et déclara donc :

"Mais tu n'as pas à montrer ta "virilité" à quiconque... On s'en fiche de cette virilité... Moi, je t'aime bien comme tu es..."

Cette fois, il fit un sourire sincère et rassurant. N'était-ce pas trop mignon ? Il lui disait l'aimer comme il était, c'était souvent la plus belle déclaration qu'on pouvait faire, accepter une personne sans chercher à la changer. Et puis bon, niveau virilité, Arthur n'était pas vraiment le mieux placé pour en parler. Malgré son côté aventurier, il n'était pas très brave, loin de là, le premier à s'enfuir d'ailleurs s'il y avait des pokemons spectres dans le coin ! Et même physiquement, il n'était pas très coquet, mais pas très viril non plus, avec son physique fin et pas très musclé. Ah, il était peut-être poilu, voilà un signe de virilité, si l'on pouvait dire ! Mais c'était pas vraiment fait exprès, plutôt par flemme de s'épiler, peut-être que le blondinet s'en chargerait un jour, fufu. Bref, le brun n'avait rien à faire de cette virilité, car même des hommes "virils" comme son père ou son frère, et bien, c'était souvent une couverture, une armure qu'ils se forgeaient pour jouer les fiers ou se protéger, mais même eux pouvaient se montrer très peu virils parfois. Du genre Alphonse et son arachnophobie, il pouvait vraiment se cacher derrière sa femme si jamais il n'y avait qu'une petite Mimigal dans l'appartement, pas très viril tout ça... Bon, et maintenant qu'Arthur avait bien expliqué à Jadid qu'il n'avait rien à faire de cette virilité factice, il poursuivit au sujet des Ligues :

"Et puis les Ligues encouragent le dressage, les combats, l'inégalité... c'est pas un endroit pour un Plasma."

Là, le jeune homme était catégorique, lui n'avait jamais mis en question un seul instant les convictions de ses parents qui étaient très rapidement devenues les siennes. Et donc, comme eux, et comme tout bon Plasma qui se respecte selon lui, on ne pouvait pas apprécier les Ligues et donc pas les gens qui les composaient. Bon, il y avait une hiérarchie dans la méfiance et la haine, évidemment que les Champions et Conseillers n'étaient pas comparables aux monstres assassins de la Team Rocket, mais ils étaient en totale opposition à l'idéal de l'Ordre Plasma. Ils faisaient des combats pokemon un grand spectacle et un sport, et donc du dressage une pratique obligatoire pour le pratiquer. C'était donc en incompatibilité totale avec la vision des Plasmas... et comme Jadid en était un, désormais, il ne pouvait rester ami avec ces "gens formidables", quant à penser qu'il soit allé jusqu'à envisager de devenir lui-même Champion, et bien... heureusement qu'il y avait renoncé ! Arthur n'aurait pas voulu choisir entre son meilleur ami et son idéologie presque sacrée, avec laquelle il pouvait se montrer parfois un peu sectaire. Est-ce qu'il allait réussir à convaincre Jadid de la grosse erreur, à ses yeux, que ce dernier avait failli commettre ?
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Sam 3 Sep - 8:43

Qu'est-ce qu'allait dire Arthur ? Jadïd ne pouvait pas comprendre ce qui se passait exactement… En effet, Arthur avait déjà souffert de la Trahison. En la personne d'Eric, qu'il avait cru, et dont il s'était rendu compte que c'était un membre Rocket, en vrai. Si le fameux Arthur découvrait que Jadïd, son meilleur ami, deux enfants qui se connaissaient depuis la naissance, Jadïd était à peine plus jeune qu'Arthur, l'avait aussi trahi… Cela serait terrible. C'est là que Jadïd avait honte. Il était parti dans sa quête, pour tenter de comprendre son identité, sans refléchir une seconde à ses proches… Il ne le savait pas, faut dire, Sarama était RAREMENT, très rarement, entrain de le montrer, mais il s'était horriblement inquiéter pour son fils. Je veux dire, la dernière fois qu'il avait dit à quelqu'un de faire quelque chose, sans mettre aucune surveillance… C'était sa femme. Et sa voiture avait ainsi été percuté par un ivrogne, à 17h, alors qu'elle se dirigeait tranquillement cherché un petit Jadïd à l'école primaire… Donc, l'idée que son fils disparaissent, sans moyen de le contacter… Ce n'était pas possible.

"Mais tu n'as pas à montrer ta "virilité" à quiconque... On s'en fiche de cette virilité... Moi, je t'aime bien comme tu es..."

« Merci. C'est le principal ! »


Oui… C'est le principal. L'idée que le fameux Arthur l'accepte comme il était… Mais d'un côté… Que dirait les autres ? Il était persuadé que plus d'une fois Arthur avait eu des ennuis, à cause de son amitié avec le travesti… Plus d'une fois, il s'en souvenait, il avait entendu des racontars, qui disaient qu'Arthur était gay, car il trainait avec Jadïd… Maintenant qu'il était rentrée… Et qu'il était allé encore plus loin dans le travestissement… Et bien, il se disait sans doute qu'il aurait encore plus d'ennui, et que le fameux Arthur allait avoir encore plus de moquerie… Qui sait, même, peut-être dans l'Ordre Plasma… Et ça, enfin… Arthur était un plasma depuis un moment, et il ne voulait pas du tout l'idée que sa réputation, au fameux Arthur, soit taché par sa présence… En plus, il avait Vipélia. Ils étaient un bon duo… Il devait, lui, le petit Jadïd travesti, allait ailleurs. Il trouverait bien une place quelque part… Il écouta la suite des déclarations de son ami :

"Et puis les Ligues encouragent le dressage, les combats, l'inégalité... c'est pas un endroit pour un Plasma."

« Oui, totalement… »


Il… Il avait trahi sa famille. Il avait trahi ses amis… Le fameux Arthur, visiblement, n'était pas content de ce qu'il avait fait… Cela se sentait dans sa voie. Cela se sentait qu'il n'approuvait pas que le jeune blondinet devienne ami avec des membres de la Ligue Pokémon… En même temps, c'était compréhensible… Surtout que Jadïd aurait été pareils, jusqu'à sa dispute avec son père, après la bataille de Volucité ! Dispute, qui je rappelle, avait surtout été provoqué par deux personnes crevés, ne se comprenant pas. L'un ayant passé sa journée à retirer des débris et des cadavres, l'autres à recoudre des plaies, et voir mourir humain et Pokémon, dont deux, deux il s'en rappellait bien, directement dans ses mains. C'était cette état de fatigue, qui avait provoqué la dispute… Mais pour le jeune garçon, disons que les racines de ce mal était plus profonde… Il devait se prouver… Mais il avait choisi la mauvaise voix : la preuve…

« J'ai fais une grosse bétise… Je l'ai bien compris… Je pensais bien faire… Trouver quelque chose où les gens arrêteraient de dire que... »

Il arrivait même plus à finir ses phrases… Visiblement, il était très troublé par tout ce qui venait de s'arriver… Il ne voulait vraiment pas perdre son ami. Il avait fait tout ça sur un coup de tête, et Green l'avait bien malgré lui, ramené à la réalité. Alors qu'il était partit dans une pure utopie à Kalos, en pensant que tout les dresseurs étaient gentils, et que tous allait l'aider… Et bien, il avait rencontré Green. Qui… On peux le dire… Ne l'avait pas vraiment « aider ». Genre pas du tout même. Mais par son vol et ce que cela avait entrainé, le jeune garçon avait bien vu que les dresseurs n'étaient pas gentils du tout… Surtout… Il se souvenait du meurtre du policier. Il n'avait pas vu le cadavre, vu que le policier qui l'avait arrêté, l'avait empêché de voir, mais il avait bien compris. Et il avait bien compris que c'était Green, et ses Pokémons le responsable. Comment… Dire qu'il avait pensé les dresseurs gentils… Mais… Clyde, Airie… Eux, ils étaient gentils… Et il ne comprenait donc plus rien…

« Beuuuuh... »

Attendez, il pleure vraiment ? Oui, il était sur le point de pleurer vraiment… Ou plutôt pleurnichait… Ouais, Jadïd était horriblement sensible. Mais que voulez-vous, ses derniers jours n'avaient pas été simples pour lui. Il avait été en prison, pendant 24 heures, en garde à vue, puis, il avait été ramené de force jusqu'à Unys, où il avait été massacré par son père. Puis, après, ses rendez-vous chez la psychologue, le fait qu'il était considéré comme un « détraqué » à cause de ses goûts… En plus, son épaule le faisait encore un peu mal… Après, je ne dis pas qu'il avait raison de pleurer. C'est vrai qu'il exagérait… Mais je disais juste qu'on pouvait, au moins, le comprendre. Il tourna la tête, et éloigna ses yeux humides d'Arthur… Il allait sans doute le trouver totalement con, ou trop sensible. Il allait devoir encore s'excuser pour ce qu'il était en train de faire. Il… Il voudrait être moins émotif. Il voulait être quelqu'un d'autres. Pourquoi était-il Jadïd, ce garçon qui savait rien faire, qui était juste un pleurnichard… Il pensait à Arthur. Lui, au moins, c'était un vrai Plasma, un vrai homme, comme le reste de sa famille… Lui. Il n'était qu'une honte. Une honte. Il l'avait toujours été… Et il le serait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 5 Sep - 9:09

« Oui, totalement… »

Arthur lui sourit, satisfait de voir revenir Jadid dans le droit chemin, de ne pas suivre la voie de cette Ligue corruptrice de tant de jeune gens de par le monde, et plutôt de suivre la voie du bien, celui de l'Ordre Plasma. La voie logique pour un enfant de Plasma, d'ailleurs, comme l'étaient Arthur et Jadid. Le brun se demandait encore qu'est-ce qui avait bien pu pousser son ami à ne serait-ce qu'envisager de devenir Champion, sans doute des gens fourbes de la Ligue, "formidables" selon le blondinet. Formidablement rusés, sans doute, pour duper l'éfféminé sur la réalité de leur organisation. Mais bon, ce sombre chemin s'était vite fini en fiasco pour Jadid, et d'un côté, c'était sans doute mieux ainsi, pour qu'il puisse rester à l'Ordre, de là où il n'aurait jamais dû partir. Arthur pouvait sembler un peu mesquin et égoiste en pensant cela, mais il le pensait dans l'intérêt de son ami avant tout, et ne voulait pas laisser ce dernier entre les griffes habiles de ces gens de la Ligue. Mais alors qu'il pensait l'affaire réglée, le brun vit avec étonnement l'efféminé déclarer d'une voix tremblante, et rapidement larmoyante :

« J'ai fais une grosse bétise… Je l'ai bien compris… Je pensais bien faire… Trouver quelque chose où les gens arrêteraient de dire que... Beuuuuh... »
"D-désolé...! je voulais pas te blesser..."

Arthur était à moitié bouche bée, il ne s'attendait clairement pas à cela ! Il ne sut que faire au départ, attristé de voir le blond se mettre à sangloter, et s'excusa donc en vitesse. Est-ce qu'il avait été trop dur ? Oui, sans aucun doute, le réprimander ainsi n'avait pas été une bonne idée ! Quel idiot, il aurait dû avoir plus de tact ! Il s'en voulait, et ne supportait pas de voir son ami ainsi, même s'il tentait de cacher ses larmes. Arthur prit alors son courage à deux mains et le prit dans ses bras pour le consoler. Il pouvait sentir son visage chaud et larmoyant contre sa joue, tandis que leurs coeurs battaient à l'unisson ou presque. Le brun n'avait jamais été du genre tactile, mais être collé contre son ami, ce n'était pas si désagréable. Il lui dit à l'oreille pour tenter de le rassurer :

"Tu n'as rien à prouver à personne..."

Enfin, sauf à l'Ordre, bien sûr ! Mais Arthur n'allait pas dire cela, ça casserait sans aucun doute ce joli moment. Mais effectivement, le brun comprit ce que voulait Jadid, de ne plus être considéré uniquement comme un travesti, d'avoir une identité à lui, de ne plus être moqué ou pointé du doigt pour ses goûts vestimentaires originaux. Mais cette identité, il pouvait l'obtenir grâce à l'Ordre (on y revient toujours avec Arthur !), et pas avec cette Ligue... s'il devenait un grand membre de l'Ordre Plasma, même un grand soigneur, il balaierait la plupart des critiques, du moins c'était ce qu'espérait le brun. Il y aurait toujours des cons, ça, c'était une évidence, mais il aurait au moins de quoi leur répondre. Et puis, il l'avait, lui ! Le fils Asgard n'était pas très fort, et pas très brave non plus d'ailleurs, mais il défendrait toujours son ami, même si ça lui attirait des ennuis ou des ennemis. Relâchant un peu son étreinte, il finit par ajouter, en émettant un petit sourire rassurant :

"Arrête de pleurer, sinon, je risque de pleurer aussi..."

Si le rire était souvent contagieux, les larmes pouvaient l'être aussi, rien que de voir une personne qu'on aimait pleurer, ça pouvait nous faire pleurer aussi, on était triste de son chagrin. Ca risquait d'être le cas ici pour le brun, qui était également un peu sensible, même si moins que Jadid sans doute, mais rien que de le voir craquer, c'était assez déchirant. Deux garçons qui pleurent, ce ne serait pas viril du tout ! Mais osef la virilité, non ? En tout cas, le brun s'en fichait, lui, il serait juste gêné de pleurer en public. Il tendit donc un mouchoir à son ami pour sécher ces vilaines larmes, ce qui était un cliché romantique, mais bon, il allait pas le laisser les essuyer à la main non plus ! Ne pleure plus, mon petit Jadid...
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 5 Sep - 10:37

Il voulait pas pleurer… C'est assez horrible, comme ça, d'être émotionnel… Quand on ne veux pas. Quand on a envie d'être fort, et de pas céder aux larmes… Mais qu'elles étaient définitivement trop forte, et qu'il était impossible de résister. Parfois, on cédait, malgré toute nos tentatives pour résister… C'était comme ça ! Il y avait des gens sensibles, et il y avait des gens quasiment insensible ! Alors, bien évidemment, il ne fallait pas tomber dans les extrêmes des deux côtés ! Ni pleurer juste car on avait marché sur une petite paquerette, ni rester de marbre, devant la mort d'un de ses proches… Là, on était sans dotue dans des cas de sursensibilité… Dans le cas de Jadïd, je l'ai déjà dis plusieurs fois, c'était assez logique qu'il fonde en larme… Et encore, il ne pleurait pas encore totalement, il était à ce moment où les larmes coulaient, mais qu'on était pas encore en larme totale… Devant son comportement, comme dit dans le post précédent, le fameux Arthur fit sa réaction, mais nullement celle que le fameux Jadïd avait craint, au départ, étant donné que le fameux Arthur déclara :

"D-désolé...! je voulais pas te blesser..."

Bien sur. Jadïd savait que le fameux Arthur n'aurait jamais voulu le blesser… Il était gentil, c'était son meilleur ami… Mais de l'autre côté, Jadïd l'avait sans doute blesser… Et ça… Et ça ne n'était pas cool ! Genre pas cool du tout ! Pas cool Jadïd ! Mais heureusement, Arthur avait compris ce que pensait le jeune garçon, ce qu'il avait en tête, et ce qui lui faisait peur… Sans doute car les deux garçons étaient proche depuis des années, presque des frères… Il était même probable que Jadïd et Arthur se comprenaient mieux qu'Edward et Arthur se comprenaient, mais cela, ce n'est qu'une théorie… En tout cas, les deux garçons étaient ainsi proche… Et aucun des deux ne voulaient blesser l'autre. Jadïd venait de se rendre compte qu'il avait sans doute blesser Arthur avec le fait qu'il avait été tenté par le côté obscur du dressage de Pokémon… Et Arthur se rendait compte qu'il avait blessé sans le vouloir le jeune garçon en parlant peut-être un peu trop durement. Mais les deux tenaient l'un à l'autre… Arthur déclara alors :

"Tu n'as rien à prouver à personne... Arrête de pleurer, sinon, je risque de pleurer aussi..."

« Dé… Désolé. »


Il se moucha, à l'aide du mouchoir gentiment donné par le fameux Arthur… C'est trop mignon. Sans aucun doute, ce cadeau allait être très précieux au coeur de Jadïd ! Bon, peut-être pas quand même, il faut pas abuser non plus. Bref, il mit un peu de temps avant de se calmer, comme bien souvent, quand on avait pleuré… Oui, car quand on pleurait, c'était rare que tout d'un coup, on s'arrête, et ça aille mieux. Bien souvent, il fallait un peu de temps pour que les larmes arrêtent de couler. C'était assez logique… Bref, le jeune garçon, le jeune travesti, était entrain de calmer ses larmes, et allaient tenter de parler un peu… Sans doute pour s'exprimer plus sur cela ? Non, sans doute pas, le garçon n'avait pas envie de dire tout, surtout pas, pour pas blesser Arthur… Il avait pas du tout envie de voir Arthur pleurer. Arthur était quelqu'un de fort, de gentil, de doux, de serviable, d'agréable, de drôle… C'était pas quelqu'un qui méritait à pleurer, par rapport à lui...

« Je suis trop sensible… J'dois m'améliorer… sur… sur ce point. »

En effet ! Mais est-ce qu'Arthur le voudrait ? Et oui… Un garçon sensible, c'est souvent plus romantique, ça cède même plus facilement aux caprices, et ainsi, je suis sur qu'ainsi le fameux Arthur pourrait recevoir quelques gâteries… Quoi ? Ouh là ! Je vais cette fois, beaucoup, beaucoup, beaucoup trop rapidement en besogne ! Mais bon, on peux tous rêver non ? Bref, plus sérieusement, non. Jadïd n'avait pas à s'améliorer sur ce point… Quelqu'un de sensible, n'en déplaise avec ce qui était vrai, nos goûts actuels en matière de caractère, n'était pas dans un défaut. Il est vrai que de nos jours, les hommes sensibles, qui avaient la larme facile, étaient mal vu. Il était autorisé socialement parlant à une femme de pleurer, mais pas à un homme. Cela jouait dans la « féminité » de Jadïd, que Clyde avait tenté de lui faire comprendre, comme non une mauvaise chose, mais une particularité du garçon…

« Désolé Arthur. J'ai failli trahir ta confiance, mais ça ne recommencera plus. Je ferai ma première mission, et je rendra fier tout le monde. Je prouverai qu'on peux aimer s'habiller en fille, et réussir à ce qu'on tente ! »

Ah là c'est mieux ! Bon, évidemment, le garçon avait ENCORE dit désolé, mais cela… Enfin, on ne changeait pas une équipe qui gagne. Niveau des excuses qui ne servait à rien, mais où on ne pouvait s'empêcher d'en dire, on était servi entre Jadïd et Arthur… Les deux étaient des jeunes garçons extrêmement polis… Donc, c'était logique que les jeunes garçons présnet aient cette tendance. Pour la suite de la déclaration… Et bien quand on a la lit, c'est cool. Ouais, Jadïd reprends confiance en lui ! Vous devinez que c'est pas aussi simple… Ainsi, si le jeune garçon avait déclaré cela, quand on entendait sa voix, tremblottante… On sentait que le jeune garçon avait des doutes. Tellement de doutes… Faut dire le garçon avait toujours eu tendance à estimer qu'il n'était pas quelqu'un de capable, de douée… Il regardait Arthur. Lui, il était doué. Comment pouvait-il être ami avec quelqu'un d'aussi gentil, adorable. Parfois, il avait vraiment cette question sur le bout de la langue : « Pourquoi être ami avec lui ? » Il était un garçon effeminé et pleurnichard… Et son manque de confiance en lui, lui faisait oublier tout ses talents, pourtant nombreux…
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 5 Sep - 11:50

« Dé… Désolé. Je suis trop sensible… J'dois m'améliorer… sur… sur ce point. »

"T'inquiète pas, je le suis aussi..."


Puis il rit légèrement, l'air un peu gêné, se grattant la joue comme si c'était un tique. Il n'était pas vraiment très fort mentalement, d'ailleurs de sa famille, il était de loin le plus sensible, mais il fallait dire qu'Alphonse, Emily et Edward étaient du genre fiers et forts. Bon, mais le brun restait quand même le plus sensible de mes personnages, mais là aussi, y a pas de grand sensible, ils sont plutôt du genre à garder la face, la plupart du temps du moins. Bref, ces deux comparaisons ne fonctionnent pas, puisqu'au pays des aveugles, les borgnes sont rois, et donc parmi des gens assurés, Arthur était évidemment plus sensible. Mais il demeurait assez sensible quand même, il n'était pas brave et fort comme son grand frère ou ses parents, même si ces derniers lui avaient appris qu'il fallait autant que possible rester fort, car la force était un élément obligatoire pour imposer une idéologie, c'était malheureux mais véridique. Donc, le brun essayait de suivre ce conseil mais ne réussissait pas toujours, ça dépendait des moments... mais c'est vrai que comparé à Jadid, il était moins sensible. Après, était-ce regrettable que le blondinet soit sensible ? A vrai dire c'était plutôt mignon selon le brun, ça lui donnait envie de le rassurer en le câlinant, fufu.

« Désolé Arthur. J'ai failli trahir ta confiance, mais ça ne recommencera plus. Je ferai ma première mission, et je rendrai fier tout le monde. Je prouverai qu'on peux aimer s'habiller en fille, et réussir à ce qu'on tente ! »
"Bien sûr, et je serai toujours là pour te soutenir !"

Il leva le pouce en souriant de nouveau, comme pour encourager Jadid dans cet optimisme enthousiaste retrouvé ! Ca, c'était un moral de winner ! Affronter les obstacles en gardant sa détermination, voilà ce qu'il fallait faire, même si c'était pas facile. Le brun était sûr et certain que sa première mission de Plasma se passerait bien, de toutes façons, ce serait sans doute pas une mission trop dangereuse, enfin espérons-le. Et puis quoi qu'il arrive, il lui avait rappelé qu'il serait toujours là pour le soutenir... le tenir... le prendre sauvagement sur une table ! Oh, pardon, c'est un peu tôt pour ça. Mais il serait là pour l'aider en tout cas ! Bref, nos deux protagonistes étaient réconciliés, et puisque Jadid souriait de nouveau, et bien Arthur souriait également, ravi de revoir son ami de bonne humeur, même s'il y avait encore quelques larmes sur la figure. Leurs deux visages étaient d'ailleurs encore proches, il le regardait dans les yeux puis... Un visage sauvage apparut soudainement en arrière-plan !

"Aaah! Vipélia, tu m'as surpris !"

"Désolé, répondit-elle d'une voix neutre, comme si de rien n'était. Tu pleures, Jadid ?"

La jeune fille n'était pas peu douée quand il s'agissait de se faufiler sans faire de bruit, c'était toujours utile pour s'emparer de la nourriture d'un pokemon plus fort que soi, quand il avait le dos tourné. Et là, les deux garçons étant tellement concentrés sur leur conversation, ils ne l'avaient pas vu arriver, tout simplement, du moins pour Arthur qui avait été bien surpris. Voir cette tête apparaître tout près d'eux d'un coup, c'était pas banal ! Elle était donc accroupie sur l'herbe, et se demandait elle pourquoi les deux garçons se parlaient si proches l'un de l'autre, ce qui n'était pas courant. Et puis si l'un d'eux avait mauvaise haleine, ce serait pas agréable ! Et ouais, y avait qu'elle pour y penser ! Peut-être qu'ils ne voulaient pas être entendus d'autres humains... et pourquoi Jadid pleurait d'abord ? Et bien elle lui avait directement demandé, avec autant de tact qu'un camion-citerne. Arthur rougit un peu par gêne de son alliée un peu impolie, puis remarqua ce qu'elle avait dans la main :

"Mais... qu'est-ce que c'est que ce Passerouge ?"
"Il a dit l'arbre à lui, mais j'ai été pas d'accord et on s'est battus. Mais c'est bon, Il pas très fort..."

Et oui, elle n'avait même pas pu être tranquille avec son frère Vip dans l'arbre ! Elle voulait juste se reposer et admirer la vue, elle, et bien non, ce petit oiseau avait voulu les faire dégager au plus vite, soit-disant que c'était l'arbre de sa famille. Vipélia étant très peu portée sur la diplomatie et ce piaf non plus d'ailleurs, un combat avait suivi, et malgré son double avantage de type, l'oisillon n'avait pas fait long feu (LOL, car il est de type feu) et elle l'avait mis KO d'un coup de poing après qu'il ait tenté de les enflammer. Elle l'avait ensuite ramassé par terre, puis s'était rendu vers les deux garçons, voilà tout l'histoire ! Vipélia ne semblait guère inquiétée, elle relâcherait l'oiseau une fois qu'il serait réveillé, mais Arthur faisait les gros yeux pas contents ! C'était plus ridicule qu'effrayant selon la fille aux cheveux violets, mais bon. Il n'empêche que le brun avait raison d'être en colère et inquiet, car la mère du passerouge, une puissante Flambusard, était sur le point de rentrer à la maison, mais qu'elle n'allait pas trouver son petit...
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 5 Sep - 14:44

Avoir des soutiens… C'était essentiel pour quelqu'un. Aussi fort soit-il, aussi vantard soit-il… Il vous faut des soutiens. Archibald, parlerait de ses fameux « liens invisibles » qui liaient les gens, et les Pokémons… On ne pouvait pas vivre seul. On ne pouvait pas réussir à faire tout tout seul. Donc, on avait besoin des autres. Même quand on faisait son gros fier, en disant : « Ouais, je suis le plus fort, je peux faire ça tout seul »… Et bien, bien souvent, il fallait s'arrêter, et réfléchir un petit moment. Oui, bien souvent, on pouvait y arriver… Mais n'était-ce pas, bien souvent, plus sage de faire cela en équipe ? Et ainsi, avoir plus de chances de succès ? De réussite ? Oui, c'était des questions bien importantes, et qui méritaient bien d'être posés… Mais bref, ainsi, Arthur le confirma à Jadïd, en déclarant :

"Bien sûr, et je serai toujours là pour te soutenir !"

« Merci ! »


C'est cela. L'un et l'autre seront toujours là pour se soutenir. Ensemble, envers et contre tous. Ensemble, tout les deux… Proche l'un de l'autre… Main dans la main… Ainsi, ensemble, ils pourraient surmonter tout les obstacles ! Ils pourraient avancer, tout deux, vers des lendemains qui chantent, et ainsi, main dans la main, avancer vers l'autel pour le maria… Damnit ! Je me suis encore laissé emporter par mes émotions, et mes fantasmes de shippeurs. Il faudrait qu'on ait Dora L'Exploratrice avec nous, qu'elle dise… « SHIPPER ARRÊTE DE SHIPPER ! »… Si vous vous demandez : Oui. J'ai honte. Mais c'était pour la bonne cause. Bref, ainsi, ensemble, Jadïd et Arthur pourraient se soutenir mutuellement ! C'était ainsi qu'une belle amitié fonctionnait ! Et parfois… Plus qu'une simple amitié. Mais chut, concentrons-nous sur le présent, et sur les déclarations du fameux Arthur… Et d'une autre :

"Aaah! Vipélia, tu m'as surpris !"

"Désolé,  Tu pleures, Jadid ?"

« Ce… Ce n'est rien ! »


De suite, il tenta de sécher ses larmes, quelques rares larmes qui coulaient encore sur ses joues… Lui aussi, moins qu'Arthur, mais lui aussi avait été surpris par Vipélia… Faut dire, elle savait être discrète, la fameuse Vipélia… Ce qui n'était franchement pas étonnant… C'était plutôt pratique, il faut bien l'avouer, quand on avait vécu longtemps à l'état sauvage, d'être discret… Car si on était pas discret, on attirait les prédateurs. Hors, l'humain, par rapport aux Pokémons, étaient bien souvent une proie. Oui, je sais que bien souvent, beaucoup de gens, surtout végétarien, végétalien, voir Vegan, déclarent : « Oui, mais l'homme c'est le plus grand des prédateurs ! » Et bien, non, non, ce n'est pas le cas. L'homme, à l'état naturel, est un semi-prédateur. Il chasse, mais peux se faire chasser aussi. Après, je ne cache pas qu'il massacre allègrement les êtres vivants autre que lui -et encore, lui aussi bien souvent-… Mais bref, alors que Vipélia venait de rejoindre la discussion, Arthur lui demanda :

"Mais... qu'est-ce que c'est que ce Passerouge ?"
"Il a dit l'arbre à lui, mais j'ai été pas d'accord et on s'est battus. Mais c'est bon, Il pas très fort..."

« Ce n'est pas très gentil, Vipélia, vous auriez pu partager… De l'autre côté, il est vrai que c'est le Passerouge qui a tenté de vous chasser donc... »


Mmh… C'est vrai que la question morale était complexe avec cette affaire ! Qui était responsable ? Sans doute de nombreuses questions pouvaient se poser. Qui était le coupable ? Dans notre vision étriqué qui veux forcément voir des gentils et des méchants, et bien, il faut trouver un coupable ! Il nous faut un coupable ! Et bien, était-ce Vipélia ? Car elle avait monté dans un arbre qui ne lui appartenait pas ? Mais cette arbre, je veux dire, il appartient au domaine publique, quand même, il faut bien le dire… Vu qu'il est dans un parc… Alors, la faute serait-elle au fameux pokémon feu et vol, le petit Passerouge ? Mmmh… Alors, cela serait lui, le fameux coupable, le responsable ?! Et bien, c'est assez compliqué… Mais de toute façon, cela ne sert à rien de déblaterrer pendant des milliers d'années, en parlant de tout cela pendant des années et des mois… Car en effet, le fameux Jadîd déclara :

« Euh… Je ne voudrais pas être désobligeant… ? Mais Vipélia, tu ne crois pas que c'est… Genre le Grand frère, ou un parent de Passerouge ! »

En effet, arrivait quelque chose… Quelque chose qui semblait pas content. Mais genre pas content du tout. Alors, oui, Jadïd utilsiait le masculin… Car il ne connaissait pas trop le sexe de ce Pokémon, qui était entrain d'arriver. En effet, la Flambusard, de la fin du post d'Arthur, avait ainsi eu le temps d'arriver dans son arbre, et de remarquer à l'aide de son puissant odorat -les oiseaux ont un très bon odorat, bien plus développé que celui de l'homme… Faut dire à part le goût, en général, les animaux ont des biens meilleurs sens que nous, que un étranger avait tenté de prendre son territoire… A l'aide du fameux passerouge, elle trouva ainsi facilement les coupables… Et elle comptait bien se venger de ses envahisseurs… Ils allaient comprendre leur souffrance, et allait payer… Cela, ils pouvaient en être sur…

« Ah ! Quoiqu'il arrive, il est pas content !!! »

En effet ! Le fameux oiseau de feu, qui était un Flambusard, hein… De toute façon, ça ne pouvait qu'être qu'un des Pokémons de sa famille… Ou Sulfura… Ca serait classe ! Se faire attaquer par Sulfura, là, alors que t'étais tranquillement entrain de te prélasser dans un parc, BAM ! SULFURA BITCH !!! Et là, t'as intérêt de courir, si tu veux pas finir en Kebab… Ce qui en général, n'est pas un truc très glop… Je veux dire… Je pense que personne n'a envie de finir en magnifique Kebab, même si c'est pas Sulfura… Mais bref, quoiqu'il arrive, ainsi, le Flambusard fonçait, avec une magnifique attaque Nitrocharge, pour tenter de choper au moins l'un des trois gamins, pour leur faire comprendre qu'ils avaient embêté la mauvaise famille. Bon, heureusement, avec ses un mètre vingt, et ses 25 kilos, il était peu probable que l'oiseau arrive à enlever l'un des gamins, pour en faire un casse croute… Mais bon, ça brulait quand même ses machins ! Donc… fuiiiiiiiiiiiiiite ! Fuite le plus vite possible !
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 5 Sep - 19:58

« Ce n'est pas très gentil, Vipélia, vous auriez pu partager… De l'autre côté, il est vrai que c'est le Passerouge qui a tenté de vous chasser donc... »

"T'aurais dû lui laisser cet arbre, y en a plein d'autres, de toutes façons..."

Arthur avait lancé cette phrase en levant les yeux au ciel, avant de rentrer dans un débat moral sur qui était le responsable comme le faisait Jadid avec difficultés, et bien la jeune fille aurait tout simplement pu grimper à un autre arbre, ce n'était pas ça qui manquait dans ce parc. Elle aurait ainsi évité de faire du mal à ce petit Passerouge, même s'il l'avait apparemment un peu cherché. Mais Vipélia, elle, se pensait tout à fait dans son droit, à vrai dire elle ne pensait même pas au questionnement moral. La nature était à tout le monde, et les arbres aussi, donc, elle avait le droit de grimper à celui-là si elle en avait envie, d'autant qu'elle ne prenait qu'une branche. Elle aurait certes pu grimper à un autre arbre, mais celui-ci était le mieux placé pour voir la ville de Volucité, alors elle l'avait choisi. En plus il y avait des baies qu'elle et Vip aimaient bien alors ils n'allaient pas se priver ! Arthur pensait que tous les arbres étaient équivalents, tout comme elle avait pensé lors de son retour à la civilisation que tous les gratte-ciel étaient semblables, et bien que nenni ! Chacun avait sa clé et ses propres habitants. Bref, le citadin et la sauvage avaient du mal à se comprendre, mais de toutes façons, leur attention fut attirée par quelque chose de bien plus urgent que ce débat futile.

« Euh… Je ne voudrais pas être désobligeant… ? Mais Vipélia, tu ne crois pas que c'est… Genre le Grand frère, ou un parent de Passerouge ! Ah ! Quoiqu'il arrive, il est pas content !!! »

Un Flambusard venait d'apparaître et fonçait droit sur eux, se recouvrant de feu, il utilisait Nitrocharge, et avait pour proie ces humains, ces monstres qui avaient volé son petit ! Ils allaient le regretter. Arthur tenta de courir le plus vite possible, et Jadid aussi sans doute, mais Vipélia, tout en les suivant, gardait son sang-froid, et au moment opportun, c'est-à-dire quand le Flambusard se rapprocha, elle plaqua Arthur au sol tandis que Vip usa de ses lianes pour faire de même avec Jadid, et le trio évita ainsi l'attaque enflammée. La maman Flambusard était encore plus en colère d'avoir raté à toucher ne serait-ce que l'un de ces humains, et comptait bien revenir à la charge. Arthur, qui avait quand même eu très peur, se ressaisit et s'écria précipitamment :

"Rends-lui le petit, Vipélia !"

"Oui !"

Mais au lieu de tendre le Passerouge à Flambusard, elle le donna à Vip qui l'enroula dans ses lianes avant d'utiliser cela comme un lasso pour lancer l'oisillon le plus loin possible, tout en étant visible par sa mère. C'était efficace, car ça faisait diversion le temps de fuir, bien sûr, mais niveau bon traitement des pokemons... c'était affreux ! L'oisillon avait peut-être sale caractère, mais déjà qu'il s'était fait assommé, et maintenant balancé à toutes vitesses ! En même temps, c'était une sauvage, elle ne l'avait pas fait par plaisir mais par nécessité, c'était la seule façon d'échapper à cette Flambusard colérique. Fallait être pragmatique dans la vie ! D'ailleurs, Arthur n'eut même pas le temps de lui faire une petite leçon de morale puisque la fille aux cheveux violets se mit à courir, prenant avec chaque bras l'un des garçons pour la forcer à la suivre, et plus vite que ça ! Pour que la ruse marche, fallait quitter le parc au plus vite ! Ils n'eurent d'autres choix que de courir, même s'ils n'étaient pas aussi rapides qu'elle. Arthur avait de l'endurance, il en avait besoin lui qui adorait voyager, mais niveau sprint, c'était pas trop ça ! Ils sortirent néanmoins du parc et arrivèrent dans une rue où, normalement, ils ne risquaient plus rien, peu probable que Flambusard ne se risque à aller en ville. Arthur en profita pour reprendre son souffle...

"Fiouuu... j'espère qu'il nous a pas suivi..."

Quelle péripétie ! Que de péripéties en cette journée bien remplie, en fait ! Il ne referait quand même pas ça tous les jours, mais en tout cas, il allait bien dormir cette nuit, fallait toujours voir le bon côté des choses ! Il espérait en tout cas que Jadid ne soit pas trop essouflé non plus, il n'était pas vraiment du genre sportif. Vipélia, elle, était un peu rouge, mais ça allait, elle aurait pu courir comme ça un peu de temps. Ahlàlà, ces humains étaient peu endurants, enfin certains d'entre eux, du moins ! Conséquence de leur civilisation et leur petit confort, sans aucun doute... Mais il n'y avait pas que les humains, car même Emolga était un peu crevée, et pourtant elle avait volé, elle, mais la voilà décidant de faire un petit somme dans la chevelure broussailleuse d'Arthur, encore une fois. C'est Emily qui allait être contente !
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 5 Sep - 20:49

Bon sang de bonsoir ! Presque chaque évènement, provoque une nouvelle péripétie… Ce RP est décidément plein de surprise ! On se croirait dans Tintin en Amérique… Non, franchement, j'adore cette BD ! Tintin en Amérique, c'est la BD, toutes les pages, tu as un nouveau plot twist, qui vient menacer la vie de Tintin. Alors, évidemment, au bout du quatrième, ou cinquième, tu commences à comprendre que quoiqu'il arrive, Tintin survivra, mais ça reste intéressant, car ainsi, tu cherches à savoir COMMENT il va survivre… Mais ici, on est pas dans un forum Tintin, mais pokémon… Et là, disons que nos trois protagonistes avaient des choses à faire, des idées à trouver… Et vite ! Car là, franchement, ils étaient dans une situation disons plus que précaire ! Ils étaient poursuivi, disons, par un très gros oiseau, et qui en plus… était, disons, plus qu'en colère ! Heureusement, le fameux Arthur avait une bonne idée !

"Rends-lui le petit, Vipélia !"

"Oui !"

« Bonne idée ! »


Oui !!! C'est ce qu'il fallait faire ! En effet, s'ils se faisaient poursuivre, c'était surtout à cause de l'enlèvement de son petit… Faut la comprendre ! Pour une mère, voir sa progéniture disparaître… Sans aucun doute, si Emily apprenait qu'Arthur venait de se faire enlever par un groupe de fan anti-yaoiste, qui voulait le transformer en Fille pour qu'il puisse faire un couple hétéro avec le fameux Jadîd, et bien, sans aucun doute qu'elle foncerait pour sauver sa progéniture… Attendez, j'ai écris quoi là ? C'est moi où j'ai inventé le groupe terroriste le plus ridicule de l'histoire du ridicule ridicule ? Franchement, là, je me surpasse… Bref, ainsi, la fameuse Vipélia, a l'aide de son petit frère, Vip', celui qui était pas du tout aimé par le fameux Trousselin, mais on s'en contre carre le poireau, et bien… Vip' permit que la mère récupère son fameux petit enfant, tandis que les trois enfants sortaient en catastrophe du parc...

"Fiouuu... j'espère qu'il nous a pas suivi..."

« Je… Je ne pense pas... »


En effet… Visiblement, ils étaient tranquilles maintenant… La fameuse Flambusard était un pokémon territoriale, donc, maintenant qu'elle avait eu ce qu'elle voulait, et bien, il était très très peu probable qu'elle en redemandait. Après tout, maintenant, elle avait son petit Passerouge. De plus, comme l'avait très bien fait remarquer mon collègue, et bien, il est plus que probable que la fameuse Flambusard n'avait pas trop envie de s'aventurer hors du Parc municipal de la ville. Comme beaucoup dans notre monde, la plupart des oiseaux qui vivaient à Central Park, ne sortaient jamais du parc, et restaient en général toute leur vie dans le Parc… Et là, c'était un peu pareil… Maintenant qu'ils étaient tout les trois dans la ville, sans aucun doute qu'ils avaient ainsi esquivé les problèmes… Tant mieux ! Bref, ainsi le jeune garçon aux cheveux blond, un peu essouflée, le visage rouge, les cheveux blond commença à se libérer la coiffure si complexe de Jadïd…

« Quel journée ! Eheh ! On a vraiment eu plein d'aventures... »

Cela, c'est sur et certain ! On pouvait le dire, nos trois jeunes Plasmas avaient quand même fait plein de choses, pleisn d'aventures, etc. Mais bon, là, ils allaient tous les trois rentrer. Il était presque 16h, avec tout ça, le temps passait vite ! Faut dire, ils avaient manger un peu tard, après la matinée qu'ils avaient prit… Ainsi, les trois jeunes enfants marchaient toujours dans la ville, tranquillement… Se balader dans la ville, beaucoup évitaient, car c'était parfois désolant. Même, certaines parties de la villes, avec tout les tremblements de terres, les destructions causés par un Tyran, etc. étaient instable, voir carrément dangereuse, et pourtant, pas signaler du tout… Justement… alors que les trois marchèrent, soudainement, le sol se déroba littéralement sous leur pied. Jadïd n'eut le temps de s'accrocher à rien, et lui, comme ses deux compagnons, disparurent alors dans un noir inquiétant, comme happé. Jadïd eut juste le temps de dire, alors qu'il tombait en même temps que les deux autres :

« Aaaah ! Arthur ! »
Le noir complet.

***

Jadïd se réveilla… Il avait mal à la tête... Ils regarda autour de lui… Si ça se trouve ! Il était tout seul… Il tenta de se lever, et eu mal… Ils avaient des égratignures partout, mais le plus inquiétant, c'était son bras, qui saignait pas mal. Sa blessure s'était réouverte. Logique, pensait le jeune infirmier… En regardant rapidement, il se demandait pas s'il était justement tombé sur ce flanc… Mmh… Cela expliquerait le sens des égratignures… Il fit quelques mouvements, et put valider : il n'avait aucune déchirure musculaire, ou fractures. Parfait. On sentait l'infirmier en œuvre ! Il regarda à droite, et à gauche, et vit Vipélia et Arthur. Tout de suite, il se dirigea vers eux. Il tenta de réveiller les deux. Pourvu que rien de grave leur était arrivé… Malheureusement, pensait le jeune garçon, ce qui venait de leur arriver, c'était plutôt logique, étant donné que la ville était maintenant extrêmement instable. Ils allaient avoir du mal à remonter… Et Arceus sait ce qu'il pourrait rencontrer dans ce contexte…
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mar 6 Sep - 7:44

« Quel journée ! Eheh ! On a vraiment eu plein d'aventures... »

Et oui, que d'aventures vécues en une seule journée, qu'ils n'étaient pas prêts d'oublier. Les retrouvailles, la rencontre avec la psy bizarre, le combat face à Gonzales, le changement de vêtements affreusement gênant, puis ce qui s'était passé au parc. Etait-ce fini ? Et bien on arrivait en fin d'après-midi et Arthur commençait à être fatigué, alors il espérait quand même que oui, mais le destin en voulut autrement. Le trio Plasma continua donc à marcher dans les rues de la grande Volucité, lorsque, avant même de comprendre ce qui se passait, le sol se déroba sous leurs pieds. Arthur tenta de s'accrocher à quoi que ce soit mais il ne trouva rien, tandis que Vipélia essaya de sauter mais elle tomba également.

"Wouaaah!"
« Aaaah ! Arthur ! »

Arthur sentait une douleur au crâne, au dos et aux fesses, mais ça ne semblait pas trop grave, heureusement. Il finit par ouvrir les yeux pour voir le visage de Jadid inquiet tentant de le réveiller. Il était pas mal en contre-plongée, le blondinet... mais ce n'était pas le moment. Vipélia se réveilla à son tour, elle aussi avait sa blessure qui s'était réouverte. Bordel ! Pourquoi n'était-elle pas un Onix, solide comme la pierre ? La faiblesse et le manque de résistance de son corps l'handicapait pas mal, mais bon, au moins, elle n'avait rien de cassé. Alors que la luminosité était très faible, Emolga put pour une fois se rendre bien utile en usant de Flash en version continue, pour qu'ils puissent y voir un peu plus clair. Vip, lui, regardait les alentours en tentant de trouver une sortie, tandis que Ptitard (on l'avait zappé celui-là !) et bien il s'était de nouveau évanoui, pour changé, à cause de la chute. En se levant, Arthur put constater les blessures réouvertes chez ses amis, et demanda, inquiet :

"Ca va aller... ?"
"Oui, répondit Vipélia en se levant à son tour. Ou on est ?"
"On est dans les égouts... on devrait pouvoir trouver une sortie en continuant."

Les égouts, un endroit sale et délabré, sans doute pas du tout au goût d'un petit coquet comme Jadid. Mais pas plus au goût d'Arthur ou Vipélia, qui n'étaient pas fans d'endroits lugubres. Vipélia se demandait bien à quoi pouvait servir cet endroit aux humains, mais voulait surtout sortir d'ici alors elle ne posa pas la question tout de suite. Quant à sa blessure, elle était bien gênée de ce sang qui coulait. Prenant son courage à deux mains, elle appuya fortement dessus avec sa paume, tout en se mordant la lèvre pour ne pas crier, dans le but de stopper le sang. Par la suite, Vip usa d'une liane pour faire un bandage à sa soeur, pas très propre sans doute, mais au moins le sang ne coulait plus, c'était déjà ça. Arthur ne voyait pas Jadid, très douillet, utiliser la technique de la sauvage, à appuyer fortement sur sa blessure, alors il eut une idée. Avec l'aide d'Emolga, il déchira un bout de l'une de ses manches (c'est Emily qui allait être contente !) puis prit le bras de Jadou et commença à lui faire un bandage. N'était-ce pas trop mignon ? Puis, pas trop mécontent de son travail, il lança en souriant, et en faisant le signe zéro avec son pouce et son index, comme pour dire "ok" :

"Bon, j'imagine que ça devrait tenir jusqu'à ce qu'on sorte d'ici !"

Ca ne devrait pas mettre trop de temps, de sortir d'ici, il suffisait de continuer sur le chemin pour trouver une échappatoire, logiquement. Sauf que qui sait ce qui pouvait se trouver dans ces égoûts... ils croisèrent tout naturellement des Tadmorvs mais ces derniers ne firent guère attention aux visiteurs et continuèrent leur route. Puis Arthur commença à sentir une présence étrange qui l'observait, mais sans pouvoir la voir... Il se retourna en fronçant les sourcils mais ne vit rien, et donc se retourna de nouveau pour reprendre la route sauf que là, il vit quelque chose ! Des yeux triangulaires, un sourire carnassier, un corps violet flottant dans les airs ainsi que deux griffes détachées du corps... la réaction ne se fit pas attendre, pour le trio mais surtout pour Arthur :

"AAAAAAAAAAAAAAaah!"

Vipélia, elle, avait reculé de surprise, mais n'avait pas crié, contrairement au jeune garçon qui avait vraiment eu la peur de sa vie, et se cacha derrière Jadid immédiatement, le coeur battant encore comme un fou, de peur de ce Spectrum. Je vous avais bien dit qu'il n'était pas viril... mais il y avait une explication logique à cette peur des pokemons spectres. Quand il était petit, la famille Asgard dans son ensemble était partie en vacances à Kanto, et avait eu l'occasion de visiter la fameuse tour de Lavanville. Emily avait jugé trop jeune son dernier fils pour se rendre dans un lieu un peu effrayant, mais Alphonse l'avait accusé de trop le couver, et l'avait finalement convaincu de l'emmener aussi. Grosse erreur ! Il faut toujours écouter une maman ! Le brun fut presque traumatisé de ces spectres farceurs, et en garda la phobie depuis, ce qui explique son comportement d'aujourd'hui. Et le voilà, assez ridicule, caché derrière son ami pour ne pas être trop près de cet affreux spectre. Oh, Jadid connaissait bien sa phobie sans nul doute, tandis que Vipélia trouvait cela un peu exagéré, même si elle n'était pas rassurée non plus par cet arrivant. Que voulait donc le fameux Spectrum ?
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mar 6 Sep - 8:18

Bon… Heureusement, aucune nouvelle blessures n'étaient apparus sur le corps des jeunes enfants… Enfin, jeunes enfants… Jeune adolescents. Bref, seuls la blessure de Vipélia, à la cuisse, et celle de Jadîd s'étaient réouverte… Le fameux Jadïd fut bien rassuré quand ses deux amis commença à retrouver conscience… Arthur était charmant, certes, allongée comme ça, mais bon, ce n'était pas vraiment le bon contexte, pour admirer ce garçon adorable. Dommage, pensa le fameux garçon, qu'il n'était pas mieux habillé. Non, franchement, il allait devoir lui faire des jolies tenues, un jour. Comme ça, il pourrait lui faire les séances de mensurations et… Euh, Jadïd secoua sa tête soudainement. Bon sang de bonsoir!!! Ce n'était pas du tout le moment de penser à cela. Déjà, ils fallaient qu'ils se rendent compte tout les trois de où ils étaient. C'était vrai que c'était une bonne question, et qui méritaient sans doute qu'on se la pose… Bref, le jeune garçon écouta alors le dialogue entre les deux membres Plasmas, le duo…

"Ca va aller... ?"
"Oui  Ou on est ?"
"On est dans les égouts... on devrait pouvoir trouver une sortie en continuant."


Les égoûts ! Mais oui c'est clair ! Heureusement, pensa le fameux Jadïd, qu'Arthur était là ! Il n'y aurait pas pensé sur le coup. Bref, ils allaient devoir repartirent… Récupérant ses sacs d'achats, il tenta de bien se lever, mais son bras lui fit mal… Aie, ils allaient devoir porter les sacs d'un seul bras… Sauf que non, car visiblement, le fameux Arthur était là. Celui-ci s'approcha et commença à déchirer une partie de son vêtement. Se rappelant du moment où il l'avait vu nu, Jadïd tourna la tête, un peu gêné, bien que de très charmantes idées lui venaient en tête… Les doigts d'Arthur alors passèrent sur son bras, s'occupant de lui… Il devait bien avouer qu'il aimait bien ça… le contact entre les deux jeunes garçons. Il sentait presque son coeur battre encore plus rapidement, et le rouge monté aux joues… Qu'est-ce… Qu'est-ce ce que cela voulait dire ? Il en avait auucne idée… Mais avant qu'il puisse réfléchir plus à la question, Arthur le ramena à la vérité, faisnat OK de la main, et déclarant :

"Bon, j'imagine que ça devrait tenir jusqu'à ce qu'on sorte d'ici !"

« Merci Arthur ! »


Jadïd trouvait qu'Arthur avait fait un super boulot… Il voulu faire quelque chose pour Vipélia, mais cette dernière semblait s'en ficher, pour le moment, considérant que visiblement, ce n'était pas la blessure qui allait la faire souffrir, et qu'ils avaient le temps de faire ça plus tard. Dans un sens, le garçon considérait que visiblement, ils avaient bine raison de continuer pour le moment, pour trouver la sortie… Jadïd se sentait un peu privilégier, d'avoir reçu littéralement un bandage, à l'aide de la tenue d'Arthur… Mais bon. Bref, ainsi, les trois adolescents prirent le chemin, et avançaient tranquillement dans les égoûts… L'état des égoûts étaient bien entendu, assez catastrophique, comme d'habitude, et les dégâts de la ville n'avait pas aidé… Jadïd, en marchant, se disait qu'on s'approchait de l'épicentre de la Catastrophe, ce fameux bâtiment où Rockets et Plasmas s'étaient battu, vu l'étendu des dégats… Mais alors qu'il était plongé dans ses pensées… arriva quelque chose de non prévu : Un Spectrum.

"AAAAAAAAAAAAAAaah!"

« OUST ! Pshit ! Pshiiiiiiiiit ! Allez va-t-en ! »


Jadïd fit des grands gestes, et finalement, le fameux pokémon spectre disparu dans une paroi. Jadïd savait bien la frayeur qu'avait Arthur, pour les pokémons spectres… C'était compréhensible, dans un sens, il voulait dire… Les Pokémons spectres n'étaient pas spécialement rassurant. Heureusement, ce n'était pas le cas de Jadïd… Qu'il ait peur, hein. Jadïd n'était pas un spectre, au cas où. Non, car ma phrase pourrait faire penser cela. Vous me direz, ça ferait un sacré plot-twist, à la Sixième Sens. Bref, le jeune garçon aux bouclettes blondes, chassa le Pokémon spectre. Hors de question que le pauvre Arthur ait peur ! Il était prêt à l'aider, et c'était pas un petit Spectrum, qui allait le faire fuir, de ses responsabilités ! Il voulait, lui aussi, être là pour protéger les petites fesses d'Arthur, sans doute car ils les voulaient aussi… Après que le Pokémon spectre ait fuit, les trois purent reprendre leur route… Pour admirer un magnifique conglomérat de détritus, provoqué par un éboulement, un effondrement visiblement de l'egoût… Bref, la sortie habituel, qui était de l'autre côté, était inaccessible…

« Damn… C'est un cul de sac… Papa m'avait expliqué qu'avec Minotaupe, il devait justement s'occuper des égoûts, et que de nombreuses parties étaient... »

En effet, avec les tremblement de terre, nous étions face à quelques chose de classique… Les parties souterraines de la ville étaient celle qui avaient le plus morflé méchamment. D'ailleurs, le séisme récent qui a frappé l'Italie Centrale, pendant l'été, l'avait encore une fois prouvé… L'odeur était quasi insupportable, et la petite équipe durent revenir sur ses pas… Si les adolescents savaient voler, ils pourraient sortir plus aisément, car on pouvait voir des débuts de sorti, au niveau du plafonds, mais le soucis, c'est que là où ils étaient, il n'y avait rien… Beuh… L'odeur rendait presque malade le pauvre Jadïd… Faut dire, les destructions avaient provoqués parfois des cumuls de déchets, organiques d'origines, aussi bien ce que vous pensez, que ce qui était classique dans les égoûts… Des cadavres… On pouvait voir plusieurs morceau de cadavres de Rattata, mort dans des combats entre d'autres… Mais aussi des morceaux de chairs… Jadïd savait d'où il venait. Il préférait pas imaginer… En parlant de mort, justement, réapparu alors quelqu'un que Jadïd n'aurait pas voulu revoir, dans un premier temps…

« Rah ! Encore toi ! Qu'est-ce que tu veux… ?! »

Le Spectrum les invita alors à le suivre, et continua, prenant un petit passage dérobé… Jadïd attrapa la main d'Arthur, assez content… Visiblement, le Spectrum allait les sauver ! Heureusement que tout les pokémons étaient gentils. Espérant que Vipélia suivent bien, il s'engoufra dans le passage, tout en tenant bien Arthur, pour le rassurer. Arthur n'avait pas à avoir peur, il était là pour chasser ce méchant Pokémon Spectre, s'il osait, je dis bien oser, s'approcher trop près de son (petit) ami. Ainsi, finalement, ils arrivèrent (tout les trois ? Sans doute, Jadïd avait un peu de mal avec la lumière ici présente.) dans un espace disons plus ouvert… Ouais, sans doute, il allait pouvoir sortir… ! Merci Spec… Sauf qu'il n'y avait pas de sortie. Aucune. C'était un cul-de-sac. A ce moment là, le fameux Pokémon spectre ricana, et un éboulement ferma l'entrée qui leur avait permit d'entrer là. Le pokémon spectre leur fit un dernier signe de la main, avant de disparaître, bien content. Devant cela, Jadïd ouvrait des grands yeux, incompris… Ce… What… ?
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mar 6 Sep - 10:55

« OUST ! Pshit ! Pshiiiiiiiiit ! Allez va-t-en ! »

Ouuuuf ! Le brave Jadid avait fait disparaître ce maudit spectre, rassurant ainsi Arthur, on aurait dit un de ces couples avec un homme généralement viril et protecteur mais qui avait une peur ridicule, comme l'arachnophobie, et qu'il acceptait pour une fois que sa femme le protège de ces petites bestioles. Bon, Arthur craignait quand même de voir réapparaître Spectrum sortant de nulle part, si ça se trouve derrière lui. C'était ça qui était effrayant avec les spectres, cette capacités à se rendre invisibles, et ainsi apparaître où bon leur chantait, et généralement pour faire peur, les fourbes ! Même s'il ne fallait pas généraliser non plus, il y avait sans doute des spectres gentils, parfois... Vipélia remarqua lorsque Jadid travers le spectre en faisant de grands gestes, que ce pokemon était du même type que celui qu'elle avait affronté au QG Magma, elle n'était guère habituée aux pokemons de ce type, qui ne vivaient généralement pas au grand air. Bref, le fameux trio put reprendre sa route, mais ils finirent par arriver à un énorme tas de détritus et de pierres, sans doute à la suite d'un éboulement. Ils n'allaient malheureusement pas pouvoir continuer dans cette voie ! Ca agaçait le jeune homme et la jeune fille également, d'autant que l'odeur était très désagréable...

« Damn… C'est un cul de sac… Papa m'avait expliqué qu'avec Minotaupe, il devait justement s'occuper des égoûts, et que de nombreuses parties étaient... » Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, puisqu'il fut interrompu par :
"Spectrum !"
"Aah!"
« Rah ! Encore toi ! Qu'est-ce que tu veux… ?! »

Encore ce maudit Spectrum qui était apparu soudainement devant eux, provoquant un nouveau de frayeur de la part du brun, même si moins fort que le précédent, car il s'attendait maintenant à cette éventualité de voir sortir ces fantômes de partout... Mais après avoir légèrement pouffé, le spectre les invita à le suivre dans un petit chemin. Etait-il aussi méchant qu'Arthur le pensait ? Et bien oui, on va le voir dans quelques instants ! Mais en tout cas, Jadid prit la main d'Arthur, ce qui rassura ce dernier et les deux acceptèrent l'offre du spectre, suivis de Vipélia, un peu méfiante mais sachant en même temps qu'ils étaient bloqués là où ils étaient. Le trio suivit donc le petit passage qui mena... à un cul-de-sac ! Et ils eurent juste le temps de voir le Spectrum les narguer en faisant coucou de la main, avant qu'un éboulement se déclenche et bloque le passage par lequel il étaient entrés. Que... quoiiiiiiiiiiii ?!

"Nan, putain !"

Ouais, c'est pas beau de jurer, mais Arthur n'avait pas pu se retenir sur le coup, lâchant la main de Jadid pour tenter recréer l'entrée à travers les gravas, mais en vain, ils étaient bloqués là. N'empêche... ça confortait exactement le brun dans sa croyance que les pokemons spectres étaient des fourbes ! Il fallait respecter tous les pokemons et se battre pour leur liberté, leur égalité avec les humains, mais franchement, les spectres... bref, de son côté, Vipélia tenta de trouver une issue en regardant dans les recoins pour être sûre qu'il n'y ait pas un petit trou quelque part, même un trou de souris, au moins les pokemons pourraient s'en tirer et aller chercher de l'aide. Mais il n'y avait strictement rien... Elle regrettait encore de ne pas être un puissant pokemon capable de briser ces maudits rochers ! Que faire donc, notre trio n'allait quand même pas mourir ici, ce serait très glauque. Arthur déclara donc :

"Je vais tenter d'appeler ma mère... pourvu que ça marche..."

Est-ce que les téléphones ont du réseau depuis les égouts ? Et bien c'est une très bonne question. J'ai demandé à notre meilleur ami Google mais j'ai rien trouvé de concluant, je serais bien allé dans un égout pour avoir le fin de mot de l'histoire, mais j'ai été victime d'une flemmitude aigue. Donc, on va dire que ça marchait moyennement ! Arthur téléphona donc à sa mère, et il fut soulagé en entendant sa voix, même s'il y avait des grésillements, m'enfin, on va pas se plaindre !

"Maman... on est bloqués dans les égouts... on a besoin d'aide, vite ! On était vers le fleuriste quand on est tombé..."

Il entendit un peu sa voix mais l'appel fut coupé. Est-ce qu'elle avait eu le message ? Le jeune garçon espérait bien que oui ! Il avait pas envie de crever ici ! Bon, il était en bonne compagnie, certes, mais ils étaient encore si jeunes. Par chance, Emily avait bien compris le message, enfin à peu près, et se faisait déjà un sang d'encre à l'idée que l'un de ses enfants soit en danger, c'était sa peur la plus grande ! Surtout depuis Volucité où elle avait vu des connaissances perdre certains des leurs... mais elle tenta de garder son calme, et comptait contacter au plus vite Sarama, avec son Minotaupe, il était le mieux placé pour les libérer ! Mais elle comptait bien le rejoindre pour aller aider elle-même son fils. Elle mit donc ses chaussures, sa veste, arracha Manternel du canapé où elle regardait la télé comme une loque, et sortit immédiatement de l'appartement, en composant le numéro de Sarama sur son portable. J'arrive, les enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mar 6 Sep - 13:37

« IT'S A TRAP » dirait l'Amiral Ackbar, devant la situation… Ouais, je sais, c'est quelque chose que tout le monde connaît, mais bon, il faiut bien faire des référence classique, de temps en temps. Puis, il faut le dire, car peu de gens le savent… Mais la VO d'Ackbar était malheureusement mort, en 2016, plus précisément en début Avril. Retirons tous notre chapeau, pour porter le deuil de ce valeureux comédien de doublage, qui avait ainsi doublé le Général extraterrestre de la rebellion, le mec qui n'avait pas gagné beaucoup d'échelon, vu qu'il est toujours Général, dans Star Wars 7, contre le Premier Ordre. Petite mension du fait qu'il double aussi Bib Fortuna. Mais si vous vous en souvenez ! Le gardien du Palais de Jabba, dans le VI ? Bref, ainsi, les trois adolescents avaient bien été piégé par le fameux Spectrum, et celui-ci n'avait même pas eu la désence de dire « It's a trap !!! » Quel salaud.

"Nan, putain !"

Arthur venait de dire plus ou moins à voix haute ce que pensait Jadïd… Et il avait bien raison de dire cela ! Franchement, là, le fameux Spectrum, avait fait un très beaup coup de p*te, comme on appelle ça, dans notre jargon… Cette espèce de traitre à l'état pur… Troussy, qui était encore là, hein, il n'avait pas quitté le groupe depuis ce moment, et bien, il était ouvertement entrain de se dire « C'est bien la preuve que tout les types Spectres sont des traitres doublés de petits salauds ! Franchement ! »… Ouais, Troussy s'améliorait pas avec le temps, au contraire, on avait vraiment l'impression que ce mignon Pokémon de type fée et acier, avait quand même la grosse tendance à être un gros raciste. Mais bon, on y pouvait rien, c'était les pensées du fameux petits Pokémons fée et acier… Et puis, ce n'était pas le moment pour faire une engueulade au fameux Trousselin, en disant que c'est pas bien… Là, il fallait tenter de trouver un moyen de sortir, de ce piège… Heureusement, Arthur semblait avoir une idée !

"Je vais tenter d'appeler ma mère... pourvu que ça marche..."

Jadïd avait des doutes… Ils étaient sous terre… Je veux dire, quand on passait sous un pont, bien souvent, et bien, BAM il n'y avait plus de réseau, et on se trouvait comme un con, alors qu'on était entrain de discuter avec quelqu'un de ce qu'on voulait manger pour le midi, ou qu'il fallait racheter des saucisses en magasin, car on avait plus de saucisse dans le frigo. Si vous n'aimez pas les saucisses, et bien remplacer les par des moules, c'est bon aussi… D'ailleurs, on avait pendant longtemps cru que Jadïd aimait les saucisses… Et finalement, en effet, on s'était rendu compte qu'il préférait une bonne saucisse, plutôt que des moules, comme il croyait. Comme quoi, les habitudes alimentaires, ça peux changer avec le temps ! Mais bref, reprenons la question téléphonique… Heureusement, par miracle, le téléphone de Jadïd arriva à capter quelque chose ! Hallelujha ! E.T. téléphone maison ! Bref, ainsi, Arthur commença à déclarer :

"Maman... on est bloqués dans les égouts... on a besoin d'aide, vite ! On était vers le fleuriste quand on est tombé..."

« Désolé... »


Il avait intérêt de dire désolé… Qui savait ce qui pourrait leur arriver maintenant ? Imaginez, un nouveau éboulement, et splotch ! Les trois succomberaient ainsi, débilement… Et cela, sans avoir aucune chance de s'en sortir. Et puis, l'air ! Oh mon dieu ! Si ça se trouve, ils allaient tout les trois mourir lentement pas manque d'oxigène… Si le message n'avait pas réussi à passer, ils seraient bloquer ici à tout jamais, et ils allaient peu à peu s'etouffer… Quel horreur n'est-ce pas ? Je vous rassure, ils ne pouvaient pas mourir de manque d'oxigène. Comment cela me diriez-vous ? Et bien, tout simplement, car les pierres étaient suffisament non également répartit, pour faire en sorte que l'oxigène pouvait quand même passer… En effet, on était ici dans une grotte artificiel provoqué par les débris. C'est pour cela que si quelqu'un venait les sauver, il viendrait pas par le haut, mais par le côté… Trop de risque, en creusant par le haut, que l'équilibre des débris, équilibre précaire, se brise… Et que les trois adolescents se retrouvent aplatit comme des crèpes bretonne.

« Je suis désolé, j'ai cru qu'il nous amènerait à la sortie… Quel fourbe ! »

Jadïd était pas très content… Envers lui-même. Il aurait pas du croire en ce fameux pokémon spectre… Il voulait dire, si le fameux Arthur avait eu peur du Spectrum, c'est qu'il y avait bien des raisons… Le fameux pokémon spectre était bien un traitre ! Et il avait fait tout ça, pour les piéger… Jadïd ne savait pas pourquoi, ni pour quelle raison… Mais il avait fait en sorte de les piéger, et ainsi, ils étaient bel et bien piégeait… Et le pire, le pire du pire… C'est que c'était entièrement sa faute… Il avait fait confiance au fameux pokémon Spectre, alors qu'il n'aurait pas du, étant donné que le fameux pokémon spectre avait été un traitre qui les avait coincé… D'ailleurs, on ne le voyait plus maintenant, il avait totalement disparu… C'était louche… Peut-être préparait-il un autre sale coup ? Jadïd n'espérait pas. De toute façon, lui et Vipélia seraient là alors pour protéger Arthur. Jadïd avait déjà fait, à ses yeux, une très grave erreur… Il devait se racheter. Et il se racheterait en protégeant son amour… Euh, je veux dire son ami !

« Plus qu'à attendre... »

Sarama, lui, venait de recevoir le SMS d'Emily… Pas d'inquiétude, Emily Asgard, Sarama, torse nu -il faisait chaud-, sur le chantier de déblaiement des dégâts provoqués par l'effondrement de plusieurs immeubles, pendant la terrible Bataille de Volucité, venait de quitter son Post, pour venir sauver sa progéniture, de la même manière que les membres de MASK abandonnent ce qu'ils sont entrain de faire, au début de leurs missions. Oui, quand j'étais petit, j'adorai MASK. Vous connaissez peut-être pas. Bref, en tout cas, il arriva à l'endroit où il trouva le nouvel éboulement… Encore un bon sang, et commença à faire creuser Minotaupe. Connaissant parfaitement la roche, et les sols, il travaillait là dessus depuis plusieurs mois, il allait vite trouver où étaient les trois enfants… Les pauvres. Ils n'avaient pas eu de chance, mais c'était bien compréhensible, ce genre d'incident était trop fréquent malheureusement… Et Heureusement qu'il ne savait pas que le responsable était un Spectrum… Car sinon, ils allaient devoir renforcer encore plus renforcer la sécurité…
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mer 7 Sep - 6:27

L'agent Emily Asgard du MASK, quitta immédiatement ce qu'elle était en train de faire dès qu'elle reçut l'appel de son fils chéri... Et elle était en train de... lire un magazine ! Heureusement qu'elle n'était pas en train de repasser ou de faire cuire quelque chose et qu'elle ait laissé ça en plan, ça aurait été bête, pas vrai ? Là, c'était juste un magazine qui l'intéressait qu'à moitié, elle s'ennuyait un peu à vrai dire, donc cette mission, qui plus est personnelle, tombait bien ! Enfin, non, car elle était morte d'inquiétude, mais quand même. Bref, elle attrapa son sac à main, Manternel et ses clés de voiture, et sortit de l'appartement, en écrivant un sms rapidement à son collègue du MASK, le célèbre Sarama. Ou serait-ce Surimi ? Non, je crois bien que c'est Sarama, sinon, tous les ennemis du MASK se moqueraient de lui s'il s'appelait Surimi ! Une fois le message envoyé, elle descendit les escaliers plutôt que l'ascenseur, c'était plus rapide, Manternel manqua de se casser la gueule tellement sa dresseuse se dépêchait, mais il y eut plus de peur que de mal. Et ensuite... en voiture Simone ! Non, ce n'était pas le prénom caché secret d'Emily, c'était juste une expression.

Direction la zone du fleuriste, à touuuuute vitesses ! Ah non, bordel, un feu rouge ! Elle jura contre l'univers entier pour avoir mis le feu au rouge à ce moment là, et pensa presque à le griller tant elle était inquiète, mais heureusement, elle n'eut pas à enfreindre la loi, puisque le feu passa miraculeusement au vert, coup de bol ! Et maintenant, à touuuuutes vitesses vers le fleuriste ! Mais... bordel, pourquoi il n'avançait pas plus vite, celui devant ? Encore une bonne femme au volant ? Oui, c'était paradoxal pour une femme de penser ça, mais j'ai déjà vu cette scène en vrai, je vous jure. Mais ce n'était pas une femme devant elle, mais... des vieux ! Si ça se trouve, c'était les grands-parents de Jadid, qui allaient juste faire quelques courses au supermarché acheter un pot de confiture, quelques tomates et une baguette de pain. Tiens, au passage, ils devaient être bien surpris de voir la ville à moitié en ruines, étant donné qu'ils n'avaient rien entendu de toute la bataille de Volucité, sourds comme des pots dans leur appartement à se disputer au scrabble. (Je parle du vrai jeu de société, hein, juste au cas ou). Mais on s'en fichait un peu de leur vie pour le moment, et Emily appuya sur le klaxon, impatiente. Mais comme ils étaient sourds de pots, bah ça n'avait pas grand effet, ma pauvre... heureusement, elle se sépara de ces escargots sourds à une intersection, le supermarché n'étant pas dans la même zone que le fleuriste. Putain, elle avait déjà perdu pas mal de temps !

Elle arriva finalement dans la zone, se gara en vitesse, puis chercha une bouche d'égout avec sa chère Manternel. Le duo du MASK finit par en trouver une, et sans plus attendre, elles descendirent à l'intérieur. Ca empestait, mais il fallait continuer néanmoins, elles finiraient bien par trouver les enfants. S'ils étaient coincés sous terre... ils risquaient de manquer d'oxygène. Elle préféra faire fuir cette pensée de son esprit, de toutes façons, l'agent Sarama du MASK devait déjà être en train de les sauver. Et justement, quand on parle du loup... elle le vit plus loin, avec l'agent Minotaupe. Elle s'avança donc vers lui, il n'était pas vilain torse nu... Non, non, elle ne comptait pas avoir une aventure avec lui, ne vous inquiétez pas, mais elle a le droit de le trouver pas vilain, au moins, il avait déjà ça s'il voulait se remarier un jour, même s'il aimait tant Yasmina que ça semblait impossible. Bon, mais on n'est pas là pour causer amour, alors que les gosses sont en danger ! Un peu essouflée, elle lança donc à son collègue Plasma, heu, je veux dire son collègue du MASK :


"Sarama ! J'ai fait aussi vite que j'ai pu ! Ils sont derrière ces gravas ?"

Ca allait être coton, Manternel était totalement inutile, vu qu'elle était aussi frêle qu'une feuille. Ah, si seulement le Simularbre d'Alphonse était là, lui, c'était un type Roche, même s'il avait la forme d'un arbre ! Mais heureusement, ils avaient l'agent du MASK le plus qualifié pour le problème actuel, à savoir... l'agent Minotaupe. La brave taupe put créer habilement un passage à travers les gravas, pour que les enfants puissent sortir à temps. En les voyant tous sains et saufs, elle fut profondément soulagée. Plus de peur que de mal, heureusement, mais après ce qui s'était passé à Volucité, elle pourrait même devenir parano pour la vie de ses enfants. Elle fit donc un câlin à chacun, même s'ils n'appréciaient sans doute pas ça. Du moins pour Arthur, parce qu'à quinze ans, les câlins avec maman, c'était pas trop notre truc, généralement. Vipélia, n'ayant jamais compris l'utilité de cette pratique humaine, se laissa quand même faire, ça ne la gênait pas. Quant à Jadid... bah ça, c'est à son narrateur de le dire ! Elle déclara ensuite :

"J'ai eu si peur... Comment vous êtes arrivés là ? Et qu'est-ce que tu as fait à ta manche ? Et c'est quoi ce sang à vos épaules, vous deux ?"

A peine soulagée, déjà inquiétée de nouveau ! Et curieuse aussi, comment ce trio Plasma pouvait toujours se retrouver dans des situations pas possibles ? Elle examina quand même les épaules du blondinet et de la sauvage pour être sûr que ça ne coulait pas trop, ah, voilà ou est passée la fameuse manche d'Arthur... Elle espérait qu'ils n'avaient pas trop attendus, piégés derrière ces gravas, en tout cas... qu'ils avaient eu de quoi s'occuper... la sauvage avait dû tenté d'escalader les gravas pour chercher une sortie à tout prix, et donc laissé les deux garçons ensemble et seuls... fufufu... que s'était-il passé entre eux ? Rien, très vraisemblablement, ils avaient dûs être affreusement stressés, voilà tout. Bon, mais en tout cas, c'était une mission réussie de plus pour le MASK, pensa Emily en jetant un coup d'oeil complice à Sarama, ils n'avaient plus qu'à mettre leurs lunettes de Soleil comme Horatio Caine pour avoir trop la classe ! Bon, dans les égouts, ce serait inutile et ils pourraient plus rien voir, mais on s'en fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Jeu 8 Sep - 7:28

Jadïd et Arthur étaient tout seuls… Vipélia venait de tenter de grimper… Les deux garçons étaient proche l'un de l'autre… Jadïd attrapa la main d'Arthur, et lui sourit. Ils étaient ensemble, et c'était le principal… Ainsi, ils pouvaient se sentir ensemble. Se soutenir. Ils étaient ensemble, et ils étaient prêt à s'aider... C'était bien ! C'était beau ! Jadïd était prêt à rester avec Arthur jusqu'au bout, même si c'était la fin. Car il était un vrai ami. Et même plus que ça... Ah non, c'est vrai, ce n'est pas officiel. Ainsi, il s'installa à côté d'Arthur, et les deux garçons attendaient des secours. Peut-être que les secours n'arriveraient jamais ici, et que ce tombeau serait leur tombeau, comme aurait put dire le fourbe et cruel Spectrum... Mais non, il ne fallait pas qu'ils pensent à cela... Pensez plutôt à... Oh tient Vipélia ? Oh tient Vipelia vient de tomber sur les deux garçons. Et ouais, ça arrive quand on fait de l'escalade sans corde...

Pendant ce temps là... Et bien Sarama était partit pour sauver les gamins ! Il faut sauver le Soldat Jadïd, il faut sauver le soldat Arthur, et il faut sauver le Soldat Vipélia ! Prochain film de Spielberg, avec Matt Damon dans le rôle titre. Sérieux, Matt, t'en a pas marre qu'on doit te sauver dans à peu près tout tes gros films ? Non, je veux dire, que tu te paumes pendant le débarquement en Normandie, je veux bien comprendre... Mais que tu te paumes sur Mars putain ?! T'es tout seul là bas, tu vas pas me dire que t'as pas réussi à trouver ta navette, alors que tu cherchais un quoi pour faire je ne sais quoi ? Quoi ? J'ai pas vu le film ? Et alors ! De nos jours, les gens critiquent sans voir les films, il y a plus besoin de voir les films, les critiques se font tout de suite ! Bref, ainsi, Sarama était sur le coup... Et ce n'était pas du genre, le mec que tu peux arrêter dans son élan... Quoiqu'il arrive.

Ainsi, il devait localiser les trois Marmots... Pas si dur : il fallait repéré les derniers éboulement. Toute la ville était quadrillé sur ce point, pour justement trouvé quand ses éboulements arrivaient. Encore très fréquents, ils risquaient d'arriver pendant des jours... Oui, car Volucité n'était absolument pas une cité préparé contre les secousses sismiques... Faut dire, Volucité, comme son homologue, New York, était sur tout, sauf une zone sismique. Donc, la ville n'avait jamais été spécialement réfléchi pour lutter contre les tremblements de terres... Ainsi, de nombreux lieux étaient hautement fragilisé, et s'effondrait sans raison. Ce qu'il fallait, c'était sécurisé, puis réparé ses zones... Pourquoi ne pas les réparer de suite ? Et bien car ils n'avaient pas le temps... Ainsi, Sarama était sur le coup, et venait de localiser le lieu où il devait creuser, pour libéré ses pauvres gamins...


"Sarama ! J'ai fait aussi vite que j'ai pu ! Ils sont derrière ces gravas ?"

« Exact Emily ! J'm'occupe de tout. »

Le Minotaupe fit Salut aux deux personnages qui venaient d'arriver, qu'il connaissait très bien, étant donné qu'il les avait souvent vu ! Et les appréciait fortement… Mais bon, ce n'était pas le moment de faire tout ça, et le pokémon sol et acier reprit le creusement… Et très rapidement, il libéra les deux garçons, et la jeune demoiselle qui était tombé, comme dit dans le paragraphe d'introduction ! Ouf, visiblement, ils allaient tous bien… Cela rassurait Sarama, même s'il savait que ses trois là étaient bien plus tenace qu'on pourrait croire ! En tout cas, Emily fonça prendre dans ses bras les trois enfants, qui chacun réagirent différement au calin… On a vu pour les deux d'Alice, mais pour Jadïd, et bien, ce dernier apprécia particulièrement se faire caliner… Le jeune garçon était très affectueux, il fallait bien se rappeler, et comme il était pas en public, il appréciait particulièrement… Puis, après la peur qu'il avait eu...

"J'ai eu si peur... Comment vous êtes arrivés là ? Et qu'est-ce que tu as fait à ta manche ? Et c'est quoi ce sang à vos épaules, vous deux ?"

« Oh, calme toi Emily ! Tu vas leur faire faire un AVC ! »

En effet, Emily était un peu… Disons, elle allait très très vite, et posait beaucoup de questions. Sarama estimait qu'il fallait peut-être que les enfants puissent un peu se remettre de toutes les émotions... Après tout, ils venaient quand même d'avoir très peur... Et ne croyez pas que Sarama n'avait pas eu peur... Il le cachait bien, mais bon sang;.. Il commençait à se dire que si la ville était encore aussi dangereuse, ils n'allaient plus, lui, et les Asgard, laisser sortir comme ça, leur enfants, car bon sang... Là, ils avaient eu de la chance... Si l'éboulement avait été localisé différemment, on aurait put retrouver leur cadavres écrasé sous des débris... Non, il ne fallait pas imaginer ce genre de truc... C'était déjà pas la super ambiance à Volucité, mais en plus, si on commençait à sombrer dans la paranoïa la plus totale, et biern, on allait pas bien avancer, si vous voulez mon avis... Bref, en tout cas, le fameux Sarama, dans le but, d'être un peu souriant, de rassurer un peu les gamins, déclara en rigolant :

« Alors, paraît qu'aujourd'hui, vous vous combattez des voyous, vous tombez dans des trous… Bravo, vous avez découvert le quotidien d'un agent Plasma lamb... »

Comment savait-il ça ? Et bien, car Jadïd était « surveillé » ! N'oubliez pas qu'il était en test… Donc, son père avait reçu un SMS -alors que les adolescents étaient entrain de manger- disant ce qu'il avait fait avec Arthur et Vipélia. Le fameux Sarama était assez fier de son fils, étant donné que là, il avait montré qu'il pouvait être un vrai homme ! Mais bon, disons qu'il devait quand même arrêter de tant se passionner pour la couture et les trucs du genre, quand même… Pour ce qui est de la fin de la phrase… Et bien, Sarama avait voulu blaguer sur le fait que les Plasmas avaient tendance à souvent en effet, avoir des complications dans leur missions, mais un regard... Disons un regard très clair de la fameuse Emily, fit comprendre au père de Jadïd qu'il ferait mieux de se taire, et de ne rien dire... Ce qui était le principe de se taire... Mais bon, passons sur ce point. Bref, Jadïd explique un peu la situation...

« Ce sont des gravas, Papa, la zone près du fleuriste s'est effondré, et on s'est retrouvé donc ici… C'est un Spectrum qui nous a piégé, en croyant qu'il nous ferait sortir…
-Mmh… Bon, allez, on sort ! »

Minotaupe s'apprêta à creuser de nouveau, mais le fameux Sarama fit non de la tête. On allait pas jouer avec le feu, et risquer de faire effondrer la moitié de la ville. Un peu comme quand, dans les années 1970, Jacques Chaban-Delmas voulait faire creuser un métro à Bordeaux, malgré le fait que tout les géomètres dont mon père, déclarait que si on faisait ça, la moitié de Bordeaux s'effondrerait… Bon, Bordeaux n'avait pas subit une putain de guerre directement sur son territoire, bien qu'elle avait quand même souffert, 30 ans auparavant de la Seconde Guerre Mondiale… bref, le fameux Sarama guida alors le nouveau groupe dans les égoûts, tentant de trouver une bonne sortie, ou tout le monde pourrait sortir sans problème… Après tout, le fameux Sarama travaillait depuis plusieurs semaines dans les égoûts, donc, il commençait à bien connaître… Non que cela lui plaisait beaucoup, mais bon… Fallait faire le sale boulot ! Donc, il le faisait… Ainsi, une fois sorti, il déclara :

« Pfff… De l'air libre ! Ca fait du bien. Dans quel état vous êtes ! »

Sarama rigola… C'est vrai que les trois adolescents étaient dans un sacré état : Leur tenues étaient foutus, ils étaient particulièrement sale, avec la chute, la terre, etc. Jadïd regarda cela, et soupira… Bon sang, il allait devoir faire énormément de soin, pour se remettre en état. Il regarda ensuite Arthur… Certes, il était dans un état similaire, mais il était toujours aussi charmant… Attendez, qu'est-ce qu'il était entrain de penser ? Bref, en tout cas, il était très content d'être de retour à l'air libre. Il se mit à côté de son ami, tandis que Sarama s'étirait. Jadïd, toujours à côté de son ami, regarda rapidement son père… Quand même, il pourrait s'habiller, il était en pleine rue… Ce n'était pas normal, pas très normal de rester torse nu au milieu d'une rue. Bref, au moins, ils étaient ensemble, pas trop en mille morceau, et ils allaient bien… Jadïd se posa presque contre Arthur… Quel journée bon sang de bonsoir !
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 12 Déc - 9:43

« Oh, calme toi Emily ! Tu vas leur faire faire un AVC ! Alors, paraît qu'aujourd'hui, vous vous combattez des voyous, vous tombez dans des trous… Bravo, vous avez découvert le quotidien d'un agent Plasma lamb... »
"Voyons, Sarama, ce n'est pas de leur âge de combattre des criminels... mais bon l'important, ce que vous alliez bien, enfin une fois que j'aurais soigné vos épaules..."

Elle examinait déjà la blessure du blondinet et de la sauvage, elle et Manternel allaient avoir du travail en rentrant, fufu ! Mais comparé à ce qui aurait pu leur arriver si les célèbres agents du MASK - heu de l'Ordre Plasma, pardon - n'étaient pas arrivés à temps, ce n'était pas trop grave. Alors évidemment, comme toute mère digne de ce nom, elle avait été morte d'inquiétude jusqu'à ce qu'elle les revoie en à peu près bon état. Sarama n'avait pas tort en lui disant de se calmer, mais ça avait été plus fort qu'elle, elle tenta néanmoins de reprendre son souffle pour... réprimander son collègue torse nu ! Présenter le quotidien des Plasmas de cette façon, non mais ! Si ça se trouve, ça allait effrayer les enfants, et les faire douter de leur appartenance légitime à l'organisation de Mickaël Machina. Bon après, c'était peut-être le quotidien de Sarama en tant qu'agent Plasma, mais pas celui d'Emily en tout cas. Elle, elle s'occupait surtout de soigner des pokemons blessés avec sa chère Manternel, même si elle pouvait se battre lorsque c'était nécessaire, elle l'avait d'ailleurs prouvé lors de la sanglante bataille de Volucité. Quoi qu'il en soit, Arthur était plutôt content de voir sa chère maman se calmer un peu, après avoir vécu autant d'émotions fortes, la dernière chose qu'il avait envie de faire, c'était de subir un interrogatoire ! Quoi qu'il en soit, puisque tout le monde était sauf, Jadid tint quand même à expliquer le fin mot de l'histoire :

« Ce sont des gravas, Papa, la zone près du fleuriste s'est effondré, et on s'est retrouvé donc ici… C'est un Spectrum qui nous a piégé, en croyant qu'il nous ferait sortir…
-Mmh… Bon, allez, on sort ! »

Oui, pas trop tôt, l'odeur était franchement désagréable dans ces égoûts, se dit Arthur, tout comme Vipélia d'ailleurs, et probablement Jadid aussi même si je ne peux pas l'affirmer. Pour sortir, l'agent Minotaupe semblait le mieux indiqué, mais comme prudence est mère de sûreté, ils allaient éviter de provoquer un autre effondrement, et allaient donc sortir par là où les deux adultes étaient entrés. Une fois dehors, ils purent respirer le bon air frais... de la métropole sans doute polluée de Volucité ! A moins qu'elle n'ait un maire écolo, mais même ça, ça ne changeait pas grand chose, la preuve, le maire de Grenoble est écolo, et la ville est tellement polluée que parfois, lors des pics de pollution, le tram est gratuit ! Ce qui est vraiment cool d'ailleurs... Mais trêve de hors-sujet, même si l'air de Volucité était pollué, ça restait infiniment plus respirable que l'odeur pestilentielle des égoûts. Sarama d'ailleurs ne se priva pas de le dire ouvertement :

« Pfff… De l'air libre ! Ca fait du bien. Dans quel état vous êtes ! »
"Vous ne pouvez pas rester comme ça... allez, venez à la maison pour vous changer ! Sarama, tu veux venir prendre un café ? A moins que tu n'aies encore du travail ?"

Emily faisait les gros yeux en voyant au grand jour l'état des tenues du trio, qui était vraiment affreux, plein de terre, alors qu'il s'agissait de tenues propres qu'elle leur avait donné le jour même, bon sang ! Bon, elle n'allait pas les réprimander, ce n'était pas totalement de leur faute, mais elle ne pouvait pas rester habillés ainsi, quelle genre de mère serait-elle aux yeux des autres si elle faisait cela ? Or donc, elle leur ordonna de monter en voiture pour rentrer et se changer (encore). Elle proposa également courtoisement à Sarama de prendre un café, mais peut-être avait-il du travail ? Et oui, à l'Ordre Plasma, on ne chôme pas ! Sauf pour Emily, pour seulement quelques jours, mais la décision n'avait pas été la sienne, vous vous en doutez. Arthur, lui, était vraiment exténué, et attendait juste de monter en voiture pour rentrer, se laver, se changer, et peut-être aller au dodo. Il ne fut pas le moins gêné par Jadid qui s'appuyait quasiment sur lui, ce n'était pas la première fois, ça arrivait généralement après que les deux garçons à la fin d'une journée d'aventure comme cela avait été le cas aujourd'hui. Vipélia, quant à elle, n'était pas le moins gênée de la saleté de sa tenue, elle avait connue bien pire, et même si elle ressentait un peu de fatigue, pouvait encore tenir. Et maintenant, tous attendaient la réponse fatidique de l'agent du MASK, Sarama Ibn-Saoud ! Quel suspense insoutenable !
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 12 Déc - 12:10

Pfiou ! Plus de peur que de mal au final, pensait Sarama... Et après tout... C’était ça qui forgeait le caractère ! Il se disait qu’il avait sans doute trop couvert le fameux Jadïd... Quelques évènements comme ça, et il comprendrait mieux la vie, que la vie n’était pas fait de froufrou roses et autres joyeseté de ce genre ! Bref, en un mot comme en cent, que le fameux Jadïd devait savoir mettre de côté un peu ses délires de coûturier, il remarquait d’ailleurs que Jadïd avait bien protégé ses sacs de matière première, pour ses vêtements, et que ses derniers semblaient en meilleur état que le jeune garçon était... Bref, et qu’il deviendrait ainsi un membre Plasma honorable, capable de se battre, et de se débrouiller tout seul... Mais alors qu’il allait tenter de dire un truc à se sujet à Jadïd, il fut pris de cours par notre chère Emily.

"Vous ne pouvez pas rester comme ça... allez, venez à la maison pour vous changer ! Sarama, tu veux venir prendre un café ? A moins que tu n'aies encore du travail ?"

« J’ai laissé les autres en plan, ils doivent considéré que c’est la fin de ma journée. »

Ouais, totalement... Après tout, Sarama était comme beaucoup d’autres plasmas, presque toujours au boulot... Donc, sans aucun doute, il allait pouvoir considéré sa journée comme terminer. Tant mieux dans un sens, étant donné que beaucoup considéraient Sarama, comme chef de chantier, donc, s’il était plus là, et bien, c’était la fin de la journée tout court ! Donc... Et puis, franchement, il pense qu’il n’allait pas se faire engueuler juste pour une petite soirée de prise. Là, il avait bien besoin d’un peu de repos... Le fameux sbire d’élite plasma était bien content d’être en repos, et puis, prendre un café avec Emily, cela faisait un bail. Il se demandait d’ailleurs si le fameux Alphonse avait quitté l’hôpital ? Bref, alors qu’il réfléchissait, le fameux Jadïd déclara, presque assoupie, et très épuisé :

« On rentre, je me change, et je rentre au QG... Je suis exténué, je veux qu’une chose, c’est dormir... Ca ira Papa... ?
-Écoute, no probl’ Jadou. tu feras gaffe en rentrant, par contre. »

Et ouais, malheureusement, si Jadïd voulait dormir après tout ça... Il devait allez loin, c’est à dire, le QG Plasma, étant donné que l’appartement des Ibn-Saoud n’existait plus... Donc, il préférait demander à son père s’il aurait le droit de bien rentrer tout seul. Oui, on sentait que le jeune garçon avait renforcé sa soumission face au paternel, après sa fugue... Bref, Sarama était d’accord, tant que son jeune fils fasse bien attention... Le garçon blond, content de la réponse, s’installa contre l’épaule de son ami, les beaux cheveux blonds tombant sur la poitrine d’Arthur. Trop d’émotion, et trop de douleur dans une simple journée... Bref, voilà... Pendant ce temps là... Notre fameux Sarama se tourna vers Emily, qui allait déjà commencer à conduire ?

« Tu veux que je conduise Emily? T’as vachement conduit, tu dois être exténuée. »

C’était pas faux... Mais tout le monde, dans la voiture -sauf Vipélia- savait que Sarama ne devait pas conduire. Non qu’il ne savait pas conduire : mais sa conduite était brutale, assez. Genre assez, beaucoup enfaite... Bref, ainsi, se plaçant à la place du mort, le fameux Sarama installa sa ceinture... C’était ironique de penser que sa conduite était parfois assez violente, alors que sa femme était bien plus douce au volent... Et que c’était cette dernière qui avait trouvé sa fin à cause du monstre automobile. Mais passons sur ce point, concentrons-nous plutôt sur des choses plus importante... Sur le fait qu’une fois installée, tout d’un coup, Sarama se souvint de quelques choses... Quelque chose qui l’agaçait fortement, mais dont malheureusement, il n’avait pas d’autres choix que d’accepter cela...

« Oh, Jadïd, t’as eu ta mission. J’ai eu la lettre. Tu seras avec... pff... Lencher, tu pars dans trois jours pour Illumis.
-Lencher ? »

Eric Lencher. L’ancien Rocket. Le capturé. Le répenti. Le traitre. Le génocidaire... Tant de mots pour le qualifier, que tout le monde utilisait. Personne, ou presque, ne l’appréciait vraiment, et beaucoup se demandaient pourquoi et comment le fameux Michael Machina avaient plus accepté qu’il rejoigne l’Ordre Plasma, après tout ce qu’il avait fait... Mais passons sur ce point. On n’y pouvait rien... Bref, le fameux Eric Lencher allait être le compagnon pour sa première mission officiel... On allait bien voir ce que cela allait donner... Mais bon. Là, on allait bien voir la réaction de tout le monde. Qu’allait dire Emily ? Qu’allait dire notre cher Arthur ? Allait-il déclarer sa flamme à... Euh, de quoi je parle moi ? Damnit. Je dois être trop concentré sur les histoires matrimoniales à la Motte-Glain. Ca envahit mes RP. Damnit.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 12 Déc - 13:18

« J’ai laissé les autres en plan, ils doivent considéré que c’est la fin de ma journée. »
« On rentre, je me change, et je rentre au QG... Je suis exténué, je veux qu’une chose, c’est dormir... Ca ira Papa... ?
-Écoute, no probl’ Jadou. tu feras gaffe en rentrant, par contre. »

Emily sourit en entendant le père et le fils, qui au moins semblaient s'entendre bien. Ce n'était pas gagné d'avance loin de là après la fugue du jeune garçon, sans compter leur éternel différend au sujet de la féminité du blondinet. En tout cas, comme Arthur, Jadïd semblait réellement épuisé, et on ne pouvait pas leur en vouloir après cette aventure riche en émotions, ils ne souhaitaient rien d'autre que de retrouver les bras de Morphée. La mère d'Arthur était également satisfaite que Sarama accepte de venir prendre un café, tout simplement car sinon... et bien elle se serait bien ennuyée, pour ne pass employer une expression plus vulgaire. Bon, elle aurait pu regarder la télé avec Manternel mais c'était pas trop son truc, au contraire de sa pokemon un peu trop accro. Ou alors elle pouvait s'occuper de Vipélia, mais cette dernière allait peut-être également dormir, même si c'était une sauvage, il lui fallait bien du repos de temps en temps ! Bref, donc, Emily était très contente que son ami ait accepté, et maintenant, en voiture ! Mais qui conduit ?

« Tu veux que je conduise Emily? T’as vachement conduit, tu dois être exténuée. »
"Heu, non ça ira..., n'oublie pas que je suis en congé, alors j'ai de l'énergie à revendre !"

Fufu, la bonne excuse, être en congé, ça avait du bon finalement ! Bon, ce que venait de dire Emily était techniquement vrai, elle n'était pas exténuée vu qu'elle n'avait pas fait grand chose de sa journée, contrairement à Sarama qui avait bossé. D'accord elle avait eu une émotion forte en s'inquiétant pour les enfants, mais gardait encore de l'énergie en réserve. Mais surtout, ce qu'elle voulait... c'était ne pas laisser Sarama au volant ! Car le père de Jadid au volant, disons que ça lui faisait un peu peur tant il était brusque, et le trio d'ados avait bien envie de se reposer, et donc de profiter de la conduite douce de la mère d'Arthur plutôt que celle plus brutale du père de Jadïd. Bref, elle ne lui laissa pas trop le choix et s'installa sur le siège du conducteur, Sarama à l'avant et les enfants à l'arrière. Et c'est parti pour rentrer à l'appartement...

« Oh, Jadïd, t’as eu ta mission. J’ai eu la lettre. Tu seras avec... pff... Lencher, tu pars dans trois jours pour Illumis.
-Lencher ? »

Arthur fut à moitié bouche bée, de même qu'Emily d'ailleurs, qui se concentra néanmoins sur la conduite, elle. Mais pour le jeune brun, c'était une surprise, et pas une bonne. Il avait rencontré Lencher lors de sa première mission Plasma au Mont Chimnée, à Hoenn, mais avait ignoré tout du long qu'il s'agissait d'un Rocket, il ne leur ressemblait pas, si gentil et poli. Ce ne fut qu'après la terrible bataille de Volucité et qu'Arthur ait vu son père à l'hôpital qu'il revit Eric et découvrit qu'il s'agissait d'un Rocket. Cette trahison, cette dissimulation d'identité, fut comme un coup de poignard pour le garçon, déjà au plus bas après avoir vu son père et sa ville dans cet état. Bref, même si Eric s'était rendu aux Plasmas, il ne lui avait pas pardonné, et ne sait pas s'il en serait capable un jour... il s'inquiétait donc déjà pour ce pauvre Jadid, qui était sans doute aussi naïf que lui, il fallait donc le prévenir d'être sur ses gardes avec Lencher, et aussi lui expliquer qui il était :

"C'est un Rocket... enfin, ancien Rocket, j'imagine, mais bon... fais gaffe à toi tant qu'il est dans les parages."
"Je ne comprends pas comment le Roi a pu accepté l'une de ces vermines Rockets dans nos rangs... peut-être a-t-il un plan en tête pour l'utiliser à notre avantage ?"

Au contraire d'Alphonse qui divergeait parfois du point de vue du Roi et l'assumait sans problème, étant légèrement plus radical, Emily, elle, idéalisait réellement Machina, et pensait qu'il était le leader tant espéré pour les Plasmas. Ne l'avait-il pas prouvé, après tout, en se battant lui-même face au chef de la Team Rocket et en mettant fin à sa vie, ce qui repoussa les Rockets hors d'Unys ? Et en même temps, après cette victoire, bon nombre de Plasmas avaient été plus que surpris de voir ce même homme accepter un ex-Rocket dans les rangs de son organisation. Alphonse avait été en colère quand il l'avait appris, elle s'en souvenait bien... et elle, et bien elle restait dans l'incompréhension, ne pouvant imaginer que leur Roi puisse être dans l'erreur. Elle songeait donc qu'il avait peut-être un plan spécifique qui nécessitait ce Rocket ? C'était un homme très intelligent après tout... En tout cas, elle espérait bien que Jadïd ferait attention à lui, si jamais ce Rocket lui faisait du mal, elle pourrait bien se charger de son cas elle-même, et qu'importe les ordres du Roi ! Quoi qu'il en soit, ils finirent par arriver devant l'immeuble de la famille d'Arthur...
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 12 Déc - 15:05

Dans la voiture, le fameux Jadïd n’avait qu’une envie, c’était de dormir... Mais de l’autre côté, visiblement, le fait de parler d’Eric Lencher avait fait une réaction très importante chez les autres personnes, et donc, notre fameux Jadïd devait donc se concentrer sur cette fameuse question de « qui est donc le fameux Eric Lencher ? » Alors... Visiblement, aussi bien Sarama, qu’Eric, qu’Emily avaient une réaction très importante et étaient étonnés, du fait que Jadïd allait faire une mission avec le fameux Eric Lencher... Soyons clair. Ainsi, le fameux Jadïd écoutait, tout en luttant contre le sommeil... Ainsi, il avait très hâte de savoir ce qui se passait... Franchement, ne sois pas sur que tu vas apprécié ce que tu vas attendre, cher Jadïd.... En effet, d’abord Arthur, puis ensuite la fameuse Emily, déclarèrent :

"C'est un Rocket... enfin, ancien Rocket, j'imagine, mais bon... fais gaffe à toi tant qu'il est dans les parages."

"Je ne comprends pas comment le Roi a pu accepté l'une de ces vermines Rockets dans nos rangs... peut-être a-t-il un plan en tête pour l'utiliser à notre avantage ?"

« Un... Un Rocket... ? »

« Aucune idée. »

Un rocket ? Non, attendez, c’était un ancien Rocket... Mais pourquoi ? Pourquoi devait-il travailler avec un Rocket ? Oh oui. Il allait bien écouter le conseil du fameux Arthur... Il allait faire très attention... Bref, en tout cas, quoiqu’il arrive, il se demandait pourquoi le fameux Mickael Machina avait décidé de choisir comme acolyte pour sa première mission, un ancien Rocket... Est-ce que c’était une manière de le punir... ? Ouais, sans doute... Après tout, il était quand même relativement mal apprécié, sans doute, lui aussi... Après tout, il avait été collègue d’un cambriollage... Bon, en vrai, il fallait bien comprendre que tout le monde s’en foutait, et très peu de plasma savait enfaite ce qu’avait fait le gentil garçon rose bonbon... C’était un adorable gamin, pourquoi il serait menaçant, n’est-ce pas ?

Une fois arrivée, cette fois, il changea sa tenue, une fois qu’il était dans la salle de bain des Asgard... Il voulait pas que cette fois, il surprenne sans faire exprès Arthur. Il voulait dire... Il y avait déjà eu une sacré gène quand il avait fait cela la première fois, sans faire exprès... Alors, bon, mieux vallait éviter que ça recommence, surtout aussi tôt, et de manière aussi peu prévue de nouveau. Non que cela devait se passer de manière prévu bien sur ! Bref, le jeune garçon profitait des quelques vêtements qu’il avait acheté, en même temps que les matières premières, et de quelques tenues qui était resté chez les Asgard, pour se faire une adorable tenue, avec des rubans roses dans les cheveux. Il se regarda dans le miroir... Il était adorable !
***

« Avec tout le respect que je lui dos, je sais pas ce qu’a pris Messire Machina, en mettant allié Jadïd avec... »

Il s’arrêta. Qui ça il ? Et bien, Sarama ! Bah oui, vous avez bien remarqué les trois étoiles ? Cela veux dire qu’on change de perspective ! Et ouais ! Vous avez vu, il y a des codes dans un RP... Bref, ainsi, le fameux Sarama s’était installé tranquillement sur la table, et profitait du café que venait de lui donner la fameuse Emily... Il allait pouvoir parler un petit peu avec la fameuse Emily... Cela faisait longtemps en plus, qu’il n’avait pas discuté avec la meilleure amie de sa femme. Malheureusement, Alphonse n’était pas là pour discuter lui aussi, sans doute toujours entrain de fulminer, et donner des cheveux blanc à cause de son caractère, aux infirmières. Edward non plus ne semblait pas présent, d’ailleurs. Sans doute en mission.

« Je veux dire, Lencher est un assassin. Jadïd n’a aucune capacité de défense. Lencher pête un plomb, où se révèle un traitre, et c’est pas avec ses froufrous qu’il va l’arrêter. »

On sentait quelque chose d’inconscient, mais de bien présent chez Sarama : le fait qu’il savait que son fils ne serait pas à la hauteur s’il se passait quelque chose de grave. C’est pour cela qu’il y avait autant, dans le fait qu’il se retrouvait dans une mission avec le fameux Eric Lencher, de la crainte d’un échec de la mission... Que de la crainte tout court. Il voulait dire... Pour Lencher, cela serait sans aucun doute le meilleur moment pour tenter de fuir, de fausser compagnie au Plasma, s’il était accompagné que de Jadïd... Certes, il y aura les soldats, mais quand même... Il avait peur que Jadïd fasse ainsi échouer la mission... Mais surtout, ce qu’il osait encore moins dire... Il avait peur de ce qui pourrait arriver au pauvre garçon. Jadïd n’était pas un garçon très fort, très puissant. Il ne voulait que Jadïd souffre... Le pauvre, heureusement ne sait-il pas encore ce qui va se passer...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mar 20 Déc - 16:08

Une fois rentrés au sein de l'appartement des Asgard, Emily et Sarama allèrent prendre un petit café bien mérité après cette frayeur de la journée, que de savoir leurs enfants piégés sous terre. Cela faisait un peu de temps qu'ils ne s'étaient pas parlés en effet, ces deux agents du MASK... heu, de l'Ordre Plasma. Et pendant ce temps, et bien les enfants, ou plutôt adolescents, allèrent se changer. Et pour éviter une nouvelle scène de gêne affreuse, Jadïd prit la salle de bain et Arthur sa chambre, et Vipélia la chambre d'Edward. Pas de risque normalement ! La jeune fille d'ailleurs aurait bien pu resté comme ça, la poussière sur sa tenue ne la gênait aucunement, mais elle avait compris depuis le temps que les humains détestaient la saleté... pas qu'elle en soit fan non plus, mais ça faisait juste partie de la vie pour elle, tout simplement. Elle se changea donc, tout comme Arthur, qui mit des habits décontractés comme à son habitude, et une fois ceci fait, les deux se retrouvèrent avant d'aller Jadïd, qui portait quant à lui une tenue des plus élégantes. C'était donc l'heure des adieux...

"Bon, je crois que je vais pas tarder à me mettre au lit, cette journée a été épuisante... mais passionnante ! On se reverra sans doute bientôt, Jadïd ! Et sois prudent pour ta mission, surtout...

"Au revoir, Jadïd. Merci encore pour les vêtements..."

Enfin, l'heure des adieux, quand même pas, juste l'heure des au revoir, ou des à+, mais ça sonne moins bien vous comprenez. Vipélia appréciait plutôt Jadïd. Bon, il n'était pas très utile dans les moments d'action, ne survivrait pas deux jours en pleine nature, et était un peu bizarre dans un sens... mais il était plutôt gentil, et il avait fait l'effort de parler pas trop vite pour qu'elle puisse comprendre plus ou moins ce qu'il disait, et ça, c'était cool ! En plus, il lui avait dessiné sa tenue verte et confortable... Arthur lui tendit la main pour un bon serrage de mains entre hommes, il n'était pas du genre très tactile, à faire des câlins ou des trucs du genre... L'aventure de la journée avait été super, comme il l'avait dit, même si très dangereuse à plusieurs moments, mais ils ne s'étaient pas ennuyés au moins. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, malheureusement... jusqu'à la prochaine fois !

***

« Avec tout le respect que je lui dos, je sais pas ce qu’a pris Messire Machina, en mettant allié Jadïd avec... Je veux dire, Lencher est un assassin. Jadïd n’a aucune capacité de défense. Lencher pête un plomb, où se révèle un traitre, et c’est pas avec ses froufrous qu’il va l’arrêter. »

"Ce choix me surprend aussi de la part de notre Roi, et ce n'est pas le seul dernièrement à vrai dire..."

Mais que se tramait-il donc dans la cuisine de l'appartement des Asgard ? Un complot pour renverser le Roi tel qu'on pouvait en voir dans Game of Thrones ? Avec Emily dans le rôle de Cersei ! Non, soyons sérieux, le seul point commun de ces deux personnages était l'amour inconditionné pour leurs enfants, mais c'est un peu le cas de toutes les mères, non ? Et deuxièmement, non, il ne s'agissait guère d'un complot contre le Roi, simplement quelques doutes exprimés. Mais c'était déjà beaucoup quand on connaissait Emily Asgard, qui était l'une des plus fidèles du monarque Plasma, qui était la parole d'Evangile à ses yeux en temps normal, alors il fallait vraiment quelque chose de grave pour qu'elle puisse douter de lui. Et cette chose grave, ce n'était autre que le recrutement d'Eric Lencher, le Rocket soi-disant repenti, et par dessus le marché futur co-équipier de cet innocent Jadïd... Avec des alliés comme ça, plus besoin d'ennemis, songeait la jeune femme. Le Roi allait devoir faire attention, n'empêche, recruter un Rocket, voilà qui passait difficilement dans l'esprit de bien des Plasmas. Mais bon, Emily espérait de tout coeur qu'il savait ce qu'il faisait, car dans le cas contraire...

"Mais tu peux faire confiance en Jadïd, il s'est débrouillé après sa fugue, il pourrait échapper à Lencher si jamais c'était nécessaire, il ne faut pas le sous-estimer... et puis, il aura des soldats avec lui."

Certes Sarama avait raison lorsqu'il affirmait que ce n'était pas le joli look de Jadïd qui allait le sauver d'un Rocket ou lui donner de la force, mais ce n'était pas non plus une raison pour le sous-estimer selon la matriarche Asgard. Bon, à vrai dire, elle imaginait plus le blondinet aider les pokemons blessés ou confectionner les tenues Plasmas lorsqu'il sera adulte, car bien évidemment dans son esprit, il serait obligatoirement dans l'Ordre, comme ses deux fils. Mais même si c'était le cas, il fallait quand même qu'il apprenne à se défendre, les ennemis de l'Ordre étaient après tout des fourbes pour la plupart, et surtout les Rockets, prêts à attaquer par surprise, y compris des civils ou des non-combattants, comme l'avaient fait ces immondes Rockets à Volucité. Or donc, les missions sur le terrain étaient nécessaires pour renforcer Jadïd, même si elle devait avouer être elle aussi craintive en sachant qu'il allait faire équipe avec ce Rocket, ou ex-Rocket... Et pas n'importe lequel, vous avez vu son équipe ? Dracaufeu, Léviator, Zoroark, Tranchodon, et j'en passe et des meilleurs, en fait il est limite plus fort que Giovanni ou Machina, ce type... bon, arrêtons le troll et attendons plutôt la réponse de ce cher Sarama.
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Jeu 22 Déc - 10:50

Chose relativement logique, que cela soit Arthur et la fameuse Vipélia… Les deux étaient dans une tenue tout à fait banale et tranquille… Sans aucun doute ils allaient bientôt dormir ! Comme lui ! Faut dire, il était tellement crevé… Tellement, mais tellement crevé… Faut dire… Réfléchissons un peu à tout ce qu'il avait fait en une simple journée… Il avait rencontré son meilleur ami, manger un pain au chocolat, re-rencontré cette maudite psychologue, ils l'avaient fui, combattu un voyou, s'étaient fait blessés, étaient rentrés manger avec la mère d'Arthur, il était parti au parc, était passé dans un magasin de vêtements avec ses amis, était allé au parc, avait dessiné, avait été pourchassé par un Pokémon vol très en colère, pour enfin tomber dans les égoûts suite à un éboulement de terrain… Et bien, on pouvait dire que cela n'avait pas été une journée mal remplie ! Bref, ainsi, Jadïd écouta ce que déclara notre fameuse équipe de plasma :

"Bon, je crois que je vais pas tarder à me mettre au lit, cette journée a été épuisante... mais passionnante ! On se reverra sans doute bientôt, Jadïd ! Et sois prudent pour ta mission, surtout...

"Au revoir, Jadïd. Merci encore pour les vêtements..."

« Ciao les amis ! On se retrouve bientôt ! Et je ferais attention… Promis ! »

Jadïd fit alors au revoir à ses amis. Il était content d'avoir pu les revoir… Pour lui, Vipélia, mais surtout, Arthur… C'étaient… C'étaient des personnes très cher. A ses yeux, il faut bien le dire, le fameux Arthur était comme un frère. Non… C'était différent… Enfaîte, il ne savait pas trop, mais il savait que le fameux Arthur était précieux pour lui ! En tout cas, après avoir fait au revoir à ses amis… Et surtout, promettre qu'il allait bien faire attention… Il partit tranquillement. Bien sur, il fit au revoir aussi bien à son père, qu'à la mère d'Arthur. Comme cela, il allait pouvoir partir tranquillement… Et se reposer. Bientôt, serait sa toute première mission officielle, en temps que membre de l'Ordre Plasma. Il allait assurer. Après tout, c'était sans doute une mission pas trop compliquée qui allait arriver, non ?


***

Sarama s'était bien installé, et profitait du café. Il se disait parfois qu'il en prenait trop… Et c'était vrai. Il vivait littéralement à la caféine… Dieu sait combien de café il se prenait… Beaucoup trop, sans aucun doute ! Il fit salut à Jadïd qui venait de passer, disant qu'il rentrait. Il allait rentrer sans aucun problème, il connaissait bien son fils, et avait confiance… Enfin, disons qu'il estimait que son fils, après avoir fait une fugue, n'allait pas recommencer une telle anerie. Et puis, il pouvait pas surveiller son fils, tout le temps, son fameux fils. Donc, il fallait le laisser un peu de liberté. Et puis, sinon, Sarama avait peur que leur incompréhension, entre eux deux, ne deviennent que plus grande. Il avait lu assez de romans et vu de série, ou… Comment dire… Et bien, les quiproquos et les incompréhensions entre enfants et parents finissaient mal. Il tentait donc faire un minimum d'effort… Mais pas les bons : il ne tentait pas de comprendre son fils.

"Ce choix me surprend aussi de la part de notre Roi, et ce n'est pas le seul dernièrement à vrai dire..."

« Je te comprends. »


Oui. Le roi avait de plus en plus de… Choix… Etrange. Et celui d'accepter un ancien Rocket dans l'Ordre Plasma… Franchement non. Alors, attention, n'allez pas croire que le fameux Sarama était contre son Roi ! Franchement, Sarama admirait le fameux Mickaël Machina, et il était le premier à l'admirer… Mais parfois, il fallait quand même reconnaître, quand son idole, fait des entorses à son idéal… L'idéal, était quoiqu'il arrive, le plus précieux, de ce que pouvait avoir un membre de l'Ordre Plasma… C'était l'idéal ! Et ça, n'importe quel chef de l'Ordre ou de la Team Plasma pouvait faire ce qu'il voulait… Mais s'il tentait de s'attaquer à cet idéal… Et bien, cela allait mal finir. Très mal finir même ! Bref, il écouta alors les suites des déclarations de son amie :

"Mais tu peux faire confiance en Jadïd, il s'est débrouillé après sa fugue, il pourrait échapper à Lencher si jamais c'était nécessaire, il ne faut pas le sous-estimer... et puis, il aura des soldats avec lui."

« S'il arrive quoique ce soit à Jadïd, j'étripe ce Rocket... »


Vous savez le pire ? Il le pensait très très certainement… ! Jadïd était la prunelle de ses yeux, son fils adoré, et il ne supporterait pas que quelque chose lui arrive. Et bon Dieu ! Heureusement qu'il ne pouvait pas voir dans l'avenir… Car il allait arriver quelques choses au pauvre Jadïd… Ne croyait pas que sa première mission allait être une partie de plaisir. Au contraire, même ! Mais passons sur ce point, ne spoilons pas plus que… Quoi ? On me souffle dans mon oreille… Que ce n'est pas possible de spoiler un truc qui est déjà là depuis 3 mois… Bah si ! C'est possible ! Peut-être que des gens n'ont pas lu le RP et le OS qui ont suivi ! Hein ? Alors, que dîtes-vous à cela ? Bref, en tout cas, le fameux Sarama s'étira, et déclara tranquillement :

« Merci Emily de ce café. Et d'être là pour discuter. Depuis la mort de Yasmina, vous avez fait tant… »

Tout à fait, il tenait quand même à le préciser. Il le disait que trop rarement… Mais il le pensait vraiment. Il était rare que le fameux Sarama dise vraiment ce qu'il pensait… Mais faut bien comprendre que la fugue du fameux Jadïd l'avait quand même… Comment dire… L'avait touché. Il avait eu tellement peur. Très peur. Son fils était tout ce qu'il reste… Et au fond, tout au fond, peut-être était-il content de savoir que le jeune garçon était comme ça. Après tout, était-ce pas un moyen de revoir sa femme, ce qu'elle aimait, être perpétué par la mémoire de son fils ? Peut-être. C'était compliqué d'être un père. Encore plus d'être un parant tout seul. Comment faire pour que notre fils se rappelle, et soit fier d'être fils de ses deux parents, quand l'un avait rencontré Thanatos trop tôt ? C'était compliqué. Et je dis bien deux parents. Qu'importe le sexe, sur cette question de la parenté. Ce qu'il fallait… C'était l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 23 Déc - 21:42

« Ciao les amis ! On se retrouve bientôt ! Et je ferais attention… Promis ! »

Voilà venu le moment de la séparation entre les adolescents, mais elle ne serait qu'éphémère sans aucun doute, après tout, Arthur et Jadïd étaient meilleurs amis et vivaient dans la même ville, alors on pouvait être sûrs qu'ils allaient se revoir très bientôt ! Du moins, après la mission périlleuse du blondinet, aux côtés de cette vipère de Lencher, songeait Arthur en se dirigeant vers sa chambre, histoire de piquer un petit somme. Il avait un peu peur pour son ami, qui allait devoir faire équipe avec un ex-Rocket, mais bon, il devait continuer à avoir foi en l'Ordre, et en Machina, qui ne pouvait avoir décidé de cela à la légère. Espérons-le, se dit finalement Arthur avant de s'endormir comme une souche sur son lit, même pas déshabillé. Cette journée avait été amusante le plus souvent, inquiétante par moments, mais il ne la regrettait pas le moins du monde ! Allait-il cauchemarder du Flambusard en colère ou du Spectrum farceur, ou bien rêver de leur trio héroïque ou encore du sourire d'un certain blondinet ? Nul ne le savait, mais il avait l'air bien endormi, constata Vipélia, qui, elle, n'avait pas encore assez sommeil pour pioncer, et à la place, rejoignit Manternel au salon, laquelle regardait avec attention un énième épisode des Experts : Miami... ou serait-ce Manhattan ? On ne le saura jamais, malheureusement, car on revient à ce qui se passait dans la cuisine. Après que le cher Jadïd ait salué son père et Emily, la conversation reprit entre les deux adultes :

« S'il arrive quoique ce soit à Jadïd, j'étripe ce Rocket... »

"Pas si je le fais avant toi..."

Etait-ce de l'humour ? On pourrait le croire, mais Emily avait lancé cela de façon aussi sérieuse que son interlocuteur. Oh, ne vous inquiétez pas, ils n'allaient pas se battre pour savoir qui aurait la chance d'étrangler Eric Lencher si jamais ce dernier faisait le moindre mal au blondinet... C'était plutôt pour dire qu'elle tenait également beaucoup à Jadïd, ce qui était normal puisqu'après la mort de Yasmina, elle avait été plus ou moins sa seule figure maternelle, même si elle savait bien qu'elle ne remplacerait pas sa mère. Bon, sinon, il y avait bien la grand-mère de Jadïd, mais comme elle était sourde comme un pot, leurs rapports devaient pas être très constructifs, si vous voulez mon avis ! Mais bon, ça c'est au narrateur de Jadïd de nous le dire. Enfin bref, la fibre protectrice maternelle d'Emily marchait tout aussi bien pour Jadïd que pour ses propres fils, même si de toutes façons, elle ne pensait pas que l'Ordre envoie le fils de Sarama dans une mission dangereuse, vu qu'il s'agirait de sa première... et bah elle pouvait se mettre le doigt dans l'oeil ! Enfin, si vous avez lu le rp de la dite mission...

« Merci Emily de ce café. Et d'être là pour discuter. Depuis la mort de Yasmina, vous avez fait tant… »

"C'est bien normal, Sarama, vous en auriez fait autant si les rôles avaient été inversés..."

Et oui, après tout la mort de Yasmina n'avait été qu'un terrible coup du sort, qui aurait pu arriver à tout le monde. Pas de mort héroïque comme dans les films épiques, mais une mor, comme il en arrivait tous les jours, et auxquelles on ne pensait pas suffisamment. Cela nous rappelle la fragilité d'une vie, qui peut disparaître à tout instant... Emily s'était donc déjà imaginé dans la situation inverse, si elle avait été victime d'un accident et qu'elle avait perdu la vie... Sans aucun doute les trois hommes de sa vie auraient été dévastés par la peine, d'autant qu'elle était, toute modestie à part, le roc de la famille, celle qui maintenait tout le monde ensemble, et pas seulement avec ses bons petits plats ! Mais si elle avait trépassé à la place de Yasmina, aucun doute pour elle que les Ibn-Saoud auraient soutenu autant que nécessaire sa famille adorée dans cette épreuve. C'était donc tout naturel pour elle d'aider son ami Sarama ainsi que l'adorable Jadïd. Après avoir bu son café, elle se leva de table pour prendre un tupéroir, et le tendre à Sarama en souriant :

"Tiens, justement, avec le temps libre que j'ai, j'ai eu le temps de pas mal cuisiner, prends donc ces gâteaux, pour toi et Jadïd. "

Et oui, rappelez-vous le début du rp (même si ça fait plusieurs mois !), n'oubliez pas qu'Emily a eu des jours de congé forcés après le terrible accident de son mari. Et comme elle n'avait jamais été très oisive et qu'elle voulait absolument s'occuper l'esprit pour éviter de se morfondre, elle avait préféré faire quelque chose d'utile... cuisiner ! Et même un peu trop si vous voulez mon avis, alors il restait bien assez de gâteaux pour les Asgard malgré ceux donnés à Sarama. Et puis des bons gâteaux, ça ne se refuse pas, n'est-ce pas ? Moi, je refuserais pas en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 26 Déc - 21:17

Sans aucun doute, les deux plasmas se retrouveraient bientôt… Mais dans quel état ? Après tout, Jadïd allait beaucoup souffrir de sa future mission. Il n'allait pas en revenir intacte, loin de là… C'était quand même… Triste, de penser, cela, de voir ses deux jeunes plasmas se quitter, en souriant, fier d'être des Plasmas, et sûr que l'avenir allait être radieux pour eux… Ahahaha. Quel cruelle ironie… Arthur allait revoir son meilleur ami, très légèrement blessé physiquement, étant donné qu'il n'aura qu'un simple doigt cassé… Mais totalement… Modifié mentalement parlant, comme on peux dire. Etant donné que le pauvre garçon aura subit les affres de l'obscurisation. Mais bon, cela… On ne pourra le savoir que dans le futur. Alors, restons dans notre présent, c'est à dire, avec nos deux adultes, Sarama et Emily, Ibn-Saoud et Asgard.

"C'est bien normal, Sarama, vous en auriez fait autant si les rôles avaient été inversés..."

« Je sais, mais quand même. »


Mais quand même. C'était important le « mais quand même ». Par contre, Emily avait entièrement raison. Si Alphonse avait disparu -probablement au cours d'une mission Plasma, le connaissant-, et bien, Yasmina, lui, et Jadïd aurait été là pour aider et faire tenir la pauvre femme dans ce terrible deuil. Elle, et Arthur et Edward. Dans un sens, il était « content » que cela était arrivé à lui. Sans aucun doute, Arthur et Edward, contrairement à Jadïd, aurait eu énormément de mal pour faire passer leur deuil, leur émotions, leur ressenti, alors que Jadïd, très émotif, avait tout laissé explosé extrêmement rapidement… Mais bon, inutile d'imaginer des scénarios, des univers alternatifs… Après tout, on a un post pour ça, et même si cela fait longtemps que personne n'en n'a proposé, et bien, il est encore là, et prêt à être utilisé s'il fallait ! Donc, bon… Voilà quoi !  Ainsi, le discussion continuait...

"Tiens, justement, avec le temps libre que j'ai, j'ai eu le temps de pas mal cuisiner, prends donc ces gâteaux, pour toi et Jadïd. "

« Bah, écoute, je vais pas dire non ! »


Et ils discutèrent encore un certain moment, de tout et de rien… Bref, une discussion normal entre amis ! Alors, oui, je ne décris pas tout… Déjà, car le RP a été très long, et surtout, car… Bah, les deux protagonistes du RP, ils étaient tout les deux entrain de dormir ! Enfin, non, seulement un, vu que Jadïd marchait encore dans les rues de Volucité… Alors, je vous rassure, rien de grave n'était arrivé pour le moment au jeune blondinet effeminé. Seulement deux tentatives de kidnappings… Non, je déconne bien sur. Plus sérieusement, ils discutaient de pas mal de choses, dont de cuisine, tandis que, gourmand, le fameux Sarama n'avait pas attendu de retrouver son fils, pour goûter ses fameux gâteaux… Emily, il n'y avait aucun doute, cuisinait toujours aussi bien. Après une bonne discussion, finalement, Sarama expliqua calmement :

« Bon, c'était sympa, mais je vais rentrer à mon tour. Je pense que Jadïd doit être arrivé, et doit déjà dormir, le petit bougre. »

Il ne voulait pas prendre trop de temps à la pauvre Emily… Cette dernière avait sans doute énormément à faire, et sans doute voulait-elle peut-être profiter de sa soirée ? Puis, il fallait bien avouer, malgré toutes ses belles pensées sur la confiance, il avait quand même un peu peur pour Jadïd. C'était ça qu'il devait faire avec ce gamin. Il devait lui faire croire qu'il avait une confiance total, mais faire surveiller ce qu'il faisait. Quoi ? On me souffle dans mon oreillette que c'est une très mauvaise idée ? Et bien, oui, je confirme, c'est en effet et très certainement une mauvaise idée… Sauf que le fameux Sarama Ibn-Saoud ne s'en rendait pas forcément compte, et estimait que le principal, c'était bel et bien qu'il considère son fils comme étant en sécurité. Puis merde ! Il était quand même le père de Jadïd ! C'est lui qui savait comment élever et traite son fils ! Bon sang de bonsoir...

« Repose-toi, Emily, et à la prochaine ! »

Oui, et sans aucun doute, ils allaient se revoir bientôt. Soit au QG de la Team Plasma, soit quand le fameux Alphonse sera enfin rentré de l'hôpital. Là, il n'y avait aucun absolument pas de doute ! Les deux familles se réuniraient pour fêter cela ! Après tout, il fallait bien fêter la sortie d'hôpital. Quel ironie de savoir que Jadïd allait bientôt faire son tour dans les locaux des hôpitaux Plasmas… Quand l'un sort, les autres y vont… M'enfin bon. En tout cas, remerciant encore chaleureusement la fameuse Emily, Sarama espérait que cette dernière allait se reposer. Elle devait traverser une phrase qui n'était pas simple en ce moment, donc, elle devait se forcer à se reposer. Même si cela n'était pas toujours facile, j'en conviens parfaitement. Bref, quoiqu'il arrive, voilà la fin de cette très belle journée, qui avait été chargé en évènements. Ouah ! On pouvait dire que cela chômait pas niveau activité !
[Fin pour moi !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia]

Revenir en haut Aller en bas
 

« Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Volucité :: QG Plasma / FPI-