Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

« Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 15 Aoû - 16:23

« Merci à vous deux. Sans vous, j'aurais été poignardé au fin fond de cette ruelle... Le terrain, c'est pas trop fait pour moi. »

"En fait, c'est surtout grâce à Vipélia, elle a réussi à mettre Gonzales à terre, quand même... Mais sans Troussy, on aurait pas pu avoir la clé de la cage ! J'imagine que c'était un travail d'équipe !"

Voilà, c'était sans doute la meilleure solution, que de dire cela, même si c'était un peu un mensonge. Parce que bon, sincèrement, Vipélia était celle qui avait réussi à voler la fameuse cage, tout en mettant à terre ce grand gaillard de Gonzales, sans la sauvage, ils auraient sans doute dû rebrousser chemin. Mais d'un autre côté, Troussy avait volé la clé pour ouvrir la cage, tandis qu'Emolga avait permis la fuite grâce à ses attaques Reflet et Flash ! Un travail d'équipe... seuls les deux garçons n'avaient pas été très très utiles. Et Ptitard ! Il ne fallait pas l'oublier, celui-là, il avait dû s'évanouir sans que personne s'en rende compte, d'ailleurs... il était à présent par terre, se demandant pourquoi les humains s'étaient débarrassés de leurs vêtements pour mettre ces grosses couvertures. Bizarres les humains... Emolga faisait un petit somme... sur la tête d'Arthur ! Il avait les cheveux tellement en broussaille et épais que ça faisait un parfait petit nid douillet. Un coquet comme Jadid n'approuverait sans doute pas cela, et la mère d'Arthur encore moins, mais ça ne dérangeait pas trop ce dernier, et puis Emolga n'avait jamais été très obéissante, en plus, ça séchait ses cheveux plus vite ! Jadid répondit alors à la proposition de son ami :

« Oh, cela serait avec plaisir, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu ! »

Arthur répondit à cela par un sourire. Cela faisait longtemps en effet ! Et elle serait ravie de le revoir, sans aucun doute, d'ailleurs, elle allait sans doute cuisiner quelque chose de bon s'il y avait un invité ! Héhé ! Arthur ne faisait pas cela de façon totalement désintéressé, c'est un bon garçon mais il n'est pas parfait, il peut lui arriver d'être un peu profiteur. Déjà que lorsque Vipélia était arrivée, toute la famille avait eu le droit à des plats somptueux de d'origines diverses, car il fallait bien faire une culture gastronomique à la jeune fille, qui n'avait d'ailleurs pas tout aimé - tant mieux ça en faisait plus pour Alphonse, Edward et Arthur ! Bref, après cette péripétie héroïque, le trio méritait bien un bon repas, et qui de mieux qu'Emily Asgard pour le préparer ? Mais pour cela, il fallait la contacter, et justement l'infirmière proposa :

« -Si vous voulez, j'appelle ta mère, Asgard, et elle arrivera avec des vêtements propres pour vous trois. Elle est en congés aujourd'hui, son supérieur l'a forcé à prendre une pause... »
"Héhé, elle se démène, c'est vrai... répondit-il un peu gêné, en se grattant la joue. Mais je veux bien que vous l'appeliez, merci."

L'infirmière acquiésça et se mit un peu à l'écart pour passer ce coup de fil. Elle n'avait pas tord quand elle disait qu'il fallait la forcer à se reposer, puisque, comme son mari, et comme leurs fils de façon assez logiques, elle croyait dur comme fer à ce qu'elle faisait pour l'Ordre. Etait-ce du travail, donc, lorsqu'il s'agissait de la poursuite d'un idéal ? Elle y croyait de toutes ses forces, le bon Roi Plasma saurait accomplir ce monde dont elle rêvait depuis si longtemps, et elle comptait bien l'aider, de manière acharnée s'il le fallait. Et puis... il fallait aussi se dire qu'après tout ce qui s'était passé à Volucité... son mari encore à l'hôpital... elle préférait se plonger dans le travail plutôt que de ne rien faire et de ruminer sa tristesse. C'était d'ailleurs peut-être ce qu'elle faisait en ce moment même, dans l'appartement des Asgard, situé non loin du Quartier Général... Arthur espérait que non, il l'entendait tous les soirs, pleurer en tentant de ne pas se faire entendre, seule dans sa chambre. Elle était sans doute plus triste qu'Alphonse lui-même pour la jambe de ce dernier... Lui, il était surtout agacé, énervé, que de devoir user d'une prothèse qui rendrait les choses bien plus compliquées désormais, elle, elle était sans doute triste de surtout ne plus l'avoir chez eux, elle avait hâte qu'il rentre de ce maudit hôpital... Mais revenons à nos moutons, dans cette infirmerie, où l'infirmière venait de passer son coup de téléphone.

"Elle sera là d'ici dix minutes, avec des vêtements propres."

"D'accord... il ne reste plus qu'à attendre..." dit-il simplement, espérant qu'ils n'allaient pas s'ennuyer. C'était sans compter Vipélia et sa curiosité naturelle :
"Pourquoi tu habillé comme une fille, Jadid ?"
"Vipélia..." commença Arthur de façon un peu gênée.

Elle déclara cela en pointant du doigt les vêtements du blondinet à sécher. Mais il n'y avait ni reproche ni moquerie dans sa voix, elle avait juste demandé cela d'un air neutre, en tournant légèrement la tête, curieuse. Ca lui trottait dans la tête depuis tout à l'heure... elle se posait juste la question, de façon innocente, même si elle était dénuée de cette chose qu'on appelait tact. Elle avait bien le droit de demander, non ? Enfin, elle vivait nue, elle, mais elle avait bien remarqué les différences vestimentaires entre les sexes depuis qu'elle connaissait les humains. Alors était-ce une façon de se démarquer ? Une "blague" ? Une coutume venue d'ailleurs, utilisée par d'autres humains ? Arthur paraissait un peu gêné, ce n'était pas la première fois d'ailleurs que son alliée lui faisait un peu honte, même s'il ne pouvait pas la blâmer. Evidemment, lorsqu'on rencontrait Jadid, la question se posait vite, il espérait juste que ce dernier ne soit pas trop lassé. Bon, au moins, ce n'était pas dit méchamment cette fois, c'était déjà ça...
HRP - J'introduis la mère d'Arthur à mon prochain post o/ - HRP
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 15 Aoû - 18:11

Les voilà tous trois transformés en Tacos ! Alors, évidemment, cela n'avait pas été fait par une baguette magique, transformation en tacos, mais en se déshabillant. En regardant Arthur, bien enroulé dans sa fameuse couverture, le fameux Jadïd se disait qu'Arthur était peut-être encore plus beau sans ses vêtements qu'avec. Dans un sens, il s'était retourné quand il s'était déhsabillé, mais dans un sens, il aurait mieux fait de rester retourné pour regarder le corps d'Arthur. Quel joli courbe se montrait, sur le joli corps d'Arthur ? Sans doute des courbes féminines que les siennes... Mais quand même ! Il devait être très charmant, et il avouait qu'il avait presque envie de le voir sans cette couverture... Attendez ! Qu'est-ce qu'il était entrain de raconter... Le jeune garçon était entrain de rougir comme une tomate, une tomate trop mur, ce qu'il fit que bien vite, il se concentra sur les déclarations de son fameux ami plasma, pour tenter de pauser à autre chose.

"En fait, c'est surtout grâce à Vipélia, elle a réussi à mettre Gonzales à terre, quand même... Mais sans Troussy, on aurait pas pu avoir la clé de la cage ! J'imagine que c'était un travail d'équipe !"

« Un travail d'équpe, eheh... On s'est pas mal débrouillé. Même si ça fait mal quand même... »

Et ouais ! Ils avaient fait une super équipe ! En même temps, ils pouvaient faire une super équipe ! Il avait le Ranger, Arthur, le Soigneur, Jadïd, le Bourrin, Vipélia... Ils fallaient juste qu'ils trouvent quelques autres membres pour leur groupe, et ils pourraient faire un super groupe de JdR si vous voulez mon avis ! Ils seraient des énormes bras cassés, mais c'était ça qu'on aime, de toute façon ! Ce qu'on aime, ce sont les bras cassés ! Qui manquent de crever à chaque mission, mais qui s'en sortent toujours par miracles... Ouais ! La meilleur équipe du monde ! De toute façon, l'Ordre Plasma, vu son équipe, c'était les meilleurs ! Qu'on applaudisse nos champions, toute catégorie, les grandioses, les magnifiques, les spectaculaires... Faudrait qu'on trouve un nom à ce fameux trio... Ouais, un nom qui les décriraient bien... mmh... Va falloir qu'on cherche cela. Surtout quand Camilla, Aiden, et autres Plasmas vont faire des missions avec !

"Elle sera là d'ici dix minutes, avec des vêtements propres."

"D'accord... il ne reste plus qu'à attendre..."

"Pourquoi tu habillé comme une fille, Jadid ?"

"Vipélia..."

« Ne t'inquiète pas, Arthur, j'ai l'habitude... »

Tout à fait. Ce genre de question, il devait l'avoir reçu quoi ? Un Trillion de fois ? Ouais, c'était bien possible ! Mais bon, il en avait l'habitude... Et si, quand c'était un illustre inconnu qui la posait, cela pouvait être assez gênant, et bien... Quand c'était ses amis, et bien, il pouvait quand même y répondre ! Surtout que bah, il fallait le dire... Vipélia avait bien raison de demander. Il était vrai que ce n'était pas habituel pour un garçon d'aimer ça, et bien, il fallait donner des explications. Après, dans certains cas, il se contentait d'un « J'aime ça »... Et c'est tout ! Mais là, pour Vipélia, il estimait qu'elle mériterait une meilleur explication, une explication qui lui permettrait de comprendre. Il fit bien attention à parler lentement, et à articuler, mais disons qu'il oublia quand même un peu que la fameuse Vipélia avait aussi des problèmes de vocabulaires... Donc disons que certains points étaient difficile à comprendre.

« Tu vois, Vipélia, j'aime bien les tenues mignons, les tenues colorés, et les dentelles, les froufous... Des trucs que me permettent la couture. Avec cet aiguille, je peux faire fermer les blessures, et faire des jolies vêtements, comme les tiens... »

Il montra alors une de ses aiguilles, qu'il récupéra dans l'une de ses poches trempée, et la montra à Vipélia. S'il avait put, il aurait aussi montré une bobine de Fil, mais il n'en navait pas sur lui, et puis, la pluie l'aurait massacré, donc, elle n'aurait rien vu... Mais bref, ainsi, le fameux Jadïd espérait qu'il était assez clair donc pour Vipélia. Il tentait de faire comprendre ainsi qu'il aimait les tenues, et qu'il les faisait pour lui. Mais que ce n'était pas que utile pour les tenues, et qu'il le faisait aussi, bien souvent, pour faire d'autres choses que des jolies tenues... Et que d'ordinaire, il faisait surtout ça, dans le cadre de la Team Plasma, pour soigner les blessures. Il tentait même de mimer le geste de couture, pour tenter d'être plus clair, mais il avait la mauvaise impression que le fameuse Vipélia comprenait absolument rien. Bref, ainsi, il expliqua alors la fin de l'explication, ce qui fait une magnifique répétition, si vous voulez mon avis !

« Et L'important, c'est que la tenue me plaise. Tu as des tenues plutôt pour fille, et plutôt pour garçon... Mais le principal, c'est d'aimer, et se sentir joli. Tu me trouves joli, Vipélia ? »

La question fut posé avec le sourire, tout content de son explication. Vipélia était une enfant sauvage, Jadïd se disait qu'il était probable qu'elle comprenne justement plus aisément la vision de Jadïd, que la plupart des gens. Mais bref, il espérait vraiment que la fameuse Vipélia comprendrait un tant soi-peu, sa situation... Comme ça, peut-être qu'elle comprendrait mieux les être humains ? Mais bon, il savait que la fameuse Vipélia avait beaucoup de mal avec les nombreux idées humaine... Donc il n'y aurait aucun de mal, si elle comprenait. Bref, en tout cas, la fameuse mère d'Arhtur devrait sans doute arriver bientôt ! Dans un sens, il avait très hâte. Cela faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas vu ! La fameuse mère d'Arthur était une dame très gentille et... oh, je vais laisse Alice la décrire ! Elle décrira mieux la fameuse mère d'Arthur, que moi je la décrirais... A vous les studios !
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 15 Aoû - 19:41

« Ne t'inquiète pas, Arthur, j'ai l'habitude... »

Arthur lui fit un petit sourire gêné, il ne souhaitait pas importuner son ami qui devait être las de toujours devoir redire la même chose. Arthur savait ce que cela faisait... il était très fort en propagande Plasma dans les rues, qui consistait à répéter encore et encore (et encore) les vertus de l'idéal Plasma. Sauf que lui, ça ne le lassait pas du tout, il mettait toujours autant de coeur à l'ouvrage, car c'était pour la bonne cause, après tout ! Bon sauf peut-être en fin de journée, quand il était crevé et qu'il avait hâte de retrouver son lit douillet, là, son discours pouvait être moins énergique... Mais le blondinet était en tout cas fort gentil de recommencer pour Vipélia, laquelle était dans l'interrogation totale.

« Tu vois, Vipélia, j'aime bien les tenues mignons, les tenues colorés, et les dentelles, les froufous... Des trucs que me permettent la couture. Avec cet aiguille, je peux faire fermer les blessures, et faire des jolies vêtements, comme les tiens... »

Jadid prenait bien le temps de parler lentement et distinctement, ce pourquoi Vipélia lui était infiniment reconnaissante, même Arthur parfois parlait trop vite avec elle, alors qu'il connaissait bien ses difficultés, le galopin ! Néanmoins, un problème demeurait, problème courant dans l'apprentissage des langues étrangères. Dentelles ? Froufrou ? Aiguille ? Elle ne connaissait pas ces mots, bordel d'Arceus ! Il fallait dire qu'on ne les utilisait pas des masses dans la vie de tous les jours. D'ailleurs, en anglais, je ne les connais pas sauf pour aiguille, mais uniquement grâce à Game of Thrones vu que c'est le nom de l'épée d'Arya ! Une jeune fille presque aussi sauvage que Vipélia, même si elle était née dans une famille de nobles, elle... mais je m'égare. Vipélia avait donc un manque de vocabulaire, il fallait absolument qu'elle continue ses leçons. Sauf que ce n'était pas amusant, de rester assis des heures à tenter de mémoriser des mots, elle ne pouvait tenir aussi longtemps en place, elle avait toujours envie de bouger, elle ! Heureusement que la famille Asgard avait trouvé des jeux astucieux pour lui faire apprendre des mots. Une balade dans le parc, par exemple ! Plein de choses dont on pouvait apprendre le nom en langage humain : arbre, herbe, feuille, vent, pluie... etc. Les mots de la nature, bizarrement, la jeune fille les avait facilement retenus. Ce n'était malheureusement pas le cas de tous les mots qui pouvaient exister, aussi utiles que "froufrou" ! Mais au moins, elle apprit le mot "aiguille", vu que Jadid la lui montra ! Bravo Jadid ! Ca avait l'air bien coupant, comme l'arme de Gonzales, songeait la jeune fille. En tout cas, elle avait compris qu'il aimait les tenues "mignonnes", ce qui ne l'avançait pas beaucoup. Elle avait entendu dire qu'elle était "mignonne" mais elle ne voyait pas le point commun qu'elle avait avec ces vêtements roses et bizarres. C'était complexe... Fort heureusement, le brave Jadid continua son explication :

« Et L'important, c'est que la tenue me plaise. Tu as des tenues plutôt pour fille, et plutôt pour garçon... Mais le principal, c'est d'aimer, et se sentir joli. Tu me trouves jolie, Vipélia ? »

"Oui... un peu bizarre... mais joli !", répondit-elle avec un sourire.

Arthur préféra regarder par terre, mi gêné mi amusé par la maladresse verbale de son alliée. Ah, pour se balancer dans les arbres et mettre des gros durs à terre, elle était forte ! Mais quand il s'agissait de vivre en société, elle ne ferait pas long feu. Bon, au moins, on pouvait dire qu'elle était franche, ce qui était une qualité, même si pour elle, ça pouvait vite devenir du manque de tact. Mais la jeune fille était honnête, au moins, elle disait ce qu'elle pensait ! Et elle aimait bien Jadid, il était gentil. Bon, il n'était très utile en combat et semblait encore plus douillet qu'Arthur, mais il n'était pas méchant. Et il avait conçu sa tenue confortable, ce qui était gentil. Donc elle l'aimait bien... mais pour le physique, et bien, il n'était pas vilain, il avait un doux visage, des cheveux soyeux même si coiffés de façon étrange, et une tenue... sophistiquée. Jamais elle ne porterait cela, mais si il se sentait à l'aise dedans, alors ainsi soit-il. La jeune fille était donc satisfaite de la réponse du garçon. Ce fut alors que débarqua quelqu'un dans l'infirmerie, qui déclara :

"Ah, les enfants, vous êtes là..."

Après le frère dans le rp Bois aux Chênes, le papa dans l'histoire de Jadid, voici la dernière membre de la famille Asgard, Emily, alias la maman ! Le meilleur pour la fin, ne dit-on pas ? La fameuse Emily était une femme d'une quarantaine d'années, de taille normale, un peu frêle, aux cheveux châtains clairs coupés mi-longs. Elle n'était pas vêtue de sa tenue Plasma, congé oblige, mais d'une veste blanche et d'un jean. Les Asgards n'étaient pas compliqués au niveau vestimentaire ! Il faudrait que Jadid relooke toute la famille, sans aucun doute ! Elle portait dans les bras trois tenues, comme convenu, deux identiques qu'elle avait prises dans la penderie d'Arthur, veste bleue foncée, T-shirt et pantalon noir. Le pauvre Jadid allait souffrir en mettant quelque chose d'aussi simple ! Mais peut-être que ça lui plairait de porter quelque chose qu'a porté son ami, fufu... et une tenue simple pour Vipélia, et financée par l'Ordre. Oui, ils n'accueillaient pas la jeune fille gratuitement. Quoi que ça ne les aurait sans doute pas dérangés tant ils étaient honorés d'avoir cette "star" chez eux. Elle posa les vêtements sur une petite table avant de saluer chacun d'eux, câlin oblige, car elle était plutôt du genre tactile, :

"Jadid, ça fait si longtemps ! Comment tu vas ?... puis elle se tourna vers Vipélia, craignant toujours pour la santé de la jeune fille, en connaissant son imprudence et son côté aventureux : Vipélia, j'espère que tout va bien ! Tu me dis si quelque chose ne va pas, hein ?, ce à quoi la jeune fille acquiéça, comme elle le faisait à chaque fois que la matriarche Asgard lui disait ça. Et enfin vers Arthur : Arthur ! Quelle idée tu as eu d'emmener ces deux amours sous cette pluie ?"

Certains parents, voire la majorité, sont toujours plus sévères avec leurs propres enfants, et pour cause, ils devaient élever ces enfants, c'était leur mission ! Et puis Emily ne soupçonnait pas un instant Jadid, si coquet, de s'être aventuré sous la pluie. Vipélia, en revanche, c'était fort possible, mais elle, ce n'était pas sa faute, c'était dans sa nature, elle devait encore s'adapter au monde réel. Ne restait plus qu'un coupable potentiel : Arthur ! Pas de pot ! Il avait aussi un côté aventureux, lui, à toujours vouloir visiter et découvrir des endroits comme un touriste curieux... Arthur regarda sa mère avec un regard du genre "c'est pas juste !" en faisant une petite moue, car ce n'était en effet pas juste. Mais la vie est injuste, pauvre petit ! Il s'expliqua néanmoins :

"C'est pas ma faute ! Une fillette s'était fait volé son Granivol... y avait personne pour l'aider... et on a réussi à le lui ramener !", ajouta-t-il avec fierté.

"Ah..., répondit sa mère, un peu sur la défensive. Bon, c'est du bon travail ! dit-elle avec un sourire. Mais n'oublie pas ton parapluie la prochaine fois !"

Emily Asgard, une femme à l'humeur changeante, pouvant passer d'un état maternel (avec Jadid, en l'occurence), à une petite colère puis à des félicitations sans oublier un petit reproche, le tout en très peu de temps ! Elle était presque survitaminée, comme vous avez pu le voir. Déjà qu'Alphonse était un fort caractère, et bien il n'était pas le seul à la maison. Ca expliquait sans doute pourquoi les deux fils étaient si disciplinés et obéissants ! Ils avaient souvent eu très peur dans leurs chambres en entendant leurs parents se disputer parfois, car c'était très sportif ! Mais ça expliquait aussi pourquoi Alphonse et Emily s'étaient trouvés l'un l'autre, en plus de leur idéal, ils partageaient un caractère trempé. Mais son mari, elle essayait de ne pas y penser à l'instant présent, il ne fallait pas infliger sa douleur et sa tristesse aux jeunes, c'était plus dur pour eux de tenir le coup après ce qui s'était passé. Leur innocence perdue en une nuit... ne pensant pas donc à cela, elle lança simplement :

"Bon, changez-vous en vitesse, la voiture est dans le parking souterrain."
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 15 Aoû - 20:46

Voilà ! Il pensait avoir assez bien expliquer. Cependant, en remarquant les mimiques de Vipélia, il se rendit compte qu'il y avait sans doute un truc qui clochait... Qui n'allait pas... Mmh... Il était entrain de refléchir. Mais oui ! Il savait ! C'était qu'il avait utilisé des mots compliqués ! Damn, il aurait du deviné que « froufrou », et « dentelle », ce n'était sans doute pas des mots qu'elle connaissait bien... mmh... un jour, il lui ferait faire faire de la ,couture ! Ouais ! Cela serait sans doute une excellente idée... Sans doute qu'elle ne serait pas tellement fan, mais au moins, il pourrait lui faire découvrir ! Et puis, aussi absurde cela pouvait-il paraître... Elle ne pouvait être que meilleur qu'Arthur... La première qu'il avait montré comment faire de la couture à Arthur, celui-ci s'était retrouvé avec la main presque entièrement bandé... Il s'était piqué et blessé à des points que le fameux Jadïd ne pensait même pas possible...

"Oui... un peu bizarre... mais joli !"

« Eheh, tu as sans doute raison. »

Ouais, il était un peu bizarre, il devait bien l'avouer... Alors dans 99% des cas, ils n'apprécieraient pas ce genre de remarque... Mais là, c'était Vipélia qui le disaient donc, il n'y avait pas de problèmes. Ses amis pouvaient dire et faire des trucs qu'ils n'apprécieraient pas venant de parfaite inconnu, mais que venant de ses amis, et bien, il pouvait l'accepter. Et c'était pareil dans les déclarations. Car après tout... C'était vrai ! C'était bizarre 'd'aimer les vêtements féminins, quand on était un garçon ! C'était d'ailleurs beaucoup plus normal, d'habitude, d'aimer les vêtements masculin quand on était une demoiselle, mais passons sur ce point, un brin sexiste, mais que voulez vous, le sexisme, extrêmement mesquin, pouvait se cacher partout...

"Jadid, ça fait si longtemps ! Comment tu vas ?... : Vipélia, j'espère que tout va bien ! Tu me dis si quelque chose ne va pas, hein ? Arthur ! Quelle idée tu as eu d'emmener ces deux amours sous cette pluie ?"

« Je vais très bien, ma... Enfin, Emily ! »

Ah ! Il avait failli faire la bétise, qui faisait qu'à chaque fois qu'il voyait la mère d'Arthur, il se prenait une petite tape sur la tête... Quel bêtise ? Et bien, c'était toute une petite bêtise, qui navait aucune importance... Mais qui énervait toujours un peu la fameuse Emily : le fait que Jadïd avait toujours tendance à l'appeler « Madame ». Au lieu d'Emily ! Bon sang, elle avait quand même changer les couches de Jadïd, de temps en temps, comme Yasmina avait changé celle d'Arthur ! Bien sur, nous avons affaire à deux adolescents de quinze ans, ils détestaient quand Emily le rappelaient... Le pire, si Yasmina était encore présente parmi eux, elle, elle adoreraeint le faire... Yasmina est une femme qui étaient quand même une énorme troll, parfois. Tient, j'ai utilisé le présent... Bizarre...

"C'est pas ma faute ! Une fillette s'était fait volé son Granivol... y avait personne pour l'aider... et on a réussi à le lui ramener !"

"Ah... Bon, c'est du bon travail !  Mais n'oublie pas ton parapluie la prochaine fois !"

« Hihi. »

Jadïd était toujours dans le camp d'Arthur, mais il devait avouer que ce que venait de dire Emily était plutôt rigolo ! Et cela dédramatisait beaucoup ce qui venait de se passer. Alors qu'ils avaient été agressé, qu'ils avaient revu une personne qui les faisaient tout les deux très peurs... Et bien Emily rappelaient qu'ils fallaient toujours penser à prendre son parapluie. Dans un sens, elle avait raison. Après tout, il était quand même bien probable que l'un des trois aient choppé la crève. Et si c'était le cas, elle assurait qu'elle allait faire vivre un enfer à celui des trois qui le choppaient. Elle ressortirait le thermomètre de sa mère, celui qu'on mettait dans les fesses. Sans aucune pitié. Et ça serait grog au rhum, et repos toute la journée, même si ce n'était qu'une crève. Vu les deux amateurs de voyages qu'étaient Vipélia et Arthur, cela serait parfaitement parfait. Mais bref, la dame déclara aux trois enfants :

"Bon, changez-vous en vitesse, la voiture est dans le parking souterrain."

« Lalala... »

Il prit sa tenue... Emily n'avait pas cherché les tenues très riches et habituelle de Jadïd. C'était une tenue normal, proche de celles qu'Arthur possédaient, et qui allaient très bien à Jadïd. Le jeune garçon l'enfila extrêmement vite d'ailleurs... Faut dire, il avait l'habitude de ce genre de tenue, étant donné que le jeune garçon mettait presque tout les jours des tenues bien plus complexe... Donc, franchement, ce genre de tenue, et bien, c'était un jeu d'enfant pour le jeune travesti aux cheveux blodn... Il aimait bien la tenue. D'accord, elle n'était pas aussi riche que les tenues qu'ils portaient d'habitude, mais quand même, elle était sympathique. Et puis, il avait presque l'air d'un garçon, un vrai garçon, dans ce genre de tenue, en comparaison avec les tenues roses qu'il portait d'habitude... Bref, en tout cas il se tourna alors vers Arthur, en déclarant, tranquillement et avec le sourire :

« Arthur tu es... »

Il se tourna vers Arthur... Et eut sa réponse ! Il n'était pas prêt ! Attendez quoi ? Bah, vous avez bien compris... Il était pas encore habillé. Ainsi, il vit le beau corps d'Arthur. Le jeune homme avait déjà un beau corps, même s'il était encore dans les transformations de l'adolescence. On voyait que ses jambes, contrairement au reste du corps, étaient bien musclés, sans non plus aller jusque du body building, le fameux Arthur avait visiblement l'habitude marcher régulièrement, et de manière assez intéressante... Intéressante ? Mmh... C'était aussi visible sur son joli torse... Le côté très intéressant... Car oui, c'était sur, il avait un torse extrêmement intéressant. Assez maigre, sans être mesquin à voir, Jadïd se disait qu'il pourrait faire de merveilleuses chose, pour couvrir cela et... OH MON DIEU !!!

« OH DESOLE !!! »

Le fameux jeune garçon se tourna de nouveau... Bon sang, et le pire, c'est qu'il n'avait nullement controlé sa voix. Mais quand je dis pas controlé... même le médecin, qui avait tenté de fumer un de ses cigarettes à la fenêtre, chose totalement interdite, mais qu'il faisait quand même régulièrement, étant donné que malheureusement, il était totalement accroc à cette drogue, et bien, il sursauta, et vit son poison tomber tout en bas, dans la flotte, dans une flaque... Et merde... l'infirmière, elle, qui signait un papier, fit une magnifique rature, et regarda vers la porte pour tenter de voir ce qui se passait... et Jadïd, lui, était mort de honte, les joues encore plus rouges que des tomates extrêmement mur, voir encore plus rouge, que la couleur rouge... Si c'était pour dire... Bref, ainsi, Jadïd avait véritablement honte de ce qu'il venait de faire. Et le pire, c'est qu'il avait quand même littéralement maté...

« Nous... Nous sommes prêt ma... madame... »

Emily pouvait très certainement deviné ce qui s'étiat passé, quand elle voyait le ton littéralement cramoisi du pauvre Jadïd. La scène était plutôt rigolote, surtout que bah...Ce n'était qu'un petit incident de la part de Jadïd... Il n'y avait franchement rien de grave, dans toute cette histoire... Bon d'accord, le fameux Jadïd avait vu presque nu le fameux Arthur... mais cela arrivait ! Hein ! J'ai souvent vu sans faire gaffe un de mes potes à poil, et on a juste dit : « EEEEEEEEEEEEEH ! » Ouais, bon d'accord, nous, on est un peu con, moi et mes amis. Mais bon, passons sur ce point, quand même, il faut le dire. Ainsi, en tout cas, Jadïd, Arthur et Vipélia étaient maintenant avec la mère d'Arthur. Sans aucun doute, deux des trois devaient être rouges comme des tomates, tandis que la dernière, ne devait même pas comprnedre ce qui se passait... Ah. Quel trio pouvaient faire ses trois là...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Lun 15 Aoû - 21:47

Notre trio héroïque commença donc paisiblement à se changer, chaque garçon dans un coin de la pièce, pour ne pas être gêné, tandis que Vipélia faisait ça en plein milieu, comme une petite rebelle. Evidemment, Emily ne regardait pas les enfants, ou adolescents, plutôt, à cet âge là, avec ce corps qui se transforme, on n'était souvent pas très à l'aise et la dernière chose qu'on voulait, c'était le regard de sa mère. Je parle pour Arthur et Jadid, car même pour lui, Emily devait être une figure maternelle, tout comme Yasmina l'avait été pour Arthur. Bref, les trois se changeaient, Vipélia fut la première à finir. Les premières fois qu'elle s'était habillée, ça avait été bien plus compliqué, mais maintenant qu'elle savait comment ça marchait, c'était vite fait bien fait ! Arthur, lui, prit un peu de retard, et pour cause, sa braguette était coincée vers le haut... excuse bidon mais il en fallait bien une ! Comment alors enfiler ce pantalon ?! Quelle tragédie ! Comment faire alors... et bien il n'avait pas trop le choix, il tira encore et encore, espérant ne pas ruiner le pantalon, car il était assez récent, sa mère le réprimanderait encore devant l'air amusé de Jadid... ah, voilà ! Il avait réussi à la débloquer, et il commença donc à enfiler ce fameux pantalon...

« Arthur tu es... »

Cela dura un instant. Alors qu'il commençait tout juste à s'habiller - maudite braguette ! - la douce voix de son ami se fit entendre. Ce dernier avait fini de s'habiller et il le regardait quasiment nu. Il pouvait donc presque tout voir ! Pas le devant quand même, ce sera pour une autre fois, hein ! Mais le derrière, et le reste... Arthur devint rouge pivoine et croisant le regard de son ami qui le voyait nu et qui s'écria de façon tonitruante :

« OH DESOLE !!! »

"EEEEH !"

éééééh ! Ca se fait pas de regarder quelqu'un quand il n'est pas changé ! Arthur se retourna également et enfila le pantalon à quatrième vitesse, heureusement qu'il était solide, cet habit, car il aurait pu le déchirer dans la précipitation ! Il ne savait pas si Vipélia et sa maman avaient également tout vus - probable étant donné le cri de Jadid semblable à celui d'une Mandragore - et honnêtement ne voulait pas le savoir. C'était affreusement gênant ! Pire que la fois où il avait eu un gros trou de mémoire lors d'un exposé devant toute la classe ! Bien pire ! Toujours rouge sang - c'est une image, ne vous alarmez pas ! - il mit ensuite son T-shirt et n'osa plus croiser le regard de Jadid, ni d'ailleurs aucun autre regard. Cette honte... il avait envie de partir en courant... Vipélia, elle, ne comprenait strictement rien, pour changer. Les humains étaient bizarres... ou alors c'était juste ces deux-là. Ouais, c'était plus probable. Ils étaient gentils mais bizarres. Elle ne savait même pas d'ailleurs qu'un humain pouvait changer de couleur ainsi ! Pouvait-elle le faire elle aussi ? Il faudrait qu'elle demande à Arthur ou Emily... Le blondinet lança ensuite :

« Nous... Nous sommes prêt ma... madame... »

"Et bien allons-y...Et c'est Emily, jeune homme."

Tout en réprimandant gentiment Jadid en lui souriant, Emily réprima un rire. Oh, c'était dur de ne pas rire ! Car c'était vraiment drôle comme situation ! Mais son boulot de mère, c'était de donner confiance à ses enfants, alors elle n'allait pas humilier son pauvre fils. Mais ils étaient tellement mignons, lui et Jadid... Contrairement à son mari, mais de la même façon que Sarama, elle avait bien deviné que les deux jeunes étaient peut-être plus que de simples amis. Il fallait dire qu'ils ne se quittaient pas étant enfants... et même aujourd'hui, en grandissant, ils restaient très proches. Et puis ils se ressemblaient ! Comme elle et Alphonse ! Enfin, dans le côté ressemblance, pas dans le caractère qui était à l'opposé du couple Asgard. Le brun et le blond étaient souvent tout calmes, tout gentils, tout meugnons... elle ne serait pas du tout opposée à cela, bien au contraire, vu qu'elle aimait beaucoup Jadid. Après, il fallait que ça se vérifie, et les hommes de la famille n'étaient pas très futés pour ces choses-là. Son mari, par exemple, elle avait dû lui faire mille signes pour qu'il comprenne qu'il l'intéressait ! Ahlàlà... et si Jadid semblait apprécier Arthur, ce dernier ne semblait pas trop comprendre... mais bon, ils avaient encore le temps de grandir...

Le trio, conduit par Emily, prirent donc l'ascenseur pour se rendre au parking souterrain. Un silence de plomb régna d'ailleurs dans l'ascenseur, avec les deux garçons tellement gênés et la maman également, se concentrant pour ne pas rire. Elle pensa alors à son mari, et cela fonctionna, sauf que ça la déprima soudainement... mais elle faisait tout pour ne pas le montrer, hein. Seule Vipélia semblait tout à fait à l'aise, un peu de silence, ce n'était pas de refus... car avec cette pipelette d'Arthur, elle n'y avait pas droit souvent. Et même les humains en général, voulaient toujours parler, c'était presque agaçant à force... Nos protagonistes arrivèrent ensuite dans le parking et montèrent dans la voiture, les filles à l'avant - Vipélia aimait aller à l'avant pour voir ce qui se passait - et les garçons à l'arrière. Arthur regardait par la fenêtre pour éviter le regard de Jadid... il ne lui en voulait pas... enfin si, un peu quand même ! Il n'aurait pas pu attendre un peu, ou ne pas le regarder tout simplement ? Même si dans un sens, ça avait fait comme une poussée d'adrénaline soudaine au brun... et pas que de honte, il y avait peut-être autre chose, fufu... mais il ne voulait plus y penser... et il se demandait comment faire pour mettre fin à cette situation problématique. Ils n'allaient quand même pas s'ignorer tout au long du repas, quand même ? Et vu le caractère de Jadid, il devait culpabiliser à mort... pour briser ce silence gênant - au grand déplaisir de Vipélia - Emily lança alors :


"Alors, Jadid... comment se passe cette intégration à l'Ordre ? Vous pourriez peut-être faire une mission ensemble, tous les trois..."

"Oui, bonne idée, maman !"

Arthur dut se concentrer de toutes ses forces pour etre juste un tout petit peu moins rouge et sourire en direction de Jadid, en regardant ces beaux yeux qui l'avaient tant mis mal à l'aise juste avant. La stratégie ? Faire comme si rien ne s'était passé ! C'était le plus sage, non ? Ils n'allaient quand même pas s'expliquer sur ce qui s'était passé, sinon il serait encore plus rouge, si c'était possible, et le pauvre Jadid s'évanouirait carrément. Donc voilà, c'était sans doute le mieux de faire ça... merci Maman. Emily espérait aussi mettre fin à ce petit problème, que ces deux garçons reviennent à leur état normal complice et meugnon. Mais comment allait réagir Jadid, se demanda Emily en sortant du parking.
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mar 16 Aoû - 7:42

Quel gêne ! Bon sang ! Roooh... T'exagère franchement Jadïd. C'est bon, t'as vu cul nu ton pote, ça arrive ! Puis, franchement, ose dire que t'as pas apprécié le spectacle, hein, petit coquinou ? Au fond, t'étais bien content de voir Arthur ainsi ! Mais bref, ainsi, les trois étaient dans la voiture. Vipélia avait prit la place de devant, et elle avait bien raison, étant donné que c'était la meilleur place dans une voiture. Franchement, fallait en profiter, les places devant, dans les voitures > All. Tout façon, comme dirait Zorglub, dans Tora Torapa, une des meilleurs BD de Spirou et Fantasio, écrit et dessiné par un artiste breton, le fameux Fournier, et bien, « TOUJOURS DEVANT ! » Pendant ce temps là, c'était logique, les deux garçons, eux, s'installaient derrière. Tant mieux, cela faisait une banquette rien qu'à eux, pour tout les deux être ensembles, proches... Bon sang, je suis pas subtile pour deux francs !

"Et bien allons-y...Et c'est Emily, jeune homme."

« Oui, désolé ! »

Zut ! Il avait encore fait la boulette... Il avait tendance à le faire si souvent. Faut dire, Jadïd était poli. Mais poli à un point, cela en devenait ridicule bien souvent. Il était bien trop poli ! Bon sang, ce garçon devrait apprendre à pêter un coup, et dire des grossiertés, dire « Putain » à son père, et cracher par terre ! Bref, devenir un Wesh, ou un membre de la Team Skull ! Je plaisante bien sur, rassurez vous. Plus sérieusement, notre fameux Jadïd était trop poli, et avait tendance à dire « désolé » à tout bout de champ, et « Madame », à toute dame qui était plus vieille que lui... Comme il disait « Monsieur » à tout homme qui était plus vieux que lui. Même s'il n'avait qu'un an de différence, parfois ! Enfaite, c'était surtout des questions de fonctions. La mère d'Arthur, bah... Etait une mère. Donc, il lui devait un minimum de respect, étant donné que bah, il devait respecter la mère de ses amis... Mais bon, il est vrai qu'il la connaissait depuis bien longtemps maintenant, donc, bon, c'était un peu différent.

"Alors, Jadid... comment se passe cette intégration à l'Ordre ? Vous pourriez peut-être faire une mission ensemble, tous les trois..."

"Oui, bonne idée, maman !"

« C'est ce que nous pensions faire tout les trois ! »

La technique d'Arthur était une très bonne technique, faire de comme si rien n'était. Il ne s'était rien passé ! Un peu comme la fin de Sonic 2006, où les scénaristes, voyant le BORDEL temporels qu'ils avaient fait, ont décidés de dire : « Quoi ? Ce jeu...? Ah non. Quel jeux ? On connait pas. Voyons. On connait pas. » Bon, c'est toujours mieux que Sonic Boom, mais là, franchement, c'est se moquer des handicapés Sonic Boom. C'est à dire quelques chose d'extrêmement drôle ! Je suis un salaud. Je vais aller en Enfer. Bref, donc, ainsi, mieux valait faire comme si de rien n'était, et faire qu'il ne s'était rien passé ! Comme ça, les deux garçons n'en parleraient plus... Même si cela ne dérangerait pas Jadïd de revoir un peu plus Arthur, plus tard, dans ce genre de tenue... Tenue qui consistait en ne pas en avoir. Mais bref...

« Monsieur Machina ne m'a pas encore donné de première mission officiel, mais ça ne serait tarder. »

Alors, ça marchait moins quand il n'avait pas la tenue rose et adorable complète... Mais bon sang, le fameux Jadïd était véritablement adorable. En regardant le fameux Jadïd, on voyait toute ses mimiques, ses bouilles... Tout cela était véritablement adorable, si vous voulez mon avis. En même temps, il fallait bien avouer que le fameux Jadïd était un garçon tout à fait adorable, qui était véritablement tout mignon, avec une bouille adorable, et des mimiques tout autant adorables. Il était vrai que ses expressions étaient extrêmement... Comment dire... Féminines, il fallait bien l'avouer. Mais bon, dans le cas d'Arthur, et d'Emily, et bien, nous avions affaire à deux personnes qui en avaient tout à fait l'habitude, donc, cela ne choquait plus du tout. Au contraire, même, cela serait voir Jadïd avec des expressions et de poses masculines, qui troublerait beaucoup...

« Papa pense que j'aurais sans doute une mission type « Soigner un Pokémon »,ou « Soutenir une équipe », vu qu'affronter une menace, très peu de chance que j'y arrive...! »

Et il avait raison... Enfin, non pas vraiment, vu que notre ami l'espace temps s'est fait violemment prendre par derrière dans une ruelle sombre, étant donné que la première mission de Jadïd est déjà entrain de se passer, pendant que j'écris ses lignes, d'ailleurs, j'écris en même temps les deux réponses, mais bon... Il était vrai qu'il était probable que Jadïd est une mission qui lui sert à utiliser ses talents de soigneurs et de couturiers, plutôt qu'une mission où il aurait a affronter un ennemi... Surtout quand on regardait Troussy, qui s'était lui aussi installé sur la tête d'Arthur... Bah oui ! Ses cheveux étaient confortable, et il y avait déjà Emolga ! Donc, pourquoi ne pas en profiter hein ? Ouais, bon, d'accord, il avouait, ce n'était pas forcément sympa pour Arthur... Mais il aimait les Pokémons Arthur ! Donc, pas de soucis ! N'est-ce pas ? En voyant ça, Jadïd eut le courage de regarder son ami, et laissa échapper un petit rire mignon, en pointant les deux pokémons endormis sur les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mar 16 Aoû - 9:06

Un pot de Nutella... un magnifique pot de Nutella trônait dans ce champ de blé. Il ne demandait qu'à être ouvert ! Il fallait qu'elle l'ouvre ! C'était sa destinée, son ultime objectif ! Elle avait tellement la dalle ! Non, il ne s'agissait pas de Vipélia, mais d'Emolga, qui était également une petite gloutonne, et qui était en train de faire un rêve magnifique. En s'approchant de ce pot, elle remarquait qu'il était en forme de biberon. Ni une ni deux elle le prit et se mit à le sucer. Hmmm... Nutella... en vérité, l'écureuil-volant était en train de téter l'une des clés de Troussy, puisqu'ils dormaient tous deux sur la chevelure broussailleuse d'Arthur. Sans doute ce dernier ne remarquerait-il même pas le petit filet de bave dans ses cheveux, mais on pouvait espérer qu'il fasse un bon shampoing ce soir, quand même ! Troussy, en revanche, serait peut-être un peu gêné de voir l'une de ses précieuses clés recouverte de bave d'Emolga. Bah il n'avait qu'à pas dormir là ! C'était son dresseur à elle, après tout, sa propriété, il n'avait qu'à dormir sur la tête de Jadid. Mais lui, avec son béret et ses magnifiques bouclettes, ce serait dommage de ruiner tout cela, non ? Tandis qu'Arthur, il était déjà pas vraiment coiffé à l'état naturel. Bref, les deux pokemons piquaient un petit somme bien mérité après cette aventure, ne se préoccupant pas de la conversation des humains, ou des sans-types, comme disait Troussy.

« C'est ce que nous pensions faire tout les trois ! »

Jadid sourit... Arthur sourit... ouf ! Voiiiiiilà maintenant on ne parle plus jamais de cet épisode fâcheux. Enfin, jamais... peut-être qu'un jour, dans dix ans, les deux garçons, en parleront en riant, la première fois que Jadid aura vu le séant d'Arthur. Mais pas la dernière, fufu. Oh, mince, attention au spoiler ! Bref, le silence pesant était finalement retombé, Vipélia se demandait quand même comment les garçons passaient d'une couleur rouge sang puis redevenaient blancs comme des culs. C'était un mystère ! Ca avait l'air de demander beaucoup de concentration, étant donné qu'ils n'avaient pas dit un mot tout du long... mais ça n'avait pas l'air très utile, en revanche. Emily, elle, était ravie de voir que ce silence pesant était parti, et sourit. Enfin, elle sourirait moins si elle voyait les deux pokemons dans les beaux cheveux de son fils, surtout Emolga sur laquelle il pouvait toujours y avoir des microbes... Troussy, fait d'acier, avait sans doute moins de problème à ce niveau-là. Mais par chance, Emily ne pouvait rien voir, puisque son fils se trouvait sur le siège juste derrière elle. Ouf !

« Monsieur Machina ne m'a pas encore donné de première mission officiel, mais ça ne serait tarder. »

"Oui ! Le Roi saura trouver une mission idéale pour toi... comme pour nous tous."

Emily Asgard aimait beaucoup le Roi, on pouvait même parfois se demander si cette admiration si grande, allant jusqu'à aduler Machina, n'allait pas jusqu'au sentiment amoureux passionné. Vous savez, comme Bellatrix Lestrange avec Voldemort, ou encore, pour prendre un exemple historique sombre, Magda Goebbels avec Adolf Hitler. Deux femmes pourtant mariées mais qui admiraient tant le leader de leur idéologie, à tel point qu'elles avaient peut-être perdu la tête... Bellatrix clairement, et Magda, après la mort de son Fuhrer, avait quand même tué ses six enfants avant de mettre fin à sa vie, refusant de vivre dans un monde sans cette idéologie meurtrière et son guide qui l'incarnait. Mais pas d'inquiétude, Emily n'était pas folle, elle ! Elle n'irait jamais jusque là, si jamais l'Ordre devrait disparaître, et bien... elle ferait sans doute une grosse dépression, mais jamais elle ne ferait de mal à ses enfants. Et puis elle aimait son mari, tout de même... le Roi, elle le connaissait à peine personnellement, elle avait juste beaucoup d'admiration pour lui, son courage et sa force avaient permis de remettre l'Ordre sur pieds, et de mettre un terme à l'image ternie par le diabolique Ghetis ! Le Roi était beau, certes, mais elle ne tromperait pas son mari quand même. Il fallait savoir s'imposer des limites, dans la vie.

« Papa pense que j'aurais sans doute une mission type « Soigner un Pokémon »,ou « Soutenir une équipe », vu qu'affronter une menace, très peu de chance que j'y arrive...! »

"Oui, c'est probable... nous avons après tout chacun des talents spécifiques, certains pour les affrontements contre les braconniers ou les bandits, d'autres pour aider les pokemons blessés, d'autres pour recruter..."

Il fallait de tout pour faire un monde ! Et donc de tout pour faire un Ordre en bon état de marche, héhé ! Certains étaient faits pour les combats, tel Alphonse - pas de doute qu'une fois sa prothèse installée, il repartirait sur le terrain chasser les bandits ou les Rockets - ou encore Edward, avec sa fidèle Airmure, il n'était pas peu doué. Emily, elle, comme Jadid, était davantage faite pour venir en aide ou soigner les pokemons, en comptant sur l'aide de brave Manternel. Ils avaient mis du temps pour savoir dans quel domaine était doué Arthur, cela avait inquiété Alphonse, d'ailleurs, mais ce dernier avait finalement trouvé sa voie. Car s'il n'était ni doué pour les combats, ni pour soigner les pokemons, avec son Emolga un peu inutile sauf quand il s'agissait de manger, et bien il serait recruteur ! Il était bien plus diplomate que le reste de la famille, après tout, il savait convaincre. Et comme il aimait voyager un peu partout et explorer de nouveaux territoires, quel meilleur candidat pour accompagner Vipélia lors de son voyage à travers le monde humain ? Elle en était très heureuse, que son fils devienne finalement quelqu'un, et ne doutait pas que Jadid ferait des merveilles en soigneur. Bref, elle était confiante pour le petit couple !

"On est arrivés !"

Et oui, l'appartement n'était pas loin du Quartier Général Plasma, pratique vu que toute la famille y travaillait. Ils auraient bien pris une maison, mais ça aurait été plus loin, et je vous dis pas le prix, dans cette très grande ville qu'était Volucité. Le quator sortit donc de la voiture, Emily ayant avec elle le sac de vêtements sales qu'elle comptait mettre à laver. Ils montèrent ensemble les deux étages qu'il y avait à parcourir et entrèrent donc dans l'appartement des Asgard.

"Manternel !"

La chère Manternel salua les arrivants en faisant un petit "coucou" avec sa main. Enfin sa patte. Enfin sa feuille. Elle était paisiblement installée... devant la télévision. Elle regardait Les Experts : Manhatan, ou Miami peut-être, sa série préférée. Elle ne comprenait pas tout, mais avait l'air d'aimer beaucoup cela. Bien sûr, comme on n'était pas le soir, il s'agissait d'une rediffusion, ou alors c'était le DVD, elle avait convaincu Emily de lui acheter la première saison. La brave pokemon s'était elle bien habituée aux avantages des humains, telle que cette télévision, d'ailleurs elle passait un peu trop de temps devant, songeait sa dresseuse ! Mais à part ça, la pokemon était simple et gentille, Arthur et Jadid la connaissaient depuis qu'ils étaient petits, puisque la pokemon devait avoir environ l'âge de sa maîtresse. Et chez les Asgards, il n'y avait pas de pokeballs, pour une harmonie parfaite entre humains et pokemons, l'idéal Plasma réalisé ! A l'échelle d'un appartement, certes, mais quand même, c'était déjà pas mal. Après, ces pokemons ne restaient pas toujours à l'intérieur, ils avaient parfois besoin de sortir prendre l'air, aller se balader, et ils le faisaient tout à fait librement. Emolga (Emily l'avait poussé de la tête d'Arthur en même temps que Troussy d'ailleurs, dès qu'elle les avait vus là) salua Manternel en volant tout autour d'elle...

Maintenant que la nouvelle protagoniste était décrite, il fallait décrire l'appartement. Et bien c'était un joli petit appartement qu'ils avaient là, trois chambres, une cuisine, un salon, une salle de bains, des toilettes, bref, un appartement on ne peut plus normal. Il y étaient bien à l'aise, ils n'avaient pas à se plaindre, sauf que le voisin du haut se mettait à chanter, persuadé de devenir une grande star, alors qu'il chantait comme une casserole. Mais hormis cela, l'appartement était confortable, sans signes distinctifs particuliers... sauf des symboles de l'Ordre, évidemment. Il y avait un grand drapeau avec son emblême accroché dans le salon, comme ça, ça annonçait tout de suite la couleur aux visiteurs. Et puis sinon, il y avait aussi quelques photos accrochées ou posées sur les meubles dans de jolis cadres. Des photos de famille, le plus souvent, de vacances, et on voyait aussi des photos de la famille de Jadid, puisque les deux familles étaient très proches et plusieurs fois partis en vacances ensemble. Espérons que Jadid ne soit pas trop triste de revoir des photos de sa mère, même s'il devait aussi en avoir chez lui... et puis il était déjà venu ici bien des fois, il devait être habitué à cet appartement.


"Bon, je vais faire à manger, maintenant..."

La chère Emily ne chômait pas, et c'était tant mieux, elle n'appréciait pas du tout l'oisiveté. Elle allait donc préparer de quoi rassasier ces trois jeunes gens, qui étaient en pleine période de croissance qui plus est. A nos fourneaux ! Elle pensait faire une salade de riz, elle avait tous les ingrédients pour cela. Riz, Thon, Tomates, Maïs, Surimi... Et puis après que la grosse pluie se soit enfin stoppée, il recommençait à faire assez chaud donc il fallait manger du froid. Laissant faire sa mère, Arthur s'affala sur le canapé à côté de Manternel... aaaah... il méritait bien un peu de repos après cette aventure. Il n'était pas fan des Experts : San Francisco, ni d'aucun Experts, mais bon, il était davantage là pour le canapé bien douillet. Et c'était un grand canapé familial, alors il restait des places, bien sûr ! Vipélia, elle, s'assit plus près de la télé, afin de tenter de comprendre ce que disaient les humains qui étaient à l'intérieur... elle n'avait toujours pas compris le fonctionnement de cette machine humaine, qui semblait contenir tant de choses... elle avait essayé de l'ouvrir un jour et avait failli la casser, heureusement qu'Alphonse l'en avait empêché à temps ! Il restait donc de la place pour Jadid... juste à côté d'Arthur, comme par hasard, fufu. Mais ce dernier avait-il envie de regarder Les Experts : Los Angeles, ou bien préférait-il aider Emily à cuisiner ? Bonne question !
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mer 17 Aoû - 6:54

Aaah ! Cela faisait du bien ! Le malaise entre les deux garçons s'étaient très rapidement envolé... Presque trop rapidement, pour que cela ne soit pas louche... Vous connaissez beaucoup de garçon comme ça ? Et bien, moi, je suis sur que cela veux dire qu'ils sont amoureux l'un de l'autre... Bon, je vais un peu trop vite en besogne je sais bien. Non plus sérieusement, les deux garçons avaient silencieusement accepté tout deux qu'ils ne reparleraient sans doute jamais de cette fameuse question. En tout cas, le trajet en voiture était correct, bien tranquille, et cela faisait plaisir ! Surtout d'être dans la voiture, quand il pleuvait toujours des cordes sur le terrain, et que quiconque tenteraient de sortir, seraient tout de suite tremper. Quoique... La pluie était entrain de s'arrêter, pensait le fameux Jadïd... Mais bref, il continuait d'écouter et répondre attentivement aux déclarations de la fameuse Emily, la mère d'Arthur.

"Oui, c'est probable... nous avons après tout chacun des talents spécifiques, certains pour les affrontements contre les braconniers ou les bandits, d'autres pour aider les pokemons blessés, d'autres pour recruter..."

« Ouaip ! »

Il fallait de tout pour faire un Ordre ! Et bien, il y avait aussi besoin de médecins, de soigneurs, en plus des soldats ! Il savait bien qu'Emily était dans le monde médical, elle aussi... D'ailleurs, il s'était beaucoup inspiré d'elle, pour devenir un bon infirmier ! Après tout, il avait besoin de modèle multiple, et les parents d'Arthur avait aussi participé à former le jeune garçon travesti, aux cheveux blonds. Beaucoup... Parfois, il se demandait si le fameux Arthur avait appris du fameux Sarama, son père... Sans doute pas. Après tout, son père était un peu un bourrin débile... Il aimait beaucoup son père... Mais il avouait qu'il était extrêmement triste du fait que bah... Il n'avait jamais été l'enfant que Sarama aurait tant aimé. Si seulement, il avait été musclé comme la magnifique image que Green avait montré. Mais bref, concentrons-nous un peu sur ce qui était entrain de se passer, plutôt qu'à targiverser sur d'autres sujets...

"On est arrivés !"

"Manternel !"

« Bonjour Manternel ! »

Et les voilà rentrer ! Enfin, pas Jadïd, quand même... Ce n'était pas encore se maison, son père ne vivait pas ici... Mais par contre, bientôt, ses beaux parents vivront ici... Oups, je vais encore trop vite en besogne. Bref, il avait toujours vu cette demeure comme sa seconde maison. En plus, elle était plus grande que la première ! Ouaip ! Après tout, ils n'avaient toujours été que trois dans sa famille, avant la mort de sa mère. Pourquoi cela ? Et bien après les labeurs d'une naissance, Yasmina avait dit clairement ; « PAS DE DEUXIEME. OU ALORS C'EST TOI QUI LE PORTE. » Comme cela était impossible encore pour le moment, et bien, Jadïd était resté fils unique. L'autre raison, était que Jadïd avait fait très peur à ses parents. Même à la naissance, il avait mit du temps avant d'enfin commencer à respirer. Ils avaient eu vraiment peur d'une mort à la naissance... Drame qui arrivait toujours malheureusement de nos jours.

Jadïd était heureux d'être ici... Mais c'était un peu dur, quand même. Il le cacha autant qu'il pouvait... Mais il savait bien que lui, sa maison, sa précieuse maison, était dans des gravats. Son père lui avait expliqué, dans une discussion calme -ils en avaient eu plein, faut pas croire, depuis le retour de Jadïd-, qu'il avait récupéré maintenant, tout ce qui était récupérable. Pas mal de choses, mais bon... Ils avaient quand même perdu beaucoup... Dont la maison, l'appartement. Jamais ils ne pourraient le retrouver, lui, ce fameux appartement. Et tout les souvenirs qui étaient avec. Jadïd devinait que son père en avait du pleurer toutes les larmes de son corps... Et le pire, c'est qu'il ne pouvait rien dire... Après tout, sa famille n'avait rien eu, dans toute cette histoire. Ce n'était que du matériels qu'ils avaient perdu... Mais pour Sarama et Jadïd... C'était dur. C'était dur de perdre tout cela, d'un seul coup.

« Vous avez besoin de moi pour la cuisine, Emily ? »

Jadïd déclara cela, tranquillement... Jadïd était sans doute un super cuistot... Nope ! QUOI ?! Et bien, enfaîte, Jadïd se débrouillait bien à la cuisine, il était plutôt bon, mais il n'avait rien d'exceptionnel. Il était bon, mais sans plus. Il n'allait pas te faire des plats exceptionnel, mais tu savais que tu pourrais profiter d'un bon repas. Mais quoiqu'il arrive, et bien, cela allait rester des repas assez banaux, ce que pouvait faire toute personne un peu cultivé en cuisine. Après, avec le temps, et si le fameux travesti continuait de faire des efforts, il allait sans doute devenir vraiment un bon cuisinier... Tant mieux pour Arthur, qui allait ainsi, passer d'une mère qui cuisine super bien, à un époux qui se débrouillait bien... Si ce n'était pas parfait... Bons sang de bonsoir. La subtilité dans ce RP, est incroyable. Bref, ainsi, devant le refus implicite, de la mère d'Arthur, Jadïd déclara alors, pour faire comprendre où il serait si on a besoin de lui.

« Bon, je vais aller dans le salon ! »

Comme toute les Mamans du monde, faut croire, et bien, Jadïd comprit très vite qu'il était, comme toujours, inutile de proposer son aide. Emily, qui faisait parfaitement la cuisine, considérait la cuisine comme son royaume. Seul Sarama avait le droit de venir de temps en temps, car le fameux Sarama, derrière ses airs bourrins, étaient lui aussi un très bon cuisiniers, mais il n'aimait pas trop le rappeler, car ça masquait son côté viril et bourrin. Ouais, visiblement... La féminité de Jadïd n'était pas non plus totalement absente chez Sarama... Bref, ainsi, le fameux jeune travesti quitta alors la cuisine, la queue entre les jambes, et parti vers le canapé. Voyant que le fameux Arthur lui avait laissé une place, il sauta sur le canapé, juste à côté d'Arthur, et déclara, à Arthur comme à Vipélia, tranquillement !

« Ah, ça fait du bien ! Alors, tu m'as pas dis, c'est quoi vos missions à vous, plutôt ? Je doute fort que tu sois comme Edward, toujours entrain de guerroyer ! »

Tout à fait ! La blague était un peu marqué, et sans doute que comme bien souvent, Edward lui aurait lancé un regard inquisiteur si le fameux soldat de la Team Plasma avait été là. Toujours intéressé par ce que devenait ses deux nouveaux amis, et même dans un cas, bientôt plus... J'adore ce RP sur le point qu'au dirait DEUX GROS SHIPPEURS, qui tentent de shipper les deux personnages, qui sont trop naïf, innocent, et sans doute un peu con pour le remarquer. Franchement, ça vend du rêve comme concept. C'est trop génial. Ca casse de la balle. C'est excellent, c'est... Tu vas arrêter oui d'utiliser des synonymes pour rallonger ta réponse alors que t'as rien à dire, bon sang de bonsoir ? Castor ! Voilà, c'est le seul mot qui me vient dans la tête, là, maintenant. Bref, à vous les studios, les zamis !
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mer 17 Aoû - 9:56

« Vous avez besoin de moi pour la cuisine, Emily ? »
"Ca ira, va plutôt t'amuser avec les autres, Jadid..."
« Bon, je vais aller dans le salon ! »

Bas les pattes, Jadid ! Tu es sans doute un bon cuisinier, à l'instar de ton cher papa, mais Emily allait s'en charger. Si Jadid l'aidait, et bien ce serait une bonne activité entre gendre et belle-mère... oh, ce n'était pas encore le cas ? Futur gendre et future belle-mère, dans ce cas, c'est mieux ? Bref, elle serait ravie de cuisiner avec lui à l'occasion, mais s'il l'aidait, et bien ils auraient fini plus tôt et ensuite elle s'ennuierait. Il fallait qu'elle reste occupée pour éviter de penser à certaines choses... et puis cette cuisine était quand même son repère, son antre, son château-fort, là où elle seule savait ce qu'elle faisait. Car les garçons de la famille, et bien ils n'étaient pas très doués en cuisine. Enfin, ils ne se foulaient pas trop, un plat de pâtes et c'était bon pour eux. C'était pour ça qu'ils préféraient de loin quand c'était elle qui s'en chargeait, à faire des petits plats aussi beaux que bons. D'un côté, c'était fatigant de toujours devoir cuisiner, mais d'un autre, ça pouvait servir aisément de chantage, héhé. En effet, elle était devenue si douée au fil de l'âge que son mari et ses fils adoraient sa cuisine et étaient prêts à beaucoup pour y avoir droit chaque jour. Donc, si les garçons ne rangeaient pas leurs chambres, pas de mousse au chocolat faite maison ! Héhé ! C'était un peu fourbe, mais il fallait ruser, de temps en temps. Or donc, elle était touchée par la proposition de Jadid, mais préférait cuisiner seule, d'autant qu'il avait mieux à faire... avec Arthur. Héhé, ne les shipperait-elle pas elle aussi ? Oui, c'était probable.

« Ah, ça fait du bien ! Alors, tu m'as pas dis, c'est quoi vos missions à vous, plutôt ? Je doute fort que tu sois comme Edward, toujours entrain de guerroyer ! »

Arthur rit de bon coeur en pensant à son frère. Son frère était sans doute le fils idéal pour Alphonse, il lui ressemblait, fort et brave, déterminé et malin, un parfait Chevalier d'Elite Plasma ! Peut-être qu'il passerait commandant un jour, qui sait ? Ce serait la fierté de la famille. Arthur le jalousait parfois, il faisait pâle figure à côté, ne sachant pas se servir de son épée alors qu'Edward la maîtrisait parfaitement après des heures d'entraînement. Et rien qu'en regardant la fière Airmure de l'aîné et la petite Emolga du benjamin, et ben ça annonçait tout de suite la couleur... Son grand frère était-il parfait, donc ? Et bien non, personne ne l'est, mais il semblait tout faire pour s'en rapprocher, être un parfait Plasma. Bon, il avait quand même un touuuuuuuuuut petit problème, mais nous en reparlerons s'il apparaît dans ce rp ou dans un futur, fufu. Mais Jadid avait raison, il guerroyait souvent et ses missions à lui étaient pleines d'action, de combat et d'héroïsme... il s'en était tant voulu de ne pas avoir été là lors des attaques terroristes de ces monstres de Rockets. Il les aurait tué les uns après les autres et sans la moindre pitié... sur ce point, notre famille de Plasma radicale était au moins unie. Ces salauds méritaient la potence... Oui, oui, même Arthur pensait cela, sous ses airs d'innocencel, il avait baigné dans cette éducation de haine des Rockets, après, il y avait un monde entre ces pensées et les actes, serait-il aussi déterminé en voyant un homme mis à mort...? Mais si Edward aurait aimé être là lors de l'attaque, Emily, elle, lorsque la bataille avait commencé, avait été soulagée de savoir ses fils hors de la ville. Elle aurait sûrement tenté de les enfermer, sinon, chevalier d'élite ou pas, Edward restait le petit garçon qu'elle avait élevé, de même qu'Arthur. L'amour d'une mère peut se révéler féroce parfois...

"Et bien, notre mission première est de voyager pour faire connaître l'histoire de Vipélia ! Montrer que bien qu'élevée par des pokemons, elle est tout à fait normale et civilisée... enfin, presque..."

Il avait ajouté cette dernière phrase en voyant son alliée analyser méticuleusement la télécommande, et même la renifler, pour tenter de comprendre le fonctionnement de cette chose. En appuyant dessus, la brave Manternel parvenait à faire que plus ou moins de bruits émanaient de cette télévision. C'était énigmatique ! La pokemon Plante/Insecte avait bien tenté de lui expliquer le concept de Volume, mais ce n'était pas de la tarte. C'était assez cocasse, une pokemon plus douée qu'une humaine pour le mode de vie humain. De son côté, Arthur expliquait la mission principale du duo, enfin une fois que Vipélia sera un peu plus apte à vivre en société peut-être, à savoir que les pokemons pouvaient éduquer des humains de façon totalement adéquate. Une preuve de plus que l'idéologie Plasma était dans le vrai, que les pokemons valaient autant que les humains... qui plus est, Vipélia, une fois le langage humain appris - il y avait encore du boulot à ce niveau là ! - elle pourrait être une parfaite ambassadrice pour les pokemons sauvages auprès des humains, ou l'inverse, bref, un intermédiaire. Ah mais non, suis-je bête, Eric était déjà totalement bilingue. Y en a qui ont de la chance ! Bon bah la fille aux cheveux violets ne servait plus à rien, l'Ordre n'avait plus qu'à la jeter sous un pont pour l'y laisser mourir. Mais elle, au moins, elle venait de ce monde sauvage, voilà l'avantage par rapport à Eric ! Et puis en attendant que la jeune fille soit prête, elle participait aux missions de l'Ordre, avec Arthur, et celui-ci se fit un plaisir d'en parler au blondinet, pas peu fier :

"Après, on a fait des missions diverses... on a investi une base ennemie abandonnée... on a accompagné une scientifique trouver une relique dans le Bois des Illusions... on a aussi été de garde à Ecorcia lors de ce problème de pokemons sauvages... heum..."

Heum, comme il disait... il n'y avait aucun fichu lien entre ces missions ! Et en plus, ces missions ne s'étaient pas toutes très bien déroulées. Parce qu'au QG, ils avaient laissé le blondin muet prendre la fameuse clé USB renfermant l'arme terrifiante de la Team Magma, pour une fois qu'elle fait quelque chose de terrifiant, celle-là, et même quelque chose tout court, il fallait que ce soit après son démantèlement ! Faut le faire ! Quant à la mission de garde du Bois aux Chênes, là c'était totalement la faute de Vipélia, si celle-ci s'était pas laissé entraînée par son Ptitard et les autres joyeux drilles, et bien ils seraient restés à leur poste ! Et ça s'était fini en grosse bataille cette histoire, ce qui arrivait souvent avec les histoires sur ce forum... Bon, le tableau n'était pas glorieux jusque là, hein ? Mais au moins, la mission dans le Bois des Illusions avait été une réussite ! Avec cette scientifique bizarre nommée Arachnée Gorgon (qui est morte au passage, mais tout le monde s'en fout, d'ailleurs Arthur ne le sait même pas) et bien ils avaient réussi à voler la Plaque Insect à un Zoroark. A quoi pouvait servir la Plaque Insect pour l'Ordre, c'était une très bonne question... mais la mission avait été un succès quoi qu'il en soit, alors on n'allait pas se plaindre. Arthur se demandait bien ce que pouvait penser Jadid de tout ça, il avait peut-être des questions, car toutes ces missions avaient été juste brièvement évoquées...
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mer 17 Aoû - 11:44

C'était toujours comme ça... Il y a des réalités, voyez vous, dont on ne peux échapper. Parmi ses réalités, qui transcendent l'espace temps, les univers, et tout le reste, il y a le fait que si vous avez une Maman qui aime la cuisine, celle-ci fait de la cuisine son royaume, et il est impossible de tenter de la déloger... Même bien souvent, elle ne vous laissera guère aider, car elle estime que vous DEVEZ voir ses talents en cuisine. Bref, en tout cas, Jadïd avait été une nouvelle victime de cette volonté des mamans, et ainsi, dut prendre la fuite, et retourner voir Arthur et Vipélia. Maintenant, bien confortablement installé dans son canapé, à côté d'Arthur, dans un canapé qui ferait mieux de les voir s'allonger tout deux, côte à côte, cela serait mieux si vous voulez mon avis, et bien, Jadïd écouta avec attention, bref, attentivement, les déclarations du fameux Arthur, sur la nature de ses missions. Et non ses missions naturistes, malheureusement.

"Et bien, notre mission première est de voyager pour faire connaître l'histoire de Vipélia ! Montrer que bien qu'élevée par des pokemons, elle est tout à fait normale et civilisée... enfin, presque..."

« Tout à fait ! »

Bon, quand on regardait Vipélia, il fallait quand même bien dire qu'il y avait encore beaucoup de travail à faire, c'était bien vrai... Mais ce n'était pas grave ! Après tout, de toute façon, Vipélia était aussi adorable de son côté... Ce n'était pas le genre de Jadïd. Jadïd aimait les personnes un peu aventureuse, tout en étant mignon... Les personnes qui étaient fortes, mais qui avaient aussi leur faiblesses, et qui pouvait avoir besoin d'aide... Les gens motivés, optimistes, souriant... Et les personnes qui possédait un très joi corps... Corps mignon, pas trop musclée... Bref, Arthur quoi. Bien sur, Jadîd ne remarquait pas encore que c'était ça, qu'Arthur correspondait exactement en la personne de ses rêves... Mais courage. Avec du temps et de l'attention cela arriverait... Ou alors, une mission plasma, où les deux finiraient coincé tout deux, l'un contre l'autre, dans un filet, une cage, ou n'importe quoi d'autres...

"Après, on a fait des missions diverses... on a investi une base ennemie abandonnée... on a accompagné une scientifique trouver une relique dans le Bois des Illusions... on a aussi été de garde à Ecorcia lors de ce problème de pokemons sauvages... heum..."

« Mais c'est formidable ! »

Totalement ! Cela avait l'air excellent, toute ses missions. Une base ennemi abandonnée... Une recherche de relique, une surveillance dans une ville où les pokémons sont dangereux... Cela ressemblait presque à du Indiana Jones ! Oui, Jadïd connaissait Indiana Jones, car comme Retour vers le Futur, ce sont des Trilogies de Films qui sont tellement géniales et tellement culte, et tellement parfaite, qu'il faut bien comprendre qu'elle transcendent l'espace-temps. Comme les Mamans et leur rapports aux cuisines, et bien, ce genre de trilogies sont des Trilogies qui sont totalement incontournable, et qui transcendent dimensions, réalités, et autres... Bref, allez regarder Retour vers le Futur. C'est le bien. C'est le mieux. C'est le Graal. C'est l'APogée du Cinéma. C'est LA MEILLEUR TRILOGIE DE FILMS DE TOUT LES TEMPS.... Bref, je m'emporte. Concentrons nous sur els autres déclarations de Jadïd :

« Moi qui pensais que vous seriez coincé à toujours le même type de mission... Pensez que Machina vous donne toute ses missions ! »

Et ouais ! Pour tout dire, Sarama et Jadïd avait rarement parlé de boulot, ensemble. Bien souvent, les discussions de Sarama était assez sobre, et c'était sur des sujets très divers et variés, mais c'était souvent pour apprendre des choses à son fils, lui maintenir une curiosité, au monde qui l'entourait. Mais sur lui, et sur sa vie, il était très discret avec son fils. Sans doute parce qu'il ne voulait pas tout dire à ce jeune garçon, si pur, si innocent, si gentil ! Bref, en tout cas, le fameux Jadïd se trompa sur un point : celui de l'idée que Micka' donnait les missions. Bien sur que non. Ce n'était pas Mickaël Machina, le Mickaël Machina lui-même, qui donnait les missions ! C'était très rare que ce fameux Machina donnent les missions lui-même... Et encore, quand il donnait les missions lui même, ce n'était pas à des membres comme Arthur, Jadïd, et autres, qui étaient des touts petits membres... Bref,

« Il y a tout à fait de quoi prouver ma valeur, avec toutes ses possibilités ! »

Et ouais... N'oubliez pas pourquoi Jadïd était partit, en théorie devenir champion : son rêve n'était ABSOLUMENT PAS de devenir champion. Pas du tout... Mais il cherchait desespèrement à prouver sa valeur. A montrer qu'il n'était pas qu'un travesti ridicule, qui n'était donc pas un vrai homme, viril, etc... Bref, Jadïd desespérait de prouver sa valeur... Même ici, ce qui était absurde, étant donné qu'à part Vipélia, ici, toutes les personnes présentes, tout les membres de la famille d'Arthur, avait toujours sur que Jadïd avait sa valeur, que ce n'était pas un incapable... Mais comment convaincre le fameux garçon, qu'il vallait quelque chose ? Je sais ! Arthur, fait comme dans les films romantiques ! Saute sur Jadïd, et embrasse le fougueusement ? Quoi ? C'est pitoyable cette technique de faire avancer les choses plus rapidement ? Bah, ouais, mais je tente des trucs. C'est comme ça. C'est déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Mer 17 Aoû - 15:31

« Mais c'est formidable ! »

Arthur affichait un air fier de lui, il aimait bien recevoir des compliments... Mais qui n'aimait pas en recevoir, après tout ? Sauf que là, c'était encore plus plaisant vu que les compliments venaient de Jadid. Il espérait bien qu'il ne s'agissait pas de mots gentils factices, comme on le faisait parfois entre amis, mais bon, il était bien trop naïf pour faire la distinction entre des vrais ou des faux compliments. Et c'est vrai que c'était formidable, cette aventure qu'il vivait en compagnie de Vipélia ! Pas aventure dans un certain sens, hein, ce voyage, si vous préférez. Car le garçon adorait voyager, alors ça lui convenait parfaitement, et il était fier d'avoir pu combiner cette passion avec son engagement sans faille pour l'Ordre Plasma. Et Jadid ferait peut-être bientôt partie de cette aventure formidable ! Après tout, il serait parfait pour compléter notre duo Plasma, en tant que soigneur. Car bon, Vipélia ne savait pas trop soigner sauf de façon rudimentaire, elle tentait surtout de faire genre de ne rien ressentir pour ne pas montrer une faiblesse face à un prédateur dangereux. Et Arthur quant à lui ne savait pas trop soigner non plus... il avait lu des trucs là-dessus, mais entre la théorie et la pratique, il y avait un monde ! Et comme il était du genre aventureux, comme son alliée, les deux pouvaient se blesser assez facilement... qui de mieux alors que Jadid pour soigner le brun, blessé au torse, forcé d'enlever son haut, retenant ses larmes de douleur pour ne pas avoir honte, le corps en sueur... hmm, n'allons pas trop vite en besogne. Mais Jadid pourrait bien faire partie de ces missions formidables si l'envie lui prenait ! Et si les supérieurs étaient d'accord, évidemment, ça dépendait surtout d'eux.

« Moi qui pensais que vous seriez coincé à toujours le même type de mission... Pensez que Machina vous donne toute ses missions ! »

"Heu, c'est pas le Roi qui donne les missions... répondit-il avec un rire gêné. il est trop occupé pour ça ! Ce sont juste nos supérieurs..."

Le grand Roi Machina, perdre son temps à donner des missions aux plus petits Sbires possibles ? Ce serait vraiment bizarre, et en plus il passerait la journée à faire ça. Ce n'était pas digne d'un Roi ! Non, il se contentait de donner des directives aux plus hauts gradés qui en faisaient de même avec leurs subordonnés et ainsi de suite. C'était sans doute le cas dans la plupart des grandes organisations. Et puis le Roi majestueux avait quand même d'autres choses à faire ! Comme réfléchir à comment accomplir l'idéal Plasma, ou encore combattre les plus puissants Rockets. Oui, Arthur, comme sa mère, admirait beaucoup beaucoup ce fameux Roi, il en était même fan, il avait une image de lui trop classe dans sa chambre, héhé. Il fallait dire que Machina était trop classe à l'état naturel. Ses cheveux blonds tirant sur le blanc, sa carrure impressionnante parfaite pour un trône, son épée avec laquelle il pouvait découper un ennemi en un rien de temps, ses puissants pokemons... il était juste trop classe. Il ne l'avait jamais rencontré en vrai, juste vu de loin parfois, mais avait très hâte à ce que ça arrive, il faudrait juste réussir à ne pas s'évanouir en la présence du Roi. Il en avait des frissons rien que d'y penser... non, non, il n'en était pas amoureux, hein, me faites pas recommencer le paragraphe sur la relation entre Emily et Machina. D'autant que si c'était avec Arthur, ce serait assez glauque, le Roi serait bon pour la taule ! Dans son propre QG vu qu'il est allié aux FPI ! LOL ! Bref, Jadid se ferait vite aux missions Plasmas, ça ne faisait aucun doute, surtout avec un père comme le sien.

« Il y a tout à fait de quoi prouver ma valeur, avec toutes ses possibilités ! »

"C'est certain !"

Arthur savait bien que Jadid avait envie d'être défini par plus que son look de travesti. C'était un efféminé, mais pas seulement ! C'était aussi un soigneur, encore meilleur soigneur que Yuna dans Final Fantasy X ! C'était pas dur, faut dire, cette conne n'arrête pas de crever... Et puis Jadid était un garçon charmant, doux, gentil, trop meugnon, on avait envie de le câliner, surtout un certain brun, fufu. Mais on verra ça plus tard. Arthur devait lui aussi prouver sa valeur, et sa mission réussie avec Arachnée Gorgon lui avait valu les félicitations de la famille, même s'il était encore loin d'avoir le niveau de son grand frère. Mais s'il réussissait à faire de Vipélia la parfaite intermédiaire entre les deux civilisations, là, ça changerait tout ! Il aurait la gloire et l'honneur, c'était assuré... Donc il comprenait bien pourquoi Jadid voulait prouver au monde qu'il pouvait être autre chose qu'un travesti. Qu'un adorable petite travesti.

"Allez, à table ! C'est prêt, aidez-moi à mettre la table..."

La salade de riz était fin prête dans le saladier. Oui, c'est techniquement impossible d'avoir préparé cela en si peu de temps, surtout pour cuire le riz, mais c'est pour faire avancer le rp un petit peu... et puis Emily avait juste prévu d'en faire une, de salade de riz, et donc elle avait déjà mis le riz à cuire la veille et l'avait laissé au frigo, ce qui expliquait qu'il était déjà froid. Elle n'avait qu'à y ajouter le reste, cela avait été rapide. Il ne restait qu'à mettre la table, et avec autant de gens, ça allait être vite fait ! Chacun prenait assiette, cuillère, fourchette, couteau, verre et en voiture Simone ! Pas Simone Veil, hein, ni Simone de Beauvoir, juste une Simone qu'on emmenait en voiture, tout simplement, une expression qui aurait encore fait poser bien des questions à Vipélia. Une fois tous installés, ils purent commencer à manger, et c'était plutôt bon, même très bon, comme d'habitude avec Emily ! Vipélia avait encore du mal avec cette façon de manger très bizarre, mais elle devait reconnaître l'utilité de ces couverts, qui évitaient d'avoir les doigts graisseux ou huileux ou sentant la nourriture... Il avait fallu un temps d'adaptation, mais elle se débrouillait pas trop mal, et en profitait donc pour manger autant qu'elle le pouvait. Car la règle était qu'une fois son assiette finie, on pouvait se resservir ! Et le saladier était bien plein, Emily avait l'habitude de faire des grosses quantités, avec un mari bon mangeur et deux garçons en période de croissance, il fallait bien ! Arthur lui non plus ne se privait pas pour manger vite, même si Vipélia était un peu imbattable à ce jeu là... Emily déclara alors, entre deux bouchées :

"Alors, Jadid... comment va ton père ? Il a été mort d'inquiétude, quand tu es parti à Kalos... On l'a tous été..."

Elle ne savait pas trop comment aborder ce sujet, parce qu'elle lui faisait un peu un reproche. Il fallait dire que ce brave Sarama ne s'était pas plaint uniquement à Alphonse, vu que ce dernier n'avait pas des horaires illimités de visites. Donc, il était allé voir Emily également, et même si cette dernière était déjà bien préoccupée par l'état de son mari, elle s'était aussi bien inquiétée pour Jadid. Car elle, au moins, elle savait que sa famille était en vie, c'était déjà ça. D'autant que... Jadid tout seul dans la nature, et bien il y avait de quoi s'inquiéter. Coquet comme il était, pouvait-il survivre sans avoir de quoi entretenir ce si beau visage qui était le sien, ne pas salir ses vêtements stylisés ? Heureusement que Sarama l'avait retrouvé à Illumis, n'empêche. Si Yasmina avait été là... et bien Jadid n'aurait probablement pas fugué, tout simplement. Qu'allait répondre le fameux et adorable Jadid ?
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Jeu 18 Aoû - 7:00

Le jeune garçon était toujours confortablement installé sur le canapé... Que de bons souvenirs ! Certes, les deux garçons n'avaient jamais été des enfants de télévisions... Mais quand même, ils avaient plusieurs fois regarder des films ensemble, des séries, des épisodes... Ils s'étaient même mit, très jeune, la règle d'or, sur les séries qu'ils appréciaient, de toujours regarder les épisodes ensembles. Comme ça, no spoil ! Bon, cela était quand même arrivé une fois, mais ni l'un ni l'autre était coupable. C'était une troisième connaissance... Un énorme spoil, en plus... Une fois, même, Jadïd, malade, s'était endormi sur Arthur. Quel confusion quand il avait appris qu'Arthur était resté trois heures sans bouger, pour pas réveiller le jeune travesti, malade ! En plus, le pauvre avait attrapé la maladie la semaine après... Cela, s'était sans doute le contact avec le malade pendant autant de temps...

"Heu, c'est pas le Roi qui donne les missions... Il est trop occupé pour ça ! Ce sont juste nos supérieurs..."

« Ah oui, je suis bête ! »

Totalement ! C'était absurde de penser que le fameux Mickaël Machina aurait le temps de faire tout ça... Surtout que Machina était déjà quelqu'un qui était toujours surchargé de boulot. Et le pire, c'est que le fameux chef Plasma ne faisait absolument rien pour empêcher cela. Surtout en ce moment, où il fallait bien l'avouer... Il fallait être surcharger de boulot. Enfin, je veux dire... Avec tout ce qui se passait dans le monde, l'Ordre Plasma n'avait pas le temps de chomer. Au contraire, il se devait de toujours être réactif, d'aider les gens qui étaient dans le besoin... Bref, comme j'ai dis, et comme je le répète, il n'avait absolument pas le temps de faire des choses inutiles... Dont, il faut bien l'avouer, donner des missions à des novices. Pourtant... Petit « spoiler », que vous savez déjà... La première mission de Jadïd sera bien donné par Machina. Mais là, le cas est spécial, il faut bien l'avouer...

"Allez, à table ! C'est prêt, aidez-moi à mettre la table..."

« J'arrive ! »

Jadîd arriva, et de suite, commença à aider à mettre la table, comme fit Arthur. Cela, c'était le bonheur des parents, Arthur, comme Jadïd avaient toujours été très serviable... Edward aussi, au souvenir de Jadïd. Cela faisait encore plus longtemps qu'il n'avait pas mangé avec le plus grand frère de la famille, mais ce dernier était aussi quelqu'un de très gentil, bien que les intérêts du jeune travesti et celui de l'important Chevalier Plasma, n'étaient pas très proches. Il s'était de toute façon, et c'était entièrement logique, toujours rapprochés du garçon de son âge... Bref, en tout cas, le plat était prêt... Globalement c'était réaliste. La salade de riz, c'était quelque chose de plutôt rapide à faire... Et cela, je m'y connais, j'ai genre passé trois ans de ma vie, en temps qu'étudiant, à manger que ça le midi. Ouais, c'était nourrissant, et pas trop cher... Donc, vous comprenez pourquoi j'en ai fais plein... Niveau de si c'était bon pour la santé... Franchement, j'ai des doutes... Mais bon...

"Alors, Jadid... comment va ton père ? Il a été mort d'inquiétude, quand tu es parti à Kalos... On l'a tous été..."

« J'ai fais une grosse erreur. J'ai été stupide... »

Totalement. Il avait honte de son comportement. Certes, il avait fait cela, il estimait, pour des raisons qui étaient explicables... Mais il ne l'avait fait ni au bon moment, ni de la bonne façon. Il aurait dut en parler avec ses amis, mais non, il avait été tellement énervé, qu'il était parti, comme cela, sans réfléchir ne serait-ce qu'une demi-seconde... Mais dans un sens, cela était compréhensible à son âge. Et cela... Il l'avait dit ouvertement, cela lui avait été utile. Il avait bien fait de le faire... Il voulait dire, il n'était toujours pas fier de l'avoir fait, et il pensait effectivement avoir fait du mal... Et sa rencontre avec Green s'était très mal passé... Mais quand même : ses rencontres avec Airie Yamoto, et Clyde Fitzgerald, avaient bien montré des choses formidables. Ils lui avaient appris des conseils, il avait même toujours le devoir de faire un joli chapeau pour Airie... Bref, il continua alors son pardon :

« J'me suis engueulé avec Papa, et j'lui ai dis plein de choses méchantes, en pensant qu'il m'aimait pas... Mais c'est fini, on s'est réconcillié, et je me suis excusé. Je le devais. »

« JE » me suis excusé. En effet, jamais Sarama ne s'était excusé pour ce qu'il aviat dit à Jadïd, ce qui l'avait pourtant blessé. Ce n'était pas que Sarama était méchant, ou n'aimait pas son fils... Mais c'est qu'il ne comprenait pas son fils. Il ne comprenait pas cette passion de la mignoneté. Bref, Jadïd reconnaissait ses tords, la preuve, il faisait cette confession en public, pour bien montrer qu'il était déçu. Déçu de lui-même, du fait qu'il avait fait cela... Il estimait que cela n'était pas excusable de sa part. Bref, en tout cas, tout était bien qui finissait bien. Le père et le fils s'était finalement réconcillié, bien qu'on sentait encore quelques incompréhensions entre les deux. Ainsi, ils avaient put parler de choses plus importantes, plus urgentes, plutôt que se disputer sur des choses ridicules... Ainsi, le jeune garçon avait bien expliqué qu'il s'excusait pour ses rêves absurdes... Sans toutefois entièrement les abandonner. Son idée de faire une arène de Pokémon Mignon, restait toujours au fond, dans sa tête... .

« Papa va bien... Il se plaint beaucoup de la lenteur administrative, pour lui et pour les autres victimes seulement d'accidents matériels... Il dit qu'on devrait le bacler plus vite, pour venir en aide des vraies personnes qui ont eu des problèmes... Et il... »

Le garçon prit une grande respiration.

« Il pense avoir trouvé une nou... Une nouvelle maison. »

C'était dur, mais il devait pas craquer. Ce n'était qu'une maison. Il referait des nouveux souvenirs, il s'attacherait à ce nouveau lieu... Et puis, comme son père lui avait dit, tout content, il y avait PLEIN de trucs qui avaient été sauvés ! Bref... Ils devaient tenir, lui et son père. Une fois, il se souvenait, un gamin de sa classe s'était moqué, car il n'avait toujours pas fait le deuil de sa mère... Ce fut l'unique fois où Jadïd s'était énervé. Il s'était battu, dans la cours de l'école. Et il avait même fait mal au bullies ! Ouais, un petit gosse de riche prétentieux, qui avait eu quelques mauvais coups, avant que ses gros bras arrivent, et massacrent le pauvre Jadïd. Jadïd s'en souvenait... Lui n'en n'était pas fier, mais Sarama et même Alphonse avait félicité le garçon, quand il avait été annoncé le pourquoi, de son UNIQUE heure de colle de sa scolarité... Emily avait grondé après les deux pères irresponsables... Elle avait bien raison. Bref, Jadïd fit un sourire, pour tenter de rester optimiste. Encore une fois, les Asgards avaient subi bien pire. Eux ce n'étaient pas que des dégâts matériels... Bon, sang, quel débile il était... Il aurait pas du parler de cela... Pff... Il ne méritait pas d'être à cette table...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Jeu 18 Aoû - 8:24

« J'ai fais une grosse erreur. J'ai été stupide... J'me suis engueulé avec Papa, et j'lui ai dis plein de choses méchantes, en pensant qu'il m'aimait pas... Mais c'est fini, on s'est réconcillié, et je me suis excusé. Je le devais. »

"Je" et pas nous, tous avaient noté la subtile différence que cela faisait, sauf Vipélia pour des raisons évidentes, d'ailleurs, elle était trop occupée à se resservir. La salade de riz c'était très bon ! Toutes ces saveurs mélangées... il fallait reconnaître une chose aux humains, ils mangeaient bien mieux que les pokemons, qui eux se contentaient de peu. Mais en dehors de la sauvage, Arthur et sa mère avaient un peu de peine pour le pauvre Jadid. Ca aurait bien étonné Emily que Sarama s'excuse ! Si elle l'avait été là, elle l'aurait forcé, certaine que c'est ce qu'aurait fait son amie défunte Yasmina. Une forte tête, ce Sarama, et puis il y avait toujours eu des problèmes d'incompréhensions avec Jadid, ce garçon si particulier. Certainement pas le fils qu'attendait Sarama, tout comme Alphonse n'attendait pas à Arthur. Sauf qu'Alphonse avait déjà eu Edward qui lui ressemblait davantage et était (presque) le parfait héritier en tant que combattant Plasma. Mais bon, il aimait quand même beaucoup Arthur, son petit dernier, tout comme son ami aimait son fils unique, à n'en point douter. Emily voulut un peu dissiper le sérieux de la conversation en disant :

"Tant mieux... et puis ça t'a fait voir du pays, Kalos est une région magnifique."

Ah, ça, c'était certain ! Quoi que cela faisait plusieurs années qu'elle n'y avait pas mis les pieds, mais dans ses souvenirs, c'était vraiment très beau. Elle y était allée avec son mari, et Noarfang, Simularbre et Manternel bien évidemment, pour combattre l'influence néfaste de la Team Flare, qui voulaient utiliser des pokemons pour détruire le monde, rien que ça... enfin, détruire tout le monde sauf eux et leurs affreuses tenues oranges. Mais Kalos avait été une belle région à visiter, surtout la ville-lumière, Paris, également connue pour être une ville très romantique. Alphonse lui avait offert des boucles d'oreille de toute beauté, qu'elle portait chaque jour depuis ce voyage. Et pour un garçon appréciant la mode comme Jadid, ça avait dû être vraiment chouette ! Aucun membre de la famille Asgard n'avait un intérêt particulier pour le bon goût en matière de vêtement, sans être habillés comme des sacs non plus, hein ! Ils étaient juste habillés normalement, comme la plupart des gens. Donc le dénommé Jadid avait peut-être au moins profité de cette expérience unique, et s'il avait su se débrouiller jusqu'à son arrestation, c'était quand même pas mal, elle ne l'aurait jamais cru capable, lui qui était si coquet et si douillet. Peut-être voulait-il ressembler à Arthur, et voyager à travers le monde, songea-t-elle avec un petit sourire amusé.

« Papa va bien... Il se plaint beaucoup de la lenteur administrative, pour lui et pour les autres victimes seulement d'accidents matériels... Il dit qu'on devrait le bacler plus vite, pour venir en aide des vraies personnes qui ont eu des problèmes... Et il... »

"Ca ne m'étonne pas de lui..."

Sarama était une forte tête mais avait un grand coeur tout de même, évidemment que les blessés devaient être prioritaires, d'autant plus quand son meilleur ami en faisait partie. Mais bon, Alphonse, lui, était plutôt bien traité à l'hôpital, ce n'était pas son genre de se plaindre, après tout. Il avait hâte qu'on lui installe sa prothèse pour qu'il puisse retourner travailler ! Même s'il sous-estimait clairement le temps d'adaptation... Mais en disant cela, Jadid paraissait bien triste, et, après avoir pris une grand respiration, il déclara finalement :

« Il pense avoir trouvé une nou... Une nouvelle maison. »

"Oh... et vos affaires, vous avez réussi à les récupérer ?"

La maison où l'on avait grandi, ça avait quand même de l'importance, d'autant plus que là, c'était surtout la dernière demeure de Yasmina, alors Emily comprenait très bien pourquoi Jadid était dans cet état. Au moindre sanglot de sa part, elle lui aurait fait un câlin pour le consoler, le pauvre choupinet... elle espérait au moins que les affaires de la famille avaient été conservées, notamment les affaires de Yasmina, et bien sûr toutes les photos. Ils en avaient beaucoup ici, de photos d'eux, mais quand même. Arthur était assez gêné de voir son ami tout triste comme ça, il avait aussi envie de le consoler mais ne savait pas trop comment s'y prendre. Lui non plus n'aimerait pas que l'appartement des Asgards soit rasé par des Rockets timbrés... alors le brun déclara d'une voix compatissante :

"Ca va aller Jadid ? On... on pourra te créer de nouveaux souvenirs dans cette nouvelle maison...", finit-il avec un sourire encourageant.
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Jeu 18 Aoû - 18:01

Et bien ! C'était très bon ! Faut dire la salade de riz... Franchement, c'était le plus parfait. C'est bon, et pas cher. Vous voulez ma recette ? Bien sur ! Cela me fera un paragraphe de moins à faire. Alors, mettez à cuire du riz et des oeufs. En attendant que cela cuise (du riz dix minutes, c'est le mieux, en plus, vous pouvez ainsi mettre les oeufs avec le riz. Attention, le riz est mit à ébulition !) Donc, en attendant, dans un saladiez, mettez une boite de thon, avec de la vinaigrette, et emiettez le. En suite, mettez une boite de maïs. Mélangez le tout, et coupez le surimi, avant de le mettre, avec des tranches de tomates. Mélangez le tout. Mettez le riz une fois cuit, et ecailler les oeufs. Alors, vous pourrez installez les oeufs coupés dedans. Si vous aimez ça, n'hésitez pas à rajouter de l'avocat, ou du fromage... Mélangez le tout, et faite le refroidir a peu près une heure. Avant de manger, rajouter des croutons... Et voilà ! Vous avez un super bon plat, prêt à manger ! Merci qui ? Merci ce paragraphe qui me fait gagner des lignes o/ !

"Tant mieux... et puis ça t'a fait voir du pays, Kalos est une région magnifique."

« Magnifique ! J'ai vu des superbes boutiques de vêtements, ils ont un goût très raffiné. ».

En effet ! Bien plus rafiné et plaisant, aux yeux du fameux Jadïd, qu'à Unys... Fallait bien le dire, à Unys, la mode... Ce n'était pas ça. Bon, il y avait des boutiques de vêtements sympa... Mais Kalos étaient tellement plus beau ! Après, tout, c'était bien la région de la beauté... Bon, d'accord, à la capitale de la région de la beauté, il lui était arrivé quelque chose de très moche... Mais ce n'est qu'une tentative moisie de ma part de faire un jeu de mot de merde ! Donc, ça ne marche pas ! Namého ! Faut un peu de sérieux, quand même ! On était dans dans une cours de récré, crévindiou ! Bref, concentrons nous un peu, au lieu de dire des stupidités... Ainsi, très vite après, la discussion revint sur les choses plus... Sombre disons, et qui avait aussi une grande importance.... La question du logement de Jadïd :

"Oh... et vos affaires, vous avez réussi à les récupérer ?"

« Oui, ce qui pouvait être sauvé... »

En effet. Ce n'était pas tout... beaucoup de choses étaient perdu. Déjà, tout les trucs genre machine, ordinateurs, tout ça avait été tué dans la destruction. Plus d'ordinateur, plus de machine de cuisine, plus de télévision... Tout ça, c'était mort. Les livres avaient plutôt bien survécu, mais de nombreuses photos étaient détruite, un album photo, très précieux, avait été broyé littéralement entre deux pierres... Jadïd avait failli pleurer en apprenant la disparition de ce magnifique receuil de souvenir, si précieux... Bref, il ne voulait pas se plaindre, il n'était pas à se plaindre... Il se disait que bah... Plein de choses auraient pu disparaître aussi, et pourtant, on avait pu le retrouver, et que sans aucun doute, certaines personnes, dans le même cas que Jadïd, n'ayant subit que des pertes matériels, avaient perdus encore plus d'objets, de souvenirs...

"Ca va aller Jadid ? On... on pourra te créer de nouveaux souvenirs dans cette nouvelle maison..."

« Oui ! Oui ! C'est pas grave... Je veux pas me plaindre... »

Il ne voulait pas se plaindre... Mais il ne voulait pas donner aux autres l'impression qu'il se retenait de se plaindre... Sentiment et sensation d'équilibriste qui était plutôt gênant pour le jeune garçon travesti blondinet. C'était un moment tellement dur... Quand on voulait se plaindre. On voulait pleurer. On voulait qu'on s'occupe de nous... Mais c'était pas possible, car au fond, on était pas à plaindre... C'était un sentiment, un mélange de tristesse, d'égoïsme... C'était très dur. Et Jadïd, lui, avait un peu tendance à toujours penser qu'il était dans ce cas. Dans tout les cas même ! Jadïd estimait toujours qu'il ne devait pas se plaindre. Que le monde, pour beaucoup, étaient bien plus sombre. Bref, ainsi, le jeune garçon, très souvent, et même souvent trop souvent, estimait qu'il ne devait pas se plaindre. Et ainsi, il se retenait, retenait, retenait... Jusqu'à ce que ça cède. Et en général, ça ne se passait pas bien.

« Oh, vous savez la meilleur...? En théorie, Papa avait pas le droit d'aller chercher ses affaires... Ils ont trop peur des voleurs...  »

Ouais, c'était classique, après les catastrophes naturels. Bon, ici, nous sommes face à une catastrophe provoqué par l'homme, mais il faut voir cela comme similaire aux cas de catastrophes naturels. Bref, ainsi, il y avait souvent des voleurs qui fouillaient les ruines, pour tenter de récupéré le plus de bien possible... Encore pire, bien souvent, ils étaient des véritables charognards, vu qu'ils visaient les maisons abandonnés, des gens qui sont mort... C'était terrible ce genre d'épisode, mais il faut bien comprendre qu'il y en aura toujours, des gens à penser la fameuse maxime : le malheure des uns, fait le bonheur des autres... Et certains profitait de ce malheur pour gagner le plus possible. Engranger le plus possible... Mais Sarama, pour lui, ce genre de personne... Disons que mieux vallait pas qu'il le fasse devant lui. Sinon, je vous assure qu'ils n'allaient pas bien finir. Sarama n'était pas du genre à rigoler... loin de là, même si vous voulez mon avis... Bref, en tout cas, Jadîd continua alors l'histoire.

« Alors il est venu avec son Minotaupe, il a creusé, et a permit aux habitants de récupéré leurs affaires. Tout en contrôlant de lui-même. Il est resté 12 heures dans le poste des FPI, avant qu'il le relache en disant qu'il avait bien fait ! »

Une anecdote, assez récente ainsi. Peut-être d'ailleurs qu'Emily la connaissait déjà... En tout cas, Alphonse la connaissait déjà, vu qu'il lui avait raconté. Sarama était du genre à estimer qu'il ava it souvent raison, et que parfois, les autres avaient tord. Et là, dans ce cas, on est typiquement dans le cas où il a estimé qu'il avait raison et les autres non. Bon, heureusement, dans ce cas particulier, cela avait marché... Mais pourquoi Jadïd nous racontait ça ? Et bien, pour tenter de montrer qu'il n'était pas triste, qu'il était toujours capable de faire de l'humour, etc... Bref, le jeune garçon ne voulait pas inquiéter Emily, ou surtout Arthur. Les pauvres avaient déjà assez de soucis... Un bon époux devait toujours être là pour rassurer son époux(se), quoiqu'il arrive, et inversement ! Car il fallait toujours se soutenir mutuellement ! Hein Arthur ? Hein Jadïd ? Damnit... Je vais encore une fois, beaucoup trop loin. Mais que voulez vous...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Jeu 18 Aoû - 19:05

« Oui ! Oui ! C'est pas grave... Je veux pas me plaindre... »

Arthur était rassuré de revoir son ami sourire, il n'aimait pas le voir tristounet, ça donnait envie de le consoler en lui faisant un câlin. Fufu tu sais pas ce que t'as raté, petit Jadid, t'aurais peut-être dû éclater en sanglots finalement, t'aurais eu une belle récompense. Mais heureusement quand même que le blondinet avait retrouvé un sourire relatif. Après, il avait quand même le droit de se plaindre, chaque habitant de Volucité et même d'Unys avait le droit de se plaindre de cette situation de chaos et de destruction créée par l'odieuse Team Rocket. Qu'on ait perdu un proche ou même un logement, ou même qu'on n'ait rien perdu du tout, par solidarité, on avait bien le droit de se plaindre. Mais sans doute Jadid devait faire la comparaison entre ce qu'il avait perdu lui et ce qu'avaient perdu les Asgards, à savoir la jambe de leur patriarche. Mais en même temps, en jouant à ce petit jeu, eux non plus n'auraient pas le droit de se plaindre, puisqu'au moins Alphonse n'était que blessé, pas mort contrairement à certains autres. Bref, à ce petit jeu, seuls ceux qui avaient perdu toute leur famille, tous leurs pokemons, leur maison et leur poisson rouge avaient le droit de se plaindre. Bref, tout le monde en avait le droit, et Jadid également, cette perte avait dû en plus lui rappeler la perte tragique de sa mère...

« Oh, vous savez la meilleur...? En théorie, Papa avait pas le droit d'aller chercher ses affaires... Ils ont trop peur des voleurs... Alors il est venu avec son Minotaupe, il a creusé, et a permit aux habitants de récupéré leurs affaires. Tout en contrôlant de lui-même. Il est resté 12 heures dans le poste des FPI, avant qu'ils le relache en disant qu'il avait bien fait ! »

"Héhé, ça ressemble bien à notre Sarama..."

Sarama, un homme têtu, voire borné, mais très gentil dans le fond, toujours prêt à aider son prochain. Emily n'avait pas entendu parler de cette anecdote mais ne doutait pas un instant de sa véracité. Si elle l'avait su, elle aurait fait un peu la morale au père de Jadid, qui se montrait parfois trop imprudent, même si cette fois, l'histoire avait bien finie. Enfin, quand même, douze heures ! Une demi-journée entière dans un poste de police, ça n'avait pas dû le rapprocher des FPI, ça, héhé ! Déjà qu'Alphonse était moyennement friand de cette alliance Plasma-FPI, voilà qui allait mettre de l'eau à son moulin lorsqu'il apprendrait cette histoire ! Et pourtant, il était forcé de reconnaître que c'était la force combinée des Plasmas et des FPI qui avaient boutés les Rockets hors d'Unys, telle Jeanne d'Arc avec les anglais ! Car même avec le Roi Plasma qui avait vaincu le leader machiavélique de la Team Rocket, et bien ça n'aurait peut-être pas suffi à décourager les fous furieux Rockets et leur dinosaure tyrannique. Bref, la matriarche de la famille Asgard comptait bien parler de cette affaire dont parlait Jadid lorsqu'elle verrait Sarama, peut-être qu'elle le verrait demain au travail, ou bien à l'hôpital... Les adolescents avaient presque fini leurs assiettes - ils mangeaient vite bon sang ! - et Emily amena donc la corbeille de fruits pour qu'ils se servent :

"Voilà les desserts. Alors, que comptez-vous faire cet après-midi, les enfants ? Enfin, les ados..."

Elle se reprit juste à temps, ne souhaitant pas vexer ces grands enfants. Il n'y avait rien de pire pour un ado que d'être traité comme un gamin, après tout, enfin, chez la plupart des ados. Vipélia se ficherait bien de comment on l'appelait, elle était forte occupée à manger une pomme bien juteuse, pour une fois que les humains mangeaient un aliment "normalement" c'est-à-dire avec les mains, de la façon la plus simple possible. Sauf quand on s'appelle Anakin Skywalker ou Padmé Amidala et qu'on mange une bête poire avec des couverts. Sales bourges ! Enfin, pas Anakin, vu qu'il est habillé avec un sac poubelle dans l'épisode 2. Enfin bref, Emily se demandait bien ce qu'avaient prévu les petits jeunes. Elle, comme ses maudits supérieurs voulaient la forcer à prendre un congé, et bien elle n'était pas encore sûre de ce qu'elle allait faire. Peut-être un grand ménage d'été dans tout l'appartement, avant le retour de son mari ! Elle ne pouvait pas rester oisive, sinon, elle allait encore déprimer... ou alors faire des courses pour faire des bons plats pour son mari ! Quelle femme dévouée... En même temps, là, elle ne pourrait plus réprimander Alphonse pour participer à parts égales aux tâches ménagères, puisqu'il était blessé, et à long terme... si ça se trouve, il allait en profiter, le coquin, pour se la couler douce ! Mais elle arrivait bien à savoir quand il jouait la comédie ou non, de toutes façons... Arthur, indécis, répondit simplement :

"Je sais pas... on pourrait aller au parc, peut-être... ou bien s'occuper des pokemons recueillis au QG... Qu'en penses-tu, Jadid ?"

Et puis il se servit dans la corbeille de fruits et prit une banane. Oui, une magnifique banane, assez longue, elle avait l'air juteuse. Quoi, comment ça un double-sens ? Mais voyons, vous avez l'esprit particulièrement pervers, mon enfant non désiré. Il avait bien le droit d'aimer les bananes, tout de même ! Donc il se régalait, tout en pensant à ce qu'allait pouvoir faire notre super trio cet après-midi. Peut-être qu'il y aurait d'autres missions Plasmas au QG, et il y avait toujours ces pokemons abandonnés ou blessés que l'Ordre recueillait en son sein le temps qu'ils aillent mieux, et dont les membres et bénévoles pouvaient s'occuper. Ou alors le parc, comme la pluie avait cessée, il allait peut-être faire beau ! Vipélia serait sans doute ravie d'être au grand air, ne pouvant rester enfermée trop longtemps... mais Arthur demeurait indécis, laissant le choix à son ami. Sinon, ils pourraient aussi se rendre tous les deux dans la chambre du brun et... fufu... vous voyez ou je veux en venir, hein ? ils allaient jouer à la console ! Ce n'était pas de grands joueurs, d'autant qu'Emily veillait à ce qu'ils n'aient pas les yeux trop abîmés par ces écrans et qu'il faille payer les lunettes après (surtout à Unys, où il y avait une sécurité sociale légère, comparée par exemple à celle de Kalos). Bref, que voulait faire Jadid ? Quel était son désir le plus profond ? Enfin, pour occuper l'après-midi, je parle, ne voyez pas pas tout de suite un sous-entendu, fufu.
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 19 Aoû - 6:48

Cela avait marché... Il faut bien le dire, tout cela était dur pour Jadïd... Parfois, il se demandait ce qui s'était passé... Il avait conscience de ne pas réussir à faire le deuil de sa mère... Mais pourquoi ? Et bien, il ne faut pas croire, un deuil, c'était quelque chose d'extrêmement complexe. Bon, il est vrai qu'à part Sylvia et Archibald, tout mes personnages s'aventurent dans l'analyse, et l'exploration de ce thème... Mais bon, c'est un thème très intéressant, et qui me touche particulièrement. Jadid ainsi ne comprenait pas... Alors, bien sur, il y avait le fait qu'il n'avait jamais vu sa mère disparaître... Pour tout dire, même Sarama, vu qu'aucun des deux n'avaient supportés l'idée de voir le cadavre de respectivement de sa mère, ou de sa femme, meurtri par un accident de la route, accident si banal, qui devait arriver si régulièrement à Volucité... Cela jouait aussi. Et surtout le fait que Jadïd n'avait pas perdu sa mère avant âge de raison. Il l'avait perdu jeune, mais suffisament vieux pour avoir conscience de la mort, de la disparition des êtres chers... Et de sa propre fragilité dans l'existence...

"Héhé, ça ressemble bien à notre Sarama..."

« Oui, hé hé ! »

Mais il ne fallait pas penser à cela, il ne fallait pas laisser les sombres pensées s'envahir. C'était pour cela qu'il n'avait pas parlé de l'anecdote... Alors, reparlons-en d'ailleurs... Vous pouvez maintenant deviner pourquoi Sarama n'en n'avait pas encore parlé à Emily... Car il savait qu'il aurait sans doute une petite réprimade... Qu'il aurait bien mérité, il l'avouerait lui-même... Après tout, c'est vrai que ce qu'il avait fait, était totalement contraire à tout les règlements. C'était l'une des raisons pourquoi Sarama n'avait jamais vraiment monter dans la Team Plasma... Et même dans l'Ordre qui l'a succédé... Bien qu'il avait un puissant Minotaupe, et un Guériaigle, ses deux compagnons, et bien... Et bien, son non-respect des ordres quand il estimait que ne pas y obéir était mieux, faisait qu'il n'était pas considéré comme forcément totalement fiable... Surtout avec des recrus sous son ordre... Surtout qu'en plus, contrairement à Eric, il lui était arrivé de ne pas obéir à des ordres... Et de faire des bêtises à cause de ça. Voir, une fois, de faire capoter totalement une mission, car il croyait bien faire. Il s'était fait fortement réprimer, et là, il avait rien à dire. Il était entièrement responsable, et il le reconnaissait.

"Voilà les desserts. Alors, que comptez-vous faire cet après-midi, les enfants ? Enfin, les ados..."

« Euh... »

Tient, c'était une bonne question ! C'est vrai qu'il en avait aucune idée... Il allait sans doute faire des trucs intéressant... Mais Jadïd n'avait jamais été très bon, disons, pour trouver des activités... Il proposerait bien, il avait très envie de le faire, de faire des boutiques de vêtements dans Volucité... Mais il savait que cela n'intéresserait pas du tout Arthur... Et encore moins Vipélia ! Oui, car Jadïd était bien devenu ami avec l'amie d'Arthur, demoiselle qu'il trouvait très gentille... Et très proche d'Arthur... Mais peu à peu, il commençait à moins les voir comme des amoureux. Retournement de pensée pour permettre le Artdïd ? Non, tout simplement, en commençant à les connaître, et bien, on remarquait qu'ils ressemblaient totalement à des frères et soeurs, plutôt qu'à des amoureux. Vipélia avait visiblement maintenant deux familles, et franchement, Jadïd trouvait cela encore plus chouette. Vipélia méritait de découvrir ainsi la notion de vraie famille... Oui, heureusement qu'il pensait beaucoup, et parlait peu, car là, il avait pensé ouvertement que la famille de Vipéliaire, avec Lianaja, de Vipélia, n'avaient pas été une vraie famille...

"Je sais pas... on pourrait aller au parc, peut-être... ou bien s'occuper des pokemons recueillis au QG... Qu'en penses-tu, Jadid ?"

« Mmh, le parc me semble très bien, tant qu'il se met pas à repleuvoir... »

Sur, il n'avait pas encore envie d'être trempée... Après, cela pourrait être plus intéressant... Après tout, la nouvelle tenue d'Arthur était bien plus... Disons que si elle était mouillé, le tissu se mettrait donc à coller sur le beau torse du jeune homme... Attendez, il était entrian de penser à quoi là ?! Jadïd, oui, vous avez bien entendu, enfin, bien lu, avait eu quelques pensées, disons... Curieuse. Faut dire, même si cela l'avait énormément gêné... Et bien, il faut bien avouer que cela ne l'avait pas fortement déplu, de voir le fameux Arthur quasi nu... Au contraire même. Alors bien sur, il serait plus facile de se ballader nu en pleine guerre du Viet-Nam avec un drapeau américain tatoué sur les fesses, que réussir à lui faire avouer à vive voix, encore plus dur devant Arthur, mais quand même, il ne pouvait pas cacher à nous, narrateur omniscient... Donc, nous, et bien, nous savons tout... Tout sur tout...

« Il doit il y avoir peu de monde, je pense, avec la pluie qui a frappé... Puis, on va peut-être de nouveau pouvoir aider des gens... Tant qu'on est prudent bien sur ! »

Instinctivement, il massa son épaule, ce qui ne fut pas une bonne idée, étant donné qu'il grimaça immédiatement à cause de la douleur... Cela était encore assez douloureux -alors que sans doute que Vipélia avait déjà considéré la blessure comme oublié et cicatricé, à ses yeux, et à ses sens qui avaient disons bien plus l'habitude d'avoir mal, au comparaison au fait que notre Jadïd national, comme vous le savez... Bref, il croqua alors dans une pomme, tranquillement, pendant qu'Arthur mangeait toujours sa banane. Mmh ! C'est bon, les bananes... On y réfléchissant, maintenant, il aurait préféré une bonne banane dans sa bouche. Après, il fallait faire attention, c'était parfois gros, fallait faire attention... Surtout que Jadïd avait une petite bouche délicate. Donc, il préférait la prendre délicatement, avant de la mettre en bou... Putain, je me sens sale. Mais extrêmement sale... A vous les studios...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 19 Aoû - 10:11

« Mmh, le parc me semble très bien, tant qu'il se met pas à repleuvoir... »
"D'accord, va pour le parc !"
"Parc ? Ouais !"

En entendant ce mot magique, Vipélia était tout bonnement ravie et ne cacha pas sa joie ! Enfin aller dans un endroit naturel, ce n'était pas trop tôt. Elle n'appréciait guère rester dans l'appartement, malgré toutes les distractions humaines à disposition. Regarder des heures la télévision comme Manternel ? Boarf, c'était ennuyeux, même si ça l'aidait pour sa compréhension orale. Jouer aux jeux vidéos d'Arthur ? Ils étaient trop compliqués, vu qu'il appréciait les RPG, il y avait trop de dialogues pour elle. Lire un bon livre ? Elle ne savait pas encore lire, sauf les vieux livres pour enfants que lui avait donnés Emily, laquelle les avait utilisés pour Edward et Arthur. Donc, elle préférait de loin sortir, gambader, respirer l'air frais de la végétation plutôt que celui pollué de cette métropole qu'était Volucité. Et en plus, là, elle connaissait le vocabulaire de la nature ! Arbre, feuille, fleur, herbe, elle connaissait tous ces mots, donc si Arthur et Jadid en parlaient et bien elle ne serait pas totalement larguée. Bon, il y avait une chance sur mille pour qu'ils en parlent, mais ne brisez pas l'espoir de la sauvage. Enthousiaste, cette dernière finit rapidement de manger sa fameuse pomme, qui était très bonne par ailleurs. C'était rare de la voir aussi joyeuse, d'habitude, elle conservait un sang-froid et un air calme, presque stoïque, à toute épreuve, alors maintenant les garçons n'avaient plus le droit de changer d'avis, sinon ce serait comme donner une sucette à un bébé et la lui reprendre juste après, tel Mr Burns dans Les Simpsons !

« Il doit il y avoir peu de monde, je pense, avec la pluie qui a frappé... Puis, on va peut-être de nouveau pouvoir aider des gens... Tant qu'on est prudent bien sur ! »
"Et cette fois n'oubliez pas le parapluie..."

Et oui, Emily n'avait pas envie d'avoir trois malades de retour à l'appartement ! Elle aurait de quoi s'occuper, certes, mais ce ne serait pas de la tarte. En plus Sarama devrait récupérer un Jadid malade... Donc, prudence est mère de sûreté, il fallait prendre la parapluie au cas où il pleuvrait de nouveau, d'ailleurs, elle n'avait pas pensé à regarder la météo ce matin, donc autant prendre cette précaution. Jadid avait raison, il fallait être prudent ! Arthur finissait donc sa délicieuse banane... la banane qu'il tenait à la main, hein, pas celle de Jadid... y aurait pu avoir double-sens vu que j'ai comme par hasard mentionné Jadid juste avant. Donc, il la finissait, voyant bien que Vipélia était très pressée de repartir. Bref, une fois leurs fruits juteux mangés, les trois adolescents débarrassèrent la table, puis aussitôt, Vipélia tira les deux garçons par la manche pour les amener vers la sortie. Oui, quand elle voulait quelque chose, elle savait s'en donner les moyens ! Arthur eut juste le temps d'attraper le parapluie avant de lancer à sa mère, sur le seuil de la porte :

"Merci pour le repas, Maman, on rentrera... heu, on sait pas trop quand..."
"Amusez-vous bien ! Et soyez prudents, surtout !"

Et oui, il fallait un juste équilibre ! Ils étaient jeunes, ils avaient bien le droit de s'amuser, mais attention à ne pas prendre des risques pour autant. Arthur était plutôt prudent en général, même s'il aimait bien découvrir de nouveaux lieux, il pouvait vite se laisser dépasser par sa soif d'aventure. Jadid, lui, semblait au moins plus prudent, il permettrait de canaliser son ami si besoin était. Quoi qu'il avait quand même fugué à Kalos ! Heureusement, Vipélia était là, elle. Non, je déconne, c'était la pire des trois, elle ne suivait que son instinct et faisait absolument ce qu'elle voulait... bon après son instinct lui disait parfois d'être prudente, hein, pour survivre à l'état naturel, il fallait être prudent, sinon, on mourrait bien trop tôt. Mais de toutes façons, comme elle avait sans doute plus de force que les deux garçons réunis, c'était sans doute elle qui allait décider... c'était clairement la dominante du trio, niveau force, je veux dire, et puis c'est surtout qu'elle se fichait un peu de l'avis des deux autres quand elle avait décidé de quelque chose. Arthur était plus diplomate, lui, toujours à chercher un compromis... Enfin bref, Emily s'inquiétait un peu qu'ils se mettent encore dans le pétrin, mais ils étaient quand même responsables, globalement, elle n'avait pas à rougir de l'éducation qu'elle avait donné à ses fils. Et elle... et bien elle allait faire un grand ménage ! Manternel allait donner un coup de main, au grand déplaisir de cette dernière qui allait devoir mettre en pause son épisode des Experts : Saint-Nazaire !

Le trio sortit donc de l'appartement, puis du bâtiment, et pouvaient constater avec plaisir que la pluie avait bien cessée, qu'il y avait même un Soleil timide dans le ciel. Et maintenant, direction le parc ! Par chance, chaque lieu où ils allaient dans ce rp n'étaient pas éloignés, comme c'est pratique. Sinon, ils auraient pu prendre le tram, hein. Mais c'était mieux de marcher, meilleur pour la santé ! Ils marchaient donc, et Arthur déclara alors :


"Jadid, tu veux peut-être visiter des boutiques sur le chemin, nan ?"

Il dit cela avec un petit sourire malicieux, puisque pour se rendre au parc, le trio marchait devant plusieurs boutiques avec des beaux vêtements en vitrine. Le brun n'ignorait pas l'intérêt de son meilleur ami pour la mode et le bon goût en matière vestimentaire, ça non. Il ne l'avait jamais partagé d'ailleurs, lui se contentait de mettre des fringues qui lui allaient, agréables pour voyager et pas trop tape-à-l'oeil. Mais il pouvait comprendre que le blondinet appréciait cela, après tout, chacun ses passions ! Et même s'ils se ressemblaient, ils pouvaient en avoir des différentes. Il y avait quand même de jolies boutiques à Volucité, même si elles ne valaient pas celles de Kalos, pour sûr. Bref, le brun voulait juste faire plaisir à son ami en lui proposant cela, en le taquinant légèrement au passage. Qui aime bien châtie bien ! Bon, là, c'était plus que "bien aimer", mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 19 Aoû - 11:30

Les fruits ! C'est bien ! C'est bon ! Jadïd adorait les fruits. Il avait la chance d'avoir toujours aimé légumes et fruits... Et d'aimer un peu tout enfaite. C'était l'avantage d'avoir un père qui cuisinait bien et une famille amie, presque une tante, qui cuisinait tout aussi bien... Donc, on apprenait à varier les goûts, et surtout, donc, on aimait tout, contrairement aux personnes qui avaient des parents qui cuisinaient plus rarement, et qui avaient donc plus tendance à ne pas aimer. Ainsi, pendant qu'Arthur continuait de mettre en bouche sa banane, Jadïd préférait croquer dans la pomme, tout en se disant que finalement, il aurait du faire comme Arthur, et aimer la banane, Mais bon, c'était trop tard, et il ne fallait pas manger trop ! La banane, c'est un plat très riche, et qu'il ne faut pas en abuser. On ne met pas trop de banane en bouche ! Sinon, c'est trop riche, et on risque d'en tomber malade...

"Merci pour le repas, Maman, on rentrera... heu, on sait pas trop quand..."
"Amusez-vous bien ! Et soyez prudents, surtout !"
« Promis ! »

Oui, cette fois, il allait prendre un parapluie... J'aurais du écouter moi aussi Emily quand je suis allé à la Chapelle ce matin, car j'ai pas pris de parapluie... Et en rentrant pour manger -et faire cette réponse-, et bien, j'ai fini trempé comme un morceau de pain qu'on trempe dans une soupe... Ouais, l'expression est pas mauvaise, je suis assez content de moi. Bref, donc, le fameux Arthur et la fameuse Vipélia, accompagné Jadïd, débarrassa la table, et donc, Vipélia força Arthur, dans un premier temps à sortir... Sauf que Jadîd resta, très peu de temps, mais quand même, dans l'appartement, avant de rejoindre les deux fameux compagnons, ses deux futurs collègues Plasmas, de la joyeuse marmaille Plasma, la meilleur Team de tout les temps, car elle était constitué de gros boulets seulements... Bref, Jadïd déclara, très rapidement, à la fameuse Emily, en montrant une des photos.

« Madame...? Je... Je peux vous prendre cette photo...? Désolé de demander. »

La photo était assez simple, ce n'était que l'une des très nombreuses photos où on pouvait voir la famille de Jadïd, avec celle d'Arthur. Bien sur, ses photos étaient en minorité, car si les deux familles s'appréciaient beaucoup, il était déjà arrivé plus d'une fois que l'une et l'autre parte en vacance de manière différé... Tout simplement pour des questions de boulots ! Bah ouais, malheureusement, parfois Sarama avait eu des missions quand les Asgards étaient en repos, et inversément... Mais en général, les deux familles étaient ensemble... Ainsi, ayant perdu presque toutes les photos représentant sa mère, dans ce terrible accident, et bien... Il demandait tout simplement, s'il pouvait en prendre une. Juste une seule. Pour lui, comme ça... Comme ça, il garderait ce précieux souvenir, toujours sur lui. Comme dit plus d'une fois, la mère de Jadïd avait succombé sans prévenir;

Après qu'il ait alors put faire ce qu'il pouvait faire, il rejoignit le plus vite possible le fameux Arthur, pour que ce dernier n'ait pas à s'inquiéter... Après tout, ils devaient en profiter, et rester ensemble ! Ils avaient été séparés pendant tant de temps, donc, il fallait bien en profiter, et reprendre l'habitude de travailler et de faire des trucs ensemble... Enfin, reprendre l'habitude... ils ne l'avaient jamais perdu, et Jadîd était très content que Vipélia soit là, une demoiselle qui était charmante. Donc, ainsi, être ensemble, c'était cool ! Surtout entre Jadïd et Arthur... Après tout, ils devaient s'habituer, étant donné que les deux garçons allaient sans doute être de plus en plus ensemble... De plus en plus, jusqu'à très peu se séparer, et donc, avoir l'habitude de faire tout leurs trucs à deux... Courses... Missions... Cuisine... Douche... Dormir...

"Jadid, tu veux peut-être visiter des boutiques sur le chemin, nan ?"

« Je ne suis pas sur que cela plairait vraiment à Vipélia... »

Sur, après tout... Enfin, Vipélia et Arthur était un duo depuis qu'ils étaient ensemble dans l'Ordre Plasma, et cela serait bizarre... Enfin, de l'autre côté, il fallait bien se dire que bon, Arthur et Jadïd était amis depuis la plus tendre enfance... Vous ne trouvez pas cette expression bizarre ? D'ailleurs ? Non, mais tendre enfance... Genre, c'est un peu sous entendre que la viande des enfants, elle était tendre ? Après, je dis pas, sans doute que la viande d'Arthur était très tendre, et que sans doute que Jadïd aurait hâte de la goût... Ouais, je vais m'arrêter là, car si j'vais un poil plus loin, je risque de tomber dans l'explicite le plus graveleux, ce qui ne serait pas spécialement une bonne idée. Ce fameux forum restait et restera un forum tout public, quoiqu'il arrive. Malgré des sous-entendus, des Tentacruels, et des guerres. On est tout public soft quoi. Je sais, ça veux rien dis. Mais c'est rigolo comme concept. Non ? Non.

« Mais si tu insistes, pourquoi pas...! Qui sait, peut-être que je trouverai de nouvelles inspirations pour quelques tenues...! »

C'est sur que Jadïd, comme dit dans quelques postes, mais même RP précédent, avait véritablement envie de tenter, d'essayer, et de découvrir les boutiques de vêtements qu'on pouvait trouver à Volucité... Mais bon, il était quand même persuadé que ce n'était pas forcément la meilleure idée du monde, étant donné que Vipélia, et bien... Les magasins de vêtements et elle, cela devait sans doute pas faire beaucoup... Il se disait même que la fameuse Vipélia devait préféré la nudité, et la liberté que cela apportait... Enfin, pour elle... Jamais Jadîd n'oserait ce mettre nu comme ça, le naturisme, c'était très peu pour lui... Après, sans aucun doute qu'Arthur apprécierait que... Bref, le fameux travesti, donc, se disait qu'au pire, il pouvait y aller pendant juste un tout petit peu de temps... Après tout, il voulait rien acheter. Il aimait aller dans les magasins de vêtements pour s'inspirer... Rappelez-vous, Jadïd faisait tout lui-même, il faut bien le dire... Donc, pas besoin d'y rester très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 19 Aoû - 17:12

« Madame...? Je... Je peux vous prendre cette photo...? Désolé de demander. »
"Oh, bien sûr, on a tellement de photos... et c'est Emily, Jadid."

Comprendrait-il un jour qu'il ne fallait pas l'appeler "Madame" ? On pouvait se poser la question, mais il était sans doute trop poli pour appeler les adultes par leurs prénoms. C'est vrai que c'était une adulte, mais d'un autre côté, elle le connaissait depuis qu'il était tout petit alors bon... elle préférerait limite qu'elle l'appelle Tata que ce "Madame" qui mettait un peu trop de distance à son goût. Mais enfin, Arthur aurait sans doute fait pareil avec Yasmina si elle était encore de ce monde. Quoi qu'il en soit, la matriarche Asgard ne refusa pas la demande du blondinet, bien au contraire, c'était une photo banale de vacances, une photo de groupe, alors que les enfants étaient bien plus jeunes. Une belle photo mais ils en avaient plein, de toutes façons ! Elle adorait faire des photos et les classer ensuite dans des albums, ça faisait de bons souvenirs, gravés dans le temps par l'image. Bref, celle-ci ne lui manquerait pas trop, et puis elle la reverrait sans doute chez Sarama, même si elle ne savait pas si Jadid comptait l'accrocher dans sa chambre ou la garder dans son porte-feuille, par exemple. Elle n'osa pas lui demander, il pouvait de toutes façons faire ce qu'il voulait avec. De toutes façons, il n'eut pas le temps de lui demander puisque le travesti partit aussitôt, suivant Arthur et Vipélia dans les rues de Volucité.

« Je ne suis pas sur que cela plairait vraiment à Vipélia... »
"Oh, tant que ça dure pas trop longtemps, elle voudra bien. Et puis, comme on fait quelque chose qui lui plait après..."

Et oui, il y avait un équilibre à respecter ! On faisait une activité choisie par chacun, Jadid aurait ainsi le loisir de regarder les vêtements des boutiques, et puis ensuite, Vipélia aurait la joie de se promener au parc. Et Arthur ? Bah lui, il aimait surtout voyager, découvrir des terres qui lui étaient inconnues, mais il connaissait déjà Volucité et ses environs comme sa poche, il vivait ici depuis sa naissance, après tout. Il aimait aussi lire, mais c'était pas vraiment une activité de groupe... bah, il s'en fichait bien, il aimait bien se balader de toutes façons, et puis peut-être trouverait-il des fringues pour lui dans cette boutique ? Il avait besoin de quelques trucs, un T-shirt, peut-être ainsi que... quelques boxers, comme de par hasard. Bah oui, à quinze ans, on grandissait, de partout d'ailleurs, fufu. Donc, il fallait par conséquent changer les vêtements assez souvent ! Jadid, sans doute, se ferait un plaisir de le conseiller sur les boxers, non ? Et même le regarder les essayer, si ça se trouve, juste pour lui donner un avis, hein, n'y voyez rien de plus. Ah mais nan, on ne peut pas essayer les sous-vêtements dans les boutiques ! J'avais oublié... dommage, hein ?

« Mais si tu insistes, pourquoi pas...! Qui sait, peut-être que je trouverai de nouvelles inspirations pour quelques tenues...! »
"Ca marche ! Vipélia, on va juste passer dans un magasin avant d'aller au parc, d'accord ?"
"Oh... d'accord."

La jeune fille menait alors la marche vers le parc, elle avait plutôt mémorisé le chemin, curieux d'ailleurs comme elle pouvait mémoriser cela ou les mots de vocabulaire liés à la nature et pas d'autres mots... évidemment, le cerveau était plus réceptif à des informations qui l'intéressaient. En tout cas, elle était un poil déçue, ne s'en cachant pas, mais si c'était juste un court détour, elle pouvait le supporter. Puis si ça durait trop longtemps, elle pourrait toujours le dire ouvertement à Arthur, sans aucun tact comme d'habitude. Elle suivit donc les garçons dans la première boutique venue et observa les alentours. Il y avait des vêtements... plein de vêtements ! Elle pouvait comprendre que les humains veuillent se couvrir, surtout quand il fait froid, mais là, ce n'était pas un peu beaucoup ? Elle vit même une cliente du genre Paris Hilton avec les bras chargés d'habits divers et très chers... Et oui, petite sauvage, bienvenue dans la formidable, la fameuse société de consommation ! Tu ne sais pas ce que tu as manqué ! La jeune fille essayait donc de ne pas gêner les humains présents...

Heureusement pour eux, les Asgards n'avaient jamais été particulièrement friands de cette société de consommation, en tout cas pas concernant les vêtements. Ils prenaient ce qui semblait bon, pas trop cher, assez solide pour tenir plusieurs années, et évidemment vérifiaient soigneusement que ce n'était pas fait à partir de pokemon ! Emily avait même fait un scandale un jour en voyant un magnifique manteau de fourrure fait à partir d'un Feunard ! Un Feunard normal, pas un Feunard des neiges, mais un manteau de ce dernier sera sans doute mis en vente bientôt ! Bref, Arthur était comme sa famille, et se contenta d'aller au rayon des T-shirt, en prit un totalement blanc, aucun motif, ça lui allait très bien, il n'aimait pas trop se faire remarquer, puis se dirigea vers les boxers. Un lot de trois boxers noirs à pas cher, c'était parfait ! Oui, il était extrêmement rapide et peu difficile pour faire ses courses... Qu'allait en penser son ami blondinet ? Sur ce point, les deux garçons divergeaient totalement après tout. A moins que Jadid ne soit trop occupé à regarder ce qu'il y avait en cherchant des nouvelles sources d'inspiration pour ses propres créations ?
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 19 Aoû - 19:19

La deventure du magasin était coloré, et agréable à l'oeil. Jadïd se souvenait, bien souvent, en passant devant des magasins de vêtements, des clients, voir des gérants avaient dit de grand compliments au jeune travesti sur la beauté de ses vêtements, et la qualité du tissu... Bon, bien souvent, il ne se rendait pas compte que Jadïd était un garçon, mais bon... Cela, il avait l'habitude, maintenant ! Là, il savait que c'était peu probable que cela soit le cas. Il portait des vêtements quelconques ! Des vêtements, même, qui ferait que personne n'hésiterait, en voyant le jeune garçon, sur son sexe... Seul sa chevelure pouvait mettre une petite confusion, car même s'ils avaient été trempés, les cheveux restés extrêmement soigné... Mais bons, cela ne compte... Il y a des garçons qui font très attentions à leur cheveux, eux aussi... Bref, ainsi, le jeune garçon eut l'autorisation d'aller dans le fameux magasin de vêtement.

"Ca marche ! Vipélia, on va juste passer dans un magasin avant d'aller au parc, d'accord ?"
"Oh... d'accord."

Ah ! Les magasins de vêtements... Il devait avouer qu'il adorait ça. Cette ambiance, ce côté très labyrnthique, ses personnes qui viennent ainsi totalement changer d'apparence. Beaucoup détestaient cela... Et bien, je devais bien avouer que je faisais plutôt parti de ceux qui n'aimaient pas ça... Mais quand on faisait un personnage comme Jadïd, on s'y habituait. Et c'était enrichissant, car ainsi, on découvrait, cela permettait de savoir plus, sur d'autres cultures... Et on découvrait les points positifs, et on se rendait compte, qu'enfaite, et bien, les personnes avaient raison d'apprécier. On arrêtait de ne voir que les côtés négatifs, et on comprenait mieux... C'est ainsi que je m'étais mis à comprendre l'intérêt du FootBall... Avant, quand j'étais ado', j'étais REBELLE, et je me moquais des fans de foot, en disant qu'ils sont stupides, etc... Maintenant, je n'aime toujours pas ça, mais j'ai mieux compris... Et bien, les magasins de vêtements, la mode, etc... C'était un peu pareil, et Jadïd, lui adorait ça.

Comme bien souvent, Jadïd fit ce qu'il faisait dans les magasins. D'abord, il déambula un moment, pour voir un peu partout, ce qui était présent, ce qui était particulièrement mit en valeur... Et ce qui n'est pas mit en valeur... Le tout pouvait être intéressant, et le tout pouvait durer plus ou moins de temps, suivant le temps qu'avait le jeune garçon... Là, n'ayant peu de temps, il passa tout de suite à la phase la plus importante : le dessin. Il s'installa sur un pouf, et commença à croquer... Jadïd dessinait bien. En même temps, c'était quelque chose d'essentiel, quand on voulait faire de la mode, de la couture, etc... Il fallait savoir dessiner, car sinon, et bien, cela ne servait à rien : on avait besoin de dessin, pour faire de la couture. Sans savoir faire de dessin... Et bien, vos idées restaient bien souvent dans votre tête, et une fois à la coûture, il était difficile de faire sa réalisation ! Ainsi, Jadïd croquait, croquait, et continuait de croquer...

Finalement, il termina son dessin. C'était surtout des copies, des imitations, des détails... Il n'y avait pas encore de création, les créations arrivaient dans un second temps, quand il avait fini de regarder tout ses dessins... Et quand des idées venaient. Il avait dessiné un peu de tout. Sentant presque que la fameuse Vipélia avait sans doute commencé à en avoir marre de chez marre,, Il décida de presser un peu le pas. Il décida alors de refaire un peu de stock dans ses fournitures... Il passa assez dans les rayons... Tout les magasins de vêtements n'avaient pas forcément ses rayons, avec les matières premières, mais ici, coup de bol, il y avait assez de quoi rendre content le jeune garçon. Ainsi, il passa dans les rayons, passa quand même un peu de temps... Finalement, il retrouva après cela, le fameux Arthur, qui semblait avoir terminé... Il lui déclara, bien calmement, et visiblement très satisfait :

« Tu as fini Arthur ? Qu'as-tu pris alors ? »

Il déclara cela, tout en payant le peu qu'il avait prit : de nouvelles aiguilles, du tissus, de la laine, et autres éléments pour confectionner des vêtements... Ce qui lui coûtait plus cher, en conclusion, que ce que prenait Arthur. Après, il fallait le dire, il allait sans doute faire plus de tenue, vu ce qu'il était entrain de prendre... Mais bref, en tout cas, il était assez content de lui... Pour ce qui est de ce qu'avait prit le fameux Arthur... Bien, disons que cela marchait bien... Mais bon... Il se disait qu'il pourrait tenter un peu original de temps en temps... Après, tout cela, c'était quand même les choix d'Arthur... Il connaissait les méthodes de choix pour Arthur.. Le prix, le confort, et la durée... La beauté, et l'originalité n'entraient jamais en compte. Par contre, un point où il était d'accord : Jamais de tenue en peau ou pelage de pokémon... Jadïd n'avait jamais voulu tenter la moindre tenue qui utilisaient des fourures de Pokémon. C'était inhumain. Le pire, c'est qu'il se rappelait qu'un jour, un homme lui en avait profité, comme il savait que Jadïd aimait faire des tenues... C'était très drôle, quand il avait dit oui, en donnant un rendez vous le lendemain... Et que Sarama l'avait accompagné le lendemain... Huhu.

« Mmh... C'est... Fonctionnel disons. »

Comme toujours, Jadïd s'écrasait, et finissait par dire qu'il avait tord et les autres avaient raison... Donc, il allait pas dire qu'il n'aimait pas trop la tenue d'Arthur. Mais bon, après tout, Arthur s'habillait comme il voulait. Après, le jeune garçon adorait tellement avoir Arthur comme poupée à habillé... Vipélia, aussi, mais bien plus Arthur... Il ne savait pas trop pourquoi, mais l'idée de l'avoir nu, et le mesurer, lui proposer les vêtements, l'habiller lentement... Rien que d'y penser, cela lui donnait la tête qui tourne... Il sentait ses joues devenir cramoisi, et les envies s'accumuler dans sa petite tête, sous ses jolies mèches blondes si bien coiffés... Bref, des envies, véritablement, nombreuses, qui excitaient le jeune garçon... Exciter, pas dans le sens que vous pensez, bien sur ! Enfin, si... Quand même un petit peu, il fallait bien l'avouer. Mais bref, on allait bien voir quels allaient être les réactions du fameux Arthur...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Ven 19 Aoû - 20:45

« Tu as fini Arthur ? Qu'as-tu pris alors ? »

"Héhé... voilà un beau T-shirt ! Et trois boxers à pas cher !"

Arthur était particulièrement fier de ses trouvailles ! Bah, ouais, il avait essayé le T-shirt, d'un blanc très banal, mais taille S, donc bien serré et moulant sur son corps svelte, et ça lui allait comme un gant. Et oui, Jadid, si tu n'avais pas traîné et dessiner, et bien tu aurais pu voir le brun sortir de la cabine d'essayage avec ! Trop tard, enfin, même si t'allais sans doute le voir avec bientôt... mais juste pas aujourd'hui. Quant aux boxers, et bien ils étaient d'une simplicité à toute épreuve, de la couleur la plus originale qui soit : noire ! Mais il y avait une promo dessus ! Donc, ce serait bête de ne pas l'utiliser. Et ces boxers, et bien Arthur n'avait pas pu les essayer, il le fera sans doute ce soir, et si Jadid est là... fufu. Et bien il pourra le voir avec son super T-shirt et son super Boxer ! Quel cadeau magnifique. En tout cas, le trio était de nouveau réuni, avec Vipélia qui s'approchait également d'eux, étant bien rassurée que ce calvaire soit terminé. Car regarder des humains hésiter sur quoi se mettre sur le dos, c'était... bizarre. Elle adorait utiliser ce mot de bizarre d'ailleurs, car ça correspondait bien aux humains. Elle avait regardé pendant cinq minutes un jeune homme qui hésitait entre deux pantalons alors qu'ils étaient quasiment les mêmes ! Si ça c'était pas bizarre... donc elle était bien contente de quitter ce monde auquel elle ne comprenait décidément rien.

« Mmh... C'est... Fonctionnel disons. »
"Ouais, parfait pour voyager ! Et pas cher, en plus !"

Voilà deux arguments indéniables pour Arthur, déjà car si ces vêtements n'étaient pas faits pour voyager, ben ils ne lui serviraient pas à grand chose. Et ensuite, le prix avait son importance, ni lui ni aucun membre de sa famile n'avaient jamais compris le fait de dépenser des sommes folles pour un vêtement, même s'il était beau. Valait mieux le dépenser pour des choses plus utiles, ou pour les petits plaisirs de la vie. Arthur le dépenserait pour des livres, ou des souvenirs de ses voyages, ou même peut-être des jeux vidéos... enfin des trucs cools, quoi ! Cools pour lui bien évidemment. Mais même s'il était un peu premier degré et un peu bêbête parfois, il voyait bien la remarque subtile de son ami. Fonctionnel... c'était quand même léger pour décrire un vêtement ! Ah bien sûr, Jadid préférait les fringues bien dessinées, bien faites, avec des caractéristiques et pas simplement unicolores. Et bien il n'avait qu'à en dessiner pour son ami, voilà ! Il serait sans doute ravi de prendre des mesures, fufu.

Notre trio put sortir du magasin, et se diriger de nouveau vers le parc, au plus grand plaisir de la jeune fille aux cheveux violets, qui menait la marche, à côté de Jadid. Elle vit alors le petit carnet qu'il tenait et, insatiable curieuse, le lui prit gentiment des mains. Quoi ? Elle avait bien le droit, nan ? Arthur la réprimanda d'un regard sévère qu'il ignora royalement, voulant simplement satisfaire sa curiosité, et elle put le faire. Elle regarda avec attention les dessins de Jadid qui étaient très beaux, même s'il ne s'agissait que d'esquisses... et elle trouvait cela très beau ! elle fut à moitié bouche bée d'ailleurs et s'empressa de demander au fameux blondinet :


"C'est beau ! Comment tu arrives faire ça ?"

C'était un mystère... déjà que la jeune fille était nulle en écriture, pas assez précise ni assez patiente d'ailleurs, elle n'imaginait pas le travail que demandait de tels dessins, même s'ils n'étaient pas finis. Elle ne voyait pas trop l'utilité de dessiner, à part peut-être impressionner les gens comme elle venait de l'être, mais reconnaissait le talent de Jadid. Arthur prit cela comme une lot de consolation, elle lui avait presque arraché des mains son carnet, mais au moins elle lui avait fait un compliment, c'était déjà ça ! Elle n'était pas méchante, elle n'avait juste jamais appris les bonnes manières, on ne pouvait pas vraiment la blâmer. Le brun était en tout cas assez content que ses deux amis s'entendent bien, ça aurait été dur sinon. Bon, il restait inifiniment plus proche de Jadid qu'il connaissait depuis l'enfance, mais il était également responsable de Vipélia, c'était sa mission de l'accompagner et de l'aider dans son voyage ! Et puis il l'aimait bien... mais pas au sens ultra cliché que cela pourrait prendre, il ne s'agissait pas d'un sentiment amoureux, mais plus d'une relation de respect, de confiance, presque fraternelle car protectrice. Et c'était sans doute réciproque, cette protection, ça dépendait des domaines. Face à des pokemons sauvages, la sauvage pourrait protéger son allié, mais dans la société humaine, elle serait perdue sans lui, probablement. Quoi qu'il en soit, notre trio atteignait enfin le fameux parc ! Yeah !
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Sam 20 Aoû - 7:23

Et voilà ! Jadïd était content. Ils avaient put aller dans un magasin de vêtement, et visiblement, pas trop trop trop longtemps, vu que Vipélia ne semblait pas sur le point de sauter sur tout ce qui bouge, pour le mordre. Bref, donc, pas trop longtemps. Alors, bien sur le fameux Arthur, comme d'habitude, fut totalement imperméable au sceptiscisme vestimentaire qu'avait montré le jeune travesti devant les tenues d'Arthur... C'était triste quand même aux yeux de Jadid... Arthur était tellement mignon, il adorait lui faire tenter d'autres tenues... Surtout des tenues mignonnes. Mais cela, cela serait dans l'intimité bien sur ! Il ne voudrait pas qu'Arthur subisse des moqueries, comme lui en subissait, parce qu'il avait tenté des tenues mignonnes. Mais quand même, il adorait, cela serait super mignon, en plus sur le fameux Arthur ! Mais bref, écoutons un peu les déclarations du dernier, sur justement ses vêtements...

"Ouais, parfait pour voyager ! Et pas cher, en plus !"

« Oui, tout à fait ! »

Il devait reconnaître cela à Arthur ! Bref, ainsi, les trois sortirent du magasin, le fameux Jadïd particulièrement chargé, vu qu'il s'était refait des stocks, disons... De plus, il devait refaire des stocks... Il avait quasi perdu l'intégralité de ses affaires de coûtures, lors de la Terrible Bataille de Volucité. C'était aussi ça cette bataille. Une vie quotidienne totalement distordue. Cela pouvait paraître rien, rien du tout, mais cela jouait aussi beaucoup sur le moral des gens. Le fait comme ça, de voir des choses dont on avait l'habitude, plus possible. Discuter avec son voisin ? Il était mort pendant la bataille. Allez à la boulangerie truc muche ? Elle n'avait jamais réouvert, après que les locaux ait été détruit... C'était ça aussi, qui était terrible pour les habitants; Cette accumulation de petite modification, qui leur donnait l'impression... Que leur vie ne serait plus jamais la même.

« Eh ! »

La réaction se fit direct ! En effet, alors que les trois enfants, enfin, adolescents, mais j'arrête pas de les appeler enfants depuis le début du RP, se dirigeaient alors vers le fameux Parc, où ils allaient pouvoir s'amuser, jouer, discuter, même peut-être rouler dans l'herbe, avant que Jadïd roule sur Arthur, que leur yeux se croisent et qu'ils... Bref, inais alors qu'ils arrivaient et bien... La fameuse Vipélia piqua le carnet de dessin de Jadïd. Ce ne fut pas extrêmement difficile, étant donné qu'avec ses affaires qu'il portait, et bien, il ne protégeait pas spécialement son carnet. Et bien, heureusement que c'était pas lui qui avait le fameux Livre d'Archibald, sinon, il aurait été piqué en moins de deux, et cela, je peux vous l'assurer que cela aurait été un sacré Fail. Bref, Vipélia, après l'avoir aventuré un petit peu, déclara finalement...

"C'est beau ! Comment tu arrives faire ça ?"

« Oh, c'est assez simple, Vipélia. C'est de la copie, je représente ce que je vois. »

Jadïd n'était pas un expert en dessin d'invention. C'est pour cela qu'il savait qu'il ne serait jamais un grand dessinateur. Ses seuls « inventions », c'étaient dans le cadre de la réalisation de vêtement, et il devait bien avouer qu'il avait plutôt tendance à faire des recompositions, plutôt que des compositions de vêtements. C'était comme ça, et il n'en n'avait aucune honte, même s'il avouait qu'il aurait préféré être un grand spécialiste de l'invention... Mais bon, ce n'était pas ça qui intéressait sans aucun doute Vipélia. Comme toujours, enfin, depuis qu'il connaissait Vipélia, il faisait bien attention de parler lentement et distinctement... Mmh... Il devait tenter de faire comprendre à Vipélia d'une façon assez simple sa technique... Oui ! C'est bon ! Le jeune travesti venait de trouver une idée ! Il déclara, alors, tout content :

« Attend, je te montre, je vais dessiner Arthur ! Arthur, met toi contre l'arbre, dans la position que tu veux, et Vipélia, tu t'assois à côté de moi ! »

Jadïd s'installa sur un banc, qui était en face d'un grand chêne. Il prit son crayon, et invita Vipélia à s'assoire à côté de lui. Bien sur, Arthur aura le droit de voir le chef d'oeuvre, une fosi réalisé. Attendant que le fameux Arthur s'installe, dans la position qu'il voulait, le garçon commença à faire les bases du corps... On pouvait remarquer qu'il était assez gentil avec Arthur, n'hésitant pas à vanter son corps de jeune adolescent... Bien sur, tout en restant réaliste, étant donné que le jeune garçon aux cheveux blond n'était pas bon pour l'invention. Il faisait ses coups de crayons assez lentement, pour que Vipélia puisse bien voir, et regardait souvent Arthur. De temps en temps, il faisait un sourire, et son oeil, bien moins timide qu'à l'accoutumé, passait partout sur le corps d'Arthur, y comprit à des endroits qu'en temps normal, jamais il n'aurait le courage de les regarder... Mais cela, est-ce que le fameux Arthur allait le remarquer ? Bonne question... Bref, à vous les studios, mes amis !
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Sam 20 Aoû - 12:36

« Oh, c'est assez simple, Vipélia. C'est de la copie, je représente ce que je vois. »

Vipélia tourna légèrement la tête, comme un enfant qui ne comprenait pas tout de suite. Heureusement pour elle, le fameux Jadid faisait bien l'effort de parler distinctement, ce qui était une bonne nouvelle. Mais là encore, il y avait un souci de compréhension, de vocabulaire... Il aurait mieux d'utiliser le verbe "dessiner" que "représenter" car ce dernier avait un sens premier bien différent. Elle avait par exemple souvent entendu Arthur dire que leur duo "représentaient" l'Ordre Plasma là où ils allaient ! Donc, c'était bien normal que la jeune fille ne comprenne pas tout de suite, il lui fallait une petite démonstration, justement le blondinet n'attendit pas qu'elle la demande, déclarant ensuite, alors qu'ils arrivaient dans le fameux parc :

« Attend, je te montre, je vais dessiner Arthur ! Arthur, met toi contre l'arbre, dans la position que tu veux, et Vipélia, tu t'assois à côté de moi ! »

"Oh, heu... d'accord !"

Les deux furent disciplinés et obéirent, la jeune fille s'asseyant à côté du blondin sur le banc, tandis qu'Arthur se dirigea vers l'arbre juste en face et s'appuya dessus. Il fallait prendre une pose, maintenant ! Mais laquelle ? Une pas trop ringarde ou ridicule... il se contenta donc de mettre les mains dans les poches, de façon décontractée, tout en affichant un joli sourire. Ainsi, comme ses mains n'étaient pas visibles, il n'y avait pas à les dessiner ! Car ca devait être assez dur à dessiner, enfin, c'était une hypothèse étant donné qu'il n'était pas vraiment doué pour le dessin lui-même. Et puis il fallait une pose qu'il puisse garder longtemps sans se fatiguer alors, c'était le plus simple. La jeune fille regarda attentivement Jadid commencer à dessiner tout en regardant Arthur, qui se tenait immobile. Tout cela était... BOOOORING ! Comme dirait Andea après un speech d'Arthur sur les bienfaits de l'Ordre... Nan, franchement, il fallait là aussi de la patience, les humains semblaient en avoir bien plus que les pokemons. Mais le dessin commençait néanmoins à prendre forme, et il était réussi, c'était comme si Arthur se baladait sur cette feuille blanche ! Ce dernier d'ailleurs, était un peu gêné d'être ainsi le centre de l'attention, poser comme un modèle, ça ne lui convenait pas trop... c'était plus quelque chose qu'aimerait Adriel, le commandant Plasma ! Vu qu'il était mannequin ! Le brun rougissait légèrement, surtout aux petites sourires de Jadid qui le mattait complètement de bout en bout. Non pas que c'était désagréable, hein, fufu. Vipélia lança alors à Jadid :

"Tu es... doué ! Arthur est sur le feuille ! Mais à quoi sert ?"

Et oui, une sauvage comme elle, elle voulait d'abord savoir l'utilité d'une activité, et là, elle ne la voyait pas trop. Le travail de Jadid était très joli, certes, mais en même temps... et bien elle se demandait son utilité. Est-ce que c'était fait pour être affiché sur le frigo, comme les bonnes notes d'Arthur de l'école ? Ou bien en guise de souvenir... bien que c'était beaucoup moins rapide que cet "appareil photo" qui permettait de prendre des images et de les voir ensuite. Elle avait encore tant de choses à découvrir sur le monde humain, et sa curiosité naturelle l'y aidait plutôt, il fallait le reconnaître. Arthur, ayant fini de prendre la pose, put se rapprocher de nouveau de ses deux amis, et lança en voyant le beau dessin :

"Héhé, qui aurait cru que j'étais si beau ? Tu ne m'aurais pas arrangé ?" demanda-t-il en charriant son ami. "Allez, venez, on va s'installer dans l'herbe, ce sera mieux !"

Le brun se dirigea donc sur l'un des nombreux espaces verts, tout en regardant le joli dessin avec précision. Il se demandait sincèrement si Jadid ne l'avait pas arrangé, soit à son goût, soit pour le flatter. Il semblait un peu costaud et assuré sur le dessin qu'en temps normal. Mais l'amour est aveugle, ne dit-on pas ? Et bien là, l'amour était flatteur. Il n'allait pas se plaindre, mieux valait ça plutôt qu'il se trouve moche. Le trio se posa donc tranquillement dans l'herbe, une légère brise dans les cheveux, sous un beau Soleil... ils étaient bien, là... Emolga en profita pour aller voler un peu, tandis que Vipélia, elle, confia Ptitard à Arthur, avant de se diriger vers un arbre proche. Et de commencer à grimper, avec une agilité impressionnante. Elle aimait grimper aux arbres, de là-haut, elle pouvait voir tellement plus de choses... Ce qui laissait les deux jeunes garçons seuls. Enfin, il restait Troussy et Ptitard, hein, mais bon, ce dernier en tout cas piqua un petit somme dans l'herbe. Le blond et le brun étaient donc presque seuls... fufu... qu'allait-il se passer ? La réponse à cette question, vous l'aurez... maintenant ! Et bien il n'allait sans doute rien se passer, vu que Jadid était super timide et qu'Arthur, lui, était trop lent pour comprendre les multiples signes que le blondinet semblait lui lancer... mais qui sait ? Peut-être que ça allait changer !
Revenir en haut Aller en bas
Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Sam 20 Aoû - 18:06

Bien sur, Jadïd ne chercha pas à faire le plus détaillé des dessins, le plus riches, et le plus fourni en détail qu'il pouvait faire... Et cela était assez logique, étant donné qu'il savait que Vipélia n'avait pas beaucoup de patience... Et il ne voulait pas non faire attendre trop longtemps le pauvre Arthur... Prendre la pose, ce n'était pas quelque chose de très reposant, il fallait bien le dire. Prenons le cas de Louis XIV, par exemple... Louis XIV n'avait jamais accepté de prendre la pause, pour quelques tableaux que cela soit, ou pour les bustes et statues en sont honneurs. A chaque fois, les artistes devaient se débrouiller, pendant les moments où le souverain solaire se montrait aux courtisans, pour pouvoir prendre des rapides croquis... Et ouais, vous imaginez à quel point cela devait être handicapant, pour ses pauvres peintres ? Bref, ainsi, une fois que Jadïd termina sa réalisation, il écouta les déclarations de la fameuse Vipélia...

"Tu es... doué ! Arthur est sur le feuille ! Mais à quoi sert ?"

« Merci Vipélia ! Et je vais t'expliquer. »

Le compliment lui faisait vraiment plaisir... Et pour la question de l'utilité... Et bien, Jadïd pensait que cela servait bien à quelque chose, donc, il allait l'expliquer... Bon, en vrai, cela ne servait à rien, comme la plupart des activités humaines. Bah, ouais, la plupart des activités humaines n'avaient aucun intérêt... Et justement ! L'inutilité, il fallait en faire l'éloge. C'est l'inutile qui nous rend humain. Ce sont les machines qui ne font que des choses utiles... Ainsi, si un jour, on vous dit : « Ce que ti veux faire ne sert à rien, ça sert à rien que t'y ailles, etc... » Et bien, refusez. Refusez de croire à ses stupidités, et soyez fier de l'inutile ! Acceptez l'inutile, faites de l'inutile ! Bien sur, faites des choses utiles, aussi, mais ne vous laissez pas inquiétez pas ses personnes qui estiment qu'il faut toujours que tout soit utile, et que tout servent. L'inutile, c'est ce qui nous rend vivant... Mais bref, et si on écoutait plutôt ce que Jadïd avait à nous dire !

« Tu vois elle ? C'est ma Maman. Elle est morte quand j'avais 12 ans. Cette photographie me permet d'avoir toujours ma Maman avec moi. Je n'oublierai pas son regard, ses cheveux... Et bien, le dessin, c'est pareil. Sauf que c'est moi qui le fait, donc, j'en suis encore plus attaché. »

Il ne savait pas si la fameuse Vipélia allait comprendre, surtout qu'elle allait sans doute se dire que la photographie était mieux faite, ou qu'Arthur n'était pas mort, lui -et heureusement !!!- Bref... Mais voilà, c'était quelque chose d'extrêmement précieux aux yeux du fameux Jadïd... Jadïd était quelqu'un qui aimait les souvenirs, les objets matériels... Les souvenirs dans la tête, c'était génial, il disait pas... Mais la mémoire... Elle n'était pas toujours si fidèle. Donc, il fallait bien faire attention, et il préférait garder dans son esprit, et avoir surtout ses souvenirs avec quelques principes matériels... Avoir comme ça ses photos, ses dessins... Jadïd avait même parfois dessiné certains moment clefs de ses aventures, comme souvenir... Et le tout, avec les photos, étaient mit dans un album... Album qui avait été détruit avec Volucité... Oups. Mais bon, on peux toujours en faire un autre !

"Héhé, qui aurait cru que j'étais si beau ? Tu ne m'aurais pas arrangé ? Allez, venez, on va s'installer dans l'herbe, ce sera mieux !"

« Mais tu es très beau Arthur, beau et mignon... »

Oh ce magnifique compliment !!! C'était le moment ! Après un tel magnifique compliment, il était temps d'aller voir le fameux Arthur... De le regarder droit dans les yeux... De sourire, et finalement de l'embrasser fougueusement... Quoi ? Damnit, je suis encore aller trop loin... Bref, le fameux Jadïd disait cela totalement naturellement, le plus naturellement du monde, même, étant donné qu'il le pensait vraiment... Arthur était beau et mignon, c'était un fait. Dommage qu'il s'habillait pas aussi bien qu'il pourrait, mais bon... Les habits, cela restait du détail chez une personne... Le principal restait avant tout sa beauté. Enfin, non, le principal, c'était son caractère, sa gentilesse, etc... Bien sur ! Jadïd, quand il avait pensé cela, pensait aux principal, niveau de la beauté physique ! Jadïd n'était pas, même s'il adorait l'apparence et la beauté, quelqu'un qui considérait cela comme supérieur à la beauté intérieur.

« L'herbe n'est pas mouillé ? On va salir nos vêtements... »

Ah, Jadïd... Jadïd, Jadïd, Jadïd. Cela, dès petit, il avait toujours été comme ça. A avoir peur de salir ses vêtements, etc... Après tout, c'était assez logique... L'herbe était encore humide, après la terrible pluie... Peut-être même boueuse, qui sait ?! Non, elle n'était pas boueuse, vu que c'était une zone avec du gazon très soigneusement entretenu, et très peu de terre, comme bien souvent dans les parcs municipaux... Et surtout dans un parc aussi important, aussi précieux que Central Park. Euh, je veux dire le parc de Volucité. Enfin, comme Volucité était inspiré de New-York... Bref, en tout cas, le fameux blondinet aux cheveux blonds, ainsi, hésita un moment, puis voyant ses deux amis faire cela, et bien, il fit de même... Il espérait que cela n'allait pas gêné Emily... Après tout, elle avait ramené des vêtements propre exprès, et voilà que les trois enfants étaient déjà entrain de les salir... Mais bref, vous ne pouvez pas contrôler trois gamins, et si vous espérez qu'ils reviennent avec des tenues propres, quand ils vont jouer au Parc... C'est que vous êtes d'une très grande naïveté, mes amis...

« Tu n'imagines pas à quel point je suis content d'être ici Arthur... Avec toi, c'est vraiment agréable. Et je suis très heureux de t'avoir enfin rencontré Vipélia ! »

Totalement ! Bien sur, les circonstance de son retour à Volucité avait été un peu contre sa volonté... Mais bon, il fallait toujours chercher le positif, dans le négatif, et Arthur était quand même une grande lumière positive pour le fameux jeune garçon aux bouclettes blondes, si agréable ! Et puis, il était très content de rencontrer Vipélia, cette fameuse... Et bien « soeur » d'Arthur ! Elle était gentille, elle aussi. Cela allait très bien au fameux Arthur, car le fameux Arthur était lui aussi très gentil, donc, les deux étaient très gentil... Sauf que bien entendu... Et bien, Arthur il était bien plus que gentil. Il était si agréable, doux, charmant... C'était quelqu'un de si gentil ! Bref, ainsi, Jadîd était content, et fit un petit rire mignon, posant la main au niveau de son mentor. Avec ses bouclettes blondes, qui lui tombaient sur les épaules, on ne pouvait que tomber sous le charme adorable de ce jeune garçon, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia



Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia] Sam 27 Aoû - 17:19

« Tu vois elle ? C'est ma Maman. Elle est morte quand j'avais 12 ans. Cette photographie me permet d'avoir toujours ma Maman avec moi. Je n'oublierai pas son regard, ses cheveux... Et bien, le dessin, c'est pareil. Sauf que c'est moi qui le fait, donc, j'en suis encore plus attaché. »

"Elle est jolie..."

Vipélia n'avait rien trouvé de mieux à dire, mais était au moins sincère, Yasmina était effectivement une belle femme, on savait d'où venait la beauté ou la mignonneté de Jadid, maintenant ! La sauvage pensait avoir bien compris qu'elle était morte, il fallait dire que la tristesse du ton de Jadid l'y avait bien aidé. Après, pour le reste, c'était un peu trop... bizarre ! Comment une image pouvait lui permettre d'avoir sa mère avec lui ? Ces appareils photos étaient de toutes façons des objets bien curieux, mais il semblait bien que ça ne prenait qu'une image affichée ensuite sur une feuille, ça ne pouvait donc pas conserver autre chose, à moins qu'elle ait mal compris...

« Mais tu es très beau Arthur, beau et mignon... »
"Arrête..."

Arthur avait répondu cela avec un sourire gêné, rosissant légèrement, la main dans son indomptable tignasse. C'était un très joli compliment, le brun ne pouvait être que flatté, d'autant qu'il n'était pas sûr de le mériter. Il n'était pas laid, mais n'avait pas la beauté d'un mannequin comme Adriel, par exemple, avec ses cheveux d'ébène et ses yeux bleus glacials. Non, pas d'inquiétude, il n'était pas attiré physiquement par son général, mais il savait que c'était un bel homme, et comparé à lui, le voyageur pouvait paraître bien banal. C'était aussi le signe d'un léger manque de confiance en soi chez le Sbire Plasma, sans doute, qui ne se pensait pas digne des compliments de Jadid. Qui plus est... il ne percevait nullement les sentiments du blondinet, exprimés à travers ce compliment, pauvre petit Jadou, tu allais avoir du mal. Telle était la malédiction des garçons de la famille Asgard, d'être particulièrement lents et totalement aveugles aux signaux amoureux que pouvaient leur lancer des personnes attirées par eux. Heureusement qu'Emily avait eu le courage de dire ouvertement à Alphonse ses sentiments, sinon, elle serait encore aujourd'hui à battre des cils devant lui en lui lançant des regards langoureux sans qu'il ne pige rien. Bref, tout comme elle, Jadid allait avoir du travail... mais ce compliment était un bon début, c'était toujours agréable à entendre après tout.

« L'herbe n'est pas mouillé ? On va salir nos vêtements... »

"Mais non, ça va aller...", répondit-il avec un sourire.

Ahlàlà, il pouvait être un peu trop prudent et précautionneux parfois, cet adorable blondinet, en même temps, c'est ce qui faisait son charme, non ? Ca le rendait mignon, à toujours s'inquiéter, notamment pour ce qui était des vêtements. Et bien figurez-vous... que Jadid avait raison sur toute la ligne ! Contrairement à ce que pensait cet insouciant d'Arthur, l'herbe n'était pas tout à fait sèche, donc les habits allaient effectivement être sales, et Emily ne serait pas contente, c'était assez frustrant qu'une tenue ne reste même pas propre une journée ! Mais le brun parvint à convaincre son ami de s'assoir sur cette herbe malgré tout puis l'efféminé déclara alors :

« Tu n'imagines pas à quel point je suis content d'être ici Arthur... Avec toi, c'est vraiment agréable. Et je suis très heureux de t'avoir enfin rencontré Vipélia ! »

"Moi aussi", répondit-elle simplement en se désignant de la main pour être sûr d'être bien comprise.

Oui, elle appréciait bien Jadid. Déjà, car il parlait fort et distinctement avec elle, ce qui était presque inédit, je peux vous le dire, même Arthur ne le faisait pas toujours, soit par flemme soit pas oubli. Alphonse était pareil, mais en utilisant le prétexte que c'était mieux pour son apprentissage, heureusement qu'Emily, elle, faisait cet effort pour une meilleure adaptation à cette langue difficile pour la jeune fille. Et pour revenir à Jadid, non seulement il faisait cet effort, mais il était aussi très gentil, et ses capacités en dessin impressionnaient la sauvage. Bon, après, il n'était pas très doué pour le combat et s'habillait de façon un peu tape-à-l'oeil, mais personne n'est parfait. Après lui avoir répondu, la jeune fille monta donc dans un arbre, car elle s'y sentait bien plus à l'aise et qu'elle pouvait observer la ville de plus haut et donc de plus loin. Ce qui laissait Arthur et Jadid seuls, assis dans l'herbe. Le blondinet était vraiment très mignon avec ce soleil et le vent dans les cheveux, et Arthur dit alors :


"Au fait, tu ne m'as pas parlé de ces gens formidables que tu as rencontré à Kalos... j'imagine que t'as dû rencontrer des grands créateurs de mode..."

Oui, Arthur n'avait une fois de plus pas vu les petits (voire gros) signes de son ami et était parti sur un sujet complètement différent. Jadid allait finir par se vexer, si ça se trouve, fufu ! Il allait devoir prendre son mal en patience avec le brun, ça c'était sûr... ce dernier lui posa alors cette question car il était curieux de gens que le fils de Surimi, heu, Sarama pardon, avait pu rencontrer. Le brun avait bien compris qu'une de ces rencontres s'était mal passé, mais les autres avaient l'air d'avoir plues au blondinet, alors il se moqua gentiment de lui en pensant à voix haute qu'il avait dû voir de grands créateurs et couturiers, dans cette région si belle et connue pour son bon goût qu'était Kalos. Il était loin de la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia]

Revenir en haut Aller en bas
 

« Etiam innocentes cogit mentiri dolor. » [PV : Arthur et Vipélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Volucité :: QG Plasma / FPI-