Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Here We Go
Jeu 16 Mar - 9:36 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mar 14 Mar - 16:58 par Invité

» Pokemon Community
Sam 4 Mar - 10:25 par Invité

» Master Poké
Mar 28 Fév - 23:35 par Invité

» Tsuki's World
Mar 28 Fév - 12:27 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 25 Fév - 8:04 par Invité

» Rencontre improbable entre deux étoiles (PV Eric)
Dim 19 Fév - 21:10 par Eric Lencher

» Absences de l'illusionniste
Dim 12 Fév - 10:57 par Zoroark

» Réinvente la Destinée
Mar 7 Fév - 14:10 par Invité


Partagez | .

"Rencontre décisive : Adriel Drim vs Daisuke Fujiwara" (PV : Daisuke Fujiwara)

Adriel Drim


avatar
Messages : 36
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 19
Localisation : °3°

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: "Rencontre décisive : Adriel Drim vs Daisuke Fujiwara" (PV : Daisuke Fujiwara) Ven 29 Juil - 13:50

Aujourd'hui est un jour important.

Adriel était en plein Vol, à dos de Sky, son Roucarnage. Il s'était préparé pour cette situation. Bon nombre de Guérisons, de Total Soin, et autres objets de statut très utile se trouvaient dans son sac. Aujourd'hui, il se trouvait avec sa "Main team", celle qui l'avait accompagné depuis longtemps dans sa quête d'Idéal. C'était également ses meilleurs amis... Fury l'Etouraptor ainsi qu'Héledelle volaient à ses côtés. Depuis leur affectation à l'Ordre Plasma, ils avaient été rarement tous ensemble, travaillant séparément il était difficile de trouver un emploi du temps où ils pourraient tous se retrouver, que ce soit pour les missions où le temps libre. Comment avaient-ils fait alors ? Et bien disons qu'aujourd'hui était un jour très... particulier. Et pas dans le bon sens du terme "particulier", ils n'étaient pas là pour le jour du nouvel an ni un anniversaire, et pourtant Dieu sait qu'ils auraient tellement préférés ça à cette journée là... mais puisque ça fait plusieurs lignes que je tourne autour du pot, je vais vous expliquer. Il y a cela quelques temps, un membre de l'Ordre Plasma, qui venait de finir une mission à Cimetronelle et qui s'apprêtait à rentrer fit une découverte surprenante, d'impact national... non, international ! Daisuke Fujiwara se trouvait ici, à Cimetronelle. Cet homme, criminel d'ordre mondial, avait effectué de nombreux crimes au sein de l'organisation de la Team Rocket. Il n'était pas qu'un simple pion non... Il était considéré comme le bras droit, le fils de Giovanni ! Et s'il est considéré comme un bras droit de la Team Rocket eh bien... quoi de mieux qu'un Commandant Plasma pour l'arrêter ? C'est là qu'Adriel entre en scène. Il avait été envoyé à Cimetronelle, ayant pour mission de capturer Daisuke Fujiwara. Cette mission était la plus risquée qu'il avait prise de toute sa vie. Et d'ailleurs il savait que probablement... il allait perdre la vie ce jour-là.

Car après tout il ne fallait pas oublier qu'Adriel avait été élu Commandant que très récemment. Il avait fait ses preuves, certes, mais il n'en était pas moins un expert. Le fait d'avoir envoyé lui et seulement lui était peut-être une chose idiote, mais il ne faut pas oublier que malgré ce que les gens disent, l'Ordre Plasma n'est pas une si grande organisation que ça. Enfin si elle l'était, mais pas autant que pouvaient l'être les teams, même si elle avait les FPIs de leur côté maintenant. Les difficultés étaient présentes, et l'Ordre avait du mal à gérer tous les problèmes de leur côté. Pratiquement tous les sbires étaient pris par leur travail, et même Aiden, le second Commandant de la Team Plasma, était absent, apparemment parti pour on ne sait quelle raison dans la grotte Électrolique. Alors Adriel était tout seul. Enfin pas seul évidemment... il avait bien entendu ses amis. La Team lui avait proposé de se faire accompagner par quelques pokémons en plus pour l'aider, mais il refusa. Il ne les connaissait pas, ne connaissait pas leurs attaques, et le fait qu'ils n'aient pas de liens et n'aient pas travaillé avec eux serait plus un handicap qu'une aide face à cette menace. On lui proposa également une arme... mais il ne savait pas manier l'épée ou le bouclier, donc il ne prit qu'un couteau et qu'un taser de la part des FPIs. En tant normal il aurait carrément refusé de prendre d'arme... mais là il était parti pour "LA" mission. Il savait qu'il ne devait rien négliger. C'est pour ça aussi qu'il eut droit à un équipement très spécial et rare dans ce monde pourtant plein de dangers : un gilet par balle, au cas où il aurait un de ces fameux "pistolet". Sinon à part ça eh bien pas grand chose... mis à part des encouragements qu'il eut droit également. Adriel avait maintenant traversé une bonne partie de l'océan et était arrivé à Nénucrique. Bientôt leur destination... mais avant ça, Adriel devait faire quelque chose. C'était probablement leur dernière mission qu'ils auraient droit à eux quatre... il se devait de leur dire :

-Hey...

Malgré le vol et le vent bruyant qui soufflait, ils réussirent à entendre.

-Je voulais vous dire... merci pour tout ce que vous avez fait pour moi. Pendant longtemps vous m'avez accompagné dans ma quête d'Idéal, vous m'avez toujours soutenu... malgré mon rêve qui relevait du presque impossible et de l'irréel. *dit-il d'un petit rire nerveux* Alors merci, merci pour tout...

Mais alors à peine qu'il eut fini sa phrase, Fury l'Etouraptor se rapprocha un peu plus de lui et lui cria aux oreilles un gros "Etouraptor !" qui aurait presque eut l'effet de le rendre sourd sur le moment. C'était comme pour lui dire qu'il ne fallait pas qu'il parle comme ça, que personne n'allait mourir et que tout le monde allait revenir de cette mission non seulement en un seul morceau, mais en plus avec les éclats du prestige. Cela eut pour Adriel l'effet de ricaner une nouvelle fois, et de lui dire :

-Toi, tu es toujours très confiant peu importe la situation !

En effet l'oiseau était très confiant. Il savait qu'il n'allait pas mourir, que personne d'entre eux ne mourrait. Il avait confiance en ses capacités, et en celles de ses camarades. Et en plus de ça, son instinct de pokémon lui disait que ce n'était pas son heure... et comme on le sait, il faut toujours écouter son instinct ! Héledelle quand à elle, était aussi stressée mais surtout déterminée. Elle allait prouver sa force en se battant jusqu'à son dernier souffle, elle allait surpasser ses limites pour montrer qu'elle pouvait elle aussi se surpasser et devenir encore plus forte ! Quand à Sky son Roucarnage eh bien... à l'image de son Dresseur comme toujours. Lui aussi était plus que stressé, sauf que lui avait décidé de tout faire pour qu'Adriel reste en vie. Il irait même jusqu'à se sacrifier pour qu'il ait la vie sauve. Après tout, c'est son rôle de grand frère n'est ce pas ? Tout faire pour que son petit frère aille bien...

Les voilà bientôt arrivés à Cimetronelle, ils décidèrent d'atterir un peu avant, ce serait bête qu'ils se fassent repérer par l'ennemi avant que la mission ne commence réellement... ça ne passait pas inaperçu, un mec qui vole sur un oiseau suivi de deux autres à côté. Surtout qu'il s'agissait quand même de quelqu'un d'assez connu ! Adriel Drim ! Top Model et Commandant Plasma ! Il n'était peut-être pas connu à Hoenn, mais sait-on jamais. C'était d'ailleurs pour ça qu'il avait pris un léger "déguisement" pour d'abord passer inaperçu. Il marcha donc sur la route et arriva à Cimetronelle. En passant il contempla la ville... elle était magnifique. Très liée à la nature, l'air y était bien frais et il faut avouer que les maisons dans les arbres avaient leur charme. Peut-être pas facile d'y accéder mais bon. Il se renda donc sur le lieu du rendez-vous avec le Plasma qui avait identifié l'homme comme étant Daisuke Fujiwara. Une "ruelle" si on pouvait appeler ça, menant à une impasse, et à l'abri des regards discrets. Adriel arriva près du sbire, qui commença à lui demander :

-Commandant Adriel Drim ?

Adriel ne dit rien, il écarta juste le vêtement permettant de cacher son visage, le dévoilant au sbire Plasma. Adriel lui demanda donc alors :

-Vous savez où se trouve Daisuke Fujiwara ?

-Ne vous inquiétez pas, je le suis à la trace depuis que je l'ai trouvé. Pour le moment il se trouve à la boutique Pokémon, mon Ratentif observe tous ses faits et gestes.

-Sait-il qu'il a été retrouvé ?

-Non, le tout a été bien secret.

Ouais, secret... on ne sait jamais. Mais si il sait qu'il est suivi, ils perdraient alors tout effet de surprise. Même si à priori s'il l'avait su il aurait tout fait pour partir le plus vite possible, mais là encore on ne pouvait pas deviner ce qu'il avait dans le crâne. Il fallait alors rester prudent. Le sbire reprit la parole :

-Je continuerais d'analyser tous ses déplacements. Je sais à peu près où et quand il va se diriger : à 18 heures vous n'aurez qu'à l'attendre de l'autre côté de la ville, vers le Centre Pokémon. Si jamais un imprévu se produit et qu'il change de direction, je vous appelle.

-Ok.

Le sbire commença à s'en aller le premier, vers son Ratentif pour continuer sa mission d'espionnage. Tout en partant, il dit à Adriel :

-Bonne chance, Commandant !

-Merci.

De la chance... il allait en avoir besoin. Peu après qu'il soit parti Adriel commença lui aussi à s'en aller, au direction du Centre Pokémon. Il était 11 heures 30 minutes, mais il fallait se tenir près à toute éventualité. Il y arriva, et se posa vers les sièges de l'entrée. Il avait mémorisé l'équipe pokémon de son futur ennemi avant de se rendre en mission : Libégon, Laggron, Jungko, Braségali, Métalosse et Lugalubre. Des pokémons pas très communs, et tous très costauds. À priori il n'aurait pas de type super efficace au type Vol, mais il était un ancien haut placé de la Team Rocket, il avait sûrement des attaques sortant de l'ordinaire, et provenant de CT. En tout cas ce combat allait être bien inégal, 3 contre 6... c'était pas gagné. Et son Métalosse allait poser bien des problèmes. Bon sang... quelle est cette sensation ? Chaque battement de son coeur lui faisait de plus en plus mal à sa poitrine, et ils s’accéléraient... c'était intenable. Il devait se calmer. Il n'y arrivait pas. Il essayait de se décontracter le plus possible, essayant plusieurs positions sur son siège... rien à faire. Il se sentait mal. Puis ses amis se rapprochèrent de lui. Et il alla un peu mieux.

Ce midi il avait pas mangé. Il avait pas faim. C'est con, quand on sait que l'on va peut-être mourir bientôt on devrait manger des choses bonnes, s'empifrer plein la gueule... mais il ne pouvait pas. Il n'avait pas faim. Très vite il commença à s'ennuyer. Alors il rouvrit le dossier contenant les infos sur Daisuke Fujiwara. Il les relit, pour être sûr qu'il avait bien tout mémorisé. Puis quand il eut tout mémorisé, il le relit quand même. Plusieurs fois. Vous savez, malgré le danger de mort qui planait au dessus de lui, il y avait quelque chose le poussant à faire cette mission. Déjà... c'était une mission de l'Ordre, et une grande mission qui plus est, qui si réussissait permettrait d'avoir plusieurs informations sur les Rockets en l'interrogeant, ce qui pouvait changer la balance... et ensuite, c'était le personnage de Daisuke en lui-même. Quelque chose l'intriguait chez lui. Quelque chose qui ne collait pas. Adriel avait beaucoup entendu parler de la Méga-évolution, malgré le fait qu'il ne l'ai pas observé par lui-même, mais il savait deux choses : "La Méga-Évolution est exclusive à un nombre limité de pokémon." et "Elle n'est possible que lors d'un lien fort entre son Dresseur et son Pokémon.". Et c'est là que ça ne colle pas. Car quand on dit "Rocket", on entend tout sauf "un lien fort entre Dresseur et son pokémon". Or, Daisuke Fujiwara était en possession de la Méga-évolution, plus précisément d'une Braségalite qu'il aurait dérobée dans la région de Kalos. Il se demandait donc, pouvait-il avoir ce lien là ? Car il n'aurait pas volé cet objet au hasard, surtout qu'il possédait lui-même un Braségali. Vous pourrez me dire que ce n'est que pour la revendre, mais il y avait beaucoup d'objets qui avaient encore plus de valeur dans le musée, alors pourquoi celui-là ? Et puis s'il voulait de l'argent, il ne serait pas allé dans un musée ! Il serait allé à la banque et aurais volé des Pokédollars, il en avait bien la possibilité. Donc s'il avait bien volé la Braségalite, c'était bien pour son utilisation et rien d'autre. Si ça se trouve Adriel avait faux sur toute la ligne. Mais imaginons un instant que ce soit vrai... Si ça se trouve, Daisuke n'était qu'un de ces enfants, à l'époque, qui auraient rejoins la Team Rocket sans réellement savoir dans quoi il s'engageait. Ou peut-être simplement... qu'il était mauvais mais il a changé ? Dans tous les cas Adriel voulait en avoir le coeur net. Il devait savoir dans quelle "catégorie" de personne le caser. Et qui sait... si ça se trouve leur rencontre allait prendre une toute autre tournure ? Eh, ok là il était complètement désespéré, pour penser ça. Il devait de toutes façons payer pour son crime. Et puis il ne pouvait pas se balader en liberté comme ça. Qui sait s'il était en train de comploter quelque chose ? Beaucoup de questions, et beaucoup de questions pour rien. Adriel décida d'arrêter.

Adriel resta là à compter les minutes. Tic... tac... tic... tac... 13 heures, 14 heures, 15 heures... le temps semblait de plus en plus long au fur et à mesure. 15 heures 30... 16 heures... 16 heures 30... 17 heures. Dans à peu près une heure il allait le rencontrer. Adriel commença à sortir du centre pokémon et avança. Pas grand monde dehors dans la zone du futur affrontement... parfait. Fury et Héledelle commencèrent à se cacher dans les arbres, dans le but d'une éventuelle attaque surprise. Sky resta aux côtés d'Adriel. 17 heures 30. Encore environ 30 minutes. Adriel décida qu'il était temps. Vokit au poignet, il décida de l'utiliser. Il alla dans les contacts, et appuya sur "Maman". Le Vokit sonne.

-Allô mon chéri ! Ça va ?

-Salut maman ! Ça va, j'te dérange pas j'espère ? *Il prit une mine enjouée, avec un sourire forcé.*

-Pas du tout ! Je viens de finir mon travail, je suis sur le chemin de la maison. Alors... comment se passe ton travail à l'Ordre Plasma mon cher "Commandant" ?

Il ricana la voyant le flatter sur le sujet.

-Plutôt bien...

Le reste de la conversation continua normalement. Se partageant les nouvelles, Adriel lui donna les nouvelles de Sky, Fury, et Héledelle, tandis qu'elle parlait de la situation dans la ville de Pavonnay. La conversation continua jusqu'à ce que...

-Adri-chou, t'es sûr que ça va bien ? T'as pas l'air dans ton assiette...

Son sourire disparu. Il baissa la tête. Pendant plusieurs secondes il ne répondit pas, ce qui eut pour effet de faire inquiéter sa mère :

-Adriel ? Qu'est ce qui va pas ? *dit-elle d'une mine plus effrayée.*

-Maman... je voulais te remercier. Pour tout ce que t'as fait pour moi. Tu m'as toujours bien éduqué, malgré l'absence constante de papa. Tu m'as aimé... et tu m'as toujours soutenu, même quand j'ai dis que je voulais faire comme lui. Merci.

-Adriel ?!?

Il se mordit la lèvre intérieure, et détourna son visage.

-Je t'aime maman. *Dit-il d'une voix légèrement basse et tremblante.*

Il raccrocha le Vokit.

Puis il l'éteignit.

Il sécha la larme qui avait coulé sur son visage. Il inspira puis expira fortement. Il commença à s'adosser contre un arbre, attendant son arrivée.

18 heures.

Bientôt l'heure. Lui et ses pokémons étaient prêts. Son autre Vokit sonna, celui destiné aux missions de l'Ordre uniquement.

-Vous rentrerez en contact avec l'individu dans environ deux minutes ! Êtes vous prêts ?

-Plus que prêt.

Il avait reprit une voix et une expression plus sérieuse, plus froide. Le moment décisif allait arriver. Il n'y avait personne d'autre dans les alentours, Adriel ne savait pas si c'était le fruit du hasard, où si le sbire Plasma avait organisé la chose d'une certaine manière... dans tous les cas c'était parfait. Ils pourraient se battre plus librement. Au bout d'environ deux minutes quelqu'un apparut. Un homme d'après sa corpulence, avec des vêtements assez amples avec le visage en partie caché. C'était lui. Adriel se redressa, mit les mains dans ses poches, et se potionna de sorte à l'avoir en face de lui, avec une distance assez grande les séparant l'un de l'autre. Il lui dit :

-Daisuke Fujiwara.

C'était clair, net, et précis. Ça voulait tout dire, "je sais qui tu es et ce que tu as fait.". Cependant, lui ne savait pas qui il était. Après une pause, Adriel reprit alors :

-Je suis Adriel Drim, Commandant de l'Ordre Plasma. Pas besoin de vous expliquer pourquoi je suis là.

Parce que c'est évident. Adriel l'observa attentivement, faisant attention à ses moindres faits et gestes. S'il faisait quelque chose de louche, il l'attaquerait sans sommation. Il l'avait quand même vouvoyé, ce n'est pas parce que c'est un criminel qu'il ne mérite pas le respect. Adriel soupira une nouvelle fois, évacuant un peu de stress. Il ne devait pas lui montrer qu'il avait peur, qu'il avait des moments de faiblesse, il pourrait en profiter. Il faisait tout pour. Il reprit tout de même la parole, toujours avec une voix sérieuse et calme :

-J'aimerais que ça se passe facilement... que l'on n'ai pas à se battre. D'abord parce que je n'ai pas envie qu'ils soient blessés, *dit-il en regardant Sky* et ensuite car on pourrait endommager cette magnifique ville. Mais avant ça...

Il devait savoir qui il était. Dans quel camp il était. Pas avant, ça il s'en fiche, mais maintenant. Car si c'est quelqu'un qui a réellement changé, il devait le savoir. Il pourrait peut-être négocier avec lui. Et pour ça, il fallait qu'il en sache plus sur lui, sur son caractère, sur sa relation avec les pokémons.

-J'aimerais vous parler. Et pas en tant que Commandant de l'Ordre Plasma, mais en tant qu'homme qui suit son Idéal et ses rêves. Donc avant de commencer notre "combat" je voulais vous poser plusieurs questions...

Pour le moment il met son rôle de côté. Son Idéal est peut-être similaire à l'Ordre Plasma, mais il avait aussi sa propre conception de la Justice, et de comment régler tous ces conflits qui courent à travers le monde. Et s'il ne voulait pas répondre, ce qui le décevrait énormément... tant pis. Il ferait ce pourquoi il est là. Sur ce, voilà sa première question :

-Je sais que vous possèdez une Méga-Gemme. Si vous l'avez, c'est que vous pouvez sûrement utiliser la Méga-Évolution. Or je vois mal un ancien Rocket utiliser un tel pouvoir. Je me demandais donc : qu'est ce qu'une personne comme vous faisiez à la Team Rocket ? Ne saviez-vous pas ce dans quoi vous vous engagiez ou bien... avez-vous tout simplement changé ?

Une légère brise souffla, caressant ses cheveux qui s'envolèrent grâce au vent. Il avait hâte d'entendre sa réponse. Dans quel camp es-tu Daisuke Fujiwara ? Es-tu un de leurs alliés... ou es-tu SON ennemi ? Tout dépendra de ta réponse. Le Soleil était encore haut dans le ciel, sa lueur était encore étincelante et chaleureuse... cette journée était magnifique, et était loin d'être finie.

.:-------------------------:.
battle theme :
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Rencontre décisive : Adriel Drim vs Daisuke Fujiwara" (PV : Daisuke Fujiwara) Dim 31 Juil - 15:29

Daisuke était arrivé à Hoenn depuis une petite semaine, après son escale temporaire à Sinnoh. Son but étant de retrouver le commandant de la Team Venom, à savoir le légendaire Silent, plus familièrement appelé Kiryu. Il l’avait déjà cherché à Lavandia précédemment, et s’était donc décidé à aller à Cimetronelle, en espérant trouver plus rapidement le blondinet...Il avait cependant prit une légère pause dans ses recherches, commençant seulement à réaliser que son amie était décédée...Il avait eut comme une sorte de décalage...Il pensait que le deuil de Sabrina serait rapide, qu’il ne sentirait plus aucune tristesse, du fait de son habituelle mélancolie quant à ce qui s’était passé à Hide-City lorsqu’Andreas détruisit tout sur son passage. Mais il se rendait enfin compte que ces sentiments sont encore présents, et que résistant ou pas, il ne pouvait pas les contenir. C’est pour cette raison qu’il prit une cabane à louer pendant une semaine, histoire d’évacuer un peu ses émotions et ne pas retrouver le blondinet alors qu’il ne serait pas dans un très bon état. C’était la meilleure chose à faire : Décompresser.

Lors de la bataille contre Aaron je n’ai guère eut le temps de vous compter l’histoire de Sabrina, et en réalité, je vais complètement l’improviser afin de gagner un très gros paragraphe pour compenser le pavé écrit par mon partenaire de RP. Sabrina est née dans l’hôpital de Féli-Cité il y a vingt-et-un ans. Mais elle a toujours vécu à Vestigion, elle a vécu les différents raids de la Team Galaxy lorsque Helio était au sommet...C’était une époque très dure où elle cru bien perdre sa famille. Elle décida, lorsque le chef de la Team Galaxie fut porté disparue, de quitter sa famille pour s’engager dans la Team Rocket, ses parents ayant besoin d’argents, elle était prête à s’engager dans cette maffia par tous les moyens. C’était effectivement un but noble au départ, mais le vol, le trafic de drogue, de pokémon, le pouvoir que ça lui donnait, elle y avait prit goût et continua donc de faire parti de la maffia alors que les problèmes d’argents de sa famille étaient réglés. Elle y rencontra Daisuke. Ils firent leur première mission ensemble...Une vente d’Arme haute technologique qui a mal tournée...En effet, les acheteurs cherchèrent à ne pas payer les armes, et donc à arnaquer la Team Rocket. Sabrina dû donc engager un combat un contre trois, le brun ayant le devoir de rester dans l’ombre et donner les directives à la jeune femme aux cheveux rouges durant la mission, finit tout de même par intervenir et sauva Sabrina d’une défaite certaine, et le duo n’avait jamais préféré pensé à ce qui serait arrivé dans l’aide de Daisuke. Quelques mois plus tard, une opération du même type recommença. Enfin, un évènement du même type, le duo devait récupérer des fossiles pour les vendre, sauf qu’une autre Maffia, moins influente avait envoyer des Hommes réaliser cette même opération. Sabrina fut alors capturée par l’un des Hommes...Daisuke réussi alors a contenir l’équipe adversaire jusqu’à l’arrivée de sbires en renfort. Et ce, grâce à l’évolution de Vibraninf en Libégon, son premier et meilleur pokémon ! Ainsi, Sabrina avait vu sa vie sauvée deux fois par l’ancien commandant de la Team Rocket...Et y resta, espérant un jour monter en grade...Mais elle n’eut jamais le temps de devenir sbire d’élite...Elle avait finalement payé sa dette...Au prix de sa vie.

Le brun était allé dans un PokéShop afin d’acheter de quoi soigner ses pokémons si ses pokémons avaient un combat à faire, il fallait toujours être soigneusement équiper. Mais évidemment, il avait toujours son fidèle Hadès à ses côtés, il était d’ailleurs entrain de passer le cap de la dix-millième attaque apprise ! Une simple futilité pour ce pokémon cheaté et par lequel je me fais souvent troller. Il savait qu’il devait toujours se préparer à affronter des dresseurs qui voulaient s’entrainer, comme dans les jeux pokémons effectivement. Et puis, il devait garder à l’esprit que son objectif absolu restait Andreas Anderson, gagner de la puissance était donc toujours à prendre...Je vous passerais le fait que le pokémon spectre sentait une présence autour de lui. Il devenait de plus en plus méfiant depuis la bataille contre le commandant de la Team Rocket Aaron Belth...Daisuke lui, ne remarqua pas tout ça. Son esprit était encore bien trop occupé par la mort de Sabrina, ses hésitations sur sa vengeance, et les pensées qu’il avait sur Kiryu...Ce n’est que quelques jours plus tard, en se balladant dans un coin légèrement reclu de la ville, il fut interpellé par un homme, relativement charmant physiquement, mais qui ne semblait pas vouloir discuter, plutôt, se fighter avec Fujiwara.

-Daisuke Fujiwara.

Le brun se stoppa et lâcha un simple “Mmmh?” en guise de réponse. La simple évocation de son nom éclaircissait la situation : Il était dans la merde. Ni plus ni moins, il n’en fallait pas plus pour comprendre que cet homme n’était probablement pas une personne qui lui voulait du bien. Tiens, en écrivant ça je vais pouvoir dévier un peu ! Parlons de Daisuke et de ses relations ! Un grand débat sur la Chatbox, en effet, mis à part Sheena et Kiryu...Personne n’appréciait réellement Daisuke, il n’avait jamais eut de bon rapport ou utilisé les bonnes méthodes pour réaliser ses projets. Alice Taylor et Gilgamesh ne comptaient pas, eux c’étaient des chefs ennemis, il n’avait jamais pu les pifer, surtout Taylor en réaliter. Il avait commencé, malgré sa mégalomanie, à trouver une certaine forme de respect pour l’ancien chef de la Team Galaxie, de part sa grande culture notamment. Mais toutes ses autres rencontres s’étaient généralement plus ou moins mal finies...

-Je suis Adriel Drim, Commandant de l'Ordre Plasma. Pas besoin de vous expliquer pourquoi je suis là.
“Le fameux mannequin? Cela explique bien des choses.”

Bon d’accord...Alors là c’était certain, Daisuke allait probablement devoir se battre. Et il était encore à cran à cause de la mort de Sabrina. Il n’allait pas y aller de main morte. Ce commandant de l’Ordre aurait probablement dû attendre une autre période pour lancer son combat. Car là, comme dirais un certain rival dans un jeu, il avait grave la haine, faites gaffe. Et il était largement prêt à se battre. Concernant sa réponse presque baratineuse, c’était un jeu pour Daisuke, il tentait de déstabiliser son adversaire en lui faisant des avances, qu’importe la sexualité de l’interlocuteur, cela pouvait toujours surprendre, et le brun en profitait très facilement pour contre attaquer. O

-J'aimerais que ça se passe facilement... que l'on n'ai pas à se battre. D'abord parce que je n'ai pas envie qu'ils soient blessés, Le commandant plasma regarda alors son Roucarnage, montrant très bien qu’il tenait fermement à ses pokémons, cela correspondait ni plus ni moins à son statut de membre de l’Ordre pour Daisuke, un geste qui n’était donc guère étonnant. Enfin bon, le brun laissa son interlocuteur reprendre. -Et ensuite car on pourrait endommager cette magnifique ville. Mais avant ça...


Qu’est ce qu’il pouvait être drôle. Daisuke n’allait pas se laisser capturer maintenant. Il ne pouvait pas se permettre d’aller en prison à cette époque de sa vie, c’était hors de question. Le brun n’allait cependant pas s’emporter, puisque à priori, le Plasma voulait avant tout discuter d’un point qui semblait, au ton de la voix, le tracasser un minimum, ne fallait-il pas lui laisser une chance après tout? L’ancien commandant Rocket devait savoir à force que quand il fonçait dans le tas sans réfléchir, il finissait toujours dans une situation encore pire que celle de départ. Cette fois-ci il allait attendre de manière posée, et attaquer seulement si cela devenait une nécessité. Cependant, le spectre était prêt à attaquer...Il connaissait dix milles attaques après tout ! C’était pêté. Et attendez l’arrivée de Mega Lugulabre…Ca allait envoyer du lourd.


-J'aimerais vous parler. Et pas en tant que Commandant de l'Ordre Plasma, mais en tant qu'homme qui suit son Idéal et ses rêves. Donc avant de commencer notre "combat" je voulais vous poser plusieurs questions...


Ce gars ne faisait pas dans la dentelle. Et il n’était probablement seul, Le Lugulabre n’avait aucun souvenir d’avoir vu un tel homme. Cela voulait effectivement dire qu’il y avait d’autres membres de l’Ordre dans le coin. Et puis bon, quel homme s’attaquerait seul à un criminel de rang A, qui n’a jamais été en difficulté une seule fois dans ses missions. Bon, ça, ce n’était pas le cas, il aurait peut être pu faire une égalité face à Marth au pire...Et lors de la tentative de récupération de Genesect, il s’était fait massacré par la Team Plasma alors que si nous suivions la logique de mon personnage Grosbill avec son équipe de Maître de Ligue alors qu’il n’était qu’un sbire...Il aurait gagné sans aucun soucis. Mais bon passons, c’était le passé !

-Je sais que vous possèdez une Méga-Gemme. Si vous l'avez, c'est que vous pouvez sûrement utiliser la Méga-Évolution. Or je vois mal un ancien Rocket utiliser un tel pouvoir. Je me demandais donc : qu'est ce qu'une personne comme vous faisiez à la Team Rocket ? Ne saviez-vous pas ce dans quoi vous vous engagiez ou bien... avez-vous tout simplement changé ?

Le brun haussa les sourcils. Cet homme était décidément très bien renseigné sur lui, l’Ordre Plasma avait accès à bien plus d’information sur les anciens commandants de l’organisation que ce qu’il aurait pu croire. Mais il était vrai que le vieux Majord’Homme de Sylvia Von Wittelsbach le connaissait tout autant. Un criminel de rang A n’était pas un simple voleur, et puis bon, il était à priori connu de manière internationnale. Mais dans qu’elle merde s’était-il foutu en se laissant aller dans la Team Rocket? Tout ça pour augmenter ses forces et réussir sa vengeance...Il allait devoir se sortir une seconde fois d’une situation très compliquée...Deux semaines après le combat contre Aaron Belth. Sheena avait-elle finalement raison sur le fait que la haine pouvait ruiner son existence, le changer et l’empêcher de profiter d’une vie normale?

“Que de préjugés...Vous me faites pitié.”

Daisuke et le tact...Cela n’était pas son point fort. Il avait dit cette phrase en baissant la tête, un léger sourire s’esquissait sur son visage. Il détestait ça. Les gens qui jugeaient sans connaître l’histoire des individus. “Oh, t’es un Rocket donc les pokémons sont que des outils pour toi!” Pathétique. Cela avait le don de l’énerver habituellement, mais il était si épuisé que...Il restait parfaitement calme, prêt à discuter avec cet homme et à lui répondre de manière posée. Il n’avait pas besoin de s’énerver s’il voulait s’en sortir sans aucun soucis.

“Sachez que je suis très énervé ces derniers temps. Et que vous ne choisissez guère le meilleur moment pour tenter de me stopper. Mais bon soit, discutons.”


Etonnant...Pas tant que ça à vrai dire. Je le répète, l’homme qui possédait une tenue pas si ample que le disais mon partenaire -Daisuke aime les vêtements relativement moulant.- était épuisé ces derniers temps, il n’avait pas envie de se battre. Discuter, peut être montrer à un commandant de l’Ordre Plasma qu’il ne fallait pas mettre tout le monde dans le même panier...C’était un pari qu’il tentait finalement avec grand plaisir. Il donnait ainsi clairement un avertissement à Adriel, sans lui donner la raison exacte. Le commandant Plasma n’ayant pas besoin de savoir qu’il était actuellement en deuil.

“Que voulez-vous savoir en sommes? J’ai quitté la Team Rocket après la mort d’Adonis, Giovanni l’ayant récupéré avant de mourir également, à priori. Mais...Je ne vous suis pas, parce que j’ai été un Rocket, je ne peux pas être proche de mes pokémons? C’est idiot...Vous avez une vision du monde trop fermé...Vous ne pensez pas?” Il reprit après une pause. “Je suis ce que je suis, rien a changé ma vision du monde, j’ai acquis la Mega Evolution alors que j’étais encore dans la Team Rocket. Cela vous suffit?”

Ouvert d’esprit mais pas tant que ça. Daisuke avait envie d’être relativement efficace pour partir. Il était cru dans ses paroles, son ton était direct, tout en étant calme. On ressentait cependant une forme de...Vide, bien qu’il avait un air sévère qui croisait le regard d’Adriel, au fond, il n’était pas si difficile que le civil avait comme une sorte de creux en lui...L’homme aux yeux rouges n’était finalement plus lui-même, ou du moins, plus celui qu’il était il y a encore quelques semaines. Il changeait de manière indéniable...Mais toi Adriel, qu’allais-tu répondre à celui qui était ta cible? Allais-tu remarquer le trouble qui ravageait Daisuke, ou foncerais-tu dans le tas comme lui l’aurait fait? A toi de réagir.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Drim


avatar
Messages : 36
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 19
Localisation : °3°

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Rencontre décisive : Adriel Drim vs Daisuke Fujiwara" (PV : Daisuke Fujiwara) Lun 15 Aoû - 14:55

Ça a commencé.

La rencontre entre Adriel Drim et Daisuke Fujiwara. Tous deux allaient peut-être en sortir grandis qui sait ? Pour cela il faudrait que Daisuke accepte de converser, ce qu'Adriel espérait bien. Adriel commença à réfléchir sur l'éventuel plan B... Fury et Héledelle étaient cachés, il pourrait éventuellement essayer une attaque surprise... le problème c'est que de tous les pokémons qu'il avait pu sortir, il fallait que ce soit Lugalubre, le seul qui était non affecté par les attaques de type Normal. Lancer une Vive-Attaque serait donc inutile, et une autre attaque serait plus facile à éviter. Pff... regardez le en train de réfléchir à son attaque surprise... lui-même avait honte de cette méthode de lâche. C'est pas digne d'un Commandant... non, ce n'est même pas digne de lui. Mais il était hors de question de passer à côté, pas quand sa vie était en jeu. Qui sait, ça se trouve il n'aurait pas à se battre, ou bien le combat sera plus facile que prévu. Il espérait au moins un des deux. Mais bon, pour le moment revenons à la discussion... car oui, finalement Daisuke avait bien accepté la conversation.

“Le fameux mannequin? Cela explique bien des choses.”

Il ne répondit rien à ces paroles. Pas même un écarquillement de sourcil. Il en faut bien plus que ça pour briser sa concentration... ce n'était pas la première fois que quelqu'un lui parlait comme ça, et de son second job. Même si parmi elles aucun n'était un ancien criminel recherché hyper puissant et portant des vêtements serrés. Oui vous avez bien entendu, des vêtements serrés. J'avais dit qu'il portait des vêtements amples mais l'autre narrateur m'a corrigé en disant que Daisuke les préfère serrés... j'en savais rien moi, j'me suis juste basé sur le vava (hyper classe d'ailleurs) où il portait un gros manteau à capuche ample... je connaissais pas son style vestimentaire alors j'ai dis ça. Que voulez vous j'avais une chance sur deux... m'enfin bref. Après ça, Daisuke répondit à la question d'Adriel. Sa réponse de Daisuke était d'ailleurs pour le moins bien inattendu pour lui :

“Que de préjugés...Vous me faites pitié.”


Adriel ne dit rien et ouvrit grand les yeux de stupeur. Préjugé ? Lui ? Il ne s'attendait pas à ce qu'on lui dise ça. Lui qui, au contraire, était plutôt ouvert d'esprit et qui avait une opinion en général bien différente des autres... qu'avait-il dit qui s'apparentait à un préjugé ? La plupart des Rockets l'étaient soit dû à cause l'ignorance de l'enfance, soit par ce qu'ils s'en fichaient des lois... ce n'est pas un préjugé, c'est un fait. Ou peut-être parlait-il d'autre chose ? Adriel était bien curieux de savoir ce qu'il voulait dire par là. Et il n'allait pas le faire attendre, puisqu'il continua de prendre la parole :

“Sachez que je suis très énervé ces derniers temps. Et que vous ne choisissez guère le meilleur moment pour tenter de me stopper. Mais bon soit, discutons.”

Et merde. Il ne savait pas ce qu'avait Daisuke mais une chose est sûre, ça n'allait pas arranger les choses ça. Il fallait qu'il tombe sur lui au mauvais moment on dirait. Quel manque de bol. Heureusement, Daisuke accepta tout de même de dialoguer avec lui. Il nota dans un coin de son esprit de faire attention à ne pas dire un mot de travers, puis il continua d'écouter l'ex-Rocket.

“Que voulez-vous savoir en sommes? J’ai quitté la Team Rocket après la mort d’Adonis, Giovanni l’ayant récupéré avant de mourir également, à priori. Mais...Je ne vous suis pas, parce que j’ai été un Rocket, je ne peux pas être proche de mes pokémons? C’est idiot...Vous avez une vision du monde trop fermé...Vous ne pensez pas?”

De... quoi ? Adriel resta là, stupéfait. Il parle comme si c'était tout à fait normal pour un Rocket d'être comme cela. Il était bien différent des autres... quelque chose lui disait qu'il y avait un truc qui cloche dans cette histoire. Un élément manquant. Et ce n'est qu'à sa phrase suivante que cela mis à Adriel la puce à l'oreille :

“Je suis ce que je suis, rien a changé ma vision du monde, j’ai acquis la Mega Evolution alors que j’étais encore dans la Team Rocket. Cela vous suffit?”

C'était donc ça. Adriel avait compris. Ou du moins il pensait avoir compris. Il esquissa un léger sourire... qu'il soit Rocket ou non n'a pas d'importance en réalité. En fait...

-Je vois... on poursuit son Idéal hein ? Ou bien un rêve ?

Adriel restait parfaitement calme suite aux paroles de Daisuke. Il n'est pas du genre à s'énerver pour si peu, et il même s'il l'était il aborderait un comportement plus mature que "foncer dans le tas". Ainsi, même s'il était assez dur dans ses paroles et son regard, Adriel ne changea pas de comportement pour autant. En tout cas ce qu'Adriel disait était intéressant... il se rapprochait de la vérité. Même si ce n'est pas exactement ça. Car peut-on réellement considérer la vengeance comme un "rêve" ? Peut-être pas. Mais ça s'y rapprochait. Mais pour le moment, il pensait que s'il l'avait rejoint, c'était soit pour un but universel, soit pour que son rêve devienne réalité. Adriel comprenait. Après tout, lui-même poursuivait son Idéal qui différait de celui de l'Ordre Plasma. Pourtant il y faisait partie et ce pour deux raisons : l'une est parce que leur Idéal était le plus proche du sien, et l'autre est parce qu'il lui donne les avantages et les moyens d'y parvenir. Ça devait être la même chose pour Daisuke. La Team Rocket a du d'une manière ou d'une autre lui offrir les moyens d'accéder à son objectif, et dès qu'il a eu ce qu'il voulait il est parti. Adriel n'avait pas pensé à ce cas, après tout y avait une chance sur mille que ça puisse arriver. Daisuke est un cas exceptionnel. Mmh ? Quelqu'un me dit que j'oublie Andea... bon ok, ça fait deux chances sur mille alors. Comment ? Chikara ? Bon très bien trois chances sur mille ! C'est peut-être pas si exceptionnel que ça en fait... En tout cas ce n'est pas parce qu'il le comprenait qu'il était d'accord avec lui. Surtout si leurs idéaux venaient à s'opposer... pour cela il aurait bien voulu lui en demander plus mais il avait d'autres questions à lui poser. Prenant un regard encore plus sérieux, ses yeux l'observant tout en entier il lui demanda :

-Une autre question. Dans quel camp êtes-vous maintenant ? Ou si vous aviez la possibilité... lequel voudriez vous rejoindre ? N'essayez pas de me mentir.

Du bluff. Il n'avait aucun moyen de savoir s'il mentait ou non. Il n'a aucune info donnant un indice sur quel camp il pouvait être, et il n'était pas quelqu'un pouvant "lire sur le visage des gens". Quelle ironie... dire qu'il pouvait le faire sur les pokémons mais pas les Hommes... il espérait donc que sa prochaine réponse serait sincère. Et plus que ça il espérait qu'il ne serait pas dans un "mauvais camp". À priori le jeune homme ne faisait plus partie de la Team Rocket alors où pouvait/ pourra/voulait-il être ? Simple civil écarté de tout conflit ? Dresseur voulant devenir le meilleur ? Se battre pour la Justice en rejoignant les FPIs, Plasmas, ou Rangers ? Ou bien... une autre organisation similaire à la Team Rocket ? La Team Venom peut-être, beaucoup de débats sont présents à leurs sujets. Adriel avait une idée en tête. Et si sa réponse était positive eh bien... il pourrait reconsidérer ses options. Je vous en dirais plus le moment venu. Là, c'est à Daisuke de répondre aux questions maintenant. Allait-il être honnête ? Nous allons voir ça.

.:-------------------------:.
battle theme :
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Rencontre décisive : Adriel Drim vs Daisuke Fujiwara" (PV : Daisuke Fujiwara) Lun 22 Aoû - 23:26

Dai’, Dai’, Dai’, un jour tu réussiras à te reposer, et à faire un deuil correctement. Mais aujourd’hui, le brun devait faire face à un problème que l’on appelait Adriel Drim. Un commandant de la Team Plasma, et également top modèle plutôt pas mal. Dire le contraire serait effectivement mentir, bon, en même temps, il n’aurait pas fait ce métier sans avoir d’aussi jolies formes. Cela aurait été paradoxal, mais bon. Ce n’était pas le sujet, le physique était loin de tout faire. Et vu comment débutait la conversation, le commandant Plasma semblait énerver Daisuke. Ce premier avait des idées bien trop clichées et renfermées sur la Team Rocket et ses membres. Ce n’était pas le meilleur comportement à avoir lorsqu'on faisait face à une de ces exceptions. Mais après tout, pourquoi être Rocket devait être synonyme de n’avoir aucune considération envers ses pokémons? Il y avait une énorme nuance là dessus. Même si Daisuke n’avait jamais réellement participé à une mission concernant le trafic de pokémon -Mis à part veiller en cachette pour voir si les transactions se passaient sans soucis.-, cela l’aurait dérangé. Le trafic n’était pas l’unique tâche faisable dans la Team Rocket après tout. C’était la seule que le brun avait du mal à supporter. Cependant, il n’aurait jamais pu sacrifier ses pokémons, leur faire du mal comme certains faisaient avec le logiciel obscur -Dont je crois qu’il n’a aucune connaissance directe puisqu’il est rapidement parti de la team Rocket...Faudrait que je vérifie...Narrateur de pacotille que je suis !-.

L’exemple du Trio Rocket, que votre cher serviteur à déjà joué à une époque vérifie également ce que je vous dis, et est bien plus évident que celui de Daisuke. Ils avaient toujours eut un amour profond pour leurs monstres de poches. Et pourtant, n’hésitaient pas à faire du mal à d’autres pokémons -Par exemple, juste au hasard, Pikachu- pour les capturer et les offrir à leur Boss bien aimé. Toutes ces lignes pour vous expliquer, que l’on pouvait facilement aimer sincèrement ses propres pokémons lorsque l’on faisait parti de la Team Rocket, tout en faisant des tâches sur leur trafic. L’un n’empêchait réellement pas l’autre, mais il fallait croire que ce mannequin n’avait qu’un beau physique pour lui, l’intelligence ne suivit pas, il n’était pas SUB-TIL en somme. Daisuke ne comprenait d’ailleurs pas comment il avait pu être nommé commandant. Il fallait cerner un maximum de possibilité pour faire le portrait de sa cible, et ne pas rester sur une idée fixe, surtout quand celle-ci était un cliché à l’état pur. Stéréotype quand tu nous tiens...Peut être que ce n’était pas Daisuke qui ressortirait changé de cette rencontre au final. Tout était vraiment possible.

Chacune des remarques de Daisuke, mis à part celle sur la fonction de Mannequin d’Adriel, surprit ce dernier. Le pauvre homme, il n’avait donc pas l’air de comprendre que chacun était différent, il ne fallait pas rester dans un monde Manichéen, surtout que l’Ordre Plasma n’était ni noir ni blanc non plus. Leur idéal était noble, mais la réalité concernant leurs méthodes l’étaient beaucoup moins, ils n’hésiteraient pas à tuer les criminels, par rapport aux FPIs qui testeraient la méthode douce avant. Le brun ne comprenait donc pas cet homme qui lui faisait face. Comment pouvait-il être surpris par ces déclarations. Tout ce qu'il était-il si peu évident pour ce commandant Plasma? Etonnant, car comme dit précédémment, Daisuke n'était pas le seul Rocket (ou ancien Rocket) dans ce cas là.

-Je vois... on poursuit son Idéal hein ? Ou bien un rêve ?

Un idéal ? Un Rêve? Ce n’était rien de tout ça pour Daisuke. C’était un but. Peut être qu’idéal serait un terme légèrement approprié, dans le sens où un monde sans Andreas serait parfait pour lui. Mais le véritable rêve serait de n’avoir jamais avoir perdu son village, ses proches, sa famille, ses amis, il aurait eu une vie merveilleuse et paisible...Loin de ce monde en guerre permanente, il aurait connu la paix. Mais le destin avait choisi une nouvelle vie pour lui, une vie très active, où il n’avait jamais eut le temps pour lui. Puisqu’il avait comme but ce qui était ni plus ni moins qu’une obligation, une tâche que l’on lui avait confié : Tuer Andreas. Il le désirait honnêtement, mais avant tout, il était obligé de faire ça par principe. Ce monstre avait détruit des centaines de vies en une seule nuit. Il avait épargné Daisuke pour la simple et bonne raison qu’il ne l’avait pas remarqué -Et que celui-ci s’était évanoui en voyant le désastre…-, mais tout les autres étaient morts, il n’y avait plus personne. Justice ne fut jamais rendue concernant cet évènement après tout, le brun n’avait donc aucun autre choix, il devait tuer lui-même Andreas pour que tout ces innocents, toutes ces personnes qui n’avaient rien demandées, elles méritaient d’avoir une vengeance ! Et le chevalier noir était cet émissaire. Il allait leur offrir ce qu’ils désiraient, ce n’était donc ni un rêve ni un idéal qu’il poursuivait. Mais une mission qu’il avait à accomplir, et ce, qu’importe les moyens qu’il utiliserait, il le ferait.

“Je poursuis un but, qui n’est ni réellement un rêve ou un idéal. Une responsabilité en somme.”

C’était le mot parfait. Responsabilité définissait bien, parfaitement bien même le travail de Daisuke. Car oui, c’était un travail qu’avait le brun, une mission qu’était celle de donner la paix à toutes les âmes de son village...Ou plutôt, de trouver la paix, pour lui-même? Etait-ce une excuse que celle de rendre justice à son village, et que la seule personne à calmer était lui-même? Non...Il voulait réellement, à travers tout ça, donner la paix à son village, ils méritaient tous cette justice. Mais lui aussi, il voulait voir Andreas mort, tué de ses propres mains. Pour lui aussi. Cet homme lui avait tout prit. Ce n’était qu’un juste retour des choses...Vous ne pensez pas?

-Une autre question. Dans quel camp êtes-vous maintenant ? Ou si vous aviez la possibilité... lequel voudriez vous rejoindre ? N'essayez pas de me mentir.

Daisuke rit. Il ne put se contenir. Ce n’était ni un fou rire qui semblait à ceux que l’on peut avoir en cours de physique avec sa meilleure amie lorsque l’on est sur les ordis et qu’au lieu d’apprendre les numéros des Atomes, on jouait au loup-garou en ligne, ni un fou rire d’un psychopathe en puissance qui était en train de dépecer sa victime en commençant par les parties génitales. C’était un simple rire léger et...Sarcastique. Ce mot correspondait bien à Daisuke. Son rire était moqueur, un camp? Il n’en avait plus depuis bien longtemps. La bataille d’Algatia qui tua Adonis fut l’un des éléments précurseur de sa démission chez la Team Rocket. Le brun ne cherchait pas à rejoindre un nouveau camp, à retourner dans ce mode si actif qu’était celui des Teams. Il voulait garder sa force pour se défendre, tout simplement, ensuite qu’importe, qu’on le laisse tranquille. Il avait fait pas mal de travail pour la Team Rocket, un camp dans sa vie, ça lui suffisait, entre son infiltration chez les Galaxies, le micro qu’il devait porter en permanence à une époque à cause de Luberias. Le maître de Sinnoh de l’époque qui faillit lui prendre ses pokémons -Merci Sheena de l’avoir sauvé, ENCORE !-, et le nombre de fois où il avait frôlé la mort, c’est bon, il n’avait pas envie de rejoindre un autre camp. Mais vraiment pas. Il était alors temps de répondre, toujours d’une voix sèche.

“Je ne veux être dans aucun camp. Faites vos guerres, mais moi, je n’en ait plus rien à faire. Vous avez fini?”

Désintéressé et vide. Daisuke correspondait à ces deux mots. Il était un être complètement vide. Il se fichait complètement de cette conversation et voulait en finir au plus vite. La seule chose qu’il désirait après tout, mis à part la mort d’Andreas, c’était de finir son deuil et de retrouver Kiryu...La guerre des Teams ne l’intéressait absolument pas, il n’irait pas affronter les Rockets ou les Venoms, mais non plus les Plasmas, FPI où les Résistants. Il ne voulait pas y prendre part, la seule chose qu’il voulait défendre, c’était ceux auquel il tenait ainsi que lui-même. Autant dire...Presque personnes, Kiryu, et Sheena en somme. Il ne fallait pas toucher à ses amis, ça, c’était une chose certaines...C’était un point à creuser...Après tout, Daisuke avait une grande puissance...Adriel le savait, mais, allait-il ouvrir une nouvelle perspective pour l’ancien Rocket…? Bientôt la suite…!

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Rencontre décisive : Adriel Drim vs Daisuke Fujiwara" (PV : Daisuke Fujiwara)

Revenir en haut Aller en bas
 

"Rencontre décisive : Adriel Drim vs Daisuke Fujiwara" (PV : Daisuke Fujiwara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Cimetronelle-